Retour sur la journée 8 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 28 septembre 2016

Nous revenons comme tous les mercredis sur ce qu’il se passe en RPL et en dessous pour les amateurs du football pratiqué en Russie. Pour la cinquante-et-unième fois, vous nous retrouvez, et vous pouvez lire nos résumés, nos rubriques ainsi que nos avis sans oublier le but et l’équipe-type du week-end.

L’affiche :  CSKA Moscou – FK Krasndodar : 1-1

CSKA Moscou XI : Akinfeev (c) / Fernandes – Ignashevich – V. Berezutski (A. Berezutki, 77′) – Shchennikov/Wernbloom – Milanov (Natkho, 87′) – Golovin / Eremenko – Tošić (Ionov, 75′) / Traoré

FK Krasnodar XI : Kritsyuk / Kaleshin (Petrov 60′) – Naldo – Granqvist (c) – Jedrzejczyk / Éboué – Kaboré – Gazinski / Akhmedov (Laborde 73′) – Smolov – Joaozinho (Bystrov 65′)

La semaine dernière, le champion de Russie en titre, le CSKA Moscou, s’était imposé difficilement sur la pelouse de Samara alors que le FK Krasnodar était parvenu à renverser le FK Rostov en toute fin de match. Le CSKA, deuxième au classement, partait avec la faveur des pronostics à domicile dans son nouveau stade, bien que restant sur une défaite surprenante en Coupe de Russie en milieu de semaine à Krasnoïarsk. Le FKK, cinquième au classement, alors qu’il croyait être en train de s’en remettre, devait (et continue de) faire face à une nouvelle vague de blessures et de maladies causant l’absence des Wanderson, Izmaïlov (déjà blessés), Pereyra (malade), Podberyozkin et Mamaev (tombés malade après s’être déjà blessés en août). Ari se remettait tout juste d’une maladie. Du côté moscovite, Dzagoev n’était pas aligné tandis que Tosic, remis d’une blessure il y a deux semaines, était titulaire.

Les Moscovites, qui bénéficiaient de l’aide de supporters bruyants et présents, dominaient le début de match. À peine les Byki venaient de se défaire de la première attaque et du corner qui suivit, que Tosic trouvait dans la profondeur Traoré qui prenait Naldo de vitesse pour fusiller Kritsyuk (1-0, 3′). Les visiteurs réagissaient et fonçaient en attaque pour égaliser. Dans un premier temps, Joaozinho était à la réception du ballon sur un centre de Smolov en position parfaite pour tirer, mais mettait son ballon au-dessus. Quelques minutes plus tard, Krasnodar égalisait sur une action de très grande classe. Jedrzejczyk prenait le dessus sur Tosic en duel aérien et servait de la tête Joaozinho, qui reprenait à son tour de la tête en battant l’imposant Berezutski dans les airs et passait le ballon pour Smolov. Le meilleur buteur 2015-2016 lobait magnifique Ignashevich et égalisait à la volée (1-1, 15′). Smolov entrait ainsi dans l’histoire en étant le premier joueur à marquer face au CSKA dans sa nouvelle enceinte. Les deux équipes proposaient un football offensif et attrayant pour le reste de la première période. Les occasions s’enchaînaient (tir non cadré de Traoré, puis but refusé à cause d’un hors-jeu pour le CSKA, deux grosses occasions contrées d’Akhmedov et deux tirs de Joaozinho envoyés juste à côté pour le FKK), mais le score restait inchangé.

En deuxième mi-temps, le CSKA Moscou prenait réellement le contrôle du match, alors que le FKK se repliait en défense. Kritsyuk devait notamment réaliser un énorme arrêt sur une tête très dangereuse de Traoré après un service de Tosic. Eremenko ratait sa reprise juste après d’un angle très difficile. Les Byki étaient contraints à un remplacement forcé, Kaleshin commençant à boiter. Il était remplacé par Petrov. Celui-ci réalisait une entrée formidable, effectuant deux interceptions très importantes sur son couloir en l’espace de trois minutes. Kritsyuk continuait son excellent boulot dans les cages et arrêtait plusieurs tirs, en particulier face à Tosic et Eremenko. Dans le dernier quart d’heure, Krasnodar retournait à l’attaque. Il se procurait d’abord une belle situation par l’intermédiaire d’Éboué, qui envoyait son ballon au-dessus, puis voyait Bystrov, en pleine accélération, tomber en pleine surface de réparation adverse au contact avec Berezutski ce que l’arbitre a jugé ne pas être un penalty. Smolov plaçait une frappe croisée qui rasait le montant d’Akinfeev, puis une seconde sur corner qui rasait l’autre montant. L’arbitre sifflait la fin de la rencontre sur ce score de parité.

Le CSKA est donc tenu en échec à domicile après un match de haute intensité que Slutski qualifie de « meilleur match depuis le début de la saison malgré le résultat ». Ses rivaux pour la conquête du titre n’ont pas profité de ce faux pas, le Spartak perdant à domicile et le Zenit et l’Amkar étant tenus en échec. L’espoir Golovin aura été excellent, et Traoré parfait sur l’ouverture du score. De son côté, le FKK a disputé un match très solide tant défensivement qu’offensivement, malgré une certaine passivité pendant la majeure partie de la première mi-temps. Smolov et Kritsyuk auront particulièrement brillé. Malgré la situation chaotique du club en terme de blessures, la page transitoire entre Kononov et Shalimov semble désormais tournée et la confirmation sera attendue en milieu de semaine lors de la réception de Nice. Le CSKA aura fort à faire contre Tottenham et sera privé de Dzagoev. Krasnodar devra vraisemblablement composer sans Mamaev, Pereyra, Wanderson, tandis que le doute subsiste sur les rétablissements d’Izmaïlov et de Podberyozkin. La semaine prochaine, les Moscovites se déplaceront sur la pelouse des vice-champions du FK Rostov pendant que les Byki recevront le Rubin Kazan.

Le match du week-end : Anzhi Makhachkala – Zenit Saint Pétersbourg : 2-2

Avec la défaite surprise du Spartak à domicile face à Oufa, ajoutée au nul du CSKA face au Krasnodar de Smolov, le Zenit avait une belle occasion de se rapprocher de ses concurrents directs. Lucescu alignait une équipe solide, malgré le match d’Europa League qui se profile face à l’AZ Alkmaar jeudi soir. Robert Mak débutait sur le côté gauche après de bonnes rentrées en fin de rencontres. Du côté adverse, l’Anzhi réalise un début de saison plutôt convaincant. Dans le jeu, les hommes de Pavel Vrba ont retrouvé la confiance qui les fuyait l’an passé.

Le Zenit prenait le jeu à son compte dès le début de rencontre. Smolnikov repiquait bien dans l’axe, mais sa frappe du gauche fuyait le cadre. Et sur leur premier corner, les coéquipiers de Witsel ouvraient la marque grâce à Dzyuba, bien placé au second poteau, pour reprendre de la tête après sept petites minutes de jeu (0-1). Les hommes de Lucescu doublaient la mise par ce même Dzyuba, esseulé, et qui reprenait un coup franc bien tiré par Shatov (0-2). Réalisme maximal pour le Zenit qui marquait sur ses deux vraies grosses occasions. Sur un très joli run solitaire de Georgievski, l’Anzhi obtenait un penalty sur une faute de Neto. Berisha ne se faisait pas prier et réduisait la marque (1-2). En seconde période, le Zenit obtenait de nombreuses occasions pour se mettre à l’abri, mais Kokorin, Giuliano, puis Shatov se montraient trop imprécis. Et ce qui devait arriver arriva. Malgré une domination assez nette du Zenit, l’Anzhi égalisait sur une frappe lointaine de Yannick Boli, déviée par le malheureux Criscito (2-2). Ce nul n’arrange pas le Zenit qui reste à trois points de la première place. L’Anzhi reste solidement ancré dans le milieu de tableau.

Dimanche après-midi, le Zenit affrontera le leader moscovite, le Spartak, dans un match qui s’annonce chaud bouillant ! Si le Spartak s’imposait à Saint-Pétersbourg, le Zenit se retrouverait à six points, et l’écart serait déjà important après huit journées. De son côté, l’Anzhi se rendra sur la pelouse du Krylia Sovietov, actuel bon dernier en RPL.

Les autres matchs

  • Rostov dans la douleur. Quelques jours avant d’accueillir le premier match de Ligue des Champions de son histoire, l’Olimp-2 s’est bien ennuyé pour ce match contre le Loko. Deux tirs cadrés dans ce match et un but pour Rostov par l’intermédiaire de Poloz. Erokhin est l’acteur majeur de ce match, passeur décisif puis coupable d’avoir reçu deux cartons jaunes, il est donc rentré prématurément aux vestiaires. Rostov remonte au classement tandis que le Loko bascule en zone de play-down.
  • Ural se relance. Le début de saison est compliqué pour les joueurs d’Ekaterinbourg mais les Orange ont finalement obtenu un deuxième succès sur la pelouse d’Orenbourg qui ne gagne toujours pas. Les locaux ont pourtant dominé, mais Pavlyuchenko donnera raison à l’Ural qui sort de la zone rouge.
  • Le Terek n’y arrive plus. Auteur d’un début de saison très encourageant, le Terek Grozny commence à marquer le pas depuis plusieurs rencontres. Nouvelle désillusion sur la pelouse de l’Arsenal Tula avec un triste 0-0 dans une belle ambiance. Le Terek reste dans le ventre mou tandis que Tula est barragiste.
  • Exploit d’Ufa. C’est la belle surprise de cette huitième journée de RPL! Le petit club d’Ufa s’est imposé sur la pelouse du Spartak Moscou, le leader du championnat très en forme depuis la reprise ! Un but de Fatai contre le cours du jeu, mais surtout une défense très solide sont les éléments qui ont permis à Ufa de prendre les trois points et de basculer dans le ventre mou par la même occasion.
  • Match nul à Perm. On a retrouvé l’Amkar de la saison passée, un jeu pas franchement léché et surtout basé sur la défensive. C’est sûr que contre un Samara qui joue à cinq derrière, ça allait être compliqué ! Nouveau match nul et vierge dans cette huitième journée. L’Amkar reste quatrième, mais a manqué une bonne occasion de se rapprocher.
  • Kazan lance (enfin) sa saison. Considéré comme un prétendant au titre en début de saison, le Rubin peine à faire vibrer les foules mais semble aller mieux depuis quelques matchs. Outre la punition reçue à Saint-Pétersbourg la semaine passée, le Rubin est sorti victorieux d’un match difficile contre le Tom Tomsk sur le score de 2-1. Jonathas et Kambalov sont les buteurs locaux tandis que Vranjes avait réduit le score. Kazan sort donc de la zone rouge !

Le classement

Statu quo en tête ou seul Rostov grappille quelques points alors que le Spartak tombe pour la première fois.

L’œil de Moscou

La chute de Carrera

Chaque début de saison, les supporters du Spartak Moscou commencent avec leur fameux « C’est cette année-là qu’on va redevenir champion ». Alenichev a été une figure bien convenante pour cette tâche aux yeux des supporters, sauf que son séjour à Moscou n’a pas duré longtemps. Après l’élimination en Ligue Europa, il a été remplacé par son adjoint italien, Massimo Carrera. Avec lui tout allait bien, même trop bien. Le Spartak gagnait match après match. Il est même leader de ce championnat. Mais depuis la semaine passée, les choses ne vont plus. Les Moscovites ont été éliminés de la Coupe de Russie par un club de la FNL, le SKA Khabarovsk, en laissant leurs vedettes au repos. Personne ne pensait vraiment que ce passage à vide allait continuer, mais la dernière journée a confirmé cela pour tous ceux qui supportent les Rouge et Blanc. Et ce, à domicile contre un club modeste de la Bachkirie, qui s’appelle Ufa. Celui qui est fameux parmi les suiveurs de la Premier League russe pour un blog sur Youtube plein de vannes plus que pour son jeu. Ce club-là a pris trois points à l’Otkrytie Arena en marquant un seul but à Artem Rebrov. Ils sont resté fidèles à leur jeu fermé et ont fait lancer une grande vague de polémiques dans la presse locale sur Carrera qui n’est plus si idéal. Tous les anciens du club l’ont critiqué pour plein de choses, mais le bilan est simple : le Spartak aura toujours les mêmes obstacles pour arriver en tête du tableau. Pression, critique et jugements extrêmes.

La polémique du week-end

Affluence désastreuse pour le CSKA

Affiche du week-end, la rencontre entre le CSKA Moscou et le FK Krasnodar s’est déroulée dans un stade aux trois quarts vide dans l’enceinte flambant neuve du club moscovite, une honte pour certains supporters du CSKA qui ne comprennent pas le peu d’engouement autour de l’équipe alors que celle-ci a définitivement quitté Khimki et les nombreux inconvénients qui allaient avec. Les photos parlent d’elles-mêmes et démontrent un échec assez important de la direction du club au niveau du marketing, de la gestion de ses supporters et de son nouveau stade.

© Twitter : @weareCSKA11

© Twitter : @weareCSKA11

Rappelons qu’en 2011, Roman Babaev, le directeur général du club, déclarait l’objectif du club était que le nouveau stade de 30.000 places devait être rempli à 85% lors de chaque rencontre de championnat.

Les ours écrasés

Retour du bâton pour Aleksandr Shprygin

Certains se souviennent peut-être d’Aleksandr Shprygin, « figure » du supportériat russe qui avait fait son apparition dans les médias français à la suite des affrontements entre Russes et Anglais à Marseille en juin dernier. L’homme, directeur controversé de l’Union russe des supporters, un fanclub de la sélection affilié à la Fédération, aurait profité de son voyage tout frais payé en France pour casser du Briton et enfreindre les règles de l’espace Schengen en revenant sur le territoire français après en avoir été expulsé.

Comme souvent en Russie, le retour de bâton a pris son temps, mais il a été appliqué avec une certaine vigueur. Le premier acte, c’est évidemment la perquisition menée par la police au siège de l’Union russe des supporters, avec l’arrestation le même jour d’Aleksandr Shprygin. Le second acte, c’est l’incendie de la voiture de Shprygin quelques heures après sa libération, relayée par le principal intéressé sur les réseaux sociaux. Avec la réélection de Moutko à la tête de la fédération de football qui a eu lieu le même jour, difficile de dire si l’organigramme de l’Union russe des supporters va connaître de véritables bouleversements dans les mois à venir, mais ça ne sent pas très bon pour son directeur.

L’ancien du week-end

Les anciens ont été trop passifs ce week-end et vous laisseront languir (encore) une semaine de plus pour de plus belles retrouvailles.

Le but du week-end

Le peu de buts marqué cette semaine en Russie a été compensé par plusieurs bijoux et notre vainqueur s’appelle Ruslan Kambolov qui offre une victoire très importante au Rubin Kazan dans les dix dernières minutes face aux Sibériens du Tom Tomsk. Appréciez :

La FNL ce week-end

Le Dinamo continue de dérouler devant même si la victoire n’a pas été large : un but du défenseur vétéran Belorukov a suffit pour battre un Sibir toujours aussi décevant. Le Dinamo compte d’ailleurs un match en moins que ses poursuivants, qui sont emmenés par Tosno, tenu en échec dans le Caucase à Nalchik malgré un but d’Evgeniy Markov (1-1). Le Fakel Voronezh a lui pu reprendre la troisième place avec sa victoire sur la pelouse d’un concurrent, le Shinnik Yaroslavl. 2-0 grâce notamment à Rylov et le Shinnik tombe pour la première fois depuis bien longtemps : le cinquième est coincé entre les deux réserves. Celle du Spartak à l’arrêt dernièrement, a fait 0-0 à Vladivostok contre le Luch qui sort enfin de la zone rouge alors que celle du Zenit a fait 1-1 contre le SKA Khabarovsk qui avait l’occasion de les dépasser. Ruslan Koryan a marqué pour les Extrêmes-orientaux qui sont désormais huitièmes.

En bas, le Neftekhimik emmène la meute des relégables après son nul 2-2 contre le Sokol Saratov, tout juste au-dessus de la flottaison, et il est désormais suivi par les deux anciens pensionnaires de RPL. Le Kuban, à l’agonie, dix-septième, a été battu sur la pelouse de Tyumen qui se replace et joue enfin à domicile. Et le Mordovia qui est tombé 4-0 sur la pelouse de Krasnoyarsk contre un Yenisey surprenant (septième). Anton Kozlov en a profité pour marquer les quatre buts, ses quatre premiers cette saison. Tout en bas, Khimki (avec son match en moins) et toujours dix-neuvième après son nul 0-0 chez le dernier, le Baltika Kaliningrad.

Dans le match du ventre mou, Tambov s’est imposé sur la pelouse d’Astrakhan, 2-1. Le Volgar, candidat à la montée, en finit plus de dégringoler au classement, il est désormais neuvième, alors que Tambov onzième a vu Aleksandr Alumona inscrire un doublé ce week-end. La suite dès samedi avec un Kuban – Yenisey en ouverture de la quinzième journée.

 L’équipe-type de la rédaction

Une défense Ufa-Rostov et six autres équipes représentées plus haut.

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 8 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Marcelinho, l’atout «Do Brasil» de la Bulgarie

À 32 ans, Marcelinho fait actuellement les beaux jours du Ludogorets Razgrad et de la Bulgarie, sélection dont il défend...

Fermer