Semaine #9 – 2018 : Les matchs du week-end

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 2 mars 2018

Vous êtes fans du foot de l’est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? Notre traditionnel programme est là pour vous aider !

Les matchs du week-end:

FC Prishtina vs. Trepça 89

Samedi à 13h, dans un championnat particulièrement serré, qui voit les 8 premières équipes (sur 12) se tenir en 6 points, le FC Prishtina tient pour l’instant la corde en étant leader ex aequo avec Drita. Dans une configuration où tous les points compteront à la fin de la saison ce match face à Trepça, actuel 4e constitue une confrontation entre deux adversaires directs.

DAC Dunajska Streda vs. Spatak Trnava

Samedi à 14h, duel au sommet en Slovaquie entre le leader et l’un de ses dauphins. Auteur d’une belle saison, le DAC reçoit le Spartak dans un premier jet qui s’annonce bouillant. Le tout avant une revanche quelques jours après en coupe nationale. De quoi préparer les organismes, chauffer les voix des supporters du DAC Dunajska Streda et surtout mettre une belle pression sur un Spartak Trnava toujours aussi solide et joueur.

Zrinjski vs. Željezničar

Samedi à 14h30, le dauphin se déplace chez le leader du championnat. Il est peut-être un peu trop tôt dans la saison pour avoir une pelouse de qualité et donc un football sympathique à regarder, mais ce match vaudra le coup d’oeil assurément. Un point sépare les deux équipes qui sont dans une forme olympique.

Radnicki Nis vs. Partizan Belgrade

Samedi à 14h30, le troisième du championnat reçoit le second. Le Partizan est un peu dans le dur depuis le retour de la très hivernale avec une élimination en coupe d’Europe, un match nul face à Zemun avec un pénalty contesté et une victoire un peu inespérée face à Mladost Lucani dans un contexte discuté. Il sera intéressant de voir la réaction de Léandre Tawamba qui n’a pas été transféré cet hiver, gardé par son club. Du côté de Nis, il convient de garder un oeil sur Pavkov, voir ce que l’attaquant de Zvezda prêta à Nis est capable de faire face à une défense d’un meilleur niveau.

Budapest Honvéd vs. Videoton

Samedi à 19h30, le Budapest Honvéd va devoir se réveiller, car l’année 2018 a démarré de bien mauvaise manière. Balayés sans ménagement par Ferencváros (5-2) pour leur première rencontre de la deuxième phase du championnat, les hommes d’Attila Supka ont même rétrogradé à la cinquième place. Une réaction est attendue dès ce samedi, mais ce sera tout sauf évident puisque les Budapestois recevront Videoton. Engagés dans une course effrénée pour le titre, les Vidi, deuxièmes, ne doivent pas laisser traîner de points en route, sous peine de voir les Aigles verts s’envoler.

AEK vs. Panionios

Dimanche à 16 h 30, un AEK qui semble émoussé tentera de rester dans le coup en accueillant à l’OAKA un Panionios bien décevant cette saison (seulement 6e, et largué dans la course pour l’Europe), mais qui n’en reste pas moins capable de jouer les trouble-fêtes. Battu en Coupe à Larissa, et tenu en échec sur la pelouse de l’Atromitos (1-1) lors de la dernière journée de Superleague, la formation jaune et noir n’a déjà plus le droit à l’erreur si elle veut rester dans les pas du PAOK, qui effectue un périlleux déplacement à Tripolis, mais qui reste sur une impressionnante série de 16 succès d’affilée.

Olympiakos vs. Panathinaïkos

Dimanche à 18h30, c’est un drôle de Derby des Éternels Ennemis qui nous sera offert. Déjà, parce qu’il se déroulera dans un stade Karaiskakis à huis clos, suite aux incidents qui avaient émaillé la rencontre entre l’Olympiakos et l’AEK. Ensuite, parce que la dernière journée de Superleague a été le théâtre d’incidents lors d’un PAOK-Olympiakos crucial, mais qui ne s’est finalement pas joué, puisqu’Oscar Garcia, l’entraîneur du club du Pirée, a reçu un rouleau de papier toilette sur le visage. Enfin, parce que le Pana semble traîner sa peine cette saison, la faute à de lourds problèmes financiers qui plombent toute ambition sportive. Mais un derby, ça se gagne, que ce soit pour l’un ou pour l’autre. Et si l’Olympiakos veut garder le mince espoir d’être champion, la victoire est la seule issue possible.

Dinamo Tbilissi vs. FC Rustavi

Dimanche à 13h, le championnat géorgien reprend ses droits pour une nouvelle saison pleine de promesses. Un champion en pleine bourre (Torpedo Kutaisi) ayant remporté la Supercoupe la semaine dernière et qui a su préserver son effectif. Un Dinamo Tbilissi revanchard qui a fait revenir au pays l’ancien meilleur buteur du championnat Zivzivadze, un FC Samtredia qui a tenté le pays de faire venir des joueurs expérimentés comme Ivan Fatic (ancien de l’Inter notamment) et Vincent Weijl (formé à Liverpool) et surtout un FC Rustavi qui a réservé le mercato le plus intéressant. En effet le promu a réussi à attirer le latéral international Levan Gegetchkori du Dinamo Tbilissi, Dato Kvrikvelia, défenseur international passé par le Rubin Kazan et Panionios, Mate Tsintsadze l’ex-future star du football géorgien revenu d’un exil douloureux au Pogon Szeczin ou encore le gardien Nukri Revishvili, venu en direct du Dinamo Tbilissi. Première journée donc ce week-end et un affrontement très prometteur à la Dinamo Arena entre deux équipes très ambitieuses.

Vardar Skopje vs. Sileks

Dimanche à 14h, le Vardar, second du championnat a déjà quasiment dit adieu au titre et cherchera à protéger désormais sa deuxième place. Dotés d’un petit matelas de 10 points d’avance sur leur adversaire du jour la fin de saison s’annonce cependant rude pour les hommes de la capitale qui se sont inclinés le week-end dernier face à leurs modestes voisins du Rabotnicki. Au Sileks pourquoi pas d’en profiter !

Stumbras Kaunas vs. Zalgiris Vilnius

Dimanche à 16h, seconde journée de championnat en Lituanie. Vu la vague froid touchant l‘Europe (de -12 à -16 degrés pour la Lituanie), le match se déroulera dans l’enceinte couverte jouxtant le stade de Suduva à Marijampole. Stumbras s’est renforcé depuis la défaite au même endroit contre Suduva (0-2) en engageant l’Algérien Tayeb Meziani passé sans réussie par Le Havre et qui tente une nouvelle expérience sur le vieux continent. On doute que cela soit suffisant pour contrecarrer le Zalgiris Vilnius. Après l’échec de la saison passée, le club majeur du football lituanien a viré une demi-équipe est s’est tourné vers l’étranger pour recruter. Outre le français Jérémy Manzorro débauché à Suduva, le club a engagé Marquinhos de l’Astra Giurgiu, Marko Tomic de Ranicki Nis, Georgas Freidgeimas d’Okzetpes, Tomas Malec du DAC, Tomas Simkovic d’Aktobe et Ugochukwu Ogana de l’équipe B de Braga. L’objectif du club pour cette saison est le championnat, la coupe et les phases de groupes de l’Europa League. Malheureusement, la saison commence avec un gros raté : Zalgiris a aligné Diego Oyarzun lors de la victoire de la première journée contre le Zalgiris Kaunas, problème celui-ci avait écopé d’un carton rouge lors du dernier match de la saison passée contre Suduva et était donc théoriquement suspendu…La fédération va étudier la question, mais cela ne faire guère sérieux pour un club aussi ambitieux.

 Legia Warszawa vs. Lech Poznan

Dimanche à 18h, le classique du championnat polonais aura le goût, comme à son habitude, du soufre et de la haine. Si le froid devrait certainement encore faire des siennes, les tribunes devraient tout de même être bien remplies du côté de Varsovie pour ce choc entre le deuxième et le troisième du championnat. Le Legia et son mercato hivernal XXL (Eduardo, Remy, Philipps, Mauricio, Cafu, Antolic et Vesovic) doit montrer après avoir perdu ses nerfs (et le match) face à l’actuel leader le Jagiellonia Bilaystok que les Legionisci ne s’en laisseront pas compter dans la course au titre et qu’il compte bien s’offrir le scalp de leur ennemi Kolejorz sur la route. Du côté du Lech Poznan, après le miracle du match dernier face au Slask, une victoire face au Legia permettait au club de se replacer au plus près du Jagiellonia tout en gardant la tête sous l’eau de son adversaire du soir. Un match nul ne serait en aucun cas une bonne opération pour les deux équipes qui verraient alors le Jagiellonia Bialystok (en cas de victoire) s’envoler à plus de cinq et sept points. C’est donc le couteau entre les dents, le regard noir et l’odeur du sang dans les narines que les deux grands clubs polonais devraient s’affronter dimanche soir dans la froideur du crépuscule varsovien et dans la chaleur sèche des feux Zylétiens.

La rédaction de Footballski.

Semaine #9 – 2018 : Les matchs du week-end
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine et de Premium Liiga estonienne. En attendant désespérément le retour du Yakutia Yakutsk en 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Mickaël Poté, attaquant de l’APOEL Nicosie – Partie 1

Formé à Grenoble après avoir été repéré dans la région lyonnaise, le Franco-Béninois Mickaël Poté a débuté à Clermont, puis...

Fermer