146ème derby entre le Partizan Belgrade et l' Etoile Rouge

Lazar Van Parijs
Lazar Van Parijs - Publié le 29 avril 2014

Ce week end avait lieu le rendez vous tant attendu en Serbie, le match retour du Derby Eternel: Partizan Belgrade contre l’Etoile Rouge de Belgrade. Ce 146ème derby s’annonce explosif. L’Etoile Rouge a 6 points d’avance à 5 matchs du terme de la saison, autant dire que si elle gagne, le championnat serait plié avec 9 points d’avance et 4 matchs à jouer. Dans le cas contraire, le championnat serait partiellement relancé.

Et quand on dit explosif, c’est qu’il y a des raisons. Avant le match, plusieurs rumeurs circulent, dont une qui voudrait que les joueurs de l’Etoile Rouge amènent des fumigènes pour ensuite les donner aux Delije. Du matériel pyro technique a lui été retrouvé avant le match dans les tribunes des supporters visiteurs, ce qui a entrainé quelques bagarres entre Delije et la police. Il faut savoir qu’en cas de derby, la ville est entièrement quadrillée par des équipes de CRS/Robocop ! Ils sont partout dans le centre ville et se baladent en escadron. Petit aperçu avec une photo prise dans Belgrade pour la demie finale de la coupe en 2012:

Image

De plus, les supporters se retrouvent dès le midi pour manger et boire ensemble ainsi que chanter leur allégeance à leur équipe. La présence de nombreux scouts de clubs étrangers démontre également l’importance du match: le Zenit Saint Petersbourg, Liverpool, Wolfsburg, Nurnberg, Osasuna, Dnipro Dnipropetrovsk, dls clubs belges du Standard et de Genk, Lille et Evian pour les clubs français ainsi que le Celtic étaient représentés.

Passons au match maintenant. L’entrée des joueurs sur le terrain nous gratifie de magnifique tifos. C’est le rendez vous de l’année ! Les groupes de supporters serbes ont toujours l’habitude de faire des tifos qui font envie en France, mais pour le derby, il faut néanmoins mettre les bouchées doubles !

partizan derby

Chez les Grobari

er derby

En face les Delije avaient sorti un tank

Au niveau des compositions, l’Etoile Rouge se présentait avec son équipe type de ces dernières journées, un 4-2-3-1 rôdé et avec plusieurs joueurs d’expérience. Vous pouvez entre autre reconnaitre Ninkovic, Milijas, Mrdja, Kelhar qui ont joué en Europe de l’ouest. Du côté du Partizan vous pouvez connaitre Danko Lazovic, et Drincic, deux anciens du championnat russe.

Image

crédit: transfermarket.co.uk

 Une première mi-temps dingue

Au niveau du jeu, assez rapidement l’Etoile Rouge prend les choses en main. Sur son côté droit Lazovic fait des misères à Volkov qui y a perdu plusieurs genoux/reins. C’est selon moi le meilleur joueur de l’Etoile Rouge, en tout cas celui avec la meilleure valeur sur le marché. Après s’être très gravement blessé il y a 1 an au cours de ce même match, il avait à coeur de démontrer qu’il est redevenu cet ailier droit si percutant. Chose réussie !

A force de porter le danger dans une défense du Partizan aux aboies, paniquant à chaque incursion dans les 16 mètres, l’ER s’est vu récompenser par un penalty à la 24ème minute. Étonnamment ni Mrdja ni Milijas le capitaine ne décident de le tirer (il ne les tire plus depuis son penalty raté face à Chornomorets) c’est donc Ninkovic, l’ancien d’Evian, qui tire au ras du sol, sur la droite du gardien. Le penalty est mal tiré et arrêté facilement par le gardien, Lukac. Action décisive car, sur la relance, l’Etoile Rouge se met à la faute et offre un coup franc que Drincic se fera un plaisir de mettre au fond. On est à la 27ème minute, et le Partizan mène 1-0 à domicile sur un coup franc splendide “à la Pirlo” quelques minutes après avoir arrêté un penalty. L’ambiance est torride !

Et celle-ci ne s’arrête pas là. A la 33ème, seconde faute dans la surface du Partizan, et second penalty pour l’ Etoile Rouge. Changement de tireur, c’est Mijailovic le gaucher qui s’en charge… pour reproduire exactement le même tir que le 1er penalty. Encore une fois, c’est arrêté par Lukac. 2 penalties, 2 arrêts, il semblerait que l’Etoile Rouge soit atteint du syndrome d’ Anderlecht ! Il convient de noter que ce problème n’est pas nouveau: l’Etoile Rouge a raté une dizaine de penalties cette saison !

A la mi-temps, nous pouvons nous estimer heureux, nous avons un match de bonne qualité footballistique, chose rare lors de ces derbys ! Les supporteurs sont passés par tous les sentiments !

Le Partizan fait la différence en fin de match

La seconde mi-temps continue sur les même bases, très physique avec beaucoup d’engagement. Un Partizan qui se regroupe en défense et qui contre attaque. Sur une relance ratée à la 57ème minute, Mrdja récupère le ballon et en profite pour le glisser au fond des buts avec une frappe sèche. 1-1.

Entre la 65ième et la 70ème, les entraineurs effectuent 3 changements. 2 blessures pour le Partizan, et Lazovic sort pour l’ Etoile Rouge au profit de Petkovic, le talentueux jeune arrière droit découvert avec l’équipe championne d’Europe des moins de 19 ans en 2013. Un aillier pour un arrière droit, on voit les choix effectués par l’entraineur. Il faut jouer le nul maintenant. Mal lui en a pris ! A la 90ème minute, grosse faute non sifflée de Drincic sur Mrdja au milieu de terrain, le Partizan part en contre. Sur un service de Vulicevic qui envoie  le ballon dans la surface, Kojic au point de penalty peut reprendre du droit pour une reprise au ras du sol. C’est la délivrance pour les Grobari. Les Delije ne peuvent dès lors que se plaindre de l’arbitre qui a totalement négligé la faute à l’origine de l’occasion.
A part cette action, l’arbitre a été globalement bon, sortant pas moins de 8 cartons jaunes. Et pourtant, le jeu était coriace, rugueux, physique !

Avec cette victoire, Marko Nikolic, l’entraineur du Partizan, décrié cette année à juste titre pour la qualité du jeu ainsi que les résultats, a gagné un sursis. Au moins jusqu’à la fin de la saison. A l’opposé, Stojanovic, déjà fragilisé par des choix très discutables, se retrouve un peu plus en danger malgré la série de 15 victoires consécutives qui a connu son terme samedi soir. On parle de Lalatovic pour le remplacer.

Le coin des vidéos

Vous pouvez retrouver dans les vidéos suivantes les buts ainsi que les tifos:


Et si vous voulez vraiment vous rendre compte de l’atmosphère d’un Eternel Derby de Belgrade, regardez celle-ci:

Jerfag

146ème derby entre le Partizan Belgrade et l' Etoile Rouge
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Lazar Van Parijs

Lazar Van Parijs

Je me suis réveillé un beau matin à Belgrade à cheval entre Europe de l' Ouest et le bloc soviétique après une nuit sur un Splav à boire de la Rakija. J'ai décidé de prendre le train de nuit suivant, direction Moscou, finir l'aventure devant l' Hotel Ukraina !

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Dorin Rotariu, 18 ans, victime d'une rivalité et de son agent

Ces jours-ci en Roumanie, le jeune Dorin Rotariu fait la Une des gazettes sportives. Non pas pour ses prouesses sur...

Fermer