Retour sur la journée 25 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 29 avril 2017

La vingt-cinquième journée s’est joué dans la semaine et nous vous dévoilons en ce samedi son résumé complet. Au programme, un derby moscovite prolifique en buts, une victoire du leader sur la plus petite des marges ou encore un Zenit qui a été, une nouvelle fois, cherché une victoire dans la douleur face à Orenburg.

CSKA Moscou 4 – 0 Lokomotiv Moscou

On imagine sans peine l’ambiance qui règne actuellement à Bakovka, le centre d’entraînement du Lokomotiv dans la banlieue de Moscou. Les employés s’échangeant des regards sombres et n’osant plus élever la voix dans les couloirs. L’intendant du club tendant un voile noir sur chaque panneau d’affichage à la gloire des chemins de fer russes. Dimitri Tarasov étant sur le point d’abandonner le rap pour composer une ballade poignante sur l’absence de l’être aimé. Car, oui, tout est perdu : Vedran Ćorluka est blessé au talon d’Achille pour six mois. L’homme qui a conquis le cœur de l’Europe en juin dernier avec son casque de water-polo et son abnégation sans faille. Le meilleur joueur d’un triste effectif. Ils vont mettre Pejčinović à la place, comme on remplace une GAZ-13 Tchaïka par une Lada Jigouli.

Mis en présence d’un duo de centraux Kvirkvelia-Pejčinović, le CSKA a douté 10 bonnes minutes. Ils ont cru à une entourloupe. Il faut dire qu’avec Tarasov et Denisov en milieux défensifs pour « verrouiller » le centre du terrain, Viktor Goncharenko a dû se faire pincer par chacun de ses assistants pour se convaincre qu’il ne rêvait pas. Dzagoev, lui, a compris plus vite que ses coéquipiers. Le temps que Pejčinović réagisse, il avait eu le temps de slalomer dans la surface, d’expliquer les points phares du programme de Benoît Hamon à un ramasseur de balle, de regarder un bêtisier de ratons laveurs sur Youtube et de fusiller Guilherme d’une frappe à bout portant (1-0).

Manuel Fernandes tentait bien de revenir au score, mais Akinfeev détournait ses deux coups francs avec classe. L’air de dire : « Aujourd’hui, c’est la piquette, tu n’y feras rien ! » Et effectivement, à la 39e minute, Vitinho se glissait dans la défense du Loko, armait à l’entrée de la surface et trompait Guilherme d’un superbe tir croisé (2-0). Là, même Golovin a commencé à se sentir pousser des ailes. Sur une perte de balle stupide de Tarasov (tautologie), le milieu du CSKA filait tout droit vers la surface, pas vraiment gêné par les Rouge et Vert qui traînaient dans le coin. Guilherme était donc crucifié pour la troisième fois de la soirée, un martyr qui devrait lui valoir canonisation sous peu (3-0).

Nous ne saurons jamais ce qui a retenu Syomin de tirer à la sulfateuse dans son vestiaire à la mi-temps, toujours est-il que les cheminots ont repris la partie à 11, avec Tarasov et Maicon comme seules victimes expiatoires de la débâcle, remplacés par Barinov et Farfan pour la seconde période. Tout de suite, on a ressenti un léger mieux. Pour marquer le 4e but, le CSKA a même été obligé de déployer une belle combinaison, avec un joli une-deux entre Fernandes et Natcho (4-0).

Le plus tragique dans tout ça, c’est que le Loko joue une finale de coupe dans une semaine. Reste à espérer que les polytraumatisés de ce soir se remettent vite pour affronter Ekaterinboug. Le CSKA, lui, aura affaire à un tout autre client ce week-end en la personne du Spartak, dans un match décisif pour le titre.

Spartak Moscou 1 – 0 Ural Ekaterinbourg

Le leader de la RPL recevait Ural Ekaterinbourg à 5 jours du match décisif du championnat face au CSKA. Autant dire que les 3 points s’imposaient pour retrouver les ennemis éternels avec 7 points de différence. Le Spartak devait remettre les choses à l’endroit après sa grosse défaite 3-0 à Rostov le week-end dernier.

Dans un stade toujours aussi rempli malgré un match dans la semaine (30800 spectateurs), les rouges et blancs débloquèrent le match sur une frappe de Fernando, contrée, en milieu de première mi-temps. En contrôle sur les 30 premières minutes face à un bloc défensif solide, le Spartak n’a pas réussi a mettre le deuxième but qui lui aurait permis de jouer plus sereinement. Rebrov a dû s’employer pour rentrer aux vestiaires avec ce petit avantage.

En deuxième mi-temps, le Spartak a bafouillé son football, incapable d’apporter le danger sur les buts de Zabolotny. Le 1-0 sembla suffire aux hommes de Massimo Carrera. De son côté, Ural n’a pas été plus dangereux… Un match en toute somme très décevant d’un point de vue du jeu.

Le Spartak ressort de l’Otkrytie Arena avec ce qu’il cherchait, les trois points. Mêlé à la victoire sans appel du CSKA face au Lokomotiv (4-0), le derby moscovite de dimanche s’annonce bouillant !

Orenbourg 0 – 1 Zenit St. Petersburg

Le titre quasiment envolé à la suite de la défaite le week-end passé à Moscou face au Spartak, l’objectif pour les hommes de Mircea Lucescu est maintenant d’assurer la deuxième place qualificative en Ligue des Champions. Une non-qualification pour la compétition européenne représenterait une énorme contre-performance pour le club, et qui sait, le départ anticipé de l’entraîneur roumain. Pour ce déplacement à Orenbourg, qui se bat pour rester en RPL, le Zenit s’affichait avec Lunev dans les buts. Encore titularisé, le jeune gardien russe semble avoir la confiance de Lucescu ces derniers temps, de même que Tsallagov, de nouveau dans le onze de départ au milieu de terrain, aux côtés de Javi Garcia. En attaque, Lucescu reposait Dzyuba et lançait Djordjevic en pointe. Côté adverse, Evdokimov se présentait en 4-2-3-1 avec Popovic en pointe.

Dès le début du match, et alors qu’on aurait pu penser que le Zenit allait mettre une pression énorme sur la charnière centrale d’Orenbourg plutôt mise à mal ces derniers temps, ce sont les coéquipiers d’Oyevole qui prenaient le match à leur compte et se procuraient une première occasion. Sur une tête mal smashée, Lunev s’emparait facilement du ballon (6e). Shatov se montrait remuant sur son aile, lui qui a été fortement critiqué par Lucescu ces dernières semaines pour son manque de professionnalisme. C’est d’ailleurs sur une combinaison entre Shatov et Zhirkov que ce dernier obtenait un penalty suite à une faute du latéral Malykh (16e). Giuliano transformait tranquillement pour donner l’avantage aux visiteurs (0-1). A partir de ce moment-là, le Zenit imposait son rythme : Smolnikov ne trouvait pas Djordjevic sur une bonne combinaison placée ; puis Danny et Tsallagov ne trouvaient pas le cadre de loin. Mais malgré cette domination, Orenbourg se procurait une grosse occasion sur coup franc : Sivakov reprenait de la tête mais Lunev captait bien en deux temps sur sa ligne (43e).

Le Zenit contrôlait de moins en moins le match, notamment au milieu où la paire Dragun-Georgiev posait beaucoup de problèmes aux milieux du Zenit. A l’heure de jeu, on pensait même que Grigoriev ouvrait la marque mais son ballon passait de peu à côté, l’effet d’optique trompant tout le stade (61e). La fin de match était très ouverte et Danny manquait un face-à-face après un très bon travail de Shatov, excellent cet après-midi (74e). Les équipes se quittaient donc sur cette victoire du Zenit, encore une fois acquise dans la douleur (0-1).

Cette victoire permet au Zenit de rester dans la course à la deuxième place, sachant que le CSKA a gagné 4-0 dans le derby moscovite face au Lokomotiv. Lundi prochain, le Zenit se déplacera à Tomsk, alors qu’Orenbourg recevra le Krylia Sovetov dans un match crucial pour le maintien en RPL.

Les autres matchs

  • Le réveil de Rostov. Les joueurs de Berdyev se réveillent au meilleur moment cette saison et enchaînent une seconde victoire de rang contre Ufa. Le but de Poloz permet à Rostov de revenir à cinq points de Krasnodar, premier européen.
  • Kazan toujours plus bas. Et si maintenant le Rubin pouvait craindre la relégation? Avec une nouvelle défaite contre le Terek Grozny, le Rubin qui était un outsider pour le titre en début de saison n’a plus que 7 points d’avance sur la zone de barrages … Le but de Mbengue a fait beaucoup de mal!
  • Tula respire. Dans un match important pour la maintien, l’Arsenal Tula a fait la différence contre Samara avec une victoire 2-0. Grigalava et Rasic sont les buteurs, Tula repasse devant son adversaire du jour pour être désormais barragiste.
  • Folie au Dagestan! Six buts pour ce match entre l’Anzhi et le Tom Tomsk! Trois buts sur pénalty pour les locaux par Khubulov tandis que le Tom marque par Sobolaev, Guinea et Bolshunov. Rien n’est encore joué pour le maintien!
  • Victoire convaincante sur la pelouse de l’Amkar Perm pour le FK Krasnodar qui passe enfin la barre des trois victoires d’affilée. L’Amkar, qui restait sur un bon match, encaisse sa première défaite à domicile cette saison. Malgré deux grosses occasions pour les locaux en début de rencontre, le FKK a maîtrisé tout le reste avec un jeu beaucoup plus conforme à celui qu’il a si souvent pratiqué et repart avec une victoire amplement méritée. Smolov a encore marqué, Wanderson a retrouvé les filets et Shalimov a assuré sur le banc.

Le classement

Le Spartak reprend sa marche en avant tout come Krasnodar pour la C3 alors qu’Arsenal se met à espérer.

Le but du week-end

Wanderson permet de libérer Krasnodar qui a eu toutes les peines à infliger sa première défaite à domicile à l’Amkar. Krasnodar semble désormais bien parti pour retrouver l’Europe.

L’équipe-type du week-end

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier


Image à la une : Vladimir Fedorenko / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 25 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #17 – 2017 : Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous êtes bien...

Fermer