#3 Les trophées Footballski

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 23 novembre 2015

Troisième numéro des Trophées Footballski. Chaque semaine, nous reviendrons à travers ces quelques catégories sur ce qu’il se fait de mieux dans nos championnats.

Le Français du week-end : Damien Le Tallec

Depuis deux saisons le Français fait le bonheur du Mordovia Saransk. Troisième joueur le plus utilisé de l’effectif la saison dernière avec 29 apparitions, Le Tallec a marqué son premier but sous les couleurs du Mordovia contre le Dinamo Moscou. Repositionné en tant que milieu défensif alors qu’il jouait attaquant ou milieu offensif, il a su parfaitement s’adapter et épater les suiveurs du football russe à ce nouveau poste. Des bonnes performances s’enchaînent et qui, d’après France Football, est sur les tablettes de nombreux clubs italiens, chinois ou encore qataris.

Le joueur du week-end : Léandre Tawamba

Avec onze buts, Léande Tawamba est actuellement le meilleur buteur de la Fortuna Liga, le championnat de Slovaquie. Une position obtenue ce week-end grâce au hat-trick du Camerounais face à Skalica. De retour en Slovaquie depuis cet été avec le club du FC ViOn Zlaté Moravce, Léandre Tawamba a notamment porté les maillots de Nitra et du Ružomberok  en Slovaquie ainsi que d’Al-Ahly Benghazi, en Libye, où il n’a jamais eu la chance de fouler les pelouses. Une carrière de footballeur plutôt atypique qui semble s’écrire aujourd’hui en Slovaquie avec Zlaté Moravce où le buteur camerounais s’épanouit de match en match. On a aussi eu le droit à une Luis Suarez like dans ce match entre Skalica et Zlaté Moravce grâce à Roman Konečný :

 

Le but du week-end : Mateusz Cetnarsk

Belle victoire de Cracovia face au Lechia Gdansk en ce lundi soir avec notamment un beau but de Mateusz Cetnarsk. Le club de Cracovie, qui est l’une des surprises de la saison en Pologne et accessoirement la meilleure attaque du championnat, prépare parfaitement la Guerre Sainte du week-end prochain face au Wisla !

Le tifo du week-end : Crvena Zvezda

© Aleksandar Dimitrijević

© Aleksandar Dimitrijević

Il y a un an, Marko Ivkovic, supporter du Crvena Zvezda et membre des Delije, était poignardé à mort lors d’un déplacement pour soutenir son club lors d’un déplacement en Turquie pour un match d’Euroligue (Basket) face à Galatasaray.

L’immigré du week-end : Martin Skrtel

Bien en peine depuis quelques temps dans la défense centrale de Liverpool (fraîchement entrainé par Jürgen Klopp), Martin Skrtel s’est illustré lors du match opposant Liverpool au premier, Manchester City. Le Slovaque, auteur d’un match solide, marque un but qu’on ne lui aurait pas soupçonné et qui parachève la victoire inattendue des Reds sur le terrain des joueurs de City (succès quatre buts à un).

 

Le match du week-end : Olimpija Ljubljana 2 – 2 Maribor

Les deux premiers de Prva Liga s’affrontaient dans la capitale slovène. Mieux que ça, c’est le derby éternel qui se tenait entre l’Olimpija du meilleur buteur du championnat, Andraz Sporar (15 buts en 15 matchs), et le champion en titre, Maribor. Le premier nommé se devait de ne pas perdre sous peine de voir les coéquipiers du Français Jean-Philippe Mendy revenir sur ses talons. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut juste pour les joueurs de Marijan Pusnik mais, au terme d’un match engagé, ouvert et disputé dans une atmosphère électrique, ils ont réussi à accrocher un nul mérité. Andraz Sporar a encore crevé l’écran.

Tout avait très mal commencé pour les joueurs de la capitale. Après vingt minutes de jeu, les hôtes sont menés par deux buts à zéro, la faute à Bajde puis au pétard de… Petar Stojanovic. A 25 mètres, le jeune arrière droit déclenche un patator qui bat Seliga. Stojanovic sera un acteur majeur du match puisqu’un peu après l’heure du jeu, il se fera bêtement expulser pour un deuxième carton jaune après une faute grossière sur Henty. Un épitomé du match puisque les coups et les tacles appuyés y seront légions. Entre temps, l’Olimpija aura réduit le score, et qui d’autre que Sporar pour le faire. Le capitaine reprend magnifiquement un corner. Handanovic ne peut rien faire.

A la suite de l’expulsion, le match ne deviendra qu’une attaque – défense. Maribor parviendra presque héroïquement à tenir mais c’était bien évidemment sans compter sur Andraz Sporar. L’attaquant slovène, à qui les arbitres avaient refusé un but sur un hors-jeu litigieux, égalisera d’une superbe reprise de volée à l’entrée de la surface dans un Stozice qui explose dans le temps additionnel. Sporar marque là son 17e but de la saison en 16 matchs et permet à son équipe de garder sept points d’avance sur son adversaire du soir.

La polémique du week-end : Panathinaïkos vs. Olympiakos

Ce devait être une belle fête. Une ambiance de folie comme le football grec sait en offrir. Les débuts de Stramaccioni à la tête de l’équipe, et ceux d’Essien dans le onze titulaire. Ce fut tout le contraire. Dans l’obligation de gagner ce « derby des éternels ennemis » pour ne pas voir l’Olympiakos s’envoler irrémédiablement en tête de la Super League, le Pana a été plombé par une partie de ses supporters.

Dès l’échauffement, plusieurs fumigènes ont été lancé vers les joueurs de l’Olympiakos, un projectile manquant de justesse l’Islandais Alfred Finnbogason. Auparavant, de violents affrontements avaient éclaté aux abords du stade entre les supporters des Verts et la police (16 arrestations, 3 blessés côté police dont un assez gravement).

Face à une situation très tendue, les joueurs restés aux vestiaires ont attendu plusieurs dizaines de minutes, avant que le match ne soit officiellement reporté, ce qui a eu comme conséquence l’envahissement du terrain et de nouveaux affrontements avec les forces de police. Les joueurs de l’Olympiakos, eux, sont même restés dans le vestiaire durant de longs instants, évitant de prendre leur bus qui aurait pu être attaqué.

Pour le Pana, de gros problèmes sont attendus. Retrait de points ? Huis clos ? Cela semble certain. Mais la situation pourrait être pire, le président Alafouzos ayant évoqué une démission (peu probable) ou même un retrait du club de la Super League (idée qui va être proposée au conseil d’administration du Pana). Quoi qu’il en soit, le club a invité les fans à se réunir mercredi sur le boulevard Alexandra (la rue du stade et de la « maison des supporters ») pour protester contre la Ligue. Affaire à suivre.

La rédaction de Footballski


Photo à la une : metalist.ua

#3 Les trophées Footballski
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Yougoslavie, quatre ans sans football

Le 25 mars 1992, l’équipe nationale de Yougoslavie se déplace à Amsterdam pour y défier celle des Pays-Bas, championne d’Europe...

Fermer