Semaine #8 – 2017 : Matchs du week-end et bons coups

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 24 février 2017

Vous êtes fans du foot de l’est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? Soyez attentifs alors car la plupart des championnats reprennent finalement et de grosses affiches sont en vue, peut-être déjà décisive pour le titre à l’approche du printemps.

Les matchs du week-end:

Lokomotiv Leipzig vs. SV Babelsberg 03

Vendredi à 18h30, c’est l’apéro du week-end. Un bon match de D4, sans enjeu aucun, puisque la première place sera de toute façon remportée par le Carl Zeiss Iéna ou le Dynamo Berlin. Mais regarder s’affronter le Lok Leipzig et Babelsberg (un quartier de Potsdam, à l’Ouest de Berlin), c’est tout un programme. Le Lok, remonte en D4 cette saison, veut continuer à prouver sa bonne forme et le retour d’un football alternatif de qualité à Leipzig. De son côté, Babelsberg n’a rien à prouver, mais le déplacement en terre lipsienne pourrait donner pas mal d’animation en tribune : tandis que le Lok n’a jamais complètement réussi à se débarrasser de ses supporters néo nazis, Babelsberg cultive de son côté une image antifasciste qui lui donne l’impression d’être le Sankt Pauli de l’Est.

FC Erzgebirge Aue – SG Dynamo Dresde

Dimanche à 13h30, aaaaah, ça c’est du football ! Aue-Dresde, c’est un derby de l’Est, de Saxe, de promus (les deux équipes sont montées ensemble en D2 cette saison) et de rivaux ! Si Dresde est connue pour son histoire et son palmarès glorieux en RDA, Aue fait davantage figure de village gaulois : une petite cité d’à peine vingt mille habitants écrasée par les montagnes qui bordent la frontière avec la République tchèque et qui souffre de l’exode industriel post-réunification, mais arrive malgré tout à être présent dans le football professionnel : oui, c’est beau. Mais les deux cités n’arrivent tout simplement pas à s’encadrer. L’année dernière, le kop dresdois avait même présenté un cochon gonflable géant aux couleurs de l’ennemi, comme une illustration de ce cri récurrent : AUE SCHWEINE (porcs d’Aue) ! Ajoutez à l’ambiance délétère, la réussite insolente du Dynamo et la dernière place d’Aue, le duel sera assurément électrique !

Pogon Szczecin vs. Lech Poznan

Vendredi à 20h30, ce n’est peut-être le match que les supporters attendent avec passion et ferveur, mais les suiveurs savent que ce match est l’un des plus importants de cette journée. Pourquoi? Me direz-vous l’air interloqué. Car ce match est d’une importance extrême pour le Lech Poznan qui est de retour aux affaires à 8 journées des playoffs. L’équipe de Poznan est resplendissante et revenue du diable Vauvert grâce à Nenad Bjelica qui a su redonner confiance à ses joueurs au bord du gouffre avant son arrivée. Résultat: Un attaque mitraillette, un jeu porté vers l’avant et plaisant soutenu par une défense solide, jeune et talentueuse, un Kownacki de retour aux affaires, un mercato hivernal intelligent. Que de joie pour les Kolejorz. Si le Lech s’impose ce vendredi soir à Szczecin il ne sera plus qu’a deux petits points du Lechia leader de l’Ekstraklasa, avec un match en plus certes, mais il mettra tranquillement la pression sur les épaules du reste de la meute composée du Lechia, Jagiellonia et Legia. En face le Pogon est une équipe toujours agréable à voir jouer, elle propose un jeu passant souvent par son milieu solide puis en explosant sur les ailes (avec Gyurcso ou le jeune Kitano), ça sera d’ailleurs peut-être aussi l’occasion de voir son nouvel attaquant venu du Celtic Nadir Ciftci être titulaire pour la première fois. Le favori est donc le Lech Poznan qui voudra définitivement se replacer parfaitement dans ce sprint bientôt final pour le titre, mais attention au Pogon Szczecin solide à domicile.

Moldavie

Zimbru Chisinau vs. CF Ungheni

Samedi à 12h, TUTUTU C’EST LA REPRISE ! Et, fait exceptionnel, sans doute le dernier retour de trêve hivernale avant un long moment (c’est-à-dire jusqu’à ce que les clubs moldaves se dotent de terrains chauffés) : la Fédération a en effet décidé, à la veille de cette deuxième partie de championnat, de repasser à un système printemps-automne dès 2018, suivant les pas de la Géorgie qui a récemment fait le même choix. Bref, dernière saison que le champion sera désigné sous le soleil du mois de mai et nul ne sait qui sera couronné vu les résultats de ce vendredi – défaite du Milsami face au Zaria, victoire du Sheriff à Nisporeni. Une chose est sûre : le Zimbru doit gagner pour rester dans la course. Pour être tout à fait honnête, le club de la capitale est déjà trop loin pour le titre, mais faut bien vendre notre enthousiasme pour cette reprise. L’équipe visiteuse, dont on vous avait conté l’histoire et le récent imbroglio durant la trêve, reste la principale inconnue de cette rencontre, on saura rapidement si le club aligne les minots jusqu’à la fin de saison ou décide de continuer l’aventure avec les seniors. Dans tous les cas, c’est le retour du football à Chisinau, et les ultras du Zimbru vont sans doute manifester leur joie à cette idée !

Zarya Lugansk vs. Dynamo Kiev

Samedi à 13h, le Shakhtar trop loin en tête dans ce championnat ukrainien, le Zorya et le Dynamo devront se contenter d’une bataille pour la seconde place. Battu à l’aller à la 93ème minute, le Dynamo s’était ensuite vengé en coupe en sortant le Zarya sur un score de 5 à 2. L’acte trois aura lieu samedi à 13h pour la reprise de la Premier Liga. Le Dynamo devra frapper fort d’entrée pour ne pas laisser se réinstaller la crise que couvait le club de la capitale depuis quelques mois. En cas de faux pas du champion en titre, Lugansk pourrait revenir à égalité à 37 points.

Omonia Nicosie vs AEL Limassol

Samedi à 16h, l’Omonia (5e) affronte l’AEL Limassol (4e). Et pas dans les meilleures conditions pour le club de Nicosie. En effet, l’Omonia a connu une sale semaine avec une élimination en coupe contre l’Apollon mercredi et par la suite du renvoi de leur entraineur John Carver, à la tête de l’équipe depuis juin 2016. L’Omonia doit donc réagir. Forcement l’enjeu est de taille, tant pour l’Omonia qui veut se rapprocher du top 4, que pour l’AEL Limassol qui, avec une victoire, lui permettrait de se retrouver provisoirement à la deuxième place du championnat à une longueur d’avance de l’Apollon, qui se rendra lundi à Nicosie pour affronter l’APOEL.

APOEL Nicosie vs Apollon Limassol

Lundi à 18h, l’APOEL affronte son dauphin, l’Apollon Limassol. Après une semaine riche en exploit avec la victoire lundi en championnat face à l’AEL 3-0 et jeudi en Europa Ligue contre l’Athletic Bilbao 2-0, l’APOEL a l’occasion lundi de se défaire de plus en plus de ses concurrents juste avant d’entamer les play offs. L’APOEL pourra compter sur ses attaquants en forme à l’image de Pieros Sotiriou, auteur de quinze buts au championnat, pour espérer remporter les trois points. Un match important pour les deux équipes puisqu’avec une victoire, l’APOEL pourra creuser considérablement son écart avec neuf points d’avance par rapport au deuxième. De l’autre, avec les trois points, l’Apollon pourra conforter sa deuxième place du championnat tant convoitée par l’AEK (3e) et l’AEL (4e) qui se trouvent respectivement à un et deux points de l’Apollon.

Cukaricki vs. Napredak

Samedi à 17h, Cukaricki, LA déception de cette première partie de championnat et actuellement 11ème reçoit Napredak, LA bonne surprise de cette première partie. C’est donc un match entre deux équipes aux trajectoires différentes qui aura lieu ce samedi. Une victoire est indispensable pour Cukaricki pour revenir sur le groupe champion.  De son côté Napredak était en perte de vitesse avant la trêve et doit se rassurer pour rester parmi les équipes en tête de classement.

Zlin vs. Viktoria Plzen

Samedi à 17h, choc du weenk-end en République tchèque entre le Zlin de Bohumil Panik, classé à la quatrième place, et le Viktoria Plzen de Roman Pivarnik, premier au classement. Un match intéressant, avec deux équipes bien différentes, mais surtout qui va valoir très cher dans la course au titre pour l’équipe visiteuse, la faute à un Slavia Praha bouillant mettant une pression de tous les instants sur son concurrent direct. Un match qui s’annonce également spécial pour le défenseur central Tomas Hajek, formé à Zlin et transféré cet hiver pour le champion en titre.

Slovan Bratislava vs. Trencin

Samedi à 17h, alors que ce match devait être un choc du haut de tableau, voilà qu’il occupe une place bien moins importante en ce début de nouvelle saison. La faute à une saison délicate loin des espérances pour le champion en titre, Trencin. Tandis que le Slovan Bratislava a fait parler la poudre la semaine dernière face à Presov en guise de reprise, Trencin, lui, n’a rien eu à faire, la faute à un Spartak Myjava retiré du championnat. Il sera donc intéressant de voir comment le club va se réussir à se redresser après un nouveau mercato agité entre départs et arrivées massives.

Xanthi vs. Panathinaïkos

Samedi à 18h30, les hommes de Razvan Lucescu seront face à une de leurs dernières chances d’espérer accrocher les quatre premières places. En effet, en recevant le Pana, 4e à 5 points déjà, ils sont presque condamnés à s’imposer. Dans un premier temps, pour rester dans la roue de l’AEK, 5e avec le même nombre de points, mais qui a retrouvé des couleurs depuis l’arrivée de Jimenez au poste d’entraîneur. Et pour ne pas voir, aussi, les Verts prendre définitivement le large en cas de victoire. De leur côté, les coéquipiers de Marcus Berg voudront bonifier cette série de deux victoires d’affilée pour continuer à rêver de Ligue des Champions. Une belle affiche en perspective.

Olympiakos vs. Panionios

Dimanche à 18h30, la Superleague peut définitivement être pliée, ou retrouver un léger soupçon de suspens. Le leader, l’Olympiakos de Paulo Bento, reçoit son dauphin, le Panionios, qui pointe à dix longueurs tout pile, et qui reste surtout sur quatre succès lors des cinq dernières journées, alors que le club du Pirée a subi son deuxième revers de la saison lors du derby face à l’AEK. Oui, mais voilà : l’Europa League est passée par là. En allant s’imposer 3-0 en Turquie, face à Osmanlispor, l’Olympiakos a retrouvé des couleurs, notamment grâce à un doublé de Karim Ansarifard, arrivé du … Panionios cet hiver. Suffisant pour tuer définitivement la course au titre ?

NK Maribor vs. Olimpija Ljubljana

Samedi à 20h15. Après une minute de silence en mémoire de Dr Rudi Turk, ancien président du NK Maribor et architecte des succès que l’on connaît (13 titres), le stade sera en ébullition. Le guichet fermé est officialisé depuis le début de la semaine. Les fans de Maribor se sont arrachés les billets comme pour un match de Ligue des Champions alors que l’Olimpija (1500 tickets) n’a pu fournir qu’une infime partie de la demande. C’est dire si le match entre les deux rivaux, premiers ex-æquo au classement, est attendu. Alors que l’équipe de la capitale a vécu un mercato agité, celui de Maribor a été bien plus stable. Quelle politique paiera ? Réponse Samedi, 20h15.

Albanie

Kukësi vs. Partizani Tirana

Dimanche à 14h, le leader qui marque un peu le pas avec son match nul sur le terrain de Laçi doit se reprendre s’il ne veut pas voir revenir les deux favoris. Et c’est bien l’un deux qui se déplace sur le terrain de Kukës, ce week-end. Le Partizani Tirana, relativement décevant jusqu’à lors. Il ne pointe pourtant qu’à quatre points de la tête et pourrait être le candidat idéal pour stopper l’invincibilité du leader.

Macedoine

Vardar Skopje vs. Shkendija

Dimanche à 14h, on retrouvera notre choc habituel en ARYM. Vardar Shkendija, c’est le classique macédonien depuis quelques saisons déjà et nous sommes sans doute à un tournant du championnat. Les deux prétendants au titre sont déjà séparés de quatre points et autant dire que dans un championnat comme la Macédoine, une victoire des hommes de la capitale et c’est le titre qui serait déjà joué.

Krupa na Vrbasu vs. Zeljeznicar

Dimanche à 14h30, c’est la reprise en Bosnie après l’interruption hivernale. Krupa na Vrbasu (4ème) reçoit Zeljeznicar une place au-dessus (3ème). Il sera intéressant de voir comment l’équipe surprise de cette première partie de championnat a digéré la trêve et si ils ont réussi à relancer une mécanique qui semblait se rouiller en fin de première partie de championnat. Une victoire des locaux leur permettrait de repasser directement devant leurs adversaires du week-end. Zeljo doit lui gagner pour rester au contact de Sarajevo et du Zrinjski.

Les bons coups de la rédaction:

Un match sûr à la maison

Platanias – Asteras [1 (1,90)] : pour revenir dans les places européennes Platanias devra l’emporter contre Asteras

Un match sûr à l’extérieur

Pribram – Slavia Prague [2 (1.40)] : Et si le Slavia était le poison de Plzen cette saison? Pour cela il faudra gagner à Pribram la lanterne rouge.

Un tuyau pour doubler sa mise

Omonia – Ael Limassol [1 (2,15)] : Deux équipes très proches au classement, avantage aux locaux qui restent sur deux victoires contre l’Ael.

Un nul de folie

Lechia – Cracovia [N (3,40)] : le Lechia a eu du mal face au Bruk Bet, mais a obtenu le nul. Récidive ce week-end contre le Cracovia ?

Un risque à prendre

Dinamo Bucarest – Craiova [2 (3,40)] : Craiova doit enchaîner pour conserver sa troisième place!

La rédaction de Footballski.

Semaine #8 – 2017 : Matchs du week-end et bons coups
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Ligue Europa 2016/2017 – Seizièmes de finale retour

Voilà, l'Europa League se termine pour une bonne partie de nos clubs. De Ludogorets à l'Astra en passant par le...

Fermer