Lituanie : le tirage de la honte

Une jeune fille légèrement vêtue, une cabine à air et des bouts de papiers à attraper. La fédération lituanienne de football (LFF) a tenté un tirage au sort original pour la Coupe de Lituanie. Avec des angles de vue plutôt équivoques, le résultat n’a pas été celui attendu.

Evidemment, un scandale éclate. La compagnie Sharp, sponsor de l’événement, annonce se désolidariser totalement de la LFF, qu’elle critique ardemment, faisant référence à sa lutte contre les discriminations faites aux femmes, ajoutant que son logo a été utilisé illégalement. La compagnie affirme qu’elle n’était au courant ni de la forme du tirage au sort, ni de son association à l’événement. Rien que ça.

Capture d’écran © LFF

Mais ce n’est pas tout, puisque ce tirage au sort a dû être annulé et recommencé le lendemain! En effet, la LFF a commis une erreur en oubliant une des équipes en lice. Une erreur énorme qui l’oblige à annuler ce tirage controversé, et à le renouveler le lendemain. Avec cette fois un bureau, une dame plus vêtue, et les traditionnelles boules dans un saladier.

Capture d’écran © LFF/ Bałtycki Futbol

Roumanie : le gardien buteur

Les gardiens sont habituellement décisifs sur leur ligne. Pas celui du Șomuz Fălticeni. A la dernière seconde du match de Liga 3 (troisième division) opposant son équipe au CSM Pașcani, c’est par un but qu’il est décisif, sur un coup-franc de près de 40 mètres! Un but important puisqu’il permet aux siens d’arracher un point important dans l’optique du maintien.

Roumanie : interdit de stade, pas de terrain

En Liga 3, le Steagul Roșu Brașov, successeur du défunt FC Brașov, s’est imposé ce week-end au bout d’un match à rebondissements… avant même le coup d’envoi! Les locaux ont en effet contesté le droit de jouer du gardien adverse. La raison? Celui-ci est interdit de stade par la Gendarmerie! Une accusation que le président du club de Filiași balaie d’un revers de la main: « Les gars de Brașov ne maîtrisent pas le règlement. Preda est interdit de stade en tant que spectateur par la Gendarmerie, mais sur un plan sportif, personne ne peut restreindre son droit de travailler. Nous ne risquons aucune sanction, » soutient-il. Bon à savoir pour tous les IDS de France et de l’étranger.

Bulgarie : derby sofiote

C’était notre grand match du week-end sur Footballski. Si sur le terrain, le derby de Sofia entre le CSKA et le Levski s’est terminé sur un match nul sans but, les tribunes ont été une fois encore bouillantes et colorées. A commencer par le Secteur G, tenu par les ultras du CSKA.

© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net

Le Secteur B, des supporters du Levski, n’était néanmoins pas en reste:

© ultras-bulgaria.net
© ultras-bulgaria.net

Bosnie : Retour aux sources pour Vahid Halilodzic

Absent mercredi dernier du banc nantais lors de la victoire des canaris sur le PSG (3-2), le coach bosnien avait sobrement qualifié son absence pour « raisons familiales ». Un petit indice sur la destination de l’entraineur nantais a été donné par son ancien club du Velez Mostar en Bosnie. Halilodzic, très attaché au club de ses débuts avec lequel il a joué plus de 200 matchs dans le championnat yougoslave, a en effet profité de son retour en Bosnie pour faire une visite éclair au siège du club et se tenir informé de la situation actuelle de l’équipe qu’il suit bien évidemment très régulièrement depuis Nantes.

Un retour ou il aura pu croiser les supporters du Velez en plein déballage de cartons, prêts à installer les nouveaux sièges de leur tribune. Aujourd’hui en D2 le Velez Mostar est en effet tenu à bout de bras financièrement par ses propres supporters qui construisent patiemment un nouveau stade, tribune après tribune, sur leur temps libre, leur ancien stade leur étant inaccessible depuis la fin de la guerre.

République Tchèque : Ostrava-Opava, derby de feu

Comme d’habitude pour un derby, quelqu’il soit, les fans d’Opava ont pris d’assaut la gare, en assurant une grosse ambiance. De la gare d’Ostrava, le cortège s’est dirigé vers le stade. En tribunes, on a eu droit à la totale tifos, chants, animations, fumis. Sur le terrain, le Banik s’est imposé 2-0 dans un derby que tout homme rêverait de faire un jour.

République Tchèque : Zlin a 100 ans !

Quoi de plus beau qu’un centenaire fêté par une victoire 1-0 contre le Slavia ?

Russie : le Spartak ne perd pas espoir

Malgré des résultats décevants depuis plusieurs semaines et de gros conflits entre supporters et administration, les ultras du Spartak sont toujours présents même lors d’un match contre la lanterne rouge le Yenisey Krasnoyarsk. Un soutien de la Fratria qui a payé puisque le Spartak s’impose 2-0 et reste dans les places européennes.

Russie : derby de Moscou

Ce match était attendu, c’était la dernière chance pour le CSKA de croire au titre et de son côté le Lokomotiv ne devait pas se faire distancer par le leader du championnat. Dans une RZD Arena pleine à craquer et malgré une chaude ambiance, le spectacle fut assez pauvre sur le terrain. Un match nul 1-1 qui n’arrange aucune équipe.

Pologne : A Radom, on n’a pas de tickets mais on a des idées

Leader de II.Liga (D3) le Radomiak Radom recevait l’Elana Torun, un match chaud pour la montée en D2. Et quelques supporters du Radomiak ont eut une brillante idée. Interdits de stade, ils ont loué pour une trentaine d’euros deux chambres avec balcon de l’hôtel jouxtant le terrain du stade municipal. Une bière à la main, profitant du soleil printanier, ces ultras ont pu malgré leur IDS profiter du match, du beau soleil et ont pu apprécier la convaincante victoire de leur équipe malgré leur interdiction. Le tout bien sûr agrémenté d’une petite bannière provocatrice « F*ck les interdictions« .

Pologne : Parcage, vous avez dit parcage?

Les photos des par·cages des divisions inférieures font le bonheur de beaucoup sur les réseaux sociaux. Mais force est de constater que les ressources sont inépuisables et partir à leur recherche est comme une chasse aux œufs un week-end de Pâques. Ce week-end, on a d’ailleurs pu admirer ce parcage bricolé lors du match entre le Mieszko Gniezno et le Górnik Konin (D4). La recette ? Ajoutez du grillage autour des escaliers menant aux tribunes, puis sécurisez un espace de 5 mètres par 8 à l’aide de ce même grillage, mettez-y un groupe de 70 ultras, fermez la porte et voilà vous obtenez un beau parcage bien fait. Nos divisions inférieures ont du talent.

Pologne : Le ŁKS Łódź a joué sa meilleure carte

Le ŁKS Łódź devait abattre sa plus belle carte pour faire un grand pas vers la montée en Ekstraklasa. À domicile face au Sandecja Nowy Sacz (3ème), juste derrière eux avant ce match, le ŁKS et son public avaient donc à cœur de montrer qu’ils possédaient encore toutes les cartes dans leur main. Un beau tifo et deux buts plus tard, les Rycerze wiosny pouvaient contempler sur leur trône leur victoire et leur très belle opération.

Pologne : Le Ruch Chorzow souffle ses bougies et respire un peu

Le Ruch Chorzow, l’un des clubs les plus titrés en Pologne fêtait ce week-end ses 90 ans. Une fête un peu gâchée par la situation du club, actuellement à la lutte pour le maintien en troisième division. Les supporters avaient donc décidé de faire 45 minutes de grève avant de reprendre leurs encouragements et fêter dignement cet anniversaire. Dans ce derby face au ROW Rybnik, les hommes de Fornalak ont montré eux aussi dans un sursaut d’orgueil que le club n’était pas mort et que cet anniversaire devait être le signe du renouveau. Une victoire 3-0, une bouffée d’air permettant de souffler un peu plus sereinement sur les bougies

Grèce : le PAOK, 34 ans après

La folie pure à Thessalonique. Titré champion lors du match face au Levadiakos, le PAOK a – enfin ! – remporté un troisième titre de champion de Grèce. Avec la manière, puisque les joueurs de Răzvan Lucescu sont invaincus cette saison, mais surtout grâce à ses supporters sans aucune limite !

© sdna.gr
© sdna.gr
© sdna.gr
© sdna.gr
© sdna.gr

La rédaction de Footballski

Image à la Une © sdna.gr

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.