Retour sur la journée 24 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 4 avril 2018

Week-end surprise en Russie avec le leader qui chute à la maison contre l’Amkar Perm. Les poursuivants en profitent et la lutte pour le maintien est toujours disputée. Retour sur une nouvelle semaine footballistique en Russie.

L’affiche du week-end

Ufa – Zénit Saint-Pétersbourg: 1-2

Oufa XI: Belenov / Zhivoglyadov – Nikitin – Nedelcearu – Tabidze (Igboun, 72e)– Jokic / Salatic – Paurevic / Slotskiy – Oblyakov (Alikin, 83e) – Sysuev (Carp, 46e)

Zenit XI : Lunev / Zhirkov (Nakkoev, 81e) – Criscito – Mevlja – Ivanovic / Paredes – Erokhin – Kranevitter – Smolnikov (Skrobotov, 90e) / Driussi (Rigoni, 75e) – Zabolotny

Pour cette reprise du championnat russe après la trêve internationale, Oufa accueille le Zenit, toujours en lice pour une place européenne. Entraînée par Sergei Semak, ancien entraîneur adjoint du Zenit, l’équipe d’Oufa réalise une très belle saison de son côté. La triplette Slotskiy – Oblyakov – Sysuev débute en attaque pour trouver la faille dans la défense du Zenit. Mancini aligne de son côté une équipe remaniée. A noter le retour en défense du russe Mevlja, blessé et qui avait raté les deux matches de préparation à la Coupe du Monde de l’équipe nationale. Zabolotny et Driussi forment le duo offensif.

Sous une tempête de neige qui s’abat sur le Stadion Neftyanik, la partie débute. Difficile même d’y voir grand-chose à la télévision, surtout que les officiels avaient décidé de garder un ballon orange certes, mais peu visible, pour la rencontre. Les deux équipes ont du mal à poser le jeu. Mais à ce petit jeu, c’est le Zenit qui prend l’avantage. Sur sa première incursion dans la défense adverse, les hommes de Roberto Mancini ouvrent le score. Sur coup franc, le ballon revient dans les pieds de pieds de Branislav Ivanovic. Le Serbe ajuste Belenov d’une frappe croisée du droit à ras de terre (17e). Quelques instants plus tard, c’est le défenseur roumain Nedelcearu qui vient compliquer les affaires d’Oufa en déviant dans son propre but le centre de Paredes (21e). Pourtant pas forcément dominateur, le Zenit fait le break. La pression s’accentue sur les buts d’Oufa. Positionné très haut, Smolnikov fait mal à l’arrière-garde adverse sur ses percées côté droit.

En seconde période, le Zenit continue sa mainmise sur le jeu, mais Oufa, par l’intermédiaire de sa triplette offensive, reprend petit à petit le contrôle du jeu. Très actif, le milieu de terrain Paurevic est récompensé de ses efforts à l’heure de jeu (62e). Sur un centre venu de la droite, le Serbe s’y prend à deux fois pour tromper Lunev, pourtant auteur d’un bel arrêt réflexe sur la tête initiale du joueur d’Oufa. Paurevic finissait en force, de près. Le score n’évolue pas jusqu’à la fin de la rencontre. Cette victoire permet au Zenit de rester dans la course aux places européennes, malgré le rythme effréné des Moscovites devant. Le podium est composé du Lokomotiv (1er), du Spartak (2e) et du CSKA (3e), qui affrontera Arsenal jeudi soir en Ligue Europa. Oufa reste 6e au classement, à sept points de Krasnodar 5e.

Les autres matchs

  • Le Lokomotiv surprit! Dans un match à priori facile pour le leader du championnat, le Loko a perdu gros à domicile contre l’Amkar Perm 2-1. Un match que nous vous ferons vivre avec un Au Stade dans la semaine.
  • L’Akhmat toujours pas. En grande difficulté depuis la reprise, le club de Grozny a encore une fois déçu et n’a pu faire mieux qu’un modeste 0-0 contre la lanterne rouge, le SKA.
  • Précieux succès pour le Dinamo. La lutte pour le maintien est féroce et le club de la capitale s’offre un bol d’air avec une belle victoire 2-1 à domicile.
  • Le Spartak a souffert. Match difficile, mais victoire importante pour le Spartak qui s’impose 2-1 contre Tosno. Fernando a encore marqué sur coup franc et les hommes de Carrera se rapprochent de la tête!
  • Inauguration à Ekaterinbourg. C’était le match d’ouverture de la nouvelle enceinte du FK Ural qui accueillera plusieurs matchs du mondial. Les 25000 spectateurs ont pu assister à un match nul entre l’Ural et le Rubin.
  • L’Anji décroche un point mérité à Krasnodar à la dernière seconde du temps additionnel (1-1). Krasnodar n’y arrive pas et continue de naviguer à vue. Pour l’Anji, c’est un point précieux d’arraché, mais il lui faudra des victoires pour se maintenir.
  • Le CSKA en pleine confiance. Victoire 2-1 sur la pelouse de Rostov pour les hommes de Goncharenko qui font le plein de confiance avant le déplacement à Arsenal.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

 Bye Bye Shalimov

Ce week-end de Pâques a été très agité du côté de Krasnodar. Le même jour où les Byki de moins de 18 ans ont remporté le Torneo U18 Bellinzon face à l’Atalanta (provoquant l’intérêt de plusieurs clubs italiens pour les jeunes de l’académie), Igor Shalimov a été limogé de son poste d’entraîneur du FK Krasnodar après que les Byki ont concédé le match nul en toute fin de match contre l’Anji Makhachkala. L’entraîneur paie les régressions du jeu et la stagnation des résultats combinée à l’élimination de son équipe de deux compétitions.

Si sous la houlette de l’ancienne star les Byki ont atteint leur meilleur résultat en Ligue Europa (huitième de finale 2016-2017), le règne de Shalimov restera entaché d’une liste interminable d’échecs comme la Ligue des champions non atteinte, les séries historiques de cinq défaites consécutives et quatre défaites sans marquer de but, les régressions saisissantes de Mamaev, de Joaozinho, de Laborde, de Kritsyuk, de Podberyozkin, de Wanderson et d’Ari, les bavures tactiques à répétition (vs. Salzbourg, Ural Iekaterinburg, Amkar Perm, Celta de Vigo, Étoile rouge de Belgrade, Zenit Saint-Pétersbourg, CSKA Moscou, …), les rotations et changements de poste dépourvus de logique (Ristic, Podberyozkin, Akhmedov, Mamaev, Claesson et Shishkin se sont retrouvés à tous les postes d’un match à l’autre), la triste moyenne inférieure à deux victoires tous les cinq matchs, le jeu en régression (paroxysme atteint contre le Salzbourg, le Celta de Vigo, l’Étoile rouge et le Zenit Saint-Pétersbourg) et les faux pas massifs contre les équipes de bas de tableau.

Pour beaucoup, la présence de Shalimov sur le banc de Krasnodar en avril 2018 (le contrat courait jusqu’en juin 2019) relevait du mystère et il n’était question que de temps avant qu’il ne s’en aille. Galitski a toutefois voulu nuancer, considérant que beaucoup de critiques à l’encontre de Shalimov étaient injustifiées.

 Le joueur de la semaine

Nikolay Zabolotny

C’est un ancien de l’Ural Ekaterinbourg qui est mis à l’honneur cette semaine. On avait laissé Zabolotny sans club alors que le portier avait réalisé une saison précédente plutôt correcte avec le club d’Ekaterinbourg, il est de retour pour un gros challenge avec le Rotor Volgograd. Très mal en point à la trêve, le club pète la forme depuis la reprise! Cinq matchs et quatre victoires ainsi que quatre clean sheet pour le portier, grand acteur de la renaissance du club lors de ce cycle retour.

Le portrait de club de la semaine

Chertanovo Moscou

Encore un club de Moscou ! Eh oui, dans cette ville les clubs sont tels des champignons dans une forêt… Fondé en 1993 et nommé en l’honneur du district sud-ouest dans lequel il se trouve, le FC Chertanovo a la particularité de ne faire jouer que des joueurs venant de son centre de formation. Un centre de formation qui s’est vraiment développé depuis 2008 et l’arrivée de Nikolai Larin et Dmitry Polyatskin à la direction du club, dans le but de faire du FC Chertanovo une Académie majeure de Moscou. Depuis leur reprise du club, les progrès se sont faits constants : confrontations avec les autres académies telles que le Spartak ou le CSKA puis participation à la PFL (troisième division russe) malgré les difficultés administratives et le fait que Chertanovo est une Académie et non une équipe professionnelle, progression de certains joueurs qui ont pu intégrer les Académies telles que le Spartak, Krasnodar, le Zenit ou autres…

Un travail long qui porte ses fruits d’un point de vue de la formation et des résultats. Chertanovo a d’ailleurs en mars 2017 participé à la Coupe FNL en tant qu’invité et a réalisé un beau parcours en sortant de son groupe composé du Shinnik, du FK Tambov et du Kuban Krasnodar. C’est d’ailleurs l’objectif majeur des dirigeants, atteindre la FNL. Malgré une difficulté constante à garder ses joueurs et ses entraineurs sur la durée, le club espère la montée. Et pourquoi pas cette saison ! Actuellement leader de la division 2 ouest, le FC Chertanovo semble jouer à fond la carte de la formation et cela marche plutôt bien.

Les ours écrasés

Les ours sont absents cette semaine et reviendront la semaine prochaine.

Qu’est-il devenu?

Hong Yong-jo

Hong Yong-jo est un attaquant nord-coréen qui a été le capitaine de l’équipe de Corée du Nord lors de la Coupe du Monde 2010. Contrairement à une idée reçue (le plus souvent à juste titre), il arrive parfois que des footballeurs nord-coréens foulent le sol étranger et Hong Yong-jo est l’un des deux seuls Nord-Coréens à avoir évolué en Russie (l’autre est Choe Myong-ho qui a joué au Krylia Sovietov Samara en 2008). Il a évolué au FK Rostov pendant trois saisons de 2008 à 2010. Il totalise à Rostov 31 apparitions pour trois buts (16 apparitions pour 2 buts en 2008 en D2 russe, 14 apparitions pour 1 but en 2009 en D1 russe et une apparition pour aucun but en 2010 toujours en D1 russe.

Avant son passage à Rostov, il avait passé la saison 2007-2008 au FK Bežanija en Serbie (sept matchs pour un but). En dehors de ces deux expériences, il a toujours évolué dans son pays de naissance et joué pour l’équipe du 25 avril (ou 4.25 SC), l’un des clubs les plus populaires de Corée du Nord (équivalent du CSKA Moscou pour la Russie). Depuis qu’il y est retourné après ses expériences à l’étranger, Hong Yong-jo a remporté les titres de 2011, 2012, 2013, 2015 et 2017 et évolue toujours dans ce club aujourd’hui qui joue l’AFC Cup.

Le but du week-end

Petite Madjer signé Olanaré pour l’Amkar. Le buteur nigérian prêté par le CSKA fait taire les critiques et inscrit un doublé contre le Lokomotiv Moscou.

Le XI type

L’actu FNL

Yenisey-Kuban 0-2

La surprise du week-end ! Yenisey a essuyé sa cinquième défaite de la saison en FNL, la deuxième de suite. Les hommes de Dmitri Alenichev sont toujours leader de la FNL, mais avec désormais seulement un point d’avance sur Orenburg et le Krylia Sovetov !

Pourtant, face à un Kuban Krasnodar qui surfait sur deux défaites et deux nuls lors des quatre derniers matchs, les bookmakers avaient dû facilement faire le choix de la victoire de Yenisey. Et la première période les a confortés avec une domination sans partage du club de Krasnoïarsk. Obradovic se présente seul devant Dyupin, mais manque son face-à-face (9e), mais c’est surtout à la 42e qu’il manque l’impossible en ratant une tête devant un but déserté par le gardien ! Entre temps, les offensives de Yenisey manquent de précision et c’est finalement avec un 0-0 que les deux équipes rentrent aux vestiaires. Une mention spéciale à Isaev, extrêmement remuant sur le côté gauche et qui fut auteur d’une belle première mi-temps.

Mais quand on ne marque pas avec autant d’occasions, le retour de bâton peut être violent. Et il le fut puisqu’au retour des vestiaires, Bairyev plante un but de la tête un peu chanceux puisqu’il trompe totalement Nesterenko. Kuban prend l’avantage totalement contre le cours du jeu et fait grandement douter cette formation de Krasnoïarsk. Obradovic aurait pu ramener les deux équipes à égalité avec une superbe frappe lointaine qui effleura le montant de Dyupin. Mais Kuban enfonce le clou à la 72e sur une énorme erreur d’appréciation de Nesterenko dans une sortie aérienne. C’est Gai qui finalise un jeu de tête à trois pour donner une victoire inattendue pour Kuban !

La FNL en bref…

Une défaite qui permet aux concurrents de revenir dans la course au titre ! Orenburg n’a pas manqué l’occasion en s’imposant 3-0 contre Tomsk avec des buts de Terekhov, Ade et Sutormin qui signe son deuxième but depuis son arrivée du Volgar Astrakhan. Idem pour le Krylia Sovetov qui a ramené une belle victoire 2-0 de Tambov. De bons augures avant d’affronter le Spartak Moscou en quart de finale de Coupe de Russie mercredi et le Spartak 2 la journée suivante.

La course à la quatrième place est aussi intense puisque le Baltika la pique au FK Tambov avec un nul 0-0 à Vladivostok contre Luch Energya. Le plus long déplacement du Championnat n’aura pas donné grand-chose sur le terrain… Le Sibir s’est imposé 2-0 contre Khimki et revient à trois points de cette quatrième place synonyme de barrage.

Derrière, la bataille fait rage. Le Rotor s’est imposé 1-0 face au Zenit 2. Un but à la 88e de Nikolaev plus que précieux qui permet au club de Volgograd de quitter la zone rouge ! Tyumen fait aussi une belle affaire en remportant la rencontre 3-1 contre le Volgar. Quant au Spartak 2, le gout de la victoire n’est toujours pas présent, mais, alors qu’il perdait 2-0 et qu’ils jouaient en infériorité numérique depuis la 20e minute avec une expulsion de Bakaev, les Rouge et Blanc ont arraché le nul contre Olimpyets 2-2 grâce à Mamin et Nimely. Cela se jouera jusqu’au bout et personne ne peut prédire qui montera et descendra…

L’équipe Footballski


Image à la une : Alexander Vilf / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 24 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Andreï Tikhonov, un symbole entre Moscou et Samara

Aujourd’hui un quart de finale de Coupe de Russie se joue entre le Krylia Sovetov Samara et le Spartak Moscou....

Fermer