Retour sur la journée 27 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 10 mai 2017

Ça y est, c’est fait, la RPL a un nouveau champion mais également un nouveau membre pour l’an prochain ! Voici les enseignements du week-end de football en Russie.

L’affiche : Spartak Moscou – Tom Tomsk : 1-0

Comme l’a très bien déclaré en direct Konstantin Guenich, commentateur télé, à la fin du derby contre le CSKA, « Spartak, Champion moins cinq ! » L’expression me paraît parfaitement approprié pour résumer la situation du Spartak : le titre est à portée de main. Cela passait par une confrontation contre le dernier de RPL et déjà relégué en FNL, Tom. Dans un stade quasi plein (42.000 spectateurs, soit un record pour un match face à un dernier de classement), le Spartak était largement favori. Mais Massimo Carrera le savait bien, ce type de match peut s’avérer aussi compliqué qu’un derby.

Et c’est ce qui s’est passé. Le Spartak se fait surprendre par cette jeune équipe de Tom qui n’avait rien à perdre. Les joueurs de Tomsk ont montré de bons enchaînements mais ont pêché dans la finition. Le Spartak dominait globalement les débats mais se faisait surprendre en contre par un Tom qui exploitait les moindres erreurs rouges et blanches. Ces dernières ont passablement énervé le coach italien qui ne cessait de gesticuler sur le bord du terrain. Au point qu’à la fin du match, Carrera n’a répondu à aucune des questions des journalistes et ne s’est pas présenté en conférence de presse d’après match ! Les occasions se sont tout de même présentées, notamment grâce à Ze Luis toujours aussi intéressant dans son rôle de pivot et dans sa vivacité. Mais c’est Quincy Promes qui, toujours aussi rapide et à l’aise ballon au pied mais faisant les mauvais choix, à la treizième minute de la première mi-temps transformait un penalty à la suite d’une faute sur Glushakov. 1-0 à la mi-temps, score plutôt logique.

En deuxième période, le Spartak s’est mis à gérer, sans montrer vraiment une envie claire d’aller planter plus de buts… Au rythme des « En avant Spartak » des supporters, quelques occasions les ont fait frissonner mais on attendait évidemment plus du leader. L’entrée d’Adriano n’a pas changé grand chose. Le Spartak était brouillon, suffisant mais il avait déjà fait le nécessaire en ouvrant le score. Émoussés physiquement, les hommes de Carrera tiennent leur victoire face à une équipe de Tomsk volontaire mais trop juste techniquement pour pouvoir tromper la défense spartakiste. Résultat final logique et qui, même si c’était quasiment acté à la suite du derby, permettait au Spartak de se retrouver à un point du titre. La défaite du Zenit contre le Terek (1-0) scella définitivement les débats. Le Spartak Moscou remporte son dixième titre de Russie, son 22ème titre national en accumulant les Championnats d’URSS !

Les autres matchs

  • Le CSKA reprend sa deuxième place. En concurrence avec le Zenit pour le dernier billet qualificatif pour la Ligue des Champions, le CSKA Moscou s’est imposé 2-0 sur la pelouse de l’Amkar Perm avec des buts de Chalov et Natcho. L’Amkar quant à lui est assurer de ne pas jouer l’Europe la saison prochaine.
  • Tula n’est pas mort. La lutte est âpre pour le maintien et l’Arsenal Tula a remporté un précieux succès contre Rostov. Grâce à un but de Burmistrov, les mineurs n’ont pas abdiqué dans la course aux barrages (1-0).
  • Belle victoire d’Orenbourg contre Krasnodar (1-0) ! Le seul but a été marqué par Lobjanidze. Les locaux ont été opportunistes alors que le FKK a été d’une imprécision inquiétante et menaçante pour sa place européenne. Il restait pourtant invaincu en championnat depuis la trêve hivernale. L’arbitre a refusé un penalty aux visiteurs (main nettement décollée) et surtout invalidé le but du break pour les locaux (hors-jeu imaginaire).
  • Ufa ne jouera pas l’Europe. Avec sa défaite 2-1 sur la pelouse du Rubin Kazan, Ufa est mathématiquement hors course ! La faute à un Rubin qui retrouve une bonne dynamique. Victoire des locaux 2-1 grâce à un doublé de Caktas, Stotsky avait pourtant ouvert le score pour Ufa.
  • Rien ne va plus à Ural ! Troisième défaite d’affilée en championnat pour l’Ural qui donne des frissons aux supporters ! Défaits 3-1 à domicile contre un Krylia pourtant barragiste, les Orange n’ont désormais plus que trois points d’avance sur le premier barragiste. Iljin avait ouvert le score pour les locaux en début de match mais un doublé de Bruno et un but de Pasquato ont forcé le destin.
  • Pas de vainqueur à Makachkala. L’Anzhi Arena n’a pas vibré ce week-end avec un triste 0-0 entre l’Anzhi et le Lokomotiv Moscou. L’Anzhi n’est pas encore sauvé.
  • Le Zenit battu ! En perdant à domicile contre les Tchétchènes du Terek Grozny 0-1, le Zenit laisse échapper le titre au Spartak et scelle sans doute l’avenir de son coach Mircea Lucescu.

Le classement

Ça y est ! Le Spartak est redevenu champion !

Les Ours écrasés

Y a-t-il un club de football à Irkoutsk ?

Les habitants d’Irkoutsk ne sont pas vraiment gâtés en termes de football de haut niveau. Depuis la disparition de l’éphémère Baïkal Irkoutsk à l’issue de son unique saison en FNL, les supporters locaux ne peuvent plus compter que sur le Zenit Irkoutsk, propulsé en PFL cette année à la surprise générale. Les Aviateurs n’y sont pas la fête, puisqu’ils ne comptent à l’heure actuelle qu’une victoire et trois nuls en quinze matchs, avec la relégation en ligne du mire si un autre club amateur sibérien accepte de monter en PFL l’année prochaine. Rien n’est moins sûr.

En attendant des jours meilleurs, le Zenit Irkoutsk peut être fier de jouer dans le plus beau des stades sibériens, le stade Troud. Contrairement aux façades de brique rouge de Tomsk et Novossibirsk, à Irkoutsk, les architectes ont vu les choses en grand lors de sa construction dans les années 50. Avec ses colonnades et ses ornements en plâtre, l’entrée de l’enceinte ressemble à celle d’un théâtre. Les tribunes elles-mêmes sont en très bon état, car elles ont été rénovées à deux reprises ces dernières années. En effet, quand le long hiver sibérien empêche de jouer au football, c’est le bandy (ou hockey russe) qui prend le relais, avec un tout autre succès. Le Baïkal-Energia Iroutsk joue les premiers rôles dans l’élite du hockey russe, et la ville accueille parfois des compétitions internationales.

© Footballski.fr

© Footballski.fr

© Footballski.fr

Le but du week-end

Cette semaine, c’est un ancien de Ligue 1 qui régale en la personne du Belge Gianni Bruno, qui inscrit un doublé et apporte la victoire au Krylia Sovetov sur la pelouse d’Ekaterinbourg grâce à ce subtil lob.

La FNL

Le Dinamo Moscou marque le pas en n’ayant plus rien à jouer avec une défaite à domicile 1-0 contre le Fakel Voronezh, qui s’accroche à ses espoirs de barrages en septième position. De son côté, Tosno a validé son ticket pour l’élite, deux ans après avoir échoué en barrages. C’est le Neftekhimik qui a été battu sur son terrain 2-0 et redescend d’ailleurs en D2 Oural-Povolzhe.

Derrière, pour les places de barragistes, le Yenisey continue sa folle marche en avant, avec sa victoire 3-1 contre un Sokol de nouveau relégable. Le SKA s’accroche également et possède désormais un matelas de trois points après avoir remporté le derby 2-0 sur la pelouse du Luch Vladivostok. La surprise pourrait bien venir du promu Tambov, qui apparaît désormais en sixième position après sa victoire 2-1 sur la pelouse de la réserve du Spartak, qui le devance d’un petit point au classement. Le Shinnik Yaroslavl, lui, s’éloigne de la montée après la claque reçue à Tyumen sur le score de 5-1.

En bas et devant le Neftekhimik, le Baltika a marqué le pas en perdant à domicile 1-0 contre le Kuban, cela va donc être difficile pour le maintien, tout comme pour le Mordovia qui est tombé 3-1 à Saint-Pétersbourg contre la réserve du Zenit, qui en profite pour sortir de la zone rouge. Le Sibir est également toujours très en danger après sa défaite 4-0 contre le Volgar Astrakhan qui se réveille au bon moment. Autre équipe en danger, le Spartak Nalchik, quinzième, et qui ne gagne plus : nouvelle preuve, un match nul 1-1 contre Khimki.

L’équipe-type de la rédaction

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Image à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 27 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 4 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Pour info, il n’y aura aucune descente cette annee en PFL afin d’augmenter le nombre de clubs.. Irkoutsk est donc sauve !

    Pour info, hors Oryol en depot de bilan, deux champions de 4e div ont accepte de monter, Murom et le Khimik Novomoskovsk. Tcherepovets, le Veles Moscou, Veliky Louki, ainsi que Zelenodolsk en tant que farm-club de l’Anji ont ete acceptes. Personne en Siberie donc. Il y aura ainsi a priori 63 equipes l’an prochain, contre 58 cette annee. On reste encore loin des 119 du tournant des annees 2000…

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 28 d’UPL 2016/2017 – Championnat d’Ukraine de football

Au programme de cette 28ème journée : le sacre du Shakhtar Donetsk, le carton du Dynamo Kiev et des luttes...

Fermer