Semaine #5 – 2018 : Les matchs du week-end (version courte)

Martial Debeaux
Martial Debeaux - Publié le 2 février 2018

Vous êtes fans du foot de l’est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? La plupart de nos pays sont encore en pleine trêve hivernale, mais on joue encore et toujours dans certaines de nos ligue. Pour ce cinquième week-end de 2018, nous vous proposons quelques affiches alléchantes à déguster pour occuper votre temps et enrichir votre culture footballistique.

FC Viitorul vs. Astra Giurgiu

Vendredi à 19h45, c’est – déjà ! – le grand retour de la Liga 1. Un tout nouveau championnat débute, avec des équipes qui ont cherché à se renforcer au maximum à l’approche des playoffs. Fidèle à ses habitudes, Hagi n’a pas bouleversé outre mesure son effectif, mais y a ajouté de belles touches avec Cojocaru dans le but, mais surtout son fils Ianis Hagi à la baguette. Un retour prometteur, même si l’équipe a perdu son Brésilien Eric ainsi que le buteur Țucudean à la trêve. En face, l’Astra compte bien sauver sa place en playoffs malgré ses problèmes financiers. Et si Le Tallec et sa vedette Alex Ionița sont partis durant l’hiver, l’équipe a su notamment se faire prêter Florentin Matei par le Hajduk Split, et Urko Vera par le CFR Cluj. Il ne reste que quatre journées avant les play-offs, ce retour de trêve promet d’être bouillant !

Kukësi vs. Flamutrari

Dimanche à 13h, le troisième reçoit le second. Affiche de haut de tableau donc pour cette journée de reprise en Superliga. Au match aller les deux formations s’étaient neutralisées (1-1) à Vlorë.

PAS Giannina vs. PAOK

Dimanche à 14h, le solide leader a l’occasion de continuer sa très belle série de onze succès toutes compétitions confondues. Renforcé par le Français Thibault Moulin, le PAOK vogue plus que jamais vers le titre. Pour cela, les hommes de Razvan Lucescu devront bien négocier ce périlleux déplacement sur la pelouse du PAS, qui, malgré sa saison compliquée, reste une équipe difficile à manoeuvrer et qui, avec son attaquant espagnol Pedro Conde ou le prometteur Manthatis, possède quelques éléments capable d’enrayer la machine de l’aigle bicéphale.

Olympiakos vs. AEK

Dimanche à 18h30, c’est un derby explosif que le stade Karaiskakis s’apprête à accueillir. Déjà, parce que les Olympiakos-AEK sont devenus, au fil du temps, le vrai derby athénien avec le déclin du Pana. D’ailleurs, ces dernières années, l’AEK a pris un malin plaisir à mettre des bâtons dans les roues de l’Olympiakos, notamment en Coupe. Mais, surtout, c’est un match à haute importance sportive : l’Olympiakos, 2e après son nul chez l’Asteras la semaine passée, n’a pas le droit à l’erreur. L’AEK, lui, veut s’imposer pour rester au contact du PAOK. Une rencontre qui sent bon les fumis, et la tension.

Rapid Wien vs. Austria Wien

Dimanche à 16h30, quoi de mieux qu’un Wiener Derby pour reprendre après la trêve hivernale d’un mois et demi ? Les deux ennemis de la capitale se retrouvent à l’Allianz Stadion alors que le Rapid n’a encore jamais gagné dans son nouveau stade face à l’Austria. Pas de gros bouleversement du côté des deux clubs durant ce mois de janvier. Seul Michael Madl, l’ancien joueur du Sturm Graz, revient en Autriche pour jouer à l’Austria après une saison à Fulham mais le défenseur central est blessé pour ce derby. Les Veilchen ont toujours beaucoup d’indisponibilités avec, entre autres, Alexander Grünwald, Robert Almer ou Christoph Martschinko.

Dinamo Bucarest vs. CS U Craiova

Dimanche à 19h45, septième à l’arrivée de la trêve, le Dinamo est aux portes des play-offs. Le dindon de la farce. Rater ces play-offs, un échec inimaginable pour les Chiens Rouges. Avec ses moyens certes limités, le club a tenté le tout pour le tout pour assurer son avenir. D’un côté, près de 2M d’euros de vente cet hiver (Costache, Paul Anton, Steliano Filip. Et de l’autre, d’intéressantes arrivées, comme Pesic, Nistor, mais surtout l’enfant du club Gabi Torje. Suffisant pour que Vasile Miriuța mène son équipe parmi les six premiers du classement? Premier élément de réponse ce week-end, avec une affiche très relevée face à une équipe de Craiova à l’effectif inchangé et toujours aussi ambitieux.

Semaine #5 – 2018 : Les matchs du week-end (version courte)
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Martial Debeaux

Martial Debeaux

Le pied gauche d'Holebas, la hargne de Karagounis, la technique de Fortounis, la classe de Nikopolidis & le jeu de tête de Charisteas.
04/07/2004 à tout jamais.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Kostas Mitroglou, grand attaquant en perdition

Arrivé en grande pompe dans la cité phocéenne, avec l'étiquette du grand attaquant tant attendu, Kostas Mitroglou a déçu. À...

Fermer