Semaine #12 : Matchs du week-end alternatifs

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 24 mars 2017

Vous êtes fans du foot de l’est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? Et ce même durant les fameuses trêves internationales ? Footballski vous a sélectionné comme toujours, une douzaine de matchs alternatifs à suivre dans nos pays, où les batailles font déjà rage pour l’accession dans l’élite un peu partout.

Les matchs du week-end:

Moldavie

Victoria Bardar vs. Spicul Chiscareni

Vendredi à 13h, avant les fanfaronnades des Tricolorii ce soir en Autriche, le choc de Divizia A, le voici : le Victoria a l’occasion idéale de dépasser son poursuivant, actuel 3e, ainsi que le Sfântul Gheorghe, 2e grâce à sa victoire ce jeudi au Sparta Selemet (0-1). Pour rappel, la deuxième place est synonyme de promotion éventuelle, étant donné que le Sheriff-II caracole en tête de cette Divizia A, mais ne peut pas monter. Le Victoria, même sans son artilleur Artiom Zabun, parti au Krumkachy cet hiver, a bien démarré la reprise avec deux victoires dont un cinglant 7-1 face à la lanterne rouge du Prut Leova. En face, le Spicul connaît un coup de mou (victoire difficile contre l’avant-dernier Intersport Aroma, match nul contre Codru Lozova). Moment idéal pour le Victoria de frapper la bête en plein coeur ? Les dés ne seront pas encore jetés, mais l’ascendant psychologique en vue de la fin de saison sera déterminant.

Sepsi Sfântu Gheorghe vs. Olimpia Satu Mare

Samedi à 11h30, derrière l’intouchable Juventus Bucarest, la lutte bat son plein pour la promotion en Liga 1. Trois équipes se tiennent en deux points (UTA et FC Brașov – 45 pts, Sepsi – 44 pts). Battue sur son terrain par le FC Brașov la semaine dernière, l’UTA Arad est exempte ce week-end. Une bonne occasion de passer devant pour ses deux concurrents. La chose ne sera néanmoins pas simple pour les Sicules face à un Olimpia qui, avec seulement trois points de retard, pourrait se mêler à la lutte en cas de victoire. Un match que les Rouge et Blanc devraient en outre disputer sans Vlad Olteanu, titulaire en défense centrale, après que ce dernier se soit fait virer de la sélection U21 pour avoir fêté avec trop d’alcool son anniversaire dans l’avion qui emmenait la sélection en Espagne. Attention, une seule équipe accompagnera la Juventus en Liga 1 à la fin de la saison. Le troisième du classement disputera lui un barrage.

Cetate Deva vs. Naţional Sebiş

Samedi à 14h, le suspense est haletant dans cette série 4 de Liga III puisque les six premiers se tiennent en quatre points seulement ! Si le choix du coeur nous indique de supporter de toutes nos forces le Ripensia Timisoara, actuellement 6e, nous aurons un oeil attentif à ce Cetate Deva – Naţional Sebiş qui pourrait tout bonnement voir un changement de leader, puisqu’une défaite du Naţional verrait son adversaire du jour revenir à sa hauteur, mais ouvrirait également la voie aux poursuivants pour s’emparer de la tête. Depuis sa victoire héroïque contre le Ripensia (4-3) pour la reprise, le Naţional a enchaîné deux contre-performances (une défaite et un match nul) qui l’amènent à disputer ce déplacement à Deva avec le couteau sous la gorge. En face, le Cetate reste sur deux victoires face à des réserves et compte bien relancer complètement la série ce samedi !

Avangard Kramatorsk vs. Veres Rovno

Samedi à 14h, le match le plus important de Persha Liga va se disputer dans la capitale de l’Oblast de Donetsk. L’Avangard présente un bilan très équilibré (7V-7N-7D), mais marque le pas lors des derniers matchs alors qu’un adversaire de taille se présente au stade Avangard. En effet le Veres Rovno a raté la semaine dernière l’occasion de revenir sur le leader Illichevets avec une défaite contre le Kolos. Problème pour Rovno, la bataille pour la montée se joue à trois et le Desna est désormais très proche, ainsi tous les points vont être importants. Pour cela les hommes de Yuri Virt vont compter sur un retour en forme de leur meilleur buteur Ruslan Stepanyuk.

Sparta Praha vs. Slovacko

Samedi à 14h, un peu de football féminin pour passer le week-end. Alors que le Sparta Praha et le Slavia Praha devaient se tirer la bourre comme toutes les saisons, voilà  qu’un nouvel acteur a fait son apparition avec le club d’Uherske Hradiste, Slovacko. Alors que le Slavia caracole en tête avec 10 victoires et 2 matchs nuls obtenus face à son grand rival de la capitale, voilà que le Sparta, lui, ne possède « que » 29 points, la faute à une défaite surprise quatre buts à zéro face à son adversaire du jour, Slovacko. L’occasion de prendre sa revanche. 

Sloboda Uzice vs. Proleter Novi Sad

Samedi à 14h30, le Sloboda va devoir sérieusement se reprendre. Candidat à la montée, le club est sur une série incroyable de cinq matchs sans victoires. Pourtant toujours deuxième, le Sloboda s’apprête à recevoir une équipe guère plus en forme, l’occasion idéale pour se reprendre, mais attention le Proleter ne va sans doute pas se rendre au Gradsky Stadion en victime expiatoire, car la zone de relégation n’est plus très loin pour les hommes du Hongrois Szabo.

Dainava Alytus vs. FK Palanga

Samedi à 15h, c’est la première journée de LFF I Liga, la deuxième division lituanienne. Deuxième l’an dernier, le FK Palanga a raté la montée en A Lyga lors des barrages face au Utenis Utena à la faveur des buts à l’extérieur. Une fin abrupte après une belle saison. D’autant plus rageant que le FK Šilas, qui l’a devancé au classement, a disparu depuis, faute de moyens. Un mal qui est peut-être pour un bien. Le FK Šilas disparu, aucun club de Virsliga n’est descendu cet hiver. Un concurrent de moins pour la promotion pour Palanga, qui fait partie des favoris. Une position que les Maritimes doivent confirmer dès ce week-end.

Montenegro

Otrant-Olympic vs. Kom Podgorica

Samedi à 16h30, le leader qui reste sur deux matchs nuls se déplace à Ulcinj troisième. Dans ce championnat où il y a énormément de partage des points, une victoire contre ses rivaux peut faire toute la différence. Les joueurs de la capitale ambitionnent la montée directe, mais ils n’ont que cinq points d’avance sur le troisième Otrant alors que le deuxième Ibar reçoit un mal-classé. Autant dire que ce match revêt une grande importance alors que les trois leaders ont fait le trou sur le reste de la troupe emmenée par le Mornar Bar.

Widzew Łódź vs. Pelikan Łowicz

Samedi à 19h10, après le succès lors de son dernier match et une inauguration de son nouveau stade en grande pompe pour un ancien grand club polonais retombé dans les abysses de la quatrième division, voici venu le temps de l’île aux enfants  de confirmer pour le Widzew Lodz. En effet, ce nouveau match à domicile doit démontrer la force d’un club qui est malgré tout toujours à 12 points du leader, du voisin, de l’ennemi intime, le LKS Lodz, favori pour la montée. C’est donc premièrement un test dans les tribunes, avec les plus de 15 000 abonnements vendus (ce qui est exceptionnel pour la quatrième division), le Widzew compte sur son public pour transcender une équipe qui n’a pas fait une première partie de saison moribonde. Mais aussi un test sur le terrain face au Pelikan Lowicz qui n’est qu’à trois points du Widzew malgré un statut bien moindre. Un match à ne pas perdre, un match a gagner avec la manière pour commencer à grappiller des points en vue de l’objectif montée qui sera dur à atteindre pour l’Armée Rouge.

Turan Tovuz vs. Mil-Mugan

Dimanche à 13h, c’est au Seher de Tovuz que la Birinci Dasta a rendez-vous pour un match qui devrait donner encore plus d’avance au Turan, en tête du championnat. Seulement, le leader fait de plus en plus de matchs nuls et doit réaffirmer sa supériorité face une équipe de séries qui reste sur deux victoires consécutives. Ce match joué le dimanche pourrait également permettre aux locaux de se rendre au stade et de voir leur équipe, car l’Azerbaïdjan aime faire jouer les matchs en semaine et en début d’après-midi. Une juste récompense donc pour une ville qui pourrait bientôt retrouver l’élite, en tout cas sportivement.

Telavi vs. Gardabani

Dimanche à 14h, la toute nouvelle Liga 3 géorgienne nous emmène en Kakhétie pour suivre Telavi. Intouchables l’an passé au troisième échelon, ils doivent désormais faire face à une concurrence accrue avec les douze relégués de l’ancienne Meore Liga. Gardabani est l’un d’entre eux, mais ne se présente pas en favori après sa catastrophique saison l’an passé.

Dinamo Moscou vs. Tosno

Dimanche à 15h, nous vivrons le choc de la FNL. Les deux futurs probables promus se rencontrent dans un match qui pourrait bien décider de l’issue du titre en FNL. Les deux équipes sont séparées de cinq points actuellement, mais bien que ne perdant pas, le leader Dinamo n’enchaîne plus les grosses performances. Ainsi, une victoire pourrait les relancer clairement pour cette fin de saison, alors que tout autre résultat permettrait aux banlieusards de Saint-Pétersbourg de croire plus que jamais au titre.

Inter Bratislava vs. Tomasov

Dimanche à 15h, grand club de l’histoire du football slovaque, l’Inter Bratislava essaye peu à peu de se sortir des méandres des petites divisions en grimpant les échelons et en se structurant du mieux possible avec notamment un partenariat avec l’AS Trencin. Les jaune et noir, deuxième au classement, à deux points du leader, reçoivent l’autre club en forme, Tomasov, troisième, à deux points de son adversaire du jour. Rendez-vous au Štadión FK Stupava pour retrouver un monument de l’histoire du sport slovaque, loin des rencontres européennes d’autrefois.

Balmazújváros vs. Békéscsaba

Dimanche à 16h, la deuxième division hongroise rattrape ses matchs en retard. Avec une lutte pour la promotion. A la lutte avec la Puskás Akadémia et les Budapestois du Soroksár SC pour les deux premières places synonymes de montée, le club de Balmazújváros a perdu du terrain lors des deux dernières journées. Ce match en retard est une aubaine pour revenir à hauteur. Reste qu’après une lourde défaite 4-1 sur le terrain de Zalaegerszeg, les hommes de Tamás Feczkó doivent éviter la crise de confiance.

La rédaction de Footballski.

Semaine #12 : Matchs du week-end alternatifs
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Saison 2017 : 5 espoirs du championnat biélorusse

Comme dans tous nos pays d'Europe de l'Est et même si on ne s'en rend pas compte au premier regard,...

Fermer