Retour sur la journée 27 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 25 avril 2018

Beaucoup de matchs cette semaine en Russie avec de la coupe, des matchs en retard et une 27e journée qui voit le Lokomotiv tracer vers le titre de champion!

L’affiche du week-end

CSKA Moscou – FK Krasnodar: 2-1

Le match entre le CSKA Moscou et le FK Krasnodar opposait deux des équipes les plus en forme du moment en Russie. D’un côté, le CSKA Moscou restait certes sur deux faux-pas contre le Dinamo et à Ufa, mais il s’était depuis relancé contre l’Amkar et un match encourageant contre Arsenal (de Londres, pas de Tula) en Ligue Europa malgré l’élimination au bout s’était glissé au milieu de ces matchs. Il s’était imposé à Krasnodar au match aller quand celui-ci était dirigé par Igor Shalimov. Le défi s’annonçait plus difficile cette fois. Car de l’autre côté, le FK Krasnodar restait sur deux victoires de haut standing sur la pelouse du Zenit et une largement acquise à domicile contre l’Arsenal Tula (oui cette fois), une équipe difficile à remuer cette saison. Cependant, le buteur Fyodor Smolov avait écopé d’un carton jaune totalement injuste contre Tula ce qui lui valait d’être suspendu. Suspendu aussi, l’excellent Petrov manquait également à l’appel. Quelques autres joueurs importants étaient absents à Moscou pour des blessures comme Kaboré et Laborde. Petrov et Laborde avaient vivement contribué à la large victoire contre l’Arsenal. Le nouveau coach, Murad Musayev, avait un défi très difficile à relever.

Si dès le coup d’envoi, aucune des deux équipes n’a perdu de temps, le premier quart d’heure a vu une domination nette du FK Krasnodar qui jouait sans complexe malgré l’absence de joueurs importants comme Smolov. Wanderson, qui remplaçait Smolov, se procurait une première action dès la quatrième minute, puis une énorme occasion dès la septième minute, mais son face-à-face avec Akinfeev était remporté par la valeur sûre du CSKA. Pereyra, Wanderson et Ramirez suivaient tandis que seul Musa parvenait à tirer pour le CSKA. Néanmoins, Shatov devait sortir à la fin de ce premier quart d’heure pour blessure à la jambe. Il était remplacé par Joãozinho et l’impact de cette sortie n’a pas tardé à se faire ressentir.

Dès lors, il devenait difficile pour le FKK de sortir de sa moitié de terrain et le CSKA pouvait profiter de cet affaiblissement adverse. Un coup franc très dangereux de Golovin était détourné par Sinitsyn, puis ce dernier devait à nouveau intervenir face à Chalov. À la toute fin de la première période, Mamaev était averti pour avoir frappé un ballon dont Akinfeev s’était emparé.

Le jeu se rééquilibrait en seconde période. Malgré une légère domination du club de l’armée, les Byki procédaient en contre-attaque et l’un de ces contres voyait l’ouverture du score. Yuri Gazinski recevait le ballon et pénétrait dans la surface adverse. D’un une-deux bien exécuté avec Wanderson, il se retrouvait esseulé devant Akinfeev avec le ballon et ne manquait pas son coup (0-1, 53′).

Immédiatement après ce but, Viktor Goncharenko apportait de la fraîcheur sur le terrain pour renforcer son attaque. Kuchayev et Nababkin étaient remplacés par Vitinho et Shchennikov, puis Natkho remplaçait plus tard Aleksei Berezutski. Pendant longtemps, ces changements avaient des effets limités. Au contraire, Krasnodar apparaissait le plus dangereux et se procurait plusieurs occasions de tuer le match. Néanmoins, son manque de réalisme allait lui coûter cher. En effet, Ahmed Musa, de par ses qualités individuelles, réussissait à remettre les équipes à égalité d’une frappe imparable et belle qui se logeait dans le coin du cadre (1-1, 73′).

Les locaux, dynamisés par l’égalisation, se précipitaient en attaque malgré quelques contres dangereux du FKK, et c’est le même Ahmed Musa qui donnait l’avantage aux siens après un nouveau tir puissant bien la réception du ballon ait été un peu chanceuse (1-2, 85′).

Au final, un match plutôt équilibré qui a tourné à l’avantage du CSKA. Celui-ci s’empare de la deuxième place alors que le FKK est bloqué en cinquième place. Les rencontres suivantes, respectivement contre le Zenit et le Lokomotiv s’annoncent palpitantes !

Lokomotiv Moscou – Ufa: 0-0

Lokomotiv – Oufa… Les jusqu’au-boutistes de la télévision russe en ont fait un résumé de quatre minutes et vingt-neuf secondes. On imagine l’état de délabrement psychologique du monteur à l’issue de son labeur dominical. On espère sincèrement que ce ne n’est pas le même qu’on a chargé du résumé de Lokomotiv – Akhmat plus tôt dans la semaine.

Il s’est passé des trucs aux alentours de la 20e minute. Une sorte de frémissement. Manuel Fernandes a frappé au-dessus de la transversale et Jefferson Farfán a tenté une tête piquée bien molle qui est venue mourir dans les bras d’Alexandre Belenov. On le mentionne juste pour rappeler que le portier d’Oufa est un virtuose de la parade qui mériterait de porter les couleurs de son pays à la Coupe du Monde.

Puis il y a eu deux grosses occasions, une de chaque côté. Miranchuk, seul à l’entrée de la surface, a choisi de lancer son frère jumeau dans la profondeur. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le fraternel n’a pas fait honneur à l’offrande. Sa frappe dévissée a en revanche fait le bonheur des ramasseurs de balle. Oufa a conte attaqué vingt-cinq minutes plus tard, le temps que tout le monde se remettre de ses émotions. Avec une dextérité technique digne d’un Pelé à son zénith, Igboun a cadré sa tête, apothéose d’un mouvement collectif mené tambour battant ! 0-0 quand même, Guilherme veillait.

Certains mauvais esprits n’hésitent pas à qualifier ces ultimes journées du championnat russe de « sprint final ». Les cheminots, eux, ont l’air de voir les choses un peu autrement. Leur modèle d’action, c’est la locomotive qui arrive en gare après un long trajet et qui se laisse glisser tranquillement le long du quai pour s’arrêter à la seconde près. Ils veulent le titre, oui, mais aussi la santé mentale de leurs supporters.

Un peu plus tôt cette semaine …

Une finale de Coupe de Russie surprenante!

Durant la semaine, les demi-finales de Coupe de Russie se sont jouées. L’Avangard Kursk a pris le dessus sur le Shinnik Yaroslav 1-0 grâce à un but d’Igor Kireev. Et contre toute attente, l’Avangard sera opposé à Tosno qui crée l’exploit de sortir le Spartak Moscou, grand favori de la compétition. Un but de Ze Luis avait pourtant permis aux Rouge et blanc de prendre les devants, mais le Spartak s’est fait surprendre à la 89eminute sur un but de Vagiz Galiulin et finit par craquer dans la séance des tirs au but. Énorme déception pour le Spartak qui avait pourtant une route toute tracée pour Volgograd.

Mais c’est bien Tosno qui affrontera Kursk le neuf avril prochain… Pas une finale de Coupe rêvée entre un pensionnaire de FNL et une équipe de Tosno dans le rouge en RPL. L’une de ces deux équipes jouera l’Europa League la saison prochaine. Le coefficient UEFA de la Russie prendra sûrement un coup, mais la faute en revient aux clubs de l’élite qui n’ont pas du tout joué le jeu de la Coupe cette saison.

Les matchs en retard joués en début de semaine

Trois matchs de championnat avaient lieu en milieu de semaine. En haut du classement, le Lokomotiv Moscou a fait match nul (0-0) à domicile face à l’Akhmat Grozny. Malgré tout, le leader du championnat reste premier, avec désormais six points d’avance sur le second, le Spartak Moscou. Autre équipe sur le podium, le CSKA Moscou s’est facilement débarrassé de l’Amkar Perm à domicile (3-0) grâce à des buts de Vitinho et un doublé du jeune attaquant Chalov. Le CSKA est toujours talonné par le Zenit au classement, également vainqueur cette semaine. Alors que les hommes de Roberto Mancini étaient neutralisés (1-1, buts de Criscito sur penalty et de Sunjic sur corner) par une solide équipe du Dinamo Moscou, c’est un jeune de 17 ans, Ilia Skrobotov, qui donnait la victoire d’une belle tête sur corner dans le temps additionnel. La course au titre et aux places européennes est toujours d’actualité en Russie !

Les autres matchs du week-end

  • Kazan cale. Alors que le club de Berdyev était sur une bonne dynamique, le Rubin n’a pu faire mieux qu’un nul 1-1 contre Rostov. Le club de Kazan délaissera d’ailleurs son arène pour son ancien stade central jusqu’à la fin de la saison.
  • Ural enchaîne. Nouveau succès pour les hommes de Tarkhanov sur la pelouse de l’Anzhi. Bicfalvi a encore marqué et permet au club d’Ekaterinbourg de se rapprocher du maintien.
  • Le SKA relégué. C’est officiel, le SKA Khabarovsk évoluera en FNL la saison prochaine. La marche était trop haute pour le petit promu qui concède une nouvelle défaite 1-0 à la maison contre le Dinamo Moscou.
  • Match fou à Tula. Six buts entre l’Arsenal Tula et le Zénit et au final un match nul qui ne fait pas les affaires du Zénit … La faute à Dzyuba, prêté par le Zénit à Tula, qui inscrit le but égalisateur en toute fin de match!
  • L’Amkar se donne de l’air. Toujours barragiste, le club de Perm s’éloigne tout de même de la zone de relégation directe avec une victoire 2-0 contre Tosno au Petrovsky.
  • Le Spartak en crise! Éliminé en demi-finale de coupe cette semaine contre Tosno, le Spartak devait réagir à la maison, mais s’incline lourdement 3-1 contre l’Akhmat! Désormais à sept points du Lokomotiv, ça va être mission impossible pour conserver son titre!

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Grigoryan jette l’éponge

L’affaire du poulet balancé par ses propres supporters a beaucoup bouleversé le coach du Luch Energya qui abandonne son équipe après une défaite 4-2 contre le Rotor Volgograd. Une défaite qui remet le club de Vladivostok dans la zone rouge et qui vit une saison plus que délicate également au niveau financier … Pour la petite anecdote, Grigoryan est passé par les trois divisions cette année en Russie, entraînant l’Anzhi (RPL), l’Ararat Moscou (PFL) et donc le Luch Energya (FNL).

 Le portrait de club de la semaine

Avangard Koursk

Il faut bien l’avouer, la ville de Koursk est plus connue pour sa bataille de tanks que pour son football. Le club local, l’Avangard, a beau avoir été fondé en 1958, la liste de ses exploits reste désespérément courte. Ni à l’époque soviétique ni en championnat de Russie, les Bleus n’ont connu l’élite. Même l’accession au deuxième échelon est rare, et le retour en PFL est souvent l’affaire d’une petite saison.

Alors, pour l’Avangard, cette saison 2017-2018 en FNL représentait déjà une aubaine. Le maintien, quasi assuré désormais ? Un miracle, surtout quand on se rappelle de leur début de championnat. Et la qualification en finale de Coupe de Russie, obtenue au détriment du Shinnik Iaroslavl ? Un film de science-fiction. Depuis les 32es de finale, ils ont éliminé successivement le Dinamo Briansk, le CSKA Moscou, l’Amkar Perm, Tambov et donc le Shinnik Iaroslavl. Denis Sinyaev, 33 ans, né à Koursk, au club depuis 2003, capitaine emblématique, n’est plus qu’à un match des poules de Ligue Europa. En face, c’est Tosno. Tout est possible.

Les ours écrasés

Grande première pour les filles du Loko

Ce week-end s’ouvrait le championnat de Russie de football féminin, où le Lokomotiv présente une équipe pour la première fois. À l’image du CSKA et d’autres clubs européens, les cheminots s’intéressent désormais aux compétitions féminines. Une étape de plus dans la stratégie d’élargissement d’Ilya Gerkus, qui avait déjà lancé une équipe de cybersport l’année dernière et une réserve professionnelle cette année.

Pour leur premier match, les rouge et Verte affrontaient les Sibériennes du Ienisseï Krasnoïarsk, un outsider à leur portée. Les suiveurs de la sélection russe connaissent bien le nom de la première buteuse de l’histoire du Loko, Anna Kozhnikova. Un but précieux inscrit sur pénalty qui a permis aux locaux d’accrocher le point du match nul.

Qu’est-il devenu?

Zoran Tosic

Passé brièvement par Manchester United il y a quelques années, Zoran Tosic atterrit ensuite au CKSA Moscou avec lequel il joue plus de 220 matches et inscrit 46 buts toutes compétitions confondues. Sous les couleurs moscovites, l’ailier serbe fait parler sa vitesse, sa capacité à dribbler dans les petits espaces et sa finition pour devenir l’un des meilleurs joueurs du championnat russe. Il gagne trois fois le championnat national (2013, 2014 et 2016) ainsi que la Supercoupe russe en 2013. L’été passé, il rejoint le Partizan Belgrade, où il était déjà passé entre 2007 et 2008. Une saison qui l’avait révélé aux yeux du grand public. Avec quinze buts inscrits, il avait crevé l’écran avant de rejoindre l’Angleterre. Aujourd’hui, l’ailier droit est de retour en Serbie. Deuxième du championnat derrière son rival de l’Étoile rouge de Belgrade, le Partizan ne sera pas champion cette année. Tosic joue peu sous les ordres de Miroslav Dukic et n’a marqué qu’un petit but cette saison.

Le but du week-end

Grosse frappe de Musa et le CSKA se relance contre Krasnodar! Les Moscovites s’imposeront 2-1 avec un nouveau but du joueur prêté par Leicester.

L’actu FNL

Enisey-Tom Tomsk 3-2

Rien n’est simple pour personne dans cette fin de saison ! Jouer face au dix-huitième de FNL reste compliqué pour le leader. Pourtant, Enisey se doit de garder la dynamique de victoires, car les poursuivants ne laissent aucun moment de répit.

Enisey s’est pourtant facilité la tâche en dominant de la tête et des épaules un match contre une équipe qui reste engagée dans la course au maintien. Marko Obradovic est tout simplement intenable depuis son arrivé à Krasnoïarsk, auteur d’un nouveau doublé et portant ainsi son compteur buts à six en neuf matchs. Et le Serbe aurait pu marquer plus sans un Aleksandr Melikhov souvent décisif. Avec un but d’Aleksandr Kutjin dès la 56e, Enisey pensait que la partie était jouée. Mais Tom remit la pression en marquant par deux fois grâce à Yan Kazaev (65e) et Aleksey Pomerko (71e). Aleksandr Filippov évita le match nul avec un arrêt décisif face à Anzor Sanaya à la 89e. 3-2, les hommes d’Alenichev s’en sortent bien au final.

Orenbourg-Dinamo SPB 4-3

Match à rebondissements entre Orenbourg en course pour la première place et le Dinamo SPB qui ne joue désormais plus rien. Une première période de folie avec tout d’abord un Dinamo SPB en réussite avec deux buts en six minutes signés Pavel Kireenko (25e) et Maksim Barsov (31e). Mais il va falloir à Orenbourg cinq minutes pour revenir au score avec un doublé de Vadim Afonin, auteur de ses deux premiers buts cette saison avec Orenbourg.

Au retour des vestiaires, le Dinamo reprend les devants sur un penalty transformé par Artem Kulishev. Orenbourg va pousser pour revenir au score, et cela va payer puisque coup sur coup à la 87eet 89e, Sergey Terekhov et Artem Deljkin offre la victoire à Orenbourg ! Le stade peut exploser de joie et continuer à espérer à la première place !

La FNL en bref…

Enisey et Orenbourg à égalité de points, le titre est loin d’être joué et le Krylia Sovetov n’a pas l’intention de lâcher l’affaire non plus. Les hommes d’Andrey Tikhonov se sont défaits 2-0 d’un Zenit 2 qui fonce tout droit en PFL et sont à un point des coleaders ! Chaud !

Dans la bataille à la quatrième place, Tambov a pris une option en s’imposant 3-1 contre Yaroslav, tandis que le Baltika n’a pu faire mieux qu’un 0-0 contre Khimki.

Derrière, la bataille fait rage ! Seulement six points séparent Khimki douzième de Tom dix-huitième. On peut noter la victoire précieuse du Rotor face à Luch Energiya 4-2. Le club de Vladivostok retombe dans la zone rouge et décida de se séparer de son entraineur Aleksandr Gregoryan. Ce dernier est évincé pour la troisième fois de la saison puisqu’il est passé par Anzhi Makhatchkala et l’Ararat Moscou. Le Rotor quant à lui quitte la zone rouge grâce à cette victoire. Même chose pour Tyumen qui trois points précieux de Novossibirsk en battant le Sibir 0-2. Pour finir le Spartak 2 avait l’occasion de prendre l’air contre le Volgar, mais malgré une première période correcte avec deux buts à la clé, les hommes de Dmitri Gunko perdent finalement 3-2…

L’équipe Footballski

Retour sur la journée 27 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Petite erreur sur la saison de Zoran Tosic au Partizan, il a été un peu embêté par les blessures mais il a quand même disputé 19 matchs de championnats et scoré onze fois ! Pas négligeable 😉

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Podcast Footballski #11 : Spécial Red Bull Salzbourg

Semaine spéciale oblige, le podcast Footballski est cette fois fort logiquement consacré au Red Bull Salzbourg. Comme vous allez pouvoir le...

Fermer