De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

C’était le choc de cette treizième journée de RPL entre le Zénit Saint Pétersbourg et le FK Rostov. Le champion en titre et leader recevait Rostov, leader surprise ex aequo. Une affiche de gala pour les 58000 spectateurs de la Gazprom Arena.

On s’attendait à une rencontre très serrée, mais le Zénit a déroulé et a montré qui est le patron dans le championnat. En moins d’une mi-temps le club de Saint Pétersbourg a tué le match. Dzyuba sur pénalty, puis de la tête, puis passeur décisif pour Azmoun est l’homme de cette première mi-temps mais également du match. Car la seconde période est du même accabit! Rostov n’existe pas et coule littéralement. Karavaev, puis Dzyuba encore une fois, montent le score à 5-0. Eremenko réduira le score sur pénalty avant un dernier but du Zénit. 6-1, jeu, set et match à Saint Pétersbourg.

22 octobre 1929, naissance de l’araignée noire

La Russie honorait ce week-end la naissance de l’immense Lev Yashin, le seule gardien de but de l’histoire détenteur du Ballon d’Or.

Né en 1929 à Moscou, le second conflit mondial le pousse à l’usine pour soutenir l’effort de guerre. Il est repérè quelques années plus tard par le Dinamo Moscou qui lui confie les cages au football mais aussi au hockey. Une pratique pas si inhabituelle que ça à l’époque. L’Araignée noire de son surnom, passe vingt années dans son club de toujours. Cinq titres de champion, trois coupes, une médaille d’Or aux J.O et une coupe d’Europe avec l’URSS mais surtout, le Ballon d’Or. Yashin est récompensé en 1963 et reçoit au bord du terrain, pas de cérémonie en grandes pompes à cette époque, le trophée le plus convoité des footballeurs de la planète.

Le meilleur gardien de tout les temps reste une icône de par son palmarès et sa fidélité au Dinamo. Ensemble noir, large D sur la poitrine et casquette sur la tête, le grand Lev Yashin aurait eu 90 ans mardi.

L’hommage d’Anton Shunin à Lev Yashin ce week-end.

RPL

Il valait mieux ne pas jouer à domicile cette semaine car seul le Zénit a pu s’imposer sur son terrain! Parmi les surprises du jour, on retiendra deux résultats. En premier le match nul du CSKA Moscou sur la pelouse d’Ufa. Les moscovites sont à la peine depuis plusieurs rencontres et perdent de précieux points dans la course au titre. Autre belle performance, celle de Sochi et notamment de son gardien Dzhanaev qui a notamment arrêté deux pénaltys et permet à son équipe de rapporter le point du nul du déplacement à Tula contre l’Arsenal.

Dans les autres rencontres, on notera la victoire sans difficulté du Lokomotiv Moscou contre l’Akhmat Grozny sur le score de 2-0 ainsi que l’Oural Ekaterinbourg qui s’impose à Saransk contre Tambov 2-1. L’autre victoire du jour est destinée au Krylia Sovetov Samara qui revient victorieux de son déplacement à Orenbourg. Le Spartak de son côté ne s’est pas relancé malgré un changement d’entraîneur et ne peut faire mieux qu’un 0-0 à la maison contre le Rubin. Le Dinamo Moscou, quant à lui, obtient le point du nul contre Krasnodar.

FNL

La FNL a été très active cette semaine avec 2 journées programmées, la 18e et la 19e, en l’espace de 5 jours. Malgré tout, pas de chamboulement notoire au classement puisque le Torpedo est toujours leader du championnat devant Khimki. Les deux équipes ont connu le même parcours avec une défaite ce week end et une victoire en milieu de semaine.

Le Torpedo a subi la loi de Chertanovo en s’imposant 1-0. ces derniers sont sur une série de 3 victoires et comptent bien titiller le haut de tableau. Les hommes de Talalaïev sont ceux qui marquent le moins mais qui concèdent peu de buts. Même constat pour le Rotor qui continue son beau parcours. Un nul face à Armavir 0-0 et une victoire contre Luch 2-0 leur permettent de conserver leur troisième place.

Autre club qui connait une belle période, c’est le Baltika. Le club de Kaliningrad n’a plus connu la défaite depuis le 3 aout dernier et s’est imposé ce week end contre le Neftekhimik 1-0 puis à Yaroslav 2-0 mercredi. Il faudra compter sur eux et suivre attentivement le prochain match du Baltika qui accueille le Torpedo, leader.

Et puis on ne peut oublier Yenisey qui enchaine cinq matchs sans défaite! Une victoire 1-0 loin de leurs terres à Vladivostok puis un nul à domicile contre Kursk permet d’entrevoir un maintien totalement improbable il y a un mois!

Dans les équipes qui connaissent un coup de moins bien, il y a le SKA Khabarovsk qui a enchainé contre Neftekhimik un quatrième nul consécutif 2-2. Faut dire que le SKA a dû jouer à 10 au bout de la 10e minute avec l’expulsion de Kuzmichev.

Et pour finir, le maintien risque d’être tendu avec 6 équipes entre la 12e et la 17e place à deux points d’écart. On voit cependant un groupe de trois équipes se détacher en bas de tableau à savoir Tekstilshtik, le Mordovia Saransk et le Fakel Voronezh. Le premier pourrait faire rapidement l’ascenseur, le deuxième a beau avoir un super stade, les défaites s’enchainent et le troisième a pris mercredi une fessée 7-2 contre le Spartak 2, équipe qui jouera pourtant le maintien. Difficile de s’avancer mais ça risque d’être compliqué pour ces trois clubs.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Un triplé et deux passes décisives, Artem Dzyuba était chaud bouillant ce week-end! Déjà huit buts cette saison pour l’attaquant du Zénit Saint Pétersbourg qui est bien évidemment un grand favori au titre de meilleur buteur en Russie!

L’incroyable Erovnuli Liga nous réservera donc des surprises chaque semaine ? Alors que Dinamo Batumi et Tbilissi se dirigeaient vers un mano a mano au sommet du championnat, voila que leurs déboires respectifs profitent au champion en titre Saburtalo, qui reste donc dans la course pour garder son titre. Car en effet, après un partage des points lors du choc au sommet de la dernière journée le Dinamo Batumi s’est de nouveau empêtré dans la défense du Dila Gori, tandis que le Dinamo Tbilissi se faisait braquer 1-0 par le Locomotive à domicile. Et voila donc que Saburtalo grace à sa victoire à Kutaisi revient à seulement 2 points du Dinamo Batumi, leader, et un point du Dinamo Tbilisis second…et futur adversaire !

Grosse performance de Shirak dans le duel au sommet du week-end dernier. Grâce à une victoire obtenue dans les derniers instants le club de Gyumri partage désormais la tête avec l’Ararat, leader du championnat depuis belle lurette. le suspens est donc complètement relancé après 11 journées.

Qarabag cale ! Après 7 victoires en 7 matchs de championnat le champion perd ses premiers points de la saison. La faute à Qabala, une équipe qui n’avait pourtant jusque là remporté qu’une seule victoire et pointait à la dernière place du classement. Le Neftçi, premier poursuivant, reste néanmoins à 8 points.

UPL

Le Shakhtar Donetsk a réalisé l’exploit de remporter tous ses matchs aller et donc d’avoir d’ores et déjà battu toutes les équipes de l’élite ukrainienne cette saison. Le Kolos Kovalivka a été la onzième victime du champion en titre qui a déroulé (6-0) en alignant une équipe pourtant remaniée. Júnior Moraes, Taison et Yevhen Konoplyanka se sont notamment distingués dans cette rencontre qui lance idéalement la semaine du club du Donbass avant une rencontre décisive de Ligue des Champions face au Dinamo Zagreb.

Le Desna Chernigiv, qui ne rêve pas tant de titre que de continuer sa belle série, est tombé face au Zarya Lugansk (1-2). Ce résultat fait le bonheur du Dynamo Kiev qui a pris la deuxième place en remportant le duel des engagés en Ligue Europa face à Oleksandriya (1-0). Cette victoire obtenue face à un concurrent direct permet au Dynamo de creuser l’écart avec ses poursuivants : il compte trois points d’avance sur le Desna et quatre sur le duo composé d’Oleksandriya et du Zarya. Le club de la capitale est en revanche très loin du Shakhtar qui le devance de dix points.

Pour le reste, Mariupol se rapproche du top six grâce à son succès déterminant obtenu sur face au SK Dnipro-1 (1-0) : la sixième place, occupée par le Kolos Kovalivka, n’est qu’à un point.
Dans le cadre de la lutte pour le maintien, l’Olimpik Donetsk l’a emporté (2-0) face au Vorskla Poltava, ce qui lui permet de quitter la dernière place. Dixième, l’Olimpik devance à la différence particulière son adversaire du jour ainsi que le FK Lviv qui a concédé le nul dans le derby sur le terrain du Karpaty Lviv (0-0).

PERSHA LIGA

Quel suspense en D2 ukrainienne avec trois clubs ex-æquo en tête du classement. Défait à Kharkiv par le Metalist, l’Obolon Brovar cède le commandement à l’Agrobiznes vainqueur (2-0) d’Odessa. Pendant que le trio de tête s’échange les positions, le reste du peloton suit de près. Le FC Minay se maintient à un petit point avec son succès (2-0) face à l’Avangard.

La mauvaise opération du week-end est pour l’Ingulets qui tombe (1-0) à Vynnyky. Le Rukh en profite par la même occasion pour passer devant tout se beau monde et accrocher la trosoième place. L’Ingulets, Minay et le Rukh, respectivement 6ème, 5ème et 4ème se maintiennent à une petite longueur des trois leaders. La course est plus que jamais serrée en Ukraine.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Deux buts en deux minutes, voilà la copie rendu par le brésilien Taison ce week-end. Le Shakhtar n’a pas fait de cadeau au promu, le Kolos Kovalivka, avec un 6-0 sans bavure. L’ailier de Donetsk répond présent après la polémique du début de saison sur son transfert avorté vers l’Italie.

Sheriff champion!

Et le doublé pour Lukaku! Parade de Taffarel! Sheriff champion! Voici quelques ritournelles que la planète football entend à longueur d’années, et pour cause. Cela fait maintenant 20 ans que le Sheriff marche sur la première division moldave, le titre de champion empoché ce samedi est déjà le 18e de la collection – le cinquième d’affilée depuis la surprise Milsami en 2015.

Peu de suspense, et c’est un euphémisme, dans la mesure où les rivaux habituels du Sheriff ces dernières années ont soit disparu (Dacia, Tiraspol), soit sombré pour on ne sait combien de temps (Zimbru), soit en difficultés notamment financières de plus en plus lourdes (Milsami). Le Petrocub, nouveau venu sur le podium moldave, s’est même vu distancé par le surprenant Sfântul Gheorghe de Suruceni cette saison, dans la bataille pour la seconde place.

Zoran Zekic obtient son premier titre de champion avec le Sheriff, après la Coupe gagnée en 2015, et aura la lourde tâche, comme chaque année, de qualifier le Sheriff pour la phase de groupes de la Ligue des Champions (rêvons plus grand) ou de la Ligue Europa. Depuis qu’il a repris l’affaire après le départ de son compatriote Goran Sablic, le Croate n’a pas fait dans la dentelle en restant invaincu, avec de loin la meilleure attaque (55 buts) dans laquelle Robert També excelle (8 buts cette saison) et la meilleure défense (8 buts seulement!) autour de Posmac et Ousmane Ndiaye. Mention spéciale à Yuri Kendysh, l’infatigable milieu de terrain biélorusse qui joue sans doute sa meilleure saison puisque dans son rôle de box-to-box imprévisible, il a déjà planté 12 fois. 

Il reste trois matchs avant de fermer le rideau de cette saison pour laquelle nous connaissons déjà le champion (Sheriff), le podium (Sfântul Gheorghe, Petrocub) et le relégué (Codru). La bataille pour la 4e place, potentiellement qualificative selon le prochain vainqueur de la Coupe, reste la principale attraction de cette fin de saison avec un mano à mano entre Milsami et le Dinamo-Auto, tandis que le Speranta n’a pas dit son dernier mot.

Occasions manquées

En Estonie comme en Lettonie, les leaders du championnat avaient l’occasion d’être officiellement couronnés, mais ont tous deux raté l’occasion en s’inclinant. En Estonie, le Flora Tallinn s’est retrouvé réduit à 10 dès le quart d’heure de jeu. Ce qui ne l’a pas empêché d’ouvrir le score en seconde période, avant de finalement s’écrouler en fin de match sur le terrain du Nõmme Kalju, qui s’impose (2-1). Partie remise pour le Flora, qui peut être titré à domicile le week-end prochain.

Même chose pour le Riga FC en Lettonie. Sur le terrain de Ventspils, le leader de Virsliga s’incline (2-1) et doit attendre une semaine supplémentaire pour être titré après un match où les deux équipes ont marqué de beaux buts.

Il n’y a qu’en Lituanie où le leader a tenu son rang. Alors que les deux équipes doivent s’affronter deux fois lors des deux dernières journées de phase régulière, le Suduva Marijampolé a remporté haut la main (1-3) son premier duel face au Zalgiris Vilnius. Si rien n’est encore fait, le double champion en titre peut légitimement viser un troisième sacre consécutif.

Tomasov un peu plus dans l’Histoire

En marquant son 44ème but sous le maillot d’Astana dans le choc contre le Kairat Almaty, Marin Tomasov est devenu le deuxième meilleur buteur de l’histoire d’Astana (encore assez loin des 69 buts de Patrick Twumasi). A cela, on peut également ajouter ses 41 passes décisives, ce qui fait un beau bilan global.

Cette journée restera une des plus marquante de ce championnat 2019. Kairat, qui avait cinq points d’avance sur Astana (mais un match en plus) vient de dilapider son avance en perdant 3-1 au cours d’un match de très bonne facture. Dans l’autre choc, Tobol, qui avait deux points d’avance sur Astana, s’est aussi fait dépasser en perdant contre Ordabasy, quatrième, qui revient à trois points de son adversaire du jour.

LE BUT DE LA SEMAINE

Signé Marin Tomasov

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Karpaty Lviv

L’ACTU EN BREF

  • On connait la finale de la coupe de Géorgie : Relancé en championnat le FC Saburtalo s’offre sa première finale de coupe David Kipiani en dominant 2-0 les doubles champions en titre du Torpedo Kutaisi. Ils affronteront ensuite leurs voisins du Locomotive Tbilissi qui s’est fait très peur face aux pensionnaires de 3ème division de la charmande bourgade de Sagarejo. Menés puis rejoint au score les hommes de la capitale s’imposent en fin de match grâce à l’expérimenté Temur Shonia.
  • Khacheridi au Dynamo Brest : Après un passage très mitigé au PAOK, l’ancien défenseur du Dynamo Kiev s’est engagé avec un autre Dynamo, celui de Brest en Biélorussie.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.