Semaine #9 – 2017 : Matchs du week-end et bons coups

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 3 mars 2017

Vous êtes fans du foot de l’est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? Cette rubrique est faite pour vous et vous commencez à la connaître. Voici, une vingtaine de matchs pour ne pas vous ennuyer du week-end et quelques tuyaux pour vos paris comme toujours !

Les matchs du week-end:

Ararat Erevan vs. Shirak Gyumri

Samedi à 11h, le championnat d’Arménie retrouve les terrains après la longue trêve hivernale. Pas d’affiche entre équipes de première partie de tableau pour cette reprise, nous nous concentrerons donc sur le match le plus déséquilibré, qui oppose le leader Shirak à l’Ararat, large dernier du court classement. Une simple formalité a priori pour le club de Gyumri vu le très faible niveau de son adversaire. L’on devrait voir des buts.

Georgie

Samtredia vs. Shukura Kolbuleti

Samedi à 11h, l’Umaglesi Liga est de retour ! Revenu sur un rythme annuel et non plus saisonnier, le championnat géorgien reprend ses droits ce week-end sous une forme resserrée à dix équipes seulement, ce qui a empêché toute promotion pour Gagra ou le WIT Georgia. Dans tous les cas, c’est le champion (surprise) en titre et récent vainqueur de la Supercoupe, Samtredia qui aura l’honneur d’ouvrir le bal. Sans son serial buteur Budu Zivzivadze, parti entre-temps tenter sa chance à Esbjerg, les Iméréthiens chercheront à partir du bon pied face au Shukura Kolbuleti, maintenus de justesse par la voie des barrages en décembre dernier.

Atlantas Klaipeda vs. Zalgiris Vilnius

Samedi à 12h, qui peut bien contrer le Zalgiris? Dominateur sans partage depuis plusieurs années, le club de Vilnius semble parti pour un nouveau doublé championnat-coupe. Troisième l’an dernier, l’Atlantas est l’une des rares équipes pouvant espérer tenir le rythme du champion, voire le faire tomber lors d’une confrontation directe. Pourquoi en cette première journée du championnat. L’an dernier, le Zalgiris avait connu un début de saison difficile. A voir si cela doit se reproduire cette année.

Moldavie

Speranta Nisporeni vs. Zaria Balti

Samedi à 13h, c’est le match le plus palpitant de ce week-end en Moldavie, à l’aune d’une question essentielle : le Zaria va-t-il décrocher sa 9e victoire d’affilée à Nisporeni ? Après avoir vaincu Milsami à Orhei puis étrillé l’Academia (6-0) à la maison, le Zaria s’est définitivement placé aux côtés du Sheriff et de Milsami pour la course au titre cette saison. Nisporeni n’est plus la place forte qu’elle a été la saison dernière, mais le Speranta reste une équipe qui a le potentiel de jouer les troubles fêtes parmi les grands. C’est la dernière journée de la phase retour, rappelons simplement que terminer dans les deux premières places peut potentiellement permettre de garder son sort entre les mains jusqu’au bout : la 33e et dernière journée opposera le leader du championnat à l’issue de ce week-end face à son dauphin. Actuellement, le Zaria est deuxième, un point derrière Milsami, un point devant le Sheriff. Gare au faux pas !

Bulgarie

Levski Sofia vs. CSKA Sofia

Samedi à 13h30, après avoir fait tous deux matchs nuls cette semaine, les deux clubs de la capitale se retrouvent pour le grand derby. Loin derrière le leader Ludogorets, le Levski pointe en deuxième place, avec trois points d’avance sur le CSKA, troisième. Alors que les play-offs se rapprochent, ce dernier ferait bien de ne pas laisser son rival trop loin. Un simple aspect sportif, au-delà de la rivalité entre les deux entités.

CSKA Moscou vs. Zenit Saint-Pétersbourg

Samedi à 14h30, la Russie va nous offrir un choc d’entrée entre les deux équipes qui dominent le football russe depuis quelques années. Mais cette fois il s’agit de la bataille pour la deuxième place entre un CSKA qui va devoir digérer l’après-Slutkiy pour rentre dans une nouvelle ère et le Zenit Saint-Pétersbourg. Le Zenit, décevant en Coupe d’Europe va devoir se racheter avec ses nouvelles recrues s’il veut encore croire au titre cette saison alors que son rival Spartak a un match délicat en cette entame de printemps.

FK Krasnodar vs. Spartak Moscou

Dimanche à 14h30, le leader va devoir confirmer qu’il est bien armé pour le titre après cette très longue trêve. Le Spartak se présente à Krasnodar renforcé de ses nouvelles recrues donc Luiz Adriano. En face, Krasnodar, pourtant performant en Ligue Europa en fin d’hiver reste sur une terrible désillusion en coupe de Russie : battu après avoir rapidement mené 3-0 contre Ural. Gros match en perspective.

Zrinjski vs. Krupa na Vrbasu

Samedi à 15h, c’est la reprise en Bosnie-Herzégovine. Ce week-end le leader le Zrinjski accueil Krupa na Vrbasu la révélation surprise de cette première partie de saison qui occupe la cinquième place. Ce match sera l’occasion de voir si le Zrinjski n’a pas perdu la main pendant la coupure hivernale et si Krupa na Vrbasu a réussi à corriger ses quelques soucis aperçus lors de la fin de première partie.

Flora Tallinn vs. Levadia Tallinn

Samedi à 15h, c’est le grand retour de la Premium Liiga! Détrônés par le surprenant FCI Tallinn l’an dernier, les deux grands clubs de la capitale ne partent pas favoris cette année. Et pour cause, l’ex-Infonet semble continuer sur sa lancée, comme en atteste-le cinglant 5-0 qu’il a infligé au Flora en SuperCoupe d’Estonie la semaine dernière. Le Tallinna Derbi reste néanmoins le match à suivre, un gros test dès la première journée du championnat.

Inter Bakou vs. Qabala

Samedi à 17h, le troisième du championnat reçoit le nouveau leader, qui a pris un point d’avance sur Qarabag le week-end dernier, suite à la deuxième défaite d’affilée des champions en titre – chose assez rare que pour être signalée – face à l’Inter justement. Si Qäbälä veut s’affirmer comme un candidat crédible pour le titre, il devra se défaire de cet Inter toujours difficile à manoeuvrer. Surtout que Qarabag se déplacera à Sumqayit avec la ferme volonté de se refaire une santé. Le match à suivre ce week-end en Azerbaïdjan.

APOEL Nicosie vs Omonia Nicosie

Samedi à 16h, pour leur dernier match de la saison régulière, l’APOEL accueille son rival, l’Omonia Nicosie. Un derby tant important dans les tribunes que sur le terrain, pour deux équipes qui cherchent absolument les trois points avant d’entamer la phase des play-offs. L’APOEL a connu, lundi dernier, sa deuxième défaite de la saison face à l’Apollon Limassol (2e) et a ainsi manqué l’occasion de se détacher de ses concurrents directs au titre. De son côté, l’Omonia Nicosie a humilié l’AEL Limassol (4-1) ce qui lui a permis de rester à la cinquième place avec cinquante points au compteur, mais de se retrouver à une longueur de l’AEL (4e) et à six du deuxième, l’Apollon. Un match avec beaucoup d’enjeux donc pour les deux équipes de la capitale.

Anorthosis Famagouste vs Apollon Limassol

Dimanche à 15h, l’Anorthosis Famagouste affronte l’Apollon Limassol. Un derby, qui est à gagner plus pour l’honneur que pour l’enjeu du côté de l’Anorthosis. En effet, si le club historique de Famagouste (maintenant basé à Larnaca) est assuré de se retrouver dans le premier groupe de play-offs, avec les six premiers du championnat, le club se pointe tout de même à la sixième place avec trente-huit points, à douze longueurs du cinquième, l’Omonia Nicosie. De l’autre, l’Apollon Limassol est plus que jamais en course pour le titre. Depuis sa victoire contre l’APOEL (2-0) lundi dernier, le club de Limassol ne se trouve désormais qu’à trois points de ce dernier. Un match important donc pour l’Apollon, qui ne manquera pas l’occasion, avec une victoire, d’embêter l’APOEL pour la première place du championnat tout au long des play-offs qui arrivent.

Ujpest vs. Ferencvaros

Samedi à 18h, 272e derby (toutes compétitions confondues) de Budapest entre les deux équipes les plus titrées du pays! Si  les Aigles verts de Ferencvaros dominent le championnat ces dernières années, ils ont encore du mal face à leur rival direct, surtout dans le Stade Ferenc Szusza. Quatrième du championnat à huit longueurs du leader Honvéd, le champion en titre doit s’imposer pour ne pas perdre toute chance de conserver son bien. Ujpest, qui n’est qu’à deux points derrière, peut passer devant en cas de victoire à domicile. Tout est donc réuni pour que ce derby soit bouillant comme on aime d’autant qu’à l’aller les deux équipes s’étaient neutralisées sur un score de 3-3 au terme d’une rencontre riche en rebondissements.

Crvena Zvezda vs. Partizan

Samedi à 18h, sauf changement de dernière minute concernant l’horaire. Arrêtez tout c’est l’heure du veciti derbi en Serbie ! Le 153ème derby entre l’ Etoile Rouge et le Partizan. Cette saison Crvena Zvezda a surement un effectif plus impressionnant que le Partizan, mais cette dernière équipe a un schéma tactique et un plan de jeu. Il sera donc intéressant d’observer cette confrontation au Marakana stade légendaire. Alors que les ultras ont fait leur retour au PSG et qu’ Antoine Boutonnet vient de quitter son poste, il est temps de se mouiller la nuque avec de vraies tribunes festives et des pyros. Du côté de Zvezda on vous conseille de surveiller Richmond  Boakye et Srdjan Plavsic (si il joue) et côté Partizan les regards se tourneront sur Nikola Milenkovic, grand espoir défensif de 19 ans. Zvezda possède actuellement six points d’avance sur le Partizan, mais attention en Serbie on a les play-offs et on divise les points par deux. Nul doute cependant que 4,5 points d’avance seraient plus que bien venue au début de ces derniers.

ND Gorica vs. Maribor

Samedi à 20h15, le championnat slovène va continuer à nous tenir en haleine. Gorica a pour objectif la quatrième place européenne quand Maribor a le titre en mire. Avec de jeunes joueurs talentueux de part et d’autre (Sorcan et Boben côté Gorica ; Zahovic, Hotic à Maribor), mais aussi peu de régularité, ce match sera indécis. En tout cas, il sera crucial pour leurs ambitions. Le public d’ordinaire feutré de Gorica semble venir de plus en plus au stade et faire plus de bruit, satisfait de la façon dont le club travaille. Probablement aussi pour voir leurs jeunes talents venant du coin avant qu’ils s’en aillent sous d’autres cieux.

Karpaty Lviv vs. Oleksandria

Dimanche à 13h, après la défaite du Zarya Lugansk (3ème) la semaine passée, le petit club d’Oleksandria (4ème) lorgne désormais sur la troisième marche du podium à seulement deux longueurs. Une opportunité à saisir dès ce week-end avec une confrontation contre le Karpaty, bon dernier. En revanche attention à la réaction d’orgueil d’Lviv qui a méchamment besoin de points dans la course au maintien.

Osijek vs. Hajduk Split

Dimanche à 15h, se joue le podium et les places européennes. Ces deux équipes se retrouveront aux 3e et 4e places du championnat à la fin de saison. Reste à savoir dans quel ordre. Pour l’instant l’Hajduk a 3 points d’avance, mais les compteurs pourraient être remis à zéro dès dimanche. Osijek a complètement raté ses deux premiers matchs de reprise et a déjà la pression pour ne pas se retrouver à rien jouer jusqu’à la fin de saison. L’Hajduk, a gagné 4-0 le week-end dernier. A suivre…

Podbrezova vs. Zilina

Dimanche à 15h30, deux équipes, deux styles, deux réussites. Solide leader du classement, Zilina a entamé la deuxième phase de la saison par une défaite surprise face à Senica puis par une nouvelle folie offensive face à Zlaté Moravce. La machine est une fois lancée tandis que Podbrezova, lui, reste sur ce qu’il sait faire de mieux : défendre. Difficile à manœuvre, ce duel au sommet entre le premier et le troisième devrait ainsi nous réserver quelques surprises.

Slavia Praha vs. Viktoria Plzen

Dimanche à 16h, il est là, le choc du week-end, le match pour le titre en République tchèque! Un match qui opposera l’intenable Slavia Praha, leader depuis le week-end dernier, et le Viktoria Plzen, détrôné de sa place de numéro un par son adversaire du jour. Des enjeux, du jeu et un match à ne pas louper.

Rapid Wien vs. Red Bull Salzburg

Dimanche à 16h30, ça aurait dû être le gros choc de la saison. Il s’avère que ça ne l’est pas puisque l’un des deux clubs, le Rapid en l’occurrence, non seulement ne tient pas son rang, mais fait une saison absolument dégueulasse et pourrait même rater l’Europe alors qu’il joue sa première saison dans son nouveau stade. Ça fait tache. Le Rapid enchaîne les contre-performances alors que le RB caracole en tête et seule la surprise venant de Altach pourrait empêcher les Taureaux d’aller rafler la mise. Sans Soriano, parti en Chine, le RB pourra compter sur Dimitri Oberlin. Le meilleur joueur de la saison revient de son prêt à Altach et a inscrit son premier but pour Salzburg le week-end dernier pour offrir la victoire à son club face à Mattersburg.

Lech Poznan vs. Lechia Gdansk

Dimanche à 18h, le stade des Kolejorz sera plein comme un œuf donnant de la voix pour soutenir les siens revenus (de l’enfer) dans la course au titre et affrontant le plus que jamais leader de l’Ekstraklasa, le Lechia Gdansk. Le Lech Poznan de Nenad Bjelica est devenu une machine à gagner grâce à un effectif jeune et talentueux et un mental de fer. Sous les ordres du Croate, le Lech possède un bilan enviable de 12 victoires, 4 nuls et seulement 3 défaites en 19 matchs. Ils font encore mieux depuis la reprise avec 4 victoires sur le même score sans appel de 3-0. Le Lechia est prévenu s’il veut monter sur le trône de l’Ekstraklasa cela passe par une victoire à Poznan et ce ne sera pas une tâche aisée. De leur côté, les hommes de Nowak n’ont pas connu la défaite depuis la reprise, ont marché sur un autre candidat au titre le Jagiellonia Bialystok et possèdent certainement l’effectif le plus riche de tout le championnat. Mais attention, à l’extérieur le Lechia est un diesel et est moins impérial, cela pourrait coûter cher dimanche. Pour résumer, s’il le Lech gagne ce match ils reviendront à 2 petits points du leader, si le Lechia gagne ils prendront 8 points d’avance sur leur rival du soir et se rapprocheront encore un peu plus du titre avec un beau matelas avant les play-offs. Donc, si vous aimez le beau football, si vous aimez voir de jeunes talents comme Kownacki ou de plus vieux talents comme Krasic, si vous aimez voir des manieurs de ballon comme Jevtic ou Wolski, si vous aimez les beaux tacles et les contacts, si vous voulez voir le meilleur du football polonais c’est ce dimanche à 18h et en exclu sur la #FootballskiTV.

PAOK vs. Olympiakos

Dimanche à 18h30, le championnat pourrait prendre une tournure intéressante à la suite de ce match. D’une part, parce que l’Olympiakos reste sur deux défaites de suite en championnat (AEK, Panionios), et que son avance sur le second, le Panionios donc, n’est plus que de 7 points. D’autre part, parce que le PAOK est, à domicile, une équipe redoutable, et qui a besoin de s’imposer pour rester dans la course à la deuxième place, qui est actuellement à 4 points. Deux équipes en nécessité de s’imposer, dans une ambiance de feu et une atmosphère électrique : que demander de plus ? En espérant que ça ne se termine pas comme la demi-finale de Coupe de l’an dernier, avec un envahissement de terrain avant le coup de sifflet final …

Panionios vs. AEK

Lundi à 18h30, le Panionios peut frapper un grand coup. Vainqueur de ses quatre derniers matchs de Superleague, l’équipe de Nea Smyrni peut (quasi définitivement) se mettre à l’abri en cas de succès face à l’AEK, 5e à 8 points. D’autant plus que le PAOK, 3e, reçoit l’Olympiakos, ce qui peut offrir une fenêtre de tir encore plus intéressante. Mais en face, l’AEK semble totalement revigoré depuis l’arrivée de Jimenez, et compte bien essayer de venir s’imposer à un endroit où il est toujours difficile de ramener quelque chose. On a donc, là encore, une belle petite affiche sur le papier, et un beau moyen, aussi, de terminer son lundi soir.

Astra Giurgiu vs. FC Botosani ; CFR Cluj vs. FC Viitorul ; CS U Craiova vs. Gaz Metan Medias et Pandurii Târgu-Jiu vs. Dinamo Bucarest

Tous dimanche à 19h30, quatre matchs pour trois places en play-offs. Malgré les grandes difficultés du football roumain, la Liga 1 nous offre un suspense intense jusqu’à la dernière journée de la phase régulière. Grâce à sa victoire à Iași en match en retard, l’Astra a réussi à assurer sa place en play-offs jeudi soir. Pas un mince exploit au vu de sa première partie de saison. Derrière l’Astra (41 pts), ils sont quatre pour trois places en play-offs: CFR Cluj et CS U Craiova (40 pts), Gaz Metan (39 pts) et Dinamo (38 pts). Relancé par Cosmin Contra, le Dinamo joue un jeu séduisant et efficace. Encore sous la ligne de flottaison, le club bucarestois peut légitimement espérer prendre ses concurrents de vitesse face à de faibles Pandurii. Car en face, le CFR aura fort à faire face au leader Viitorul, mais est d’ores et déjà qualifié en play-offs, Craiova et le Gaz Metan jouant une finale avant l’heure. Révélation de la première partie de saison, le Gaz Metan a perdu de sa superbe en 2017 après le départ de son prolifique buteur Llullaku. Le club de Mediaș semble le moins bien parti pour faire partie des six premiers du classement à l’issue de la phase régulière. Mais dans la folie qu’est la Liga 1, on n’est jamais à l’abri d’un rebondissement!

Les bons coups de la rédaction:

Un match sûr à la maison

Crvena Zvezda vs. Partizan Belgrade [1 (1,85)]: Ce week-end c’est derby en Serbie! L’occasion pour Zvezda de montrer au Partizan qui est le patron.

Un match sûr à l’extérieur

Gorica vs. Maribor [2 (1,90)]: En disposant de l’Olimpija la semaine dernière, Maribor a peut-être pris une option pour le titre. C’est à confirmer contre le Gorica.

Un tuyau pour doubler sa mise

Orenbourg vs. Arsenal Tula [1 (2,00)]: Deux mal placés en Premier League. Avantage aux locaux qui affectionnent les équipes de bas de classement.

Un nul de folie

Dnipro vs. Chernomorets Odessa [N (2,95)]: Avant dernier, le Dnipro doit absolument prendre des points! De son côté le Chernormorets va blinder en défense pour assurer sa place dans le groupe de championnat.

Un risque à prendre

Tom Tomsk vs. FK Rostov [1 (11,00)]: La lanterne rouge reçoit un Rostov qui aura la tête tournée à son match contre Manchester United!

Semaine #9 – 2017 : Matchs du week-end et bons coups
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Yagan Hiraç, milieu du Servette Genève FC, joueur de la sélection d’Arménie occidentale et membre du comité exécutif Europe de la Conifa

Comme vous pouvez le constater d'après le titre de cet article, Yagan Hiraç mène une vie relativement active. Milieu de...

Fermer