Retour sur la journée 8 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 30 août 2017

Week-end plutôt tranquille en Russie ! Le Spartak qui galère à Khabarovsk, Ural qui concède sa première défaite de la saison et un Rostov accrocheur face au Zénit, retour sur la huitième journée en Russie.

Les choix de l’équipe

CSKA Moscou – Akhmat Grozny : 0-1

CSKA XI : Akinfeev / Fernandes  Ignashiev  V Berezutski  Vasin (Chalov, 63′)  Schennikov / Wernbloom  Golovin  Dzagoev (Milanov, 80′)  Natcho / Vitinho

AKHMAT XI : Gorodov / Utsiev (Semenov, 82′) Sampaio  Angel  Rodolfo  Mohammadi / Berisha (Mbengue, 76′)  Shvets  Silva Lima  Mitrishev / Sadayev (Ivanov, 67′)

Nouvelle contre-performance du CSKA Moscou cette saison, une troisième défaite en 8 matchs qui place les Moscovites à la 6ème position, à 2 points du podium certes mais à 7 points du Zenit, leader et toujours invaincu cette saison. Les joueurs de Viktor Goncharenko étaient émoussés après s’être qualifiés pour la phase de groupe de la Ligue des Champions et cela s’est ressenti sur le terrain au niveau des transmissions et du jeu collectif plus laborieux. Avoir la possession du ballon est un avantage mais cela ne fait pas tout et les joueurs de l’Akmhat l’ont bien compris. Privés de ballon pendant tout le match (65% pour le CSKA contre 35% pour l’Akhmat, côté stats) en conséquence du système très défensif de Kononov, les joueurs de Grozny se montrent néanmoins très réalistes en ouvrant le score en toute fin de première période grâce à Sadaev sur l’une des seules occasions véritablement dangereuses de l’équipe.

Satisfait de cette ouverture du score surprise, les visiteurs se contentent, en deuxième période, d’exploiter les rares contres. Le CSKA ne parvient pas à se défaire de la défense très regroupée de l’Akhmat et s’incline donc 0-1 sur sa pelouse. Lors de la prochaine journée, les Moscovites se déplaceront sur la pelouse de l’Amkar, bon dernier. De leur côté, les Tchétchènes de l’Akhmat Grozny, 7ème et désormais à 1 point du CSKA, recevront d’autres Moscovites, à savoir les Cheminots du Lokomotiv Moscou.

Zénit Saint Pétersbourg – Rostov : 0-0

ZENIT XI : Lunev / Smolnikov – Mammana – Ivanovic – Criscito / Erokhin – Paredes – Kuzyaev (Kranevitter, 91e) / Noboa (Driussi, 55e) – Kokorin – Poloz (Shatov, 80e)

ROSTOV XI : Pesyakov / Parshivlyuk – Wilusz – Mevlja – Ustinov / Ingason – Yusupov – Kalachev (Bayramyan, 87e)– Mogilevets / Doumbia (Majer, 89e) – Shomurodov (Zuev, 68e)

Pour cette huitième et dernière journée avant la trêve internationale, le Zenit accueillait dans son antre du Krestovsky Rostov, équipe brillante de ce début de saison en RPL. Avec une seule défaite au compteur, l’équipe de Kuchuk se présentait avec de sérieux arguments dans la capitale du nord de la Russie. Meilleure défense notamment du championnat, Rostov affrontait la meilleure attaque, menée par un Kokorin en feu depuis début juillet.

Dans un stade plein à craquer, les hommes de Mancini se présentent avec la même équipe que jeudi soir en Europa League, si ce n’est que Noboa fait son apparition dans le trio d’attaque. Le match débute sur un rythme timide, les deux équipes se jaugeant. Moussa Doumbia est le premier à allumer une mèche mais sa frappe, contrée par Ivanovic, est facilement captée par Lunev, désormais bien installé dans les cages du Zenit. Le jeu tout en contre-attaque de Rostov fait mal à la défense plutôt lente du Zenit. Doumbia trouve Yusupov en retrait après une belle action individuelle, mais le jeune milieu de terrain russe, prêté par le Zenit, voit sa frappe trop s’envoler. Côté Zenit, les seules situations intéressantes passent par les côtés, avec notamment Smolnikov, très en jambes en ce mois d’août. Mais le score reste nul et vierge. Erokhin reprend ensuite un ballon qui traîne dans la surface, mais sa frappe est déviée de peu par la défense de Rostov, qui confirme toutes les bonnes choses entrevues depuis le début de saison. Kokorin se montre disponible également, mais l’enchaînement des matchs à forte intensité commence clairement à se faire ressentir.

En seconde mi-temps, on reprend sur les mêmes bases. Rostov se montre dangereux sur attaques rapides, ce qui gêne considérablement l’arrière-garde du Zenit. Au milieu de terrain, Kazyaev se démène pour amener le surnombre dans la surface de Rostov, mais ses efforts sont vains. Le jeune milieu de terrain s’essaie même de loin, mais sa belle frappe du gauche passe de peu à côté des buts de Pesyakov. La pression se fait grandissante sur les buts adverses, mais le Zenit reste muet. Les entrées de Driussi puis de Shatov en attaque n’amènent pas grand-chose. Ce match accouche donc d’un petit match nul pour le Zenit qui leur permet de rester en tête du championnat (0-0). Avec 20 points après 8 journées, les hommes de Roberto Mancini ont entamé de la plus belle des manières cette saison. Rostov reste 3ème et effectue aussi deux premiers mois très intéressants. Après la trêve, le Zenit sera amené à jouer la coupe d’Europe et le championnat, et à ce moment-là, le turnover imposé par son entraîneur sera déterminant.

Les autres matchs

  • Tout le monde s’accorde à dire qu’il n’y a eu pas de match à Khabarovsk. Le Spartak a dominé de la tête et des épaules ce match malgré un déplacement toujours compliqué (7000 kms). Avec une composition classique, les Rouge et Blanc sont tombés sur un Dovbnya en feu. Adriano, Promes ou encore Glushakov n’ont pu tromper le gardien du SKA. Il faut dire aussi que devant lui, le SKA avait formé un bus infranchissable. Le Spartak a donc tout tenté, même de loin avec pas moins de 26 tirs de loin dont 13 tirs cadrés. Peine perdue face à un SKA qui nous avait montré d’autres choses face à d’autres adversaires. Quoi qu’il en soit, le Spartak repart de Khabarovsk avec un seul point (0-0). Un manque de réalisme qui empêche les Rouge et Blanc de décoller une bonne fois pour toute dans ce championnat.
  • Le FK Krasnodar s’est refait une santé après sa débâcle européenne, dans son stade contre le Dinamo Moscou (2-0). Les supporters ont répondu présent en nombre et Smolov s’est offert un doublé, inscrivant donc ses deux premiers buts de la saison. Le double meilleur buteur voudra certainement ne pas donner si facilement son titre à Kokorin.
  • Bol d’air pour l’Anzhi. Début de saison délicat pour les joueurs de Makhachkala qui se sont toutefois fait du bien avec une victoire 1-0 contre Ufa qui n’arrive plus à enchaîner.
  • Première pour l’Amkar. Enfin ! Au bout de huit matchs, l’Amkar Perm décroche son premier succès sur la pelouse de l’Arsenal Tula, 1-0.
  • Le Rubin toujours présent. Bien parti cette saison, le Rubin Kazan remporte un nouveau succès dans la douleur face à Tosno sur la plus petite des marges. 1-0 grâce à un but de Kannunikov.
  • Première défaite d’Ural. Déplacement compliqué pour le club d’Ekaterinbourg sur la pelouse du Lokomotiv Moscou, avec au final une défaite 2-1. Le Lokomotiv conforte sa 2e place au classement !

Le classement

Les ours écrasés

Krasnodar ne jouera pas l’Europe

Vaincu 2-1 par l’Étoile rouge de Belgrade jeudi dernier en barrages retour de la C3, le FK Krasnodar a été éliminé à ce stade pour la première fois de son histoire. L’élimination fait évidemment désordre pour une équipe qui était considérée comme l’étoile montante du pays. Les médias et les réseaux sociaux se sont alors déchaînés sur l’entraîneur Igor Shalimov, déjà critiqué avant ce match pour les régressions du jeu par rapport à la glorieuse ère d’Oleg Kononov, et ont réclamé son départ, ce à quoi la réponse de la direction du FKK a été catégorique : ils sont opposés au principe de licencier l’entraîneur après une défaite, surtout quand l’équipe a disputé 10 matchs en 30 jours. Ils ont ajouté à cela qu’ils considèrent que Shalimov fait du bon travail avec les jeunes et c’est le critère le plus important selon eux. Ils ont également rappelé que le football n’est qu’un sport fait pour se jouer dans une bonne humeur.

Participer à une Coupe d’Europe est souvent la raison de la présence de plusieurs joueurs dans un effectif et une élimination prématurée a souvent un impact immédiat sur le mercato. En effet, ne pas être qualifié pour la phase de groupe est un argument de poids pour des joueurs de partir. Dès le lendemain de l’élimination, deux rumeurs ont déjà vu le jour. Podberyozkin serait annoncé au Spartak Moscou et Smolov serait annoncé au CSKA Moscou en prêt. La direction a réagi aux rumeurs en répliquant que, selon eux, c’est au club de décider si un joueur doit partir ou non.

Le but de la journée

https://www.youtube.com/watch?v=OgN7lWJgxgg&t=1m52s

Belle combinaison à l’origine du deuxième but du Lokomotiv Moscou contre Ural. Le portier d’Ekaterinbourg n’est pas exempt de tout reproche sur le coup (à 1’52 »)!

Le XI type

 

L’équipe Footballski Russie


Image à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 8 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 7 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

L'UPL s'est trouvée un nouveau leader ce week-end, un retournement de situation dicté par des circonstances exceptionnelles qui ont conduit...

Fermer