De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’est c’est ici et nulle part ailleurs.

Deux semaines après leur premier contact en Supercoupe, les deux cadors de l’UPL se retrouvent en championnat. Donetsk frappe en premier avec l’ouverture du score de Junior Moraes d’une belle talonnade, bien servi depuis le côté droit par Manor Solomon qui se bat comme un beau diable pour devancer Mykolenko le long de la ligne. Après avoir beaucoup subi, le Dynamo se remet dans le sens de la marche et revient au score. Denys Garmash prend sa chance de loin, son tir est détourné dans les airs par Andriy Pyatov qui doit se résoudre à voir Gerson Rodrigues reprendre le ballon de la tête pour l’égalisation. Le premier but de l’international luxembourgeois sous ses nouvelles couleurs.

Après un début de seconde période équilibré, le Shakhtar reprend les devants grâce à Marlos. L’ukraino-brésilien tricote à l’entrée de la surface avant de voir sa frappe écrasée et détourné par Mykolenko. Un tir chanceux qui trouve tout de même les filets de Denys Boyko. Le Shakhtar est donc le premier à dégainer dans cette édition 2019/2020. Un résultat logique au vu de la belle prestation offensive du Shakhtar qui aura su dominer sur les ailes tout au long de la rencontre. Le Dynamo semble se résoudre à jouer une nouvelle fois les chasseurs.

Dinamo Moscou – Zenit Saint-Pétersbourg : 0-2

Le Zénit commence fort, très fort sa saison. Avec déjà quatre victoires en cinq matchs, le Zénit est le candidat majeur à sa propre succession. Face à lui le Dinamo Moscou. Auteur d’un recrutement XXL les moscovites peinent à lancer leur saison. Dans une VTB Arena bien remplie, le Dinamo est rapidement dominé par le Zenit. Dzyuba ouvre le score dès la 9e minute tandis que le gardien Shunin se blesse sur sa sortie… Déjà dos au mur, le Dinamo va tout faire pour revenir dans le match mais le Zenit gère bien et Lunev réalise un gros match dans les buts. Sur un contre Ozdoev double même la mise pour le Zenit en fin de match. Le club de Saint-Pétersbourg s’impose 2-0 et roule déjà sur la RPL.

Il y a des traditions que l’on souhaite préserver, et d’autres que l’on voudrait oublier ! Cette utilisation intempestive du microphone à l’Akhmat Arena est l’une de ces dernières…

Le Spartak se déplaçait ce week-end à Grozny. Déplacement toujours tendu des supporters rouge et blanc qui ne portent pas dans leur cœur les populations caucasiennes (on notera tout de même la présence de 150 fans du Spartak dans les tribunes, signe que le boycott des déplacements dans le Caucase des fans du Spartak actif depuis 2011 est définitivement clos !) et qui engendre souvent des polémiques. Ce week-end ne fut pas l’exception.

Le match est globalement à sens unique, le Spartak menant 3-0 à la 70e minute grâce à un doublé de Bakaev et un but de Schürrle.  Mais les choses commencèrent à dégénérer quand l’Akhmat égalise par Mbengue. Ce dernier s’emporte et récolte un jaune pour contestation. L’action suivante, le même Mbengue attrape la cheville de Dzhikiya, qui semble lui avoir dit une phrase désobligeante à la suite de son but, et est expulsé.

Cet événement provoque la colère du stade et de ses employés, à tel point que l’un d’entre eux se permet d’insulter l’arbitre en direct par le microphone. Ce type de fait n’est pas nouveau, Ramzan Kadirov lui-même ayant fait cela par le passé à maintes reprises. La Ligue a semble-t-il décidé d’agir en interdisant l’utilisation du microphone. Mais ceci aurait pu en rester là si au terme du match, le président de l’Akhmat et actuel député au Parlement de Tchétchénie Magomed Dahudov n’avait été vu prenant par le bras l’arbitre en le raccompagnant dans le couloir du stade. Les pressions et insultes envers l’arbitrage sont courantes dans la région, les Caucasiens se sentant souvent lésés par l’arbitrage. Difficile d’arbitrer non seulement dans le Caucase, mais aussi globalement en RPL où l’arbitrage est un sujet constant de débat mettant en doute l’impartialité de l’arbitre. Certes cette tradition du microphone doit cesser, mais c’est bien l’image même de l’arbitre qui doit changer dans ce pays.

12 aout 1923, les Olympiades pour l’inauguration du Stade Léon Trotski

Maintes fois repoussé, le projet de construction d’une immense enceinte sportive dans la ville de Kiev fini par aboutir au début des années 20. Le stade que l’on connait aujourd’hui sous le nom de NSC Olimpiyskiy, actuelle antre du Dynamo Kiev, sort de terre en 1923 sous l’impulsion du commandant Lajos Gavro. Ancien soldat hongrois capturé par l’Armée du Tsar en 1916 et passé du côté des révolutionnaires bolchéviques, Gavro gravit les échelons dans l’Armée rouge et se distingue dans la guerre civile russe. Il hérite alors du poste de commissaire militaire de la province de Kiev.

C’est avec le concours de l’ingénieur Pilvinsky qu’il s’attaque à la construction d’une enceinte sportive dans son district. La topographie du centre de Kiev est idéale, Pilvinsky s’appuie sur une bute nommée la Montagne Cherepanova pour en faire une tribune naturelle. Quelques bâtiments des alentours sont détruits pour fournir du béton et des bancs en bois sont aménagés. Le 12 août 1923, le Stade Léon Trotski accueille les premières Olympiades du pays avant que ne soit ajouté un terrain de football, deux pistes d’athlétisme ainsi que des douches.

Plusieurs fois reconstruit, le petit terrain en terre battue du centre de Kiev a depuis fait du chemin pour accueillir les finales de l’Euro 2012 et de la Ligue des Champions 2018.

RPL

Suite à la victoire du Zénit contre le Dinamo, les poursuivants se devaient de ne pas perdre le moindre point pour ne pas lâcher du lest dans la course pour le titre. Rostov a retenu la leçon et s’impose à domicile 1-0 contre Samara. Même score pour Krasnodar qui, réduit à dix une bonne partie de la rencontre, se défait du Rubin qui subit une seconde défaite de suite. De son côté, le CSKA perd gros, le club de la capitale ne pouvant faire mieux qu’un triste 0-0 contre le promu Sochi, qui obtient son deuxième point de la saison. Le Lokomotiv n’a, lui, pas fait dans la dentelle contre l’Oural Ekaterinbourg et s’impose 4-0 avec notamment un superbe but de Krychowiak. Le Spartak est à la relance avec un beau succès 3-1 sur la pelouse de l’Akhmat, avec les polémiques concernant l’arbitrage que l’on a vu plus haut. Dans les autres rencontres, l’Arsenal Tula s’impose 1-0 à domicile et Orenbourg obtient le nul 2-2 contre Tambov après avoir été mené de deux buts !

FNL

Jusqu’où ira le FK Khimki ? Le club de la banlieue moscovite n’y pense surement pas encore à la 7e journée d’un championnat aussi long que la FNL, mais les journées se suivent et Khimki continue d’assommer ses adversaires. Ce week-end, c’est le FK Krasnodar 2 qui en a payé les frais en s’inclinant 3-0. Les Bykis ont été punis par le réalisme offensif des hommes de Talalaev et un jeu basé sur des phases d’attaque très rapides. Pas de fioriture, en trois passes, l’attaquant est déjà en face du gardien. Rapides, bons de la tête, les attaquants Kamenshchikov et Skvortsov s’éclatent cette saison en profitant des longs ballons et des contre-attaques rapides.

Derrière ce solide leader, seuls le Rotor et le Torpedo ne lâchent pas de points. Les deux clubs historiques avaient deux déplacements compliqués. Le premier contre Tomsk qui, avec cette défaite 1-0, connait sa première contre-performance. Pour le Torpedo, le long déplacement à Vladivostok s’est soldé par une courte victoire 1-0.

En milieu de tableau, la bonne affaire a été réalisée par Armavir, qui s’est imposé face au voisin du FK Chayka Peschanokopskoye 2-1, Saransk qui s’impose 2-1 à Khabarovsk et Nizhny Novgorod qui vient à bout du Fakel 2-1. Mais à ce niveau du classement, les choses peuvent vite s’améliorer ou se détériorer. Les clubs n’ont pas eu le temps de souffler, la 8e journée de FNL se déroulant en milieu de semaine.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Pour sa première saison en Russie à Orenbourg, Joel Fameyeh connaît son premier moment de gloire ! Passé par le Dinamo Brest et Belshina, l’attaquant ghanéen est le sauveur de son équipe. Mené 2-0 contre Tambov et très mal en point au championnat (lanterne rouge avec zéro point au compteur), Orenbourg semble se diriger vers une nouvelle défaite. Entré en jeu à la 70e minute, Fameyeh claque un doublé et permet à son équipe d’obtenir son premier point de la saison.

Peu d’activite en Georgie ce week-end, les matchs de Saburtalo et du Dinamo Tbilisi etant repousse pour leur permettre de preparer leurs matchs europeens. Le Dinamo Batumi en profite pour se rapprocher a un point de la tete du championnat grace a sa victoire 3-0 face au WIT (mais avec un match en plus).

Cette photo de Karen Rafayelyan semble insignifiante. Elle marque pourtant une grande première en Arménie : les tous premiers billets émis pour un match de championnat ! Pour son match face au Pyunik Erevan voisin, le FC Urartu (ex-Banants) est devenu le tout premier club du pays à émettre des billets pour un match de championnat depuis l’indépendance. Les plus onéreux (comme celui-ci) coûtaient un euro.

UPL

La victoire du Shakhtar Donetsk face au Dynamo Kiev fait le bonheur du Zarya Lugansk, désormais seul deuxième après avoir infligé au Kolos Kovalivka sa première défaite de la saison (1-3). L’autre promu est lui aussi tombé pour la première fois en championnat : le SK Dnipro-1 a été battu à domicile par le Desna Chernigiv, nouveau quatrième (0-1). Pour l’Olimpik Donetsk, les choses ne s’arrangent pas avec une troisième défaite en trois matchs concédée cette fois face à Oleksandriya (1-2). L’Olimpik est désormais seule lanterne rouge, le Karpaty Lviv ayant obtenu son premier point de la saison face à Mariupol (1-1). Enfin, en battant (3-2) le FK Lviv, le Vorskla Poltava a remporté son premier match cette saison.

PERSHA LIGA

Tombé sur le terrain du Minay, le Chornomorets n’est plus leader en seconde division. Odessa cède les commandes à l’Avangard qui s’est imposé face à Mykolaiv. Actuel meilleur buteur du championnat, Roman Babchuk n’a pu empêcher la défaite de son équipe, le Prykarpattya, sur la pelouse du Volyn qui enregistre enfin ses trois premiers points de l’année. Dans les autres résultats, l’Obolon Kiev se replace en quatrième position après un succès face au Girnik-Sport, bon denier avec zéro point. Enfin, l’Ingulets se défait 2 à 0 du Metalurg toujours en position délicate.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Un but, une passe et une prestation de haut niveau, Nazariy Rusyn n’a pas manqué ses débuts sous la maillot noir du Zarya Lugansk. Fraichement prêté par le Dynamo Kiev, le jeune avant-centre est à la recherche d’un nouvel élan dans sa carrière après quelques bonnes apparitions avec le Dynamo l’an passé.

Denis Rusu perpétue le Pont des Fleurs

On aurait pu rester en Divizia A tellement elle a été friande de scores fleuves ce week-end (le Florești gagne 5-1, l’Iskra 6-1, le Dacia-Buiucani 1-6, le Speranța Drochia 7-0), mais penchons-nous sur la Moldavie au-delà du Prout, et au Politehnica Iaşi plus exactement. L’actuel second du championnat roumain, derrière le CFR Cluj, se trouve être la meilleure défense du championnat après cinq journées avec un tout petit but encaissé.

Avec son numéro 12 sur le dos, c’est peu dire que Denis Rusu a vite gagné ses galons de titulaire dans la cage du Poli. Arrivé sur la pointe des pieds en janvier 2018 en provenance du Zimbru Chișinău, grâce à Flavius Stoican, il avait disputé six matchs de play-offs cette saison-là, avant d’enchaîner 23 apparitions l’année dernière. En ce début de saison, son seul but encaissé est le fait du champion en titre, le CFR Cluj, lors de la première journée. Ce qui fait qu’actuellement, Denis Rusu reste sur quatre clean sheet d’affilée !

© https://www.facebook.com/pg/CSMPolitehnicaIasiOficial/

Alors qu’il vient de fêter ses 29 ans, Denis Rusu a rejoint les rangs du Zimbru en 2014, après la banqueroute de son club d’alors, le Rapid Ghidighici. Installé dans la cage par Oleg Kubarev, il est partie prenante de la fantastique épopée européenne des Jaune et Vert durant un été inoubliable, où le Zimbru se défait du Shkendija, du CSKA Sofia et de Grödig avant de tomber face au PAOK, aux portes des poules de la Ligue Europa. Plusieurs bonnes saisons s’en sont suivies, et malgré une grosse blessure en 2017, c’était somme toute logique qu’il tente sa chance à l’étranger.

De quoi lui faire gagner des sélections avec les Tricolorii ? Rien n’est moins sûr, car son prédécesseur au Poli Iași, Alexei Koșelev, parti depuis au Fortuna Sittard, semble parti pour être le numéro 1 pendant quelques années encore. Pendant ce temps-là, nul doute que Rusu comme Koșelev participent à réunir jour après jour, match après match, les deux rives du Prout.

Dix jours après la parenthèse enchantée de Francfort, le Flora Tallinn est difficilement revenu à la réalité en Premium Liiga, avec une défaite surprise à domicile face au Tammeka Tartu (0-1). Un revers qui profite à son rival, le FCI Levadia, qui en profite pour prendre quatre points d’avance au classement. Le Flora, qui doit encore jouer deux matchs en retard, a grillé un joker et n’aura pas de droit à l’erreur, notamment lors des confrontations directes.

« En première mi-temps, nous avons incroyablement bien joué. C’était le meilleur moment que j’ai passé depuis que je suis arrivé à l’Irtysh« . Comme cette déclaration du coach de Pavlodar ne le dit pas, son équipe s’est inclinée 2-0 à domicile contre Tobol. « Nous avons raté ce qui aurait été un but splendide, c’était le tournant du match. Nous devons continuer à travailler dur et je pense qu’à l’avenir, nous pourrons vaincre n’importe quel adversaire« . Nous ne sommes pas si optimistes pour l’Irtysh, avant-dernier du classement, qui va rejouer contre le leader Tobol le week-end prochain.

A noter que toutes les équipes à l’extérieur ont gagné lors de cette journée, ce qui n’est pas si surprenant puisque les six premiers du classement (sur douze) ont gagné leurs matchs. Rien ne change donc au général, si ce n’est le fossé entre la première et la deuxième partie du tableau.

LE BUT DE LA SEMAINE

Le Lokomotiv s’est imposé 4-0 face à Ekaterinbourg, et Krychowiak a régalé avec cette belle frappe.

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Dynamo Kiev

L’ACTU EN BREF

  • Le championnat d’Ukraine change de nom : Exit la Liga Pari-Match, bonjour la FavBet Liga. Un changement de sponsor principal et de logo pour la ligue ukrainienne. Rappelons que le désormais ancien sponsor de l’UPL est récemment devenu le partenaire principal du Shakhtar Donetsk.
  • Clarence Bitang, international Camerounais, a quitté le Vardar Skopje pour rejoindre le Kaisar Kyzylorda. Une étape de plus pour ce globe-trotter qui avait quitté son pays natal pour la Thaïlande à 18 ans, avant de rejoindre la Grèce plus tard.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.