Retour sur la journée 20 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 13 décembre 2017

Ainsi se termine une année 2017 riche en émotions dans le petit monde du football russe. Le Lokomotiv qui caracole en tête pourra t-il tenir la cadence et remporter le titre en mai prochain?

L’affiche du week-end

Akhmat Grozny – Zénit Saint Pétersbourg: 0-0

Akhmat XI : Gudiev / Semenov – Angel – Sampao / Pliev (Mohammadi, 69e) – Mael – Ivanov – Utsiev / Leo Jaba – Roshi – Mitrishev (Sadaev, 76e)

Zenit XI : Lodygin / Criscito – Mevlja (Driussi, 69e) – Ivanovic – Zhirkov / Kranevitter – Paredes – Kaplenko (Shatov, 55e) – Kuzyaev / Kokorin – Rigoni

Les yeux des joueurs du Zenit étaient rivés sur le tirage au sort de la Ligue Europa. Le Zenit affrontera le Celtic Glasgow dans ce qui promet être une belle affiche en février 2018. Mais avant cela, les hommes de Roberto Mancini se déplaçaient à Grozny pour y affronter l’Akhmat, neuvième au classement.

Pour cette dernière rencontre de l’année et avant une longue trêve hivernale, l’entraîneur italien aligne le duo Kokorin – Rigoni en pointe, alors que Mevlja et Ivanovic forment la charnière centrale. Du côté de l’Akhmat, le trio formé par Leo Jaba, Roshi et Mitrishev mène l’attaque. Le match commence sur un rythme tranquille, les deux équipes se jaugeant. Au milieu, la bataille fait rage. Le Zenit cherche les espaces mais la paire Mael – Ivanov ne laisse pas l’opportunité aux joueurs du Zenit de s’approcher des zones dangereuses. Lodygin arrête d’un superbe envol un coup-franc du capitaine Ivanov prenant le chemin de la lucarne. Un quart d’heure plus tard, c’est Paredes qui répond à Ivanov, mais sa frappe est moins précise et Gudiev peut s’en saisir. Juste après, Lodygin encore une fois, remporte un face à face dangereux contre Roshi, lancé en profondeur. Le rythme retombe progressivement avant la fin de la mi-temps.

En seconde mi-temps, les espaces s’ouvrent : Rigoni, bien trouvé dans la surface adverse, arme, mais son tir est dévié par Sampao et s’écrase sur la barre transversale. A l’affût, Kokorin hérite du ballon à trois mètres du but vide mais manque sa reprise du droit de façon incroyable ! Sur ce coup, Gudiev était complètement battu. Après la blessure de Mevlja, qui sort sur une civière, Driussi entre en attaque. Un choix délibérément offensif de la part de Roberto Mancini. Les esprits s’échauffent à la suite d’une légère faute sur Rigoni à l’entrée de la surface de l’Akhmat. Paredes et Sampao héritent tous les deux d’un carton jaune. Le coup franc, lui, ne donne rien. En fin de rencontre, Mael met à contribution Lodygin de loin. Shatov, entré quelques minutes auparavant, sort, remplacé par Poloz. L’ailier russe prend la direction des vestiaires la tête basse.

Match nul donc, qui n’arrange aucune des deux équipes. Le Zenit termine cette phase aller du championnat avec 37 points. L’Akhmat : 26. Pendant ce temps-là, le Lokomotiv dominait Tosno sur la pelouse du promu (1-3). Avec 45 points, le club moscovite passera l’hiver en tête de la RPL. Derrière, le Spartak a doublé le CSKA pour prendre la deuxième place en battant son rival ce week-end (3-0). Krasnodar se mêle aussi à la lutte au titre. Il y a tout simplement 5 équipes encore en course dans le haut du tableau, une première depuis plusieurs années en Russie à ce stade de la compétition.

Spartak Moscou – CSKA Moscou: 3-0

XI Spartak : Selikhov, Eschenko, Tasci, Kutepov, Zobnin, Fernando, Glushakov, Promes, Samedov (Pasalic 66e), Melgarejo (P. Rocha 82e), Adriano (Ze Luis 79e)

XI CSKA : Akinfeev, Berezutski, Vasin, Ignashevitch (Kuchaev 79e), Fernandes, Natcho, Golovin, Nababkin, Vitinho (Makarov 87e), Wernbloom, Dzagoev

Derby moscovite en plein mois de décembre ! C’est la première fois qu’il se joue à une période peu propice au football. Malgré la neige et le froid, ce match fut conforme aux attentes ! Dans une ambiance de feu (plus de 42 000 spectateurs), le match opposait deux équipes qui jouent le top du tableau mettant, en plus de l’enjeu historique de la rencontre, un enjeu sportif important. En retrait face au Lokomotiv, solide leader, les deux équipes sont pour le moment, avec le Zenit et le FK Krasnodar, dans une lutte pour les places européennes.

Le Spartak devait à domicile se rattraper de la grosse défaite lors du match de Ligue des Champions contre Liverpool à Anfield (7-0). Une défaite historique qui remplace un triste record détenu depuis 1992 par le CSKA face à l’OM (6-0). L’intérêt était donc de connaître l’état psychologique des Rouge et blanc dans ce dernier match de l’année 2017. Un match pour lequel Carrera doit faire sans Dzhikyia blessé et remplacé par Zobnin. Devant, Adriano est préféré à Ze Luis au côté du trio Melgarejo, Samedov, Promes. Côté CSKA, Goncharenko fait de nouveau confiance à Wernbloom en attaque et ne change pas la composition globale de son équipe.

Le Spartak joue en faisant ce qu’il fait de mieux: la contre-attaque. Le CSKA se confronte à un mur, passant souvent dans l’axe ou tentant des frappes de loin sans danger. Et les Rouge et blanc profitent de la lourdeur de la défense du CSKA et d’un manque de replacement pour ouvrir le score à la 10e minute sur une percée assassine de Melgarejo sur le côté droit. Adriano reçoit un centre en retrait mais Akinfeev effectue une belle envolée. Malheureusement pour le portier de la Sbornaya, Promes est là pour reprendre et tromper la défense adverse.

Akinfeev, très remonté contre sa défense, est le seul à être au niveau et empêche plusieurs fois son équipe de prendre l’eau en première période. Le Spartak, à l’inverse, ressort parfaitement les ballons et pose constamment des difficultés.

La deuxième période ne change pas de physionomie. Selikhov est globalement peu inquiété au cours du match. Et ce sont les Rouge et blanc qui enfoncent le clou, de nouveau par Promes, totalement seul sur le côté gauche et qui a tout le temps d’ajuster tranquillement Akinfeev. A 2-0, on s’attend à une réaction du CSKA, comme lors du match aller, où menés 1-0 jusqu’à la 82e, les armeytsey se sont finalement imposés 2-1. Mais cette fois, le coup n’a pas lieu. Et c’est même le Spartak qui met fin aux débats par Pasalic à la fin du temps additionnel, sur une énième largesse de la défense du CSKA. 3-0, l’addition est lourde pour le CSKA, relégué au cinquième rang de la RPL. Pour le Spartak, c’est une rédemption. Les Rouge et blanc se positionnent comme un prétendant au titre dans le cas d’un coup de mou du Lokomotiv, leur prochain adversaire au retour de la trêve.

Les autres matchs

  • Pas de vainqueur à Ekaterinbourg. Dans le froid sibérien l’Oural et Tula se sont neutralisés sur le score de 1-1.
  • Le Dinamo au chaud. Le club moscovite poursuit sa bonne série avec une nouvelle victoire 2-0 contre l’Anzhi qui lui permet de passer la trêve hors de la zone de barrages.
  • Le Rubin se rassure. La réception du SKA Khabarovsk a permis au club de Kazan de s’offrir une belle victoire 3-1. Le SKA est lanterne rouge.
  • Dans le froid de Perm (-15°C quand il en fait +15°C à Krasnodar), le FKK s’est imposé chez l’Amkar, qui l’avait tenu en échec à l’aller, grâce à des buts de Gritsaenko, Ignatiev et Claesson (1-3). Les Byki évoluaient sans Smolov ni Granqvist.
  • Rostov recolle. Auteur d’un bon match, les joueurs de Rostov recollent au ventre mou grâce à un succès 1-0 contre Ufa.
  • Le Loko sans souci. En déplacement au Petrovsky pour y affronter Tosno, le Lokomotiv remporte une quatorzième victoire et passera la tête en position de leader avec huit points d’avance sur son dauphin.

Le classement

L’événement marquant de la semaine

Tirage d’Europa League

2018 sera une grosse année européenne pour le football russe, puisque quatre représentants seront présents en seizièmes de finale d’Europa League. Un déplacement britannique pour le Zénit, qui affrontera le Celtic Glasgow. Le Lokomotiv Moscou jouera lui contre Nice, tandis que le Spartak ira en Espagne pour défier Bilbao. Mais la palme revient au CSKA, qui recevra Zvezda pour un match chaud bouillant! En effet Zvezda bénéficie d’une amitié avec le Spartak tandis que le CSKA est soutenu par le Partizan Belgrade. Autant dire que cette double confrontation promet sur la pelouse et dans les tribunes!

La présentation de club de la semaine

FK Tchita

Croyez-le ou nom, Tchita est une ville de football. Cette agglomération de 350 000 habitants située à l’est du lac Baïkal a connu ses premiers matchs officiels dès les années 20, alors que l’URSS se relevait péniblement de la guerre civile. Le club actuel, sobrement baptisé « FK Tchita », est le descendant d’une antenne locale du Lokomotiv créée en 1974.

Le club a perdu son affiliation au ministère des Transports à la chute de l’Union soviétique, ce qui ne l’a pas empêchée de bien figurer au deuxième échelon entre 1992 et 2005. Il est parvenu en huitième de finale de la Coupe de Russie à deux reprises. En 1996, il a éliminé Oulan-Oudé, Irkoutsk, Khabarovsk et Ekaterinbourg avant de tomber face au Zenit aux tirs au but. Dix ans plus tard, rebelote : le Tchkalovets Novossibirsk et l’Alania Vladikavkaze sont écartés, mais Tchita perd son huitième sur tapis vert contre le Lokomotiv Moscou à cause d’une sanction de la fédération.

C’est cette même punition qui a envoyé les Transbaïkaliens en PFL Zone Est, où ils sont toujours aujourd’hui. Ils ont même fini premiers de la zone l’année dernière, mais ont refusé de monter faute de moyens. Un choix qui n’est pas une première chez les vainqueurs de cette Zone Est. On retrouve aujourd’hui le FK Tchita au premier rang à mi-saison, en espérant qu’il ait eu le temps de rassembler une cagnotte pour ses futurs déplacements en FNL.

Que sont-ils devenus ?

Igor Shitov

Le défenseur biélorusse est resté cinq ans en Russie. Il a défendu les couleurs du Dinamo Moscou (quatre petits matchs joués, dont un en Coupe) et surtout d’un Mordovia Saransk aujourd’hui en perdition (49 matchs joués). Il avait entre autres participé à la brillante saison 2014-2015 de son club qui avait largement assuré son maintien, mais a finalement quitté la Russie en 2016 suite à la relégation du Mordovia.

A l’été 2016, Shitov rejoint le FK Astana et participe à la fin de la saison (le Kazakhstan n’ayant pas changé son calendrier contrairement au voisin russe). Sa première saison se termine avec neuf matchs joués en championnat domestique et onze matchs sur la scène européenne où le FK Astana se hisse jusqu’au troisième tour préliminaire de C1 avant de s’incliner face au Celtic (Shitov a été expulsé au match retour) et d’être reversé en C3. Battant le BATE Borisov, Astana a terminé dernier de sa poule face à l’APOEL Nicosie, l’Olympiakos et les Young Boys. Lors de la saison 2017, bénéficiant d’un titre de champion, le FK Astana de Shitov joue encore la Ligue des champions où le Biélorusse parvient à contenir les assauts du Legia Varsovie ce qui permet à son club de s’en défaire. Astana retrouve le Celtic, cette fois en barrages, mais se fait atomiser au match aller (0-5) ce qui rend la victoire au retour vaine (4-3). Le club kazakh fait bonne figure au tour suivant puisqu’il s’extrait deuxième d’un groupe avec Villarreal, le Slavia Prague et le Maccabi Tel-Aviv. Il se mesurera au Sporting CP au tour suivant. En championnat domestique, il totalise 24 apparitions avec un but marqué contre le Kaisar.

Les ours écrasés

Le Zenit possède l’un des meilleurs effectifs de Première Ligue, avec une profondeur de banc que pourraient lui envier bien d’autres prétendants au titre. Cela n’a pas empêché Mancini de se plaindre en conférence de presse suite au nul contre Grozny, renouant là avec ses habitudes mancuniennes.

Le technicien italien est particulièrement insatisfait de ses attaquants, et réclame un avant-centre digne de ce nom à ses dirigeants. Est-ce l’occasion ratée par Kokorin qui l’a mis dans cet état ? Peut-être, mais ce serait particulièrement injuste, car le numéro 9 pétersbourgeois réalise sa meilleure saison depuis longtemps.

C’est Anton Zabolotny, attaquant du FK Tosno et néo-international, qui a été choisi par le Zenit. Ce n’est sans doute pas ce à quoi s’attendait son nouvel entraîneur…

Le but du week-end

Belle combinaison du FK Krasnodar avec à la finition Ignatyev pour son premier but avec les pros!

Le XI type

L’actu FNL

C’est les vacances en FNL! Mais promis ça revient dès l’année prochaine!

L’équipe Footballski Russie

Retour sur la journée 20 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 5 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 19 d’UPL 2017/2018 – Championnat d’Ukraine de football

C'est la dernière journée d'UPL de l'année 2017. Au programme de cet ultime épisode avant la trêve : le Shakhtar et...

Fermer