Semaine #47 – 2018 : Les matchs du week-end

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 24 novembre 2018

Vous êtes fans du foot d’Europe de l’Est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? Si tel est le cas, cet article est fait pour vous ! Voici en effet le programme des rencontres à suivre vendredi, samedi et dimanche. Et il y aura même du rab en début de semaine prochaine…

Les matchs du week-end:

Alashkert FC vs. FC Banants Erevan

Samedi à 11h30, leader du championnat, Alashkert a vu sa série de six victoires consécutives prendre fin juste avant la trêve internationale avec un match nul (0-0) face au modeste Artsakh. Mais il n’est pas le seul leader à avoir perdu des points lors de cette 14e journée, puisque le Banants s’est lui incliné (3-0) dans le même temps face au Gandzasar Kapan. Relégué en troisième place du classement, à trois points de son adversaire du jour, le Banants doit éviter de perdre plus de points. De son côté, Alashkert va tenter de garder ses deux points d’avance sur le Pyunik, son premier poursuivant.

FC Kuressaare vs. FC Elva

Samedi à 12h, dernier match de l’année avec le match retour du barrage de promotion/relégation entre l’avant-dernier de Premium Liiga, Kuressaare, et le FC Elva, quatrième d’Esiliiga (devancé par Maardu, promu direct, et les réserves du Flora et du FCI Levadia, privées de montée). Malgré ce classement somme toute assez modeste, le FC Elva n’a pas pris l’eau lors du match aller avec une courte défaite 0-1. Si la mission semble très difficile au retour sur l’île de Saaremaa, elle n’est pas impossible. Ce qui change deux derniers barrages, où le candidat venu de deuxième division avait pris le bouillon dès le match aller.

FC Rapid Bucarest vs. Inainte Modelu

Samedi à 16h30, c’est le dernier match joué dans le vieux stade Giulești. Face au modeste club de l’En Avant Modelu, le FC Rapid fait ses adieux à son stade toujours. Inauguré en 1939 par le Roi Carol II en personne, le stade construit sur le modèle de Highbury va bientôt disparaître. En état de décomposition avancée depuis plusieurs années – une partie des tribunes est d’ailleurs interdite au public – le vénérable Giulești fait partie des quatre stades bucarestois choisis pour l’Euro 2020. Comme le stade Ghencea qui abritait autrefois le Steaua, il sera bientôt démoli pour laisser place à une nouvelle arène flambant neuve en vue de la compétition. Les supporters du Rapid ne manqueront pas de lui rendre des adieux dignes de ce nom.

PAOK vs. Xanthi

Samedi à 18 h 30, le PAOK, solide leader de cette Superleague, peut encore faire un pas de plus vers le titre. En effet, si la fin de saison est encore bien loin, les hommes de Razvan Lucescu reçoivent le quatrième, Xanthi (ancien club coaché par… Lucescu), et peuvent ainsi accroître leur avance sur leur adversaire du jour, qui pointe déjà à huit longueurs. Avec un parcours quasi sans-faute (9 victoires et un nul en 10 journées), les coéquipiers de Prijovic, très en forme, peuvent encore assommer un peu plus la concurrence, et profiter, notamment, du choc Atromitos-Olympiakos de dimanche pour grignoter encore quelques points sur les autres gros de ce championnat.

 

Radnicki Nis vs. FK Crvena Zvezda

Samedi à 20h, le second du championnat reçoit le champion et leader, Crvena Zvezda. Le club de Belgrade possède neuf points d’avance sur son poursuivant de Nis et joue dans la semaine en Ligue des champions, de nombreux joueurs cadres sont absents pour la match face au Napoli. Avec une rotation de l’équipe et une envie démeusurée de l’équipe de Lalatovic, ce dernier pourrait réussir à créer la surprise face à son ancienne équipe.

Shkupi vs. Belasica

Dimanche à 13h, duel de mal classés entre Shkupi, avant-dernier et Belasica guère mieux situé. Alors que Belasica a enfin réussi à gagner, sur le terrain de Pobeda en milieu de semaine, Shkupi reste sur deux victoires et un nul sur les 5 derniers matchs. Match important donc pour capitaliser sur la confiance acquise pour les deux équipes.

FC Gagra vs. Torpedo Koutaisi

Dimanche à 13h, finale de la Coupe de Géorgie ! A ne rater pour rien au monde, la finale de l’édition 2018 de la David Kipiani Cup opposera l’équipe de deuxième division du FC Gagra au Torpedo Koutaisi, champion de Géorgie l’an dernier et actuellement troisième du championnat. Duel déséquilibré peut être mais le FC Gagra a prouvé ses qualités en demi-finales en écartant notamment le Dinamo Tbilissi, et espèrent rééditer l’exploit de 2013 où ils avaient remporté ce même trophée !

Drita vs. Feronikeli

Dimanche à 13h30, Drita était sur une bonne lancée depuis quelques mois mais à connu deux coups d’arrêts successifs, face au Liria Prizren et Llapi. Il faudrait donc se relancer mais ce ne sera pas chose aisée avec la venue de Feronikeli, actuel second du championnat et en très grande forme.

Debrecen vs. MOL Vidi

Dimanche à 17h, vainqueur d’Újpest mercredi en match en retard de la sixième journée (1-0), MOL Vidi est remonté à la troisième place du classement. Même s’il laisse quelques plumes sur la scène européenne, le champion de Hongrie en titre est donc toujours dans la course pour conserver sa couronne ! Il ne faudrait néanmoins pas permettre à Ferencváros de prendre trop d’avance en tête du classement. Les partenaires de Loïc Nego seraient ainsi bien inspirés de s’imposer à Debrecen, qui reste sur deux rencontres sans victoire.

Zénit Saint Pétersbourg vs. FK Rostov

Dimanche à 17h, match très important pour le Zénit ce week-end! Après avoir perdu 2-0 contre le CSKA Moscou, le club de Saint Pétersbourg se doit de réagir pour conserver une bonne avance au classement. La réception de Rostov ne sera pas une mince affaire pour les hommes de Semak. Quatrième au classement et deuxième meilleure défense du championnat avec seulement huit buts encaissés, Rostov se voit bien réaliser un bon coup sur la pelouse du Krestovsky !

Lechia Gdansk vs. Jagiellonia Bialystok

Dimanche à 18h, reprise du championnat après la trêve international et gros choc en perspective en guise de dessert de cette 16ème journée. Le Lechia Gdansk, leader de l’Ekstraklasa reçoit son dauphin le Jagiellonia Bialystok. Un Lechia toujours pas étincelant mais d’une régularité et d’une précision chirurgicale sous les ordres de Stokowiec. L’homme qui remis l’église au centre du village dans le grand club de la Baltique. Une victoire lui permettrait d’accroître son avance de manière significative (+6 pts) et se placer parfaitement (en tête) pour cette dernière ligne droite avant la longue trêve des confiseurs. Côté Bialystok, dans un rôle d’outsider qui lui colle à la peau depuis trois saisons, il faudra ramener un résultat positif de ce déplacement, chose qu’il n’a jamais fait cette saison contre un membre du TOP5.

Atromitos vs. Olympiakos

Dimanche à 18 h, l’Olympiakos sera, sans doute, face à ce qui ressemble fort à sa dernière chance. Six points derrière le leader, le PAOK (qui joue la veille), les hommes de Pedro Martins, incapables de battre l’AEK, le PAOK ou le Panathinaïkos jusque-là, se rendent sur la pelouse de l’Atromitos, deuxième avec quatre points de plus. Les joueurs de Damir Canadi, qui réalisent un très bon début de saison, ont ainsi l’occasion d’écarter encore un peu plus le club du Pirée, déjà dos au mur. Un succès, et ce serait alors un pas de plus vers une place dans le top 3, ce qui serait une performance remarquable pour ce club modeste, mais qui recrute très bien. Au contraire, un revers pourrait marquer la renaissance de l’Olympiakos, déjà déchu de son titre l’an dernier, et qui ne veut pas revivre pareille mésaventure.

Poli Iasi vs. FCSB

Dimanche à 19h30, le FCSB se rend dans l’antre de sa bête noire. Alors que l’hiver est bien arrivé en Roumanie avec abondance de neige, les Bucarestois se rendent en Moldavie, où ils ont perdu tous leurs espoirs de titre la saison dernière. Depuis quelques saisons, le Poli Iași parvient à hisser son niveau pour faire tomber le FCSB, avec lequel un certain antagonisme existe. Ancien du Steaua Bucarest, l’attaquant Andrei Cristea cherchera à rester le bourreau de son ancien club, comme lors de cette folle soirée du mois de mai dernier. Grâce à son but, Cristea avait privé le FCSB du titre au profit du CFR Cluj. Ce week-end encore, les Transylvains, déjà leaders avec deux points d’avance sur les Bucarestois, pourraient être grands gagnants de ce match.

 

FC Saburtalo vs. Dinamo Tbilissi

Lundi à 16h, match décisif pour la course au titre en Géorgie, qui se joue donc en décalé jeudi, pour cause de finale de coupe le dimanche. Soit. L’enjeu est pourtant simple : avec 8 points d’avance sur le Dinamo Tbilissi à 4 journées de la fin le FC Saburtalo peut s’adjuger le premier titre de sa courte histoire en cas de victoire. Le championnat géorgien pourrait donc découvrir le vainqueur le plus improbable de son histoire dès ce week-end, le tout devant un stade vide un lundi en fin de soirée…

La rédaction de Footballski.

Semaine #47 – 2018 : Les matchs du week-end
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine et de Premium Liiga estonienne. En attendant désespérément le retour du Yakutia Yakutsk en 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#138 – Les images de la semaine

La trève internationale met un coup d'arrêt à nos championnats locaux, mais pas aux images de la semaine. Avec cette...

Fermer