Elles sont enfin de retour ! Suite à un problème technique, les images de la semaine n’ont pas pu vous être offertes dernièrement. C’est avec ce numéro 155 que nous comblons ce manque. Il s’est passé beaucoup de choses dans nos pays, c’est pourquoi ce numéro à rallonge propose non seulement nos images de la semaine, mais aussi quelques-unes datées du mois écoulé.

Croatie : derby éternel, joie éternelle !

Dans une ambiance tout simplement démente, le Hajduk Split a pris le fauteuil de leader au dépend du Dinamo Zagreb. Devant 30 000 supporters, les joueurs de Split ont mis l’intensité et l’agressivité qu’il faut pour un derby, couplé avec une organisation respectée au millimètre. Dire que cette même équipe s’est fait éliminer de la Coupe d’Europe par un club maltais…

Croatie : besoin de se qualifier ?

Appelez Gojak ! Si le Dinamo s’est incliné face au Hajduk en championnat, il est bel et bien présent en phase de groupe de Ligue Europa, à l’inverse son ennemi de Split. Grâce notamment à ce missile.

Roumanie : marionnette neuve !

On commence avec notre maître à tous : Gigi Becali. En ce début de saison, son FCSB est au fond du trou, avec l’un des plus mauvais démarrage de son histoire. Avec quatre défaites consécutives, le club bucarestois se retrouve dernier de Liga et perd son (déjà) deuxième entraîneur de la saison. Après trois semaines de recherche et huit refus (!), Gigi a enfin trouvé son nouvel entraîneur. Ou plutôt sa nouvelle marionnette, puisque c’est lui et lui seul qui décide tout sur son équipe, jusqu’aux remplacements en cours de match. Et cet homme de paille, c’est l’ancien gardien international Bogdan Vintilă. Dont la nomination a donné lieu à de magnifique clichés.

© Prosport.ro

Devant moults icônes et dorures de son palais, Becali, présente son nouvel entraîneur (en chemise blanche). A droite se tient Alexandru Tudor. Meilleur arbitre de Roumanie avant sa retraite voila deux ans, Tudor est devenu fervent croyant, se laissant pousser la barbe, avant d’être choisi par Gigi comme son nouveau bras droit après la démission de Mihai Stoica. Un curieux mélange des genres, notamment visuel.

Mais tout ne va pas mieux, loin de là. Depuis sa nomination, Bogdan Vintilă n’a pas pu redresser la barre. Le FCSB s’est ainsi lourdement incliné en championnat sur le terrain du Gaz Metan (4-0) avant de se faire éliminer de Ligue Europa par Guimaraes (1-0). Et les supporters n’en peuvent plus. Lors du match aller face aux Portugais, disputé à Giurgiu, ils ont préparé une banderole hostile au propriétaire du club, que les stadiers n’ont pas laissé entrer dans le stade. C’est devant le palais de Gigi Becali, pendant la présentation de Vintilă, qu’ils l’ont ainsi déployée.

« Ton attitude est révoltante, ta soif d’argent est dégoûtante ! » © Prosport.ro

Si tout ne va ainsi pas pour le mieux en interne, au moins les choses s’arrangent sportivement, puisque le FCSB s’est imposé (2-1) face au Viitorul dimanche soir, et quitte la dernière place du classement.

Roumanie : bodyguard

Garde du corps de Dan Petrescu sur le banc, voila un métier loin d’être facile. Il faut bien un ancien défenseur aussi rugueux que Cristian Panin pour s’atteler à calmer l’entraîneur du CFR Cluj. Car celui-ci n’est jamais disposé à cesser les invectives contre le corps arbitral, même lorsque son équipe mène 2-0, comme ici, face à Botoșani.

Et parfois, ses efforts ne suffisent même plus ! Ce week-end, le CFR Cluj a connu à Giurgiu sa première défaite de la saison en Liga 1 (3-2) face à l’Astra. Avant même la pause, Dan Petrescu a ainsi été exclu par l’arbitre, qui fera de même avec deux de ses joueurs en seconde période.

Roumanie : les retrouvailles

Le Rapid Bucarest et le Poli Timișoara entretiennent une amitié de très longue date. Mais avec la disparition successive de deux clubs, ils ne s’étaient plus rencontrés depuis 2011 ! Le match de Liga 2 la semaine dernière a donc été l’occasion d’une belle fête, avec les supporters des deux équipes mélangeant violet et grenat en tribunes. Une belle fraternité.

© Facebook / FC Rapid 1923
© Facebook / FC Rapid 1923
© Facebook / FC Rapid 1923
© Facebook / FC Rapid 1923
© Facebook / FC Rapid 1923

Roumanie : tous au mariage !

« Nous avons perdu un match, mais nous avons gagné une famille ! » En Liga IV, la quatrième division roumaine, le Tineretul Poiana Mare a décidé de déclarer forfait pour son match qui l’opposait à Carcea. Un de ses joueurs se mariait le même jour, et avait invité ses coéquipiers. Le club avait ainsi demandé à plusieurs reprises le report du match, ce qui lui a été refusé. « Si personne ne nous comprend, nous refusons nous aussi de jouer aujourd’hui, » déclaré le club sur sa page Facebook, avant de publier dans la soirée un cliché de toute l’équipe à la noce.

Russie : le sauvetage de l’année

C’est sublime, c’est signé Evgueny Chernov et ça permet à Rostov de s’imposer (1-2) sur le terrain du Lokomotiv Moscou !

Serbie : un hommage et une victoire

Pour la deuxième fois consécutive, l’Etoile Rouge de Belgrade se qualifie pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. La deuxième fois consécutive sans gagner un seul match de barrage. Cette fois, c’est face aux Young Boys de Berne que les Serbes sont passés grâce aux buts marqués à l’extérieur. Un match disputé une fois encore dans une chaude ambiance, avec notamment un hommage rendu par les Delije à Mirko Talijan. Décédé quelques jours plus tôt, celui-ci était l’un des plus anciens ultras du club, et l’un des premiers capos du virage nord.

Pour l’occasion, le club avait fait installer un tank devant le stade. L’occasion de clichés étonnants pour fêter la qualification.

© Footballski

Encore plus beau : le défilé des joueurs sur un char après leur qualification !

Arménie : un transfert en France !

A 19 ans, le Ghanéen Nana Antwi a déjà marqué l’histoire du FC Lori Vanadzor. Et pour cause, il est le tout premier transfert du club vers un club d’Europe occidentale, Lille en l’occurrence. De quoi fêter dignement son départ avec hommage des supporters, mais surtout du club, qui a décidé de retirer son numéro 2. Il faut dire que le dernier transfert retentissant d’un joueur de puis l’Arménie vers un grand championnat remonte à 2004, avec le transfert d’Edgar Manucharyan du Pyunik Erevan vers l’Ajax Amsterdam. Un joueur qui, à 32 ans, est d’ailleurs revenu cet été au Pyunik.

© Instagram / FC Lori
© armfootball.com

Arménie : le retour de Sychev

© fcpyunik.am

Manucharyan n’est d’ailleurs pas le seul renfort de renom du côté du Pyunik Erevan. A 35 ans, Dmitry Sychev a lui aussi signé avec le club arménien ! S’il n’a pas joué au haut niveau depuis quelque temps – voire quelques années – l’ancien Marseillais a été présenté en grande pompe par son nouveau club. Que l’international Aras Özbiliz vient également renforcer après la rupture de son contrat avec le Beșiktaș.

Arménie : à part ça…

… le championnat arménien reste celui qu’on aime.

Hongrie : de l’exigence des supporters

Une seule défaite et déjà des comptes à rendre. Bien que qualifié pour la phase de groupes de Ligue Europa, Ferencvaros a provoqué la colère de ses ultras dès la deuxième journée de championnat en s’inclinant sèchement (4-1) sur la pelouse de la Puskás Akadémia. Une défaite qui a obligé le capitaine Gergő Lovrencsics à s’expliquer en tribune dès le coup de sifflet final.

Bulgarie : le bisou de trop

Face au Slavia Sofia, Wanderson, le Brésilien du Ludogorets Razgrad, a voulu fêter son but en tribune avec sa petite amie. Sans voir que son but a été refusé pour hors-jeu, et a repris sans lui. Ironie du sort, le hors-jeu semble inexistant…

Bulgarie : derbys de feu

CSKA Sofia – Levski Sofia

© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net

Lokomotiv Plovdiv – Botev Plovdiv

© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net

Bulgarie : la grosse erreur

C’est l’histoire d’une grosse erreur d’arbitrage, durant le match opposant le Ludogorets au Slavia Sofia. Sur cette sortie, le gardien du Slavia Antonis Stergiakis est expulsé pour une main. Le début des ennuis pour l’arbitre du match.

Stefan Apostolov, c’est son nom, est arbitre, mais aussi membre du Parlement. Un homme subitement lâché de toutes parts. Ça commence (évidemment) par le président du Slavia : « C’est une honte ! Il ne devrait plus être lié ni au football ni à la politique. C’est un voleur ! » Mais le plus drôle – si l’on peut dire – c’est lorsqu’on a appris que son propre père, lui-même ancien arbitre et actuel maire de leur ville, l’a appelé à la mi-temps pour lui dire quelle erreur il avait faite. Ce qui n’a pas aidé le jeune arbitre durant la suite du match. Au final, il a été écarté par la fédération jusqu’à nouvel ordre.

Bulgarie : Joue-la comme Suarez

C’est peut-être ce que s’est dit Adanas Fidanin. Alors que le Lokomotiv Gorna Oryahovitsa tenait le nul 2-2 sur son terrain face au CSKA Sofia, large leader de deuxième division, Fidanin a tenté le tout pour le tout à la 93e minute. En vain. Après avoir été exclu, il a vu les siens s’incliner 2-3. N’est pas Suarez qui veut.

Bulgarie : la routine

Toujours en deuxième division. Galchev ouvre le score dès la quatrième minute et le Septemvri Sofia, à la lutte pour la promotion, s’impose (0-2) sur le terrain du Neftokhimik Burgas.

Pologne : Y a de l’ambiance dans ces petites boîtes

Si vous nous suivez régulièrement, vous connaissez sans aucun doute les joies des déplacements dans les ligues inférieures polonaises. Petites cages aux bords du terrain et une ambiance carcérale qui ne refroidit pas les plus chauds des supporters. Ici les ultras de la Wisloka en font la belle démonstration à Wolka Pelkinska en quatrième division.

Pologne : Une rentrée artistique, King Boruc et JPII

Le club de la capitale polonaise a fait une rentrée remarquée, pas tant sur le terrain où les résultats ont été quelque peu décevants mais surtout dans les tribunes où la Zyleta a pu prouver (encore une fois) que malgré la trêve estivale, elle n’avait pas perdu la main dans la réalisation de ses tifos. Avec en petit bonus un Artur Boruc (actuel gardien numéro 2 de Bournemouth) mégaphone en main à Glasgow pour supporter les Legionisci depuis le parcage avec les ultras !

La rédaction de Footballski

Image à la Une © Dalmatinski Portal

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.