Retour sur la journée 23 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Aujourd'hui à 17h08

Format particulier ce week-end en Russie avec seulement cinq matchs disputés samedi. Les trois matchs des équipes qui ont joué en Europa League sont décalés en avril pour faire souffler tout le monde. Peu de matchs au programme, mais du beau jeu.

L’affiche du week-end

Rubin Kazan – Spartak Moscou: 1-2

Avant la trêve internationale, le Spartak se déplaçait sur le terrain du Rubin Kazan. Un match piège pour les hommes de Carrera qui doivent garder la dynamique de victoire pour mettre la pression sur le Lokomotiv et garder la meute à l’écart de la deuxième place synonyme de Ligue des Champions.

Le Spartak se présente à Kazan sans Quincy Promes dans le groupe. Suspendu en raison d’un trop grand nombre de cartons jaunes, le Hollandais est resté au chaud à Moscou. Pour le remplacer, Carrera fait confiance à l’Algérien Sofiane Hanni pour dynamiser l’attaque rouge et blanche. De son côté, Berdyev doit faire sans Ivelin Popov, joueur du Spartak prêté jusqu’à la fin de saison au Rubin, le club moscovite ayant pris ses précautions en interdisant au Bulgare de jouer contre lui.

Dans un stade où la présence des nombreux supporters rouges et blancs venus des quatre coins du pays se fait entendre durant toute la durée du match, les joueurs doivent faire face aux difficultés du terrain et du froid sévissant à Kazan (-16 degrés au moment du match). Ce qui n’empêche pas le Spartak de prendre le contrôle des débats en première période, profitant de quelques grosses erreurs de la défense adverse pour mettre le danger. Hanni profite d’une de ces erreurs pour ouvrir le score à la 18e en arrachant un ballon à la barbe de Dzhanaev souvent peu chanceux contre son ancienne équipe. L’Algérien, arrivé cet hiver d’Anderlecht, ouvre ainsi son compteur but avec ses nouvelles couleurs. Et deviens au passage le premier Algérien de l’histoire à marquer en RPL.

Quelques minutes plus tard (25e), c’est au tour de Zobnin de se présenter en face du portier du Rubin après un superbe mouvement à trois avec Adriano et Hanni pour le lancer en profondeur. Mais cette fois, Dzhanaev réalise l’arrêt qu’il faut. Avant la mi-temps, Adriano reçoit dans la surface de réparation un ballon providentiel transmis par un défenseur adverse. Mais de nouveau, Dzhanaev s’interpose du bout du pied droit, évitant à son équipe de prendre l’eau. Car durant cette première période, Rubin est bien absent, dérangé par le bon pressing du Spartak et la grosse activité de Zobnin et Hanni, toujours là pour apporter le danger.

Au retour des vestiaires, le Rubin montre un tout autre visage. Entreprenants, beaucoup plus incisifs, les hommes de Kurban Berdyev trouvent la faille sur un centre repris de la tête par Noboa (61e). Le 1-1 est assez logique au regard du début de la deuxième période. Ce qui ne satisfait pas du tout Carrera, le coach italien effectuant des changements offensifs avec Pedro Rocha à la place de Hanni. Le Brésilien marque peu, mais se montre dangereux dans ses prises de balle. Malgré cela, Karadenis aurait pu donner l’avantage au Rubin en ne croisant pas autant sa tête (80e). Le Spartak en profite dès la minute suivante pour reprendre l’avantage sur un superbe enchaînement d’Adriano qui enrhume trois adversaires et décoche du droit une frappe qui trompe Dzhanaev ! Le Spartak a fait le plus dur, mais reste en danger sur coup de pied arrêté. La barre sauve d’ailleurs Selikhov sur un coup franc (presque) parfait de Noboa (85e). Le score en reste là et permet donc aux Rouge et Blanc de mettre la pression sur le Lokomotiv et le CSKA qui ne joueront qu’après la trêve internationale. Une bonne opération pour le Spartak et une moins bonne pour le Rubin qui n’arrive pas à enchaîner après sa victoire contre Tosno la semaine dernière. La zone rouge n’est qu’à quatre points…

Les autres matchs

  • Ural se rassure. Dans le mal depuis la reprise, le club d’Ekaterinbourg s’offre un beau succès 3-0 sur la pelouse du SKA Khabarovsk avec notamment un doublé d’Ilyin.
  • Beau match à Tula. Malgré la neige nous avons eu un très beau match entre l’Arsenal et Rostov qui se termine sur le score de 2-2. Dzyuba s’offre d’ailleurs un doublé.
  • Surprise ! Le FK Krasnodar d’Igor Shalimov a été battu à domicile par les hommes de Sergei Semak (0-1) ! Les Byki ont sûrement dit adieu une bonne fois pour toute à la Ligue des Champions cette saison malgré le calendrier allégé à cause de l’élimination européenne et de la coupe. L’opération est parfaite pour les visiteurs, qui se hissent à une sixième place potentiellement qualificative. Ce résultat ne risque pas de favoriser la réintégration de Byki (hors l’incontournable Smolov) en Sbornaya, dont ils sont de gros absents . Shalimov doit absolument se ressaisir pour empêcher sa popularité, déjà très faible, de tomber encore plus bas.
  • Anzhi souffle. La lutte pour le maintien est âpre et le club de Makhachkala remporte un précieux succès contre Tosno sur le score de 2-0 avec un doublé du Roumain Paul Anton.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

 Les croisés pour Kokorin

Quelques semaines après la rupture du LCA de Dzhikiya, c’est au tour d’un autre membre de la Sbornaya de se blesser gravement. Auteur d’une bonne saison, Alexander Kokorin revenait à son meilleur niveau au Zénit Saint-Pétersbourg, mais voit sa saison s’interrompre brutalement. Dès les premiers instants du match d’Europa League contre Leipzig, il s’effondre et se tient le genou. Verdict, déchirure du ligament croisé et une croix sur le prochain mondial à domicile. Dur, dur pour la sélection russe qui perd un nouvel homme fort quelques mois avant sa compétition.

 

 Le joueur de la semaine

Ruslan Rzayev

La meilleure académie de Russie nous offre un nouveau produit maison, Ruslan Rzayev, qui découvre les joies de la D2 sud sous les couleurs de Krasnodar-2. Pour son deuxième match dans le troisième échelon russe, le jeune buteur de 20 ans s’est offert un doublé et permet à son équipe de remporter trois points. Un peu distancé au classement par Afips, l’actuel leader, la réserve de Krasnodar se construit de solides bases avant de viser la promotion la saison prochaine.

Le portrait de club de la semaine

Afips Afipsky

Un drôle de village d’irréductibles règne actuellement sur la PFL zone sud, poursuivi par Armavir et la réserve de Krasnodar. Le nom de cette formation inattendue semble tout droit sorti d’une nouvelle de Gogol : Afips Afipsky.

Afipsky est une bourgade de 20 000 habitants située à quelques encablures de Krasnodar, ville de football s’il en est. Le club local est une création récente : ce n’est qu’en 2012 qu’Afips fait ses premiers pas sur la scène régionale. L’équipe est placée sous le patronage de KGS, une firme locale liée à l’industrie du gaz.

Le directeur de l’entreprise en question, Andreï Andreev, se sert de son investissement dans le football pour entretenir la mémoire de son fils disparu en 2013. Le stade a même été baptisé « Andreï-Arena » en l’honneur du défunt, qui portait le même nom que son père.

Voilà un ovni que l’on aimerait bien voir atterrir en FNL !

Les ours écrasés

Luttons contre le froid

L’Union du football russe (RFS), par l’intermédiaire du médecin de la sélection nationale Edouard Bezouglov, a annoncé que désormais les matchs de Première Ligue seraient automatiquement reportés si la température dans le stade était inférieure à -15°C.

Jusqu’à maintenant, le report du match était laissé à l’entière appréciation de l’arbitre. Par exemple, le 28 février dernier, le match de coupe entre Samara et le Spartak a été annulé à cause du froid.

La décision de la Fédé soulève toutefois plusieurs questions : que faire quand les températures négatives s’attardent jusque fin mars comme cette année ? Plus embêtant encore, les clubs sibériens qui ne jouent pas en salle l’hiver auront-ils seulement la possibilité d’accueillir un seul match entre octobre et avril ?

Qu’est-il devenu?

Jonathas

Attaquant du Rubin Kazan la saison dernière (2016-2017), l’attaquant brésilien Jonathas a marqué 13 buts en une trentaine de matchs. Passé plus jeune par l’Italie (Brescia, Torino, US Latina) et l’Espagne (Elche, Real Sociedad) entre autres, ce joueur formé à Cruzeiro au Brésil avait impressionné les observateurs par son réalisme et son sens du but. Très grand, très à l’aise dans les airs et possédant un jeu dos au but très intéressant, il a notamment inscrit un doublé face à l’Anzhi (victoire 6-0) pour son dernier match sous les couleurs du Rubin, avant de sortir à la mi-temps. Âgé de 28 ans, il joue désormais à Hanovre. Transféré l’an passé, il n’a joué que sept petits matchs pour trois buts. Embêté par des blessures au mollet et à la cuisse droite, le Brésilien n’a pas encore eu la chance de s’exprimer complètement. Son club est actuellement classé 13e de Bundesliga en Allemagne. Une saison décevante pour Jonathas.

 

Le but du week-end

Pas grand-chose à se mettre sous la dent cette semaine, c’est Anton qui est retenu avec sa belle frappe de l’extérieur de la surface.

Le XI type

L’actu FNL

Les équipes réserves, bonne ou mauvaise idée ?

Zenit 2- Avangard Kursk (0-4)

Spartak 2- Kuban (0-0)

L’heure est grave pour les équipes secondaires ! Le Zenit 2 continue à s’enfoncer dans les profondeurs du classement tout comme le Spartak 2 qui n’arrive plus à marquer. Au Zenit 2, les hommes de Konstantin Zyryanov n’arrivent toujours pas à relancer la machine. Hormis la victoire face au Baltika 1-0, les résultats ne sont clairement pas au niveau exigé par un club comme le Zenit. Ce week-end encore, le Zenit 2 s’est pris une belle fessée à domicile contre l’Avangard Kursk 4-0. Des buts de Gotsuk, Alshin, Mitasov et Minaev ont mis en avant les énormes lacunes défensives du Zenit 2 qui est l’équipe de FNL encaissant le plus de buts cette saison (49 buts en 28 matchs). A cinq points de Luch Energiya, premier non relégable, la crise est bien là. Mais tout comme le Spartak 2,  actuellement 13e de FNL qui a connu sa dernière victoire le 22 octobre 2017 contre Tyumen (3-1), la question de son existence en FNL peut se poser. Cela apporte-t-il quelque chose au club et aux joueurs eux-mêmes ?

Les deux équipes sont montées en FNL lors de la saison 2014/2015 et ont cinq ans d’existence. Et depuis tout ce temps, seul un joueur en provenance du Spartak 2 a vraiment percé dans l’équipe première : Ilya Kutepov. Certains joueurs tels que Denis Davydov, Melkadze ou Zuev ont eu leur chance en RPL, mais n’ont pas vraiment montré ce qu’on attendait d’eux. Au Zenit, le constat est plus marquant puisqu’aucun joueur de FNL n’a réellement percé en équipe première. Et ce n’est pas le recrutement de jeunes talents en provenance d’Argentine qui fera évoluer la situation dans le bon sens.

Or l’idée d’une équipe secondaire était au départ de créer ce tremplin entre les équipes jeunes et l’équipe première. L’objectif principal est donc un échec. Les joueurs restent dans l’antichambre de la RPL durant des années, sans avoir, pour la plupart, l’espoir de pouvoir jouer en RPL un jour. Cette marche FNL/RPL parait trop grande et démotive donc les jeunes évoluant en FNL. Les jeunes finissent donc par être prêtés ou vendus une poignée de figues alors que les clubs leur promettaient une belle carrière.

La question principale que doivent se poser ces deux équipes n’est pas de savoir quels sont les moyens à mettre en œuvre pour se maintenir, mais plutôt d’avoir une réflexion globale sur la politique de formation et les perspectives d’avenir de ces jeunes au sein du club.

La FNL en bref

Les six équipes de tête ont toutes gagné ce week-end ! Yenisey a eu de nombreuses occasions durant le match pour battre largement une équipe du Fakel Voronezh bien valeureuse. Un but de Kharitonov en début de match suffit au bonheur du club de Krasnoïarsk (1-0). Derrière, Orenburg et le Krylia Sovetov ne se quittent plus ! Vainqueurs contre Olympiets (3-0) et Sibir (0-1), les deux équipes sont au coude à coude pour accrocher cette deuxième place synonyme de monter directement en RPL. Loin derrière, le FC Tambov s’accroche à cette quatrième place et garde trois points d’avance sur le Baltika en battant Luch Energiya 2-1. De son côté le club de Kaliningrad s’est défait du Rotor 1-0 sur un but de Kasyan. Reste le Dinamo SPB qui s’est bien repris après deux défaites en battant Khimki 2-1. Tout reste ouvert pour la quatrième place synonyme de barrage !

Dans le choc de milieu de tableau, Yaroslav et le Volgar se sont quittés sur un score nul 1-1. Tout comme le match de bas de tableau entre Tyumen et Tom qui se termine sur un score de parité 1-1. Tyumen peut regretter ce but de Tom sur penalty marqué durant le temps additionnel…

L’équipe Footballski

Retour sur la journée 23 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a discuté avec Mamary Traoré, ancien joueur de Kalloni et de l’Ethnikos Asteras

Natif de la capitale, Mamary Traoré a effectué toute sa formation dans l'Hérault, à Montpellier. International malien, avec lequel il...

Fermer