Retour sur la journée 26 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 3 mai 2017

La vingt-sixième journée à décanté la course au titre en faveur du Spartak, mais pas celle à l’Europe alors qu’en FNL, tout reste possible pour quasiment tout le monde derrière le Dinamo Moscou, champion. Un petit mot également sur la Coupe de Russie qui voyait s’affronter Lokomotiv Moscou et Ural Ekaterinbourg.

L’affiche : CSKA Moscou – Spartak Moscou : 1-2

XI CSKA : (3-5-2) Akinfeev © – V.Berezutski, Vasin (90+1′ Chalov), A.Berezutski – Fernandes, Golovin, Wernbloom, Natcho, Nababkin (46′ Tosic) – Ionov (64′ Samuel), Vitinho.
XI SPARTAK : (4-2-3-1) Rebrov © – Eschenko, Tasci, Dzhikiya, Kombarov – Fernando, Glushakov – Promes, Popov (84′ Ananidze), Zobnin – Adriano (46′ Zé Luis).

L’hiver a enfin quitté la capitale russe pour laisser place à un ciel bleu et une température clémente. Ca sentait le printemps sur les bords de la Moskova. Un temps à sortir au stade. Et ce week-end, la RPL a gâté les moscovites en proposant le derby moscovite à la VEB Arena, stade flambant neuf du CSKA. Un derby à la saveur particulière puisque les deux équipes étaient toujours dans la course au titre ! Avec ses 7 points d’avance sur le CSKA et quatre matchs restants, le Spartak pouvait, en cas de victoire, assurer sa place de leader et écarter le CSKA du titre. C’était aussi la première fois qu’avait lieu le derby à la CSKA Arena !

Le CSKA avait fait forte impression face au Lokomotiv (4-0) quelques jours plus tôt, alors que le Spartak s’était difficilement défait d’Ural à l’Otkrytie Arena (1-0). Massimo Carrera présente une équipe en 4-2-3-1 alors qu’il utilisait un schéma en 3-5-2 ou 3-4-2-1 lors des dernières rencontres… L’Italien titularise Dzhykyia aux côtés de Tasci en charnière centrale et Luiz Adriano en pointe. Le Brésilien, de retour de blessure, est donc sur le terrain d’entrée de jeu. Goncharenko dispose quant à lui son équipe en 3-5-2. Dzagoev, pourtant annoncé sur la feuille de match, se retrouve dans la tribune de presse… Comment ne pas parler des tribunes dans un derby moscovite ! Avec plus de 27.000 supporters, l’ambiance était énorme du début à la fin ! Lors de l’entrée des artistes, chaque camp présente son tifo. Entre le brûlage des effigies du camp adverse, les pyros et les fumigènes,  le derby des tribunes est mouvementé.

Et le match aussi ! Il démarre fort puisque dès la première minute, dans la même action, le CSKA touche deux fois les montants de Rebrov, qui sauve les siens à la suite d’une grosse frappe de Berezutski ! Incroyable occasion qui lance le match. Les vingt premières minutes confirment cette tendance, à savoir un Spartak incapable de mettre le pied sur le ballon, de développer la moindre action et timide dans le pressing… Un autre Spartak en gros ! Le CSKA tente alors par des frappes lointaines mais Rebrov s’interpose à chaque fois. Les hommes de Goncharenko appuient sur le point faible récurrent de l’équipe adverse, les latéraux. Fernandes prend à chaque fois le dessus sur Kombarov, obligeant Zobnin à défendre. Mais sur une contre attaque à la demi heure de jeu, Popov prend le dessus sur Nababkin et adressait un centre à Adriano qui ajuste Akinfeev ! Le Spartak ouvre le score contre le cours du jeu. Offensivement, ce Spartak peut faire mal à tout moment ! Il a des joueurs rapides et Adriano reste un finisseur. Le Brésilien, même blessé la plupart du temps, a réussi à marquer à chacun de ses matchs !

Mais le CSKA continue d’attaquer et de presser sur le côté droit. Et juste avant la mi-temps, Kombarov commet une faute sur Fernandes. Natcho se charge du coup franc et Alexey Berezutski ajuste une superbe tête dans la lunette de Rebrov, battu. 1-1, score de parité logique à la mi-temps au regard de la rencontre. A la mi-temps, Ze Luis remplaçe Adriano, en grande difficulté physiquement. Un changement qui va s’avérer déterminant au vu de l’apport du cap verdien, tant en point de fixation que par sa vitesse, il met en grande difficulté l’arrière garde du CSKA dans le second acte. Le match s’équilibre. Dans ce type de match, le vainqueur est celui qui fait le moins d’erreur… Et sur ce coup, le CSKA ne pouvait pas gagner. Le Spartak reprend l’avantage sur une erreur fatale de Vasin qui décide, sans raison apparente, de dribbler devant son but au lieu de dégager… Glushakov en profite pour marquer. A noter le super pressing de Zobnin sur la récupération de balle… Le CSKA pousse ensuite mais de manière brouillonne, ne profitant pas des coups de pied arrêtés. Vitinho a la balle de l’égalisation mais Dzhikyia sauve la situation ! Le Spartak aurait pu lui aussi alourdir le score sur un contre de Promes mais le poteau en décide autrement.

Le Spartak repart de la VEB Arena avec trois points et de nouveau dix points d’avance sur l’adversaire du jour. Le calendrier est désormais clément pour eux en jouant face à Tom, Terek, Amkar et Arsenal… A moins d’un séisme, nous ne voyons pas comment le Championnat pourrait leur échapper. Quant au CSKA, il faudra se battre jusqu’au bout pour arracher la deuxième place au Zenit !

Le match du week-end : Terek Grozny – Ural Ekaterinbourg : 5-2

XI Terek: Gorodov – Mohammadi, Gyomber (75e Ozdoev), Wilker, Semenov, Utsiev © – Lebedenko, Piriz, Ivanov, Mitrishev (46e Torje) – Mbengue (66e Zadaev)
XI Ural: Timofeev – Kulakov (46e Novikov), Dinga, Pankov, Merkulov – Korobov, Scherbakov, Serchenkov, Lomakin (69e Yusupov), Glushkov – Pavlyuchenko © (46e Manucharyan)

Celà faisait bien longtemps que l’Akhmat Arena de Grozny n’avait pas autant vibré pour un match de football. Il faut dire que le Terek, qui semblait en mesure d’accrocher une place européenne il y a encore quelques semaines, lâche progressivement du lest. Pas encore K-O après sa victoire contre le Rubin, le club de la capitale tchétchène espérait bien commencer une petite série pour se rapprocher de Krasnodar et de sa quatrième place. En face de lui, l’Ural Ekaterinbourg. Excellent au cours des premiers matchs du cycle retour, les joueurs de l’oblast de Sverdlosk restent sur deux défaites contre le Spartak et le Zenit. Ironie pour le Terek, les Orange vont faire tourner en vue de la finale de coupe contre le Lokomotiv dans quelques jours. Sur le terrain, neuf joueurs de l’Ural sont des habitués de la Youth League plutôt que de la RPL, puisque la plupart d’entre eux vont disputer leur grande première en pro. Autant dire que cela ressemble à un baptême de feu !

Contre toute attente, le début de match est en faveur de l’Ural. Pas encore sauvé au coup d’envoi, les joueurs d’Ekaterinbourg sont tout de même en bonne voie pour le maintien. Les jeunes jouent libérés et juste ! Le Terek est archi-dominé et Glushkov est à deux doigts d’ouvrir le score après un magnifique festival dans la défense du Terek. La domination des jeunes va se concrétiser par un ancien de l’équipe. Après un bon service de Lomakin, Pavlyuchenko ouvre le score du gauche en début de match. Malheureusement pour l’Ural, ça va être le début de la fin ! Le Terek, poussé par le speaker qui va lancer une petite gueulante en direction des supporters qui ne chantent pas, va se réveiller et va prendre le dessus sur son adversaire. Porté par un Utsiev très en jambes, le Terek va rapidement égaliser à la 36e minute par un sublime but signé Mbengue. Le Sénégalais enchaîne contrôle orienté de la poitrine et demi-volée qui laisse Timofeev impuissant. 1-1 à la pause, mais on sent bien que le Terek a désormais la mainmise sur ce match.

Et cela va se confirmer en seconde période. Un Mbengue en feu s’offre un doublé à l’heure de jeu suite à un bon service de son capitaine. Il sera remplacé dans la foulée par Zaur Sadaev, qui marque seulement une minute après son entrée ! Il en profite avec sa belle barbe pour signer son retour, lui qui avait tant briller à la pointe du Terek l’année dernière. La défense d’Ural prend l’eau, la charnière serbe souffre et le Terek en profite pour inscrire un nouveau but par Lebedenko. Les joueurs d’Ekaterinbourg tentent de réagir et Manucharyan réduit le score juste avant le temps additionnel. Malheureusement, Timofeev encaisse un cinquième but pour sa grande première dans les cages d’Ural, suite à un dernier but de Mohammadi. Les 12.000 spectateurs de l’enceinte de Grozny sont ravis, 7 buts en un match ça faisait bien longtemps que ça n’était plus arrivé ! Avec ce succès, le Terek se relance et peut toujours croire au miracle puisque la quatrième place est à six points. De son côté, Ural n’est pas encore sauvé mais avec six points d’avance sur les barragistes et des matchs à leur portée, les Orange devraient être en RPL la saison prochaine.

Les autres matchs

  • Kazan, enfin! Voyant la zone rouge se rapprocher très rapidement, le Rubin a enfin réagi et remporte son premier match depuis la reprise. Tkachuk est le buteur et permet au club de Kazan de quasiment assurer son maintien (0-1).
  • Ufa au forcing. Mis sous pression par une équipe d’Arsenal Tula qui joue sa survie en RPL, Ufa a finalement réussi à remporter les trois points grâce à un but  de Sukhov dans le temps additionnel (1-0) !
  • Record pour Medvedev! Le portier de Rostov a réussi une performance sans précédent en Russie : un dixième match d’affilée sans encaisser de but! Rostov l’emporte 1-0 contre l’Amkar avec un but de Bukharov et reste donc en lice pour l’Europe.
  • Le Zenit sans soucis. Sur la pelouse d’un Tom Tomsk à la dérive, le Zenit Saint-Pétersbourg remporte tranquillement son match 2-0 et passe deuxième au classement. Shatov et Danny sont les buteurs, le Tom Tomsk est toujours lanterne rouge.
  • Pas de gagnant à Samara. Dans un match ô combien important pour le maintien, le Krylia et Orenbourg n’ont pas pu se départager. Georgiev avait ouvert le score pour Orenbourg tandis que Yatchenko égalisait sur pénalty en toute fin de match (1-1). Les deux équipes restent barragistes.
  • Triste score vierge pour la dernière du FKK dans son stade, cette saison, contre une équipe de l’Anzhi qui confirme qu’elle est la plus imprévisible de tous les temps. Les Byki, dominateurs de A à Z, avaient pourtant livré une belle copie en première mi-temps avec le but de Smolov, refusé de façon douteuse. Ils ont totalement déjoué en deuxième mi-temps et attendu les cinq dernières minutes pour aller de l’avant puis rater de grosses occasions. C’est finalement l’Anzhi qui repart avec le nul qu’il était venu chercher (0-0) alors que Krasnodar ne profite pas du faux-pas du CSKA tout en voyant Rostov le menacer.

Le classement

Le Spartak s’envole alors que le CSKA perd sa deuxième place au profit du Zenit.

Les Ours écrasés

Les Cheminots remportent leur 7e coupe de Russie !

Pour le Lokomotiv, comme pour l’Oural, c’était le match de la saison, une occasion inespérée d’ajouter une ligne au palmarès. Les deux clubs, distancés en championnat, avaient là une dernière chance d’obtenir une qualification directe en phase de poules de Ligue Europa.

A vrai dire, il n’y a pas vraiment eu match. Malgré les failles béantes entrevues lors des trois dernières rencontres, la nouvelle défense à quatre du Loko a tenu bon cette fois-ci, ce qui a permis au quatuor Ari, Maicon, Manuel Fernandes et Miranchuk de maintenir la pression sur la défense regroupée d’Ekaterinbourg. Les Orange ont bien résisté en première période, mais les tentatives des Cheminots ont fini par faire mouche. Pas de la plus belle des manières, certes : Igor Denisov, bien placé à l’entrée de la surface, tente une frappe écrasée qui trompe Zabolotny à la faveur d’une déviation involontaire d’Emelyanov (0-1).

L’ouverture du score donne un coup de fouet bien éphémère aux attaquants de l’Oural, mais Ilin rate de peu le cadre à deux reprises. En toute fin de match, Miranchuk double la mise pour le Loko d’un superbe ballon piqué (0-2). C’est le 2e but en finale de Coupe pour le prodige de Cherkizovo. La fin du match est quant à elle marquée par une bagarre générale où Farfan, Ari, Fidler et Manucharyan sont expulsés par l’arbitre.

Plutôt que de s’attarder sur les nerfs fragiles des protagonistes de la rencontre, mentionnons les supporters du Lokomotiv, qui ont fait le déplacement en masse pour venir encourager leur équipe à Sochi. Ils étaient près de 7.000 au stade Fisht, un chiffre bien supérieur à l’affluence de certains matchs à Cherkizovo ! Leur dévouement a été récompensé par une coupe de Russie, la 5e de Yuri Syomin en tant qu’entraîneur du Lokomotiv.

Les faits du week-end

Dépasser les rivalités pour une cause commune

« Jusqu’à la victoire sur le cancer » | © championat.com

Avant le derby opposant les deux clubs moscovites, les joueurs du CSKA et du Spartak se sont réunis afin de tourner une vidéo caritative pour la lutte contre le cancer.

Le voyage le plus long de la saison

Opposé a Tomsk, le Zenit a effectué le voyage le plus long de la saison pour disputer un match a l’extérieur, soit près de 4 080 km ! Une distance comparable à celle dont Galtier et Antonetti se sont plaints lorsqu’ils ont du se déplacer à Bakou pour affronter Qäbälä cette saison.

Le but du week-end

Mbengue égalise pour le Terek dans un match que les Tchétchènes vont largement maîtriser ensuite. On vous laisser apprécier l’enchaînement magnifique du buteur (à 0’36 ») .

https://www.youtube.com/watch?v=5VnmyqG6fbE

La FNL

Le Dinamo ajoute une ligne à son palmarès avec son titre de champion de FNL acquis grâce à sa victoire 1-0 en toute fin de match sur la pelouse d’un Kuban Krasnodar qui perd ses chances de barrages. De son côté, Tosno devra attendre une semaine de plus pour valider son accession directe, tout cela à cause de son match nul 1-1 contre le Spartak-2, toujours quatrième. Le premier des barragistes est donc l’équipe en forme du moment, le Yenisey Krasnoyarsk, vainqueur 3-0 sur la pelouse du Fakel Voronezh qui encore une fois craque dans la dernière ligne droite.

Egalement en méforme, le SKA-Energiya Khabarovsk occupe toujours la place de deuxième barragiste après un triste match nul à domicile 0-0 contre les Kabardes du Spartak Nalchik. Cependant, le Shinnik Yaroslavl s’est rapproché à un tout petit point après sa victoire 2-1 contre le Neftekhimik Nizhnekamsk, quasiment relégué désormais. Derrière ce trio, outre le Fakel, on retrouve Tyumen et Tambov en embuscade. Les Sibériens ont été battus 1-0 par le Sokol Saratov, qui sort de la zone rouge, alors que Tambov s’est imposé contre un Luch Vladivostok pas complètement sauvé à cause d’une deuxième partie de saison calamiteuse. Le score est de 1-0.

En bas de classement, la bataille pour le maintien est âpre. Outre le Neftekhimik décroché, on retrouve sept équipes en quatre points (ou huit en six points avec le Luch) et quatre d’entre-elles devront descendre. Avec 33 points, le Mordovia et le Baltika connaissent une trajectoire bien différente. Les derniers cités reviennent de nul part et se sont justement imposés sur la pelouse du Mordovia Saransk ce week-end. Deux points au-dessus, c’est le Sibir qui se retrouve là avec sa saison catastrophique et un nul contre le Zenit-2, premier des relégables. La réserve du Zenit qui, après ce 1-1, possède le même nombre de points que le Sokol (qui a un match en moins) ainsi que le Volgar Astrakhan qui a fait match nul, 1-1 également, sur la pelouse de Khimki. Ces trois équipes pointent donc à un point du Spartak Nalchik et à trois du Luch Vladivostok. A noter un Volgar – Sibir et un Zenit-2 – Mordovia dès samedi prochain.

  L’équipe-type de la rédaction

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Alexander Vilf / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 26 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 27 d’UPL 2016-2017 – Championnat d’Ukraine de football

La vingt-septième journée en Ukraine vient de se terminer et le Shakhtar Donetsk est toujours plus proche du titre alors...

Fermer