#103 Les images de la semaine

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 2 mai 2017

Durant ce long week-end du 1er mai, chez Footballski, on a eu des gros derbies, des matchs sous tension et quelques belles histoires. Retour en images dans cet épisode #103.

Roumanie: Vrem stadion fara pista!

Après des mois de négociations – et d’inquiétude pour les joueurs et supporters du Dinamo – l’annonce est tombée cette semaine : toutes les parties prenantes ont trouvé un accord pour que les travaux du stade Ștefan cel Mare puissent démarrer en vue de l’Euro 2020, pour lequel il doit être entièrement reconstruit. Le projet ci-dessous a été présenté.

© prosport.ro

Les supporters n’ont pas attendu longtemps pour fêter ça. Alors que les joueurs du Dinamo sont de nouveau entrés sur le terrain avec une banderole « Nous voulons un stade sans piste » lors du grand derby les opposant au FCSB hier soir, les supporters de la Peluza Cătălin Hîldan ont eux affiché un nouveau tifo. Celui-ci met en scène Nostradamus faisant la prévision suivante: « 2020: Par le désir de millions d’hommes sera érigé au Dinamo un stade sans piste. 2020: Par le désir de quelques-uns n’ayant rien compris au phénomène football, le Steaua disparaîtra. » Des supporters qui ont par ailleurs offert une atmosphère bouillante et on su porter les leurs jusqu’au bout, puisque le but de la victoire du Dinamo a été inscrit à la 96e minute (un pénalty de Hanca).

@Liga1_Romania

Roumanie : L’amour dans la peau

« C’est un de ceux que je veux, mais il a un tatouage du Rapid sur le torse. Je lui ai dis de changer son tatouage, de le modifier. » A quoi peut tenir un transfert, ou un non-transfert du coup. Considéré comme l’un des meilleurs jeunes joueurs de Liga 1 cette saison, Alexandru Ioniţă devrait quitter l’Astra Giurgiu cet été. En quête d’une dizaine de joueurs pour accéder à la phase de groupe de Ligue des Champions, Gigi Becali l’a dans son viseur. Ioniţă ne devrait cependant pas venir au FCSB, à cause donc de ce fameux tatouage pour son club formateur. Car le joueur ne compte pas le modifier: « Je remercie Monsieur Becali pour ses mots élogieux à mon intention, mais je veux être la preuve vivante que l’argent ne peut acheter les sentiments, et je n’irai jamais dans son équipe. Je suis un Rapidist et cela signifierait trahir ma famille. Le Rapid n’existe plus officiellement, mais il existe toujours dans mon coeur et je n’effacerai jamais ce tatouage. » Direction l’étranger selon toute vraisemblance pour Ioniţă.

Respect, Attitude, Passion, Amour, Douleur © prosport.ro

Roumanie: la Juventus en Liga 1!

Après sa victoire 3-1 face à Balotești ce week-end, la Juventus Bucarest est assurée de monter en Liga 1 la saison prochaine. Une promotion fêtée comme il se doit – et de manière plutôt originale – par les joueurs du club de Colentina, quartier du nord-est de la capitale.

L’entraîneur Daniel Oprița s’est lui aussi fendu d’un petit plongeon dans la boue provoquée par les pluies bucarestoises du petit matin. Tout n’est cependant pas rose pour l’ancien ailier du Steaua Bucarest des années 2000. Car après cette deuxième promotion consécutive, de L3 en L1, Oprița n’est pas assuré de pouvoir conserver son poste. La FRF oblige en effet tout entraîneur de l’élite à posséder la Licence Pro, que l’entraîneur de la Juventus ne possède pas. Et comme les modifications du règlement étendent cette obligation aux clubs de L2 la saison prochaine, trouver un poste pourrait devenir bien compliqué pour lui, à moins qu’une dérogation ne lui soit accordée pour quelques temps. Ce qui n’est pas sûr…

Ex-RDA : Match à très haute tension

L’ambiance était plus que bouillante en Regionalliga Nordost, la quatrième division allemande, pour le match Babelsberg-Energie Cottbus. Un match où l’opposition politique est tendue entre les ultras de Babelsberg (extrême-gauche) et ceux de Cottbus (extrême-droite). Une opposition qui a rythmé la partie. Le stade de Babelsberg facilité en effet les affrontements, le parcage des supporters visiteurs étant très proche du kop des locaux. Les ultras ont ainsi commencé à se lancer des pyros les uns sur les autres, avant que la situation ne dégénère à plusieurs reprises. Le match est ainsi arrêté par deux fois, à cause des fumigènes et de l’irruption sur le terrain d’ultras de Cottbus. Au total, 19 personnes sont arrêtées par la police, et ce derby de Brandebourg va à son terme, avec une victoire 2-1 de Babelsberg.

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

 

© ultras-tifo.net

Bulgarie : Derby de Sofia

Le derby éternel de Bulgarie tient toujours ses promesses. Malgré la rocambolesque fusion qui a ramené la PFC CSKA dans l’élite cette année, les supporters sont toujours présents, tout comme l’animosité entre les deux clubs. Pour leur troisième confrontation de l’année, la première en play-offs, c’est le CSKA qui crée la surprise en s’imposant 0-3 sur le terrain du Levski, qui n’avait pourtant pas perdu contre lui cette saison en championnat. L’occasion pour nous de profiter des magnifiques images des cortèges et shows en tribunes de chaque côté.

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

Côté PFC CSKA:

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

© ultras-tifo.net

Pologne : le show des Légionnaires

On n’est jamais déçu de l’ambiance des stades polonais, et encore moins lorsqu’il s’agit du Legia. Pour la première journée des play-offs d’Ekstraklasa, le club de Varsovie, à la poursuite du leader Jagiellonia Białystok au classement, avait un match difficile à jouer face au Wisła Cracovie. Un match terminé sur le score de 1-1 dans une belle ambiance. Un week-end comme un autre en Pologne somme toute.

© legia.net

© legia.net

© legia.net

© legia.net

© legia.net

Pologne : l’énorme tifo du Jagiellonia

Pendant que le Legia perd des points à domicile, le Jagiellonia Białystok continue sa superbe saison en démarrant les play-offs avec une victoire face au Pogon Szczecin. Devant un public toujours aussi prompt à porter ses couleurs de la plus belle des manières.

Albanie : Moggi au Partizani

© partizani.al

Quelques années après ses déboires judiciaires en Italie, Luciano Moggi revient dans le monde du foot. L’ancien directeur général de la Juventus Turin a signé cette semaine un contrat de trois ans en tant que conseiller auprès de Gazmend Demi, président du FK Partizani, champion en titre et actuel leader de Kategoria Superiore, le championnat d’Albanie. «Luciano Moggi sera chargé de l’organisation, de la gestion administrative et de la promotion, » a annoncé le club de Tirana. L’Italien va également aider à mettre en place une Académie de football là-bas.

Moldavie : un ramasseur de balles à l’honneur


Pour ces quarts de finale de Coupe de Moldavie, le tirage nous avait réservé des chocs sur tous les terrains ou presque. A Orhei, Milsami s’est heurté à la défense du Sheriff et à son réalisme. Alors, après l’ouverture du score de Gînsari pour les visiteurs, le stade s’est levé d’un seul homme lorsque Racu pensait avoir rétabli l’écart quelques minutes plus tard, mais l’arbitre a finalement annulé le but pour une position de hors-jeu contestée (et difficile à juger sur les images disponibles). Dans la course-poursuite qui s’en est suivie, et les nombreux tirs (hors cadre souvent) des joueurs de Milsami, celui qui a tiré son épingle du jeu est un ramasseur de balle local, toujours prompt à replacer le ballon pour les renvois aux six mètres de Juric. Un engagement apprécié à sa juste valeur par le club, qui a félicité le jeune Dan Boțan dans un message Facebook : « Du coup de sifflet de début de match jusqu’à la fin, il a cru en l’équipe et dans les joueurs qu’il représente. Il a donné le maximum pour aider ses préférés comme il le pouvait, il a cru, il a espéré et n’a jamais abandonné. Ce garçon est un modèle pour moi, pour toi, pour nous, pour tous ces fans et supporters qui ont baissé les bras et ont renoncé à être aux côtés de l’équipe. »

Moldavie : le Zimbru bientôt européen ?

Mais les malheurs du Milsami ne s’arrêtent pas là. Après cette élimination en Coupe, et alors que l’équipe est encore en course pour le titre en compagnie du Sheriff et du Zaria, une mauvaise nouvelle est arrivée de la Fédération vendredi passé : le refus de la licence UEFA pour Milsami la saison prochaine, pour des raisons qui restent encore à éclaircir. Les champions 2015 ont cinq jours pour faire appel, mais ça reste un gros coup derrière la tête quand on sait la vitrine et la rentrée d’argent que cela représente pour un club moldave, ainsi que la démotivation que cela peut entraîner dans la course au titre. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres, c’est-à-dire du Zimbru, qui est encore plus proche de devenir européen : il lui faut soit gagner la Coupe, soit espérer que le Petrocub Hîncesti n’accède pas en finale (ils doivent affronter le Sheriff en demi-finale). En attendant, le Zimbru de Stefan Stoica continue de plus en plus à former un bloc équipe qui joue, qui gagne et qui prend confiance au fil des matchs, le tout avec une flopée de jeunes dont on parlera sans doute dans les prochaines années. A commencer par Victor Stînă, milieu de terrain de 19 ans qui a offert un joli but sur corner direct lors de la victoire des siens contre l’Academia ce dimanche (4-0 ; c’est le 2e but, à 0’30 » sur la vidéo).

Russie: le Spartak file vers le titre!

Le Spartak est quasiment champion de Russie. Après sa victoire 2-1 sur le terrain du CSKA, le club moscovite compte huit points d’avance sur le Zenit à quatre journées de la fin du championnat. Rien ne semble donc pouvoir l’arrêter, pas même son grand rival, dans un derby de Moscou disputé sous une très chaude ambiance. Un match totalement fou, comme le montre le nombre d’occasions qu’on eues les deux équipes!

Pierre-Julien Pera et Thomas Ghislain


Image à la Une : © ultras-tifo.net

#103 Les images de la semaine
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Ecrit envers et contre tous la gloire et la beauté de son football depuis 2006 sur Parlonsfoot et Footballski. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine et de Premium Liiga estonienne. En attendant désespérément le retour du Yakutia Yakutsk en 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Alain Raguel, ancien joueur du Panionios et du Panathinaïkos – Partie 2

Il était venu pour un essai de deux semaines au Panionios. Au final, il sera resté dix ans en Grèce,...

Fermer