#123 – Les images de la semaine

Damien F - Publié le 13 mars 2018

Petit tour en images sur certains événements de ce week-end sur les terrains de notre Europe. Ca a swingué, on part en Roumanie, République tchèque, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Géorgie, Moldavie… avec un délice de Budescu comme dessert. Ce sont les images épisode #123 !

Roumanie : incroyable Liga 2

En deuxième division roumaine, le duel opposant le leader Dunărea Călăraşi au CS Afumaţi (quatrième au coup d’envoi) a été le théâtre d’un moment hors du commun. Après avoir mené au score, les visiteurs sont menés 2-1 en fin de match. C’est le moment, la 89e minute, que choisit Constantin Robicek pour perdre le maximum de temps lors d’une remise en jeu. Sauf que Robicek joue pour Afumaţi, qui est mené! Scène surréaliste du joueur qui fait tout ce qu’il peut pour perdre du temps, jusqu’à ce qu’il prenne un carton jaune.

L’explication, plausible, est arrivée de la part de son entraîneur après la partie. Déjà averti à six reprises, Robicek était sous le coup d’une suspension d’un match en cas de nouveau carton jaune. Or, le prochain match du CS Afumaţi est prévu contre l’Olimpia Satu Mare, qui a déclaré forfait général lors de la trêve. Robicek purgera donc sa suspension lors de ce match, qui sera gagné 3-0 sur tapis vert! Perdu pour perdu, le club a sacrifié quelques secondes pour ne pas perdre son joueur lors d’un match important en fin de saison.

Croatie : le futur gardien du Real Madrid buteur …

Le Croate du week-end est bien sûr Karlo Letica, le jeune gardien de Hajduk. Non seulement buteur contre Istra, il a aussi fait la une de Marca : le Real voudrait le faire venir comme doublure de Keylor Navas selon le journal madrilène.

… et le derby de Slavonie

Bonne petite ambiance à Vinkovci pour ce derby entre Cibalia et Osijek ! Les locaux prennent un bon point alors qu’Osijek prend du retard sur Rijeka et l’Hajduk dans le haut de tableau.

Bosnie-Herzégovine : petite tribune bien animée

Pas besoin d’être beaucoup pour animer une tribune : la preuve avec ce très beau tifo et l’ambiance garantie tout au long du match par la vingtaine d’ultras de Troglav. Sans compter que leur club est en troisième division : respect à eux !

Russie : de la luge en tribunes

fakel voronezh

C’est bientôt le printemps, mais la Russie reste bien enneigée. Leur club est lanterne rouge de FNL (D2), mais les fans du Fakel Voronezh préfèrent s’amuser à faire des concours de luge dans la tribune plutôt que d’assister à une nouvelle défaite 1-0 contre le Baltika.

Lituanie: la plus belle touche de l’année

Géorgie : Appelez le FC Samtredia Globe Trotters

Facebook – Erovnuli Liga unofficial

Ces dernières années le FC Samtredia est un club qui compte en Géorgie. Champions il y a un an les vert et bleu ont fini troisième de la dernière saison et nourrissent donc des ambitions pour cette nouvelle saison. Mais alors que les succès acquis ces dernières années reposaient sur l’osmose d’une équipe de jeunes joueurs se connaissant sur le bout des crampons depuis les catégories de jeunes U16, le club a totalement remis en cause cette philosophie depuis le début d’année en attirant des joueurs aux parcours plus improbables les uns que les autres. L’ivoirien Inters Gui, en provenance du Vitoria Guimaraes ouvrait le bal en juillet dernier, suivi par le Nigérian Michael Olaitan, passé tout de même par l’Olympiakos, ainsi que le Gabonais Henri Ndong en provenance de Suduva après un passage express à Auxerre.

Mais les dirigeants ont vraiment passé un cap dans le grand n’importe quoi en allant dénicher Vincent Weijl, joueur néerlandais passé par la réserve de Liverpool qui jouait jusqu’à présent en Malaisie après un passage par Hong-kong et la D3 espagnole. Puis c’est Ivan Fatic, monténégrin en provenance du FC Shkupi ayant un jour porté les couleurs du grand Inter Milan de la saison 2008 pour deux matchs. Dernier arrivé en date donc ? Sidy Sagna, qui a un jour eu l’honneur de jouer 7 minutes d’un quart de finale de Coupe de France avec Saint-Étienne face à Auxerre et qui exerçait la saison dernière à l’Uniao Madère après des passages en Norvège et à l’Aris Salonique. Si l’on espère que tout ce petit monde arrivera un jour à produire quelque chose d’intéressant sur un terrain, on peut au moins se dire qu’ils auront de sacrées histoires à se raconter.

République Tchèque : Jablonec comme Tonton Pat

Patrice Evra n’est pas le seul à aimer ce jeu. Les supporters de Jablonec ont sorti ce tifo à un moment propice : leur club a gagné 2-0 contre le Banik Ostrava

En revanche, les supporters du Banik n’ont pas du tout apprécié la défaite…

République Tchèque : ça troll

Imaginez un PSG – OL avec le compte de l’OL mettant un drapeau du Qatar sous le nom du PSG et un français sous celui de l’OL. C’est ce qui est arrivé ce week-end en République Tchèque avec le Sigma Olomouc, fervent défenseur de son académie et de ses joueurs tchèques, face au Slavia Prague, club qui, rappelons-le, est aujourd’hui sous la houlette d’investisseurs chinois. Remarquez, avec Jean-Michel Aulas, tout est possible…

Grèce : un président armé sur la pelouse

L’image a fait le tour du monde. Ivan Savvidis, sulfureux président-propriétaire du PAOK, a débarqué sur la pelouse de la Toumba, le stade du PAOK, à la 90e d’un bouillant derby contre l’AEK. La raison ? Un but de ses joueurs validé, puis refusé pour un hors-jeu de Mauricio. Et au beau milieu de la contestation, le gréco-russe a débarqué sur le pré, armé, pour menacer l’arbitre de la rencontre, accompagné de Lubos Michel, ancien arbitre international et surtout membre du board du PAOK. La suite, elle, fut assez logique (mais tragique) : match définitivement interrompu, et un vice-ministre des Sports qui annonce l’arrêt indéfini de la Superleague après les récurrents actes de violence dans les stades.

Moldavie : pas de Dacia en Divizia Nationala !

 

© facebook.com/daciafc

Coup de tonnerre à Speia ce mardi, avec le FC Dacia qui annonce sa non-participation au prochain championnat (qui devrait débuter en avril). Alors qu’on savait la situation du club difficile depuis le départ de son financeur et directeur sportif Adlan Shishkanov vers la Lettonie et Ventspils, où il est parti en compagnie de quelques joueurs du Dacia (Amancio, Abdul Gafar Mamah, Stenio, Maxim Cojocaru), mais on ne s’attendait pas à cette nouvelle fracassante. Le Dacia avait certes recruté peu, mais faisait sa préparation comme tout le monde, sous les ordres d’un Igor Dobrovolski de retour aux manettes.

On devrait en savoir plus dès demain, puisque le club annonce la diffusion d’un reportage sur la situation actuelle. Quant à l’avenir du Dacia, il en sera question lors d’une réunion prévue ce printemps. Le Dacia reste l’un des grands clubs moldaves de ces dernières années, ayant réussi à briser l’hégémonie du Sheriff en devenant champion en 2011 et en ayant collectionné sept places de dauphin.

Au niveau de la Fédération, rien n’a encore filtré quant à savoir si le Dacia sera remplacé en Divizia Nationala cette année, et le cas échéant par qui. On ne sait d’ailleurs pas quand reprendra la compétition, simplement que le Victoria Bardar n’a pas reçu sa licence et « laisse » donc sa place en première division au Spicul. Avec le retrait du Dacia, il y aurait donc neuf équipes actuellement engagées en Divizia Nationala.

Pour rappel, Shishkanov avait décidé dès septembre, après une défaite 6-3 au Sheriff, qu’il quittait le Dacia, mais ne l’a annoncé qu’au terme de la saison. « J’en ai eu assez de dépenser de l’argent, des nerfs et du temps » avait-il déclaré alors, tout en souhaitant du « succès au Dacia et au football moldave« .

Le but de la semaine

La rédaction de Footballski


Image à la une : © Konjica Livno

#123 – Les images de la semaine
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Damien F

De contrées en contrées, où le vent du #footballskitrip me mène.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Mickaël Poté, attaquant de l’APOEL Nicosie – Partie 2

Formé à Grenoble après avoir été repéré dans la région lyonnaise, le Franco-Béninois Mickaël Poté a débuté à Clermont, puis à Nice,...

Fermer