Elles sont de retour ! On reprend la saison tout en douceur avec les images de la semaine. Qui sont même des images du mois. Car il s’en est passé de belles cet été dans certains de nos pays où les championnats ont repris tôt.

Croatie : la bicyclette de Koné

On démarre ces images avec un petit retour en arrière de quelques jours, voire semaines, avec tout d’abord l’élimination honteuse du Hajduk Split dès le premier tour de Ligue Europa. Face à Gzira, une équipe venue de Malte, les Croates ont été battus 1-3 à domicile au terme d’un match complètement raté. Ce qui ne l’est pas, c’est le très beau but marqué par Hamed Koné (passé notamment par le FC Voluntari, en Roumanie).

Roumanie : l’arrêt cardiaque d’Eugen Neagoe

Les images sont terribles. Durant le match qui opposait le Dinamo à l’U Craiova fin juillet, Eugen Neagoe a fait un infarctus sur le banc. Heureusement, l’entraîneur du Dinamo, évacué d’urgence à l’hôpital, a été réanimé avec succès et est désormais hors de danger.

Dans un club où la mémoire du décès de Patrick Ekeng, victime d’un arrêt cardiaque sur le terrain voila quatre ans, est encore vive, l’émotion a été très forte, notamment chez les joueurs. Ce qui n’a pas empêché l’arbitre de faire reprendre le match après l’évacuation de Neagoe. Une décision choquante. Démobilisés, les joueurs du Dinamo se sont inclinés 0-2, mais là n’était pas l’essentiel.

Comment en est-on arrivé là ? L’histoire remonte à cet été, et la nomination d’Eugen Neagoe à son poste. Une décision qui a déclenché la fureur des supporters du Dinamo, en crise depuis le longs mois. Très attachés à Mircea Rednic, ces derniers manifestent bruyamment leur mécontentement lorsque celui-ci est viré en fin de saison dernière. Et ne laissent aucun répit à son successeur. La conférence de presse de sa présentation est ainsi annulée après que les ultras aient envahi la salle où elle devait se tenir. Depuis, ces derniers ne cessent d’appeler à sa démission, ainsi que celle de toute la direction du club pour permettre le retour de Mircea Rednic. La situation est très tendue. Elle l’est encore plus avec la lourde défaite (5-0) sur le terrain du Viitorul la semaine dernière. Plusieurs supporters font irruption sur le terrain durant la rencontre.

La nomination de la légende du club Florin Prunea au poste de président n’a pas apaisé la situation. Et face à une pression de plus en plus forte, Neagoe a craqué. Incapable de manger quoi que ce soit durant deux jours, l’entraîneur aurait apparemment pris uniquement de nombreux cafés et cigarettes. Ce qui explique son malaise. Depuis l’hôpital, l’homme a évidemment décidé de quitter son poste. Ce qui pourrait également être le cas de Prunea : « Au diable le football! Je ne comprends pas la haine. Même les visages de nos supporters ont changé à cause de la haine, c’est incroyable. » Et depuis deux semaines, le Dinamo n’a toujours pas d’entraîneur à sa tête.

Roumanie : l’affaire Dan Alexa

L’affaire a fait le tour du web et des télés roumaines. Lors de la deuxième journée de Liga 1, l’entraîneur de l’Astra Giurgiu, Dan Alexa, a été frappé par Anamaria Prodan, une ancienne playmate devenue agent de joueurs à la suite de son mariage avec l’ancien joueur et désormais entraîneur Laurențiu Reghecampf.

Dans le monde particulièrement masculin (et macho) du football roumain, cette vidéo n’a pas manqué de faire scandale. Bien des personnalité du monde footballistique, Gigi Becali en tête, n’ont pas manqué l’occasion de l’ouvrir, affirmant que eux auraient rendu à Anamaria Prodan la monnaie sa pièce. Apparu avec quelques petites marques lors du match de l’Astra à Iași ce week-end, Dan Alexa n’a lui pipé mot.

Ce n’est qu’après le match qu’il s’est exprimé, via un communiqué. Alors qu’on lui prête une liaison avec Mme Prodan (comme à peu près tous les joueurs célibataires ou divorcés, ce qu’il est depuis peu), Alexa affirme qu’il n’en est rien, que la dispute venait d’une discussion au sujet de transferts de joueurs, que l’idée de frapper une femme ne lui viendrait jamais à l’esprit, que tous deux se sont expliqués, et surtout qu’il quitte son poste d’entraîneur de l’Astra, après deux matchs seulement, afin de couper les ponts pendant quelques temps avec le monde du football. Avant de finalement revenir sur sa décision, soutenu par son président et ses joueurs. Qui le lui ont bien rendu, puisque l’Astra s’est imposé ce week-end (2-1) face au FCSB de Becali.

Roumanie : le rêve de Mario Bratu

Depuis petit, Mario Bratu avait un rêve : jouer et marquer pour le Petrolul Ploiești. A 17 ans, le jeune homme vient de réaliser son rêve, et de belle manière ! Grâce à ce tir lointain, il offre à la 90e minute de jeu la victoire aux siens face au Metaloglobus Bucarest, lors de la première journée de Liga 2.

Russie : la bicyclette de Despotović

Djordje Despotović a bourlingué dans sa carrière en passant notamment par le Kazakhstan mais force est de constater qu’il a appris à faire du vélo avec cette super bicyclette face à l’Akhmat Grozny. Malheureusement pour son équipe d’ Orenbourg, ce nul qui a permis de réduire le score est insuffisant. L’équipe sponsorisée par Gazprom s’est inclinée 2-1 en Tchétchénie.

Russie : ça pique!

Ezequiel Ponce y est allé un peu fort sur Anton Shunin lors du dernier Spartak-Dynamo. L’attaquant est expulsé après ce choc, et a présenté ses excuses par la suite : «  J’essaie de toujours être le premier sur la balle. Parfois, c’est limite. Je jure que dans aucun cas, je voulais causer de blessure. Je tiens à présenter mes excuses à Anton Shunin.  » Ca aidera toujours le portier à se remettre de ses émotions.

Croatie : Opération Oluja

Début des célébrations de l’Opération Oluja dans les Balkans. Les différents groupes ultras, qu’ils se tiennent d’un côté ou de l’autre de l’Histoire, déploient leur ingéniosité pour les commémorations de cet événement. Ici la Torcida du Hajduk Split a déployé un tifo avec un soldat qui s’attaque à deux chars de la JNA avec un lance roquette. Et tout le stade applaudit…

Lettonie : Ventspils prépare l’Europe…

… et c’est amusant.

Estonie : la parenthèse enchantée

La cote du football ne cesse de monter cette année en Estonie. Alors de gros efforts sont faits conjointement par la fédération nationale et l’UEFA pour attirer les spectateurs, un nouveau record est tombé. Pour le match de Ligue Europa opposant le Flora Tallinn à l’Eintracht Francfort, plus de 8 500 personnes ont garni les travées de la A. Le Coq Arena. Dont de nombreux Allemands, ravis de l’accueil qui leur a été réservé.

© Facebook/FCFlora

Ces derniers n’ont ainsi pas manqué de bien recevoir les quelques Estoniens ayant fait le trajet pour le match retour en Allemagne. Mieux, après avoir fourni deux belles prestations (défaite 1-2 à chaque match), les joueurs et le staff du Flora sont allés applaudir la Nordwestkürve de Francfort, qui a répondu par des « Tallinn ! Tallinn ! » Impressionné par l’ambiance, le jeune arrière gauche Jarvelaid a même été offrir son maillot aux supporters allemands. Si l’aventure se termine par une élimination, le Flora a vécu une semaine extraordinaire, jouant devant 48 000 personnes à Francfort – ce qui n’était jamais arrivé à un club estonien – et s’offrant surtout une nouvelle amitié forte avec les supporters de l’Eintracht, comme les nombreux commentaires lus sur sa page Facebook officielle le montrent.

La rédaction de Footballski

#153 – Les images de la semaine
4.8 (95%) 4 vote[s]

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.