Retour sur la journée 7 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 23 août 2017

Pas le temps de s’ennuyer en Russie avec une pluie de buts. Jeu set et match pour le Rubin et succès important pour le Lokomotiv. C’est l’heure de revenir sur l’actu du week-end en Russie, avec un compte-rendu de cette 7e journée de RPL.

Les choix de l’équipe

Spartak Moscou – Lokomotiv Moscou: 3-4

Remake de la Supercoupe de Russie, remportée par le Spartak 2-1 il y a de cela un mois. Mais en un mois, la trajectoire des deux équipes a totalement changé. Avec un calendrier compliqué, le Spartak a débuté le Championnat de la pire des manières avec seulement 2 victoires en 6 matchs. Les hommes de Carrera semblent manquer de souffle en ce début de saison, à l’image de ce match contre le CSKA où les Rouge et Blanc ont laissé partir 3 points en 2 minutes en encaissant 2 buts. A l’inverse, le Lokomotiv carbure bien depuis le début de saison avec 4 victoires en 6 matchs. La machine de Yuri Semin tente de rester au contact de la « locomotive Zenit » qui engrange les points match après match, mettant un train d’enfer en haut du classement. La défaite contre Tosno à domicile 2-0 le week-end dernier fut un coup d’arrêt dans cet excellent début de saison des Cheminots.

Les deux équipes se retrouvaient donc à l’Otkrytie Arena devant un pubic toujours aussi présent pour supporter les siens. Les supporters ont d’ailleurs présenté un tifo à l’effigie de leur entraîneur Massimo Carrera, montrant ainsi leur soutien inconditionnel envers leur coach !

La première période voit deux équipes se procurer des occasions franches. Le Spartak tout d’abord par des frappes lointaines de Glushakov (7’) et de Samedov qui frôlent le montant (15’). Mais le Lokomotiv se procure les occasions les plus dangereuses. Tout d’abord sur un centre de Fernandes contré par Tasci (20’), puis sur une belle action entre le trio Farfan-Miranchuk-Fernandes, qui n’aboutit pas à l’ouverture du score (26’). Farfan met Selikhov à contribution sur une jolie frappe, mais le Spartak ouvre le score sur l’action suivante grâce à une frappe de Glushakov (29’). Le capitaine Rouge et Blanc, critiqué, répond ainsi de la meilleure des manières. Le Spartak réussit même à doubler la mise avant la mi-temps grâce à un but d’Adriano. A noter le travail essentiel de Promes sur les deux buts, preuve qu’il reste essentiel au jeu des champions en titre. La mi-temps aurait pu être parfaite si Samedov n’avait pas écopé d’un deuxième jaune, synonyme de rouge, pour simulation.

Au retour des vestiaires, le Lokomotiv revient gonflé à bloc et met une pression permanente sur le but de Selikhov. A la 48’, le Lokomotiv revient dans la partie grâce à Barinov sur corner. Incroyablement fébrile, la défense du Spartak sombre complètement durant le reste de la deuxième période ! Une défense totalement dépassée et en manque total de réaction qui permet au Lokomotiv de marquer 3 autres buts ! Miranchuk, Kolomeytsev et Fernandes, auteur d’une énorme frappe, mettent à l’agonie une défense qui aurait bien besoin de renfort avant de participer à la Ligue des Champions ! Promes réduit anecdotiquement la marque dans le temps additionnel.

Le Lokomotiv prend sa revanche de la Supercoupe et continue de mettre la pression sur le Zenit ! Quant au Spartak, la crise pointe le bout de son nez. Carrera n’est pas encore en danger, mais son capital s’entame semaine après semaine. Le calendrier un peu plus clément permettra au Spartak de prendre des points qui manquent cruellement.

Rostov – FK Krasnodar: 0-0

L’autre affiche du week-end était le derby du sud entre le FK Rostov et le FK Krasnodar disputé à l’Olimp-2. Lorsque Kurban Berdyev quittait le club au printemps dernier avec un grand nombre de titulaires importants, les observateurs avaient commencé à retirer au FK Rostov son statut de prétendant aux places européennes. La nouvelle saison a commencé depuis et Rostov a fait mieux que seulement donner tort aux sceptiques en remportant quatre victoires consécutives. L’effectif dirigé par Leonid Kuchuk pointait à une surprenante deuxième place au classement au soir du match.

Krasnodar, de son côté, est sur un début de saison situé entre le bon et le moyen et marqué par plusieurs difficultés, comme des blessures dont il a du mal à se remettre ou un calendrier très chargé qu’il peine à gérer. En effet, pour plusieurs victoires de milieu de semaine, il s’en est souvent suivi des faux-pas qui font tâche le week-end suivant, comme des nuls concédés à l’Ural et l’Amkar. Pour affronter Rostov, les Byki avaient moins de trois jours de préparation contre huit pour leurs adversaires. Shalimov prenait le parti de ré-aligner la plupart des titulaires qui avaient affronté l’Étoile rouge de Belgrade avec un seul changement, Wanderson laissant sa place à Zhigulyov.

C’est à l’avantage de l’équipe locale que commence le match. Les Selmashi dominent nettement les quinze premières minutes et se procurent plusieurs tirs dans cet intervalle de temps, notamment par l’intermédiaire de Dyadyun. Heureusement pour les Byki, un bon travail de Granqvist ou un Sinitsyn ne faisant pas d’erreur empêchent l’ouverture du score en faveur des locaux. De son côté, Krasnodar n’a que deux occasions dans le premier quart d’heure. Un tir peur dangereux de Zhigulyov, puis un face-à-face de l’arrière latéral Ramirez qui se retrouve sur l’instant en position inattendue d’avant-centre mais qui est arrêté par un tacle propre de Parshivlyuk.

Les visiteurs parviennent à calmer le jeu dans le deuxième quart d’heure mais ils sont toujours très en difficulté en attaque. Rostov montre toutes les compétences possibles dans le pressing élevé qu’ils imposent et empêchent Krasnodar de passer du secteur défensif au secteur offensif. Sinitsyn doit faire face à la plus grande vigilance dans ses cages et se met en travers de quelques tirs lointains.

C’est à partir de la demi-heure de jeu que Krasnodar commence à réellement se montrer plus dangereux et la plus grosse alerte pour l’équipe locale est signée Mamaev. Partant du milieu de terrain et combinant avec Petrov, Ristic et Zhigulyov, il se retrouve dans une position parfaite en pleine surface de réparation et seul devant le gardien, mais il hésite et perd trois précieuses secondes qui permettent au défenseur islandais Sverrir Ingi Ingason de revenir et de bloquer le tir. Peu avant la mi-temps, Shalimov est forcé à un premier changement lorsque Dyadyun tacle Ristic de derrière. Le Serbe se blessant sur le coup et étant hors-service pour le restant du match, il est remplacé par Joaozinho. Ignatiev, maintenant devenu titulaire régulier mais plutôt handicapé par son petit gabarit et son jeune âge, trouve le cadre mais Pesyakov arrête sa tentative.

Le match devient plus équilibré en deuxième mi-temps dans la possession de balle avec une équipe de Krasnodar qui se procure la plupart des occasions. Ignatiev s’infiltre dans la surface des locaux et son tir croisé est difficilement repoussé par le gardien Pesyakov, puis Mamaev est battu par la défense juste après. Les offensives commencent à devenir lourdes et lentes de part et d’autre. Les entraîneurs procèdent alors à une série de changements pour renforcer le secteur offensif. Les Selmashi font appel à Doumbia, très bon sur ce début de saison, alors que les Byki font rentrer Smolov qui retrouve les terrains de la RPL.

Pesyakov sauve à nouveau les siens lorsque Mamaev déborde dans la surface de réparation et arme une frappe croisée semblable à la précédente qu’il repousse à nouveau. Granqvist ne cadre pas sa tête sur deux coup-francs de Joaozinho et de Mamaev. La tendance s’inverse à nouveau dans les dernières minutes du match où les hôtes poussent fort pour arracher les trois points, en particulier par Yusupov. Il arme une frappe très menaçante depuis l’extérieur de la surface déviée par le portier, puis profite d’un manquement de Martynovitch pour se positionner seul à côté du point de penalty et tirer. Son geste est toutefois brouillon, au plus grand bonheur des visiteurs et Sinitsyn peut s’emparer du ballon.

Pour la troisième fois d’affilée, la rencontre à Rostov entre ces deux formations accouche d’un score vierge qui ne les arrange pas spécialement. Le FK Rostov aura un déplacement très difficile le week-end prochain sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg. Le FK Krasnodar poursuivra son calendrier chargé et devra valider sa qualification jeudi soir en Serbie, face à l’Étoile rouge de Belgrade, pour les phases de poule de la Ligue Europa. La réception du Dinamo Moscou au Krasnodar Stadion suivra.

Les autres matchs

  • Purge chez les promus. Celui qui a eu la bonne idée de regarder Tosno-SKA Khabarovsk le vendredi pour bien commencer le week-end a du rapidement changer de chaîne. Score final 0-0, il aura fallu attendre la 70e minute pour voir le premier tir cadré.
  • Ural tient bon. Toujours invaincu cette saison, le club d’Ekaterinbourg a donné du fil à retordre au CSKA Moscou qui repart avec le point du nul. Score final 0-0, les Moscovites ont déjà six points de retard sur le Zénit.
  • Kazan déroule. Gros succès du Rubin Kazan sur sa pelouse ! Score final 6-0 face à un Anzhi à la déroute et qui est déjà relégable. M’Vila a même marqué !
  • Le Zénit enchaîne. Nouveau succès pour le Zénit face à l’Amkar Perm sur la plus petite des marges. 1-0 et une place de leader indiscutable pour le club de Mancini.
  • Ufa n’avance plus. Nouveau faux pas de la petite sensation de ce début de saison qui n’a pu faire mieux qu’un 1-1 sur la pelouse du Dinamo. Le promu moscovite se détache un peu de la zone rouge.
  • Surprenant Tula. Succès extrêmement important pour l’Arsenal Tula sur la pelouse de l’Akhmat Grozny. Victoire 2-1 pour le club de la ville minière.

Le classement

Les ours écrasés

L’Amkar n’y arrive pas

Toujours pas la moindre victoire en six matchs ! Gadzhi Gadzhiev, en poste depuis 2015, a marqué de sa patte le jeu de Perm. Bien planté en milieu de tableau ces deux dernières années, l’Amkar n’a toujours pas empoché sa première victoire. La chose qui frappe surtout, c’est que l’Amkar n’a marqué qu’un but en six matchs. Et tout le problème c’est que Prudnikov, Gol ou encore Dzhikia en défense n’ont pas été remplacés ! Le prochain match face à Arsenal Tula s’annonce déjà décisif !

Le but de la journée

https://www.youtube.com/watch?v=jP1T_x7_qs0

Le missile de Fernandes permet au Lokomotiv de prendre les trois points face au Spartak.

Le XI type

 

L’équipe Footballski Russie


Image à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 7 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#110 Les images de la semaine

Bosnie Herzégovine : Derby de Sarajevo Une nouvelle fois, le derby de Sarajevo n'a pas vraiment fait rêver sur le...

Fermer