Retour sur la journée 2 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 26 juillet 2017

Alors que ça dort toujours en Occident, les joutes russes ont repris il y a déjà deux semaines. Episode deux le week-end dernier avec notamment un derby moscovite spectaculaire et trois équipes qui réalisent un sans faute.

Les affiches : Zenit Saint-Pétersbourg – Rubin Kazan : 2-1

ZENIT XI: Lunev / Smolnikov – Ivanovic – Neto – Criscito / Shatov – Paredes – Kuzyaev – Shatov (Poloz, 80e) / Dzyuba (Giuliano, 65e) – Driussi (Erokhin, 90+2)

RUBIN XI: Ryzhikov / Kuzmin – Granat – Kambolov – Kudryashov – Nabiullin / Ozdoev – Song – M’Vila / Kanunnikov (Azmoun, 64e) – Zhemaletdinov (Karadeniz, 73e)

Après une victoire 2-0 à Khabarovsk lors de la première journée de ce championnat, le Zenit recevait le Rubin Kazan pour son premier match à domicile. Le Rubin s’était quant à lui incliné 2 buts à 1 à domicile face à Krasnodar. Devant près de 40 000 spectateurs pour sa première cette saison au Krestovsky, le Zenit débutait en 4-4-2, une nouveauté cette saison sous les ordres de Mancini. Dans les buts, c’est Lunev qui avait encore une fois les préférences du coach italien. En attaque, Dzyuba était associé à la recrue argentine Sebastian Driussi, laissant Giuliano sur le banc.

Le début de match est à l’avantage du Zenit. Les combinaisons sur les côtés font leur effet et Criscito manque de peu pour trouver la tête de Dzyuba au point de penalty. Shatov se montre également à son aise sur l’aile, lui qui avait été très peu utilisé la saison passée sous Lucescu. On connaît ses capacités de percussion et l’international russe les met rapidement en évidence. Au milieu, Paredes exhibe l’étendue de son talent sur coup de pied arrêté et trouve la tête de Kokorin. Heureusement pour le Rubin, Ryzhikov est vigilant et capte le ballon de ses deux mains. L’équipe de Berdyev a énormément de mal à sortir de sa moitié de terrain et Dzyuba se montre dangereux grâce à un nouveau bon travail sur la gauche de Shatov qui le sert intelligemment, mais celui-ci bute sur Ryzhikov, encore une fois. Mais juste avant la pause, sur une grossière erreur de Neto, Zhemaletdinov en profite pour ajuster Lunev. Sur sa première véritable action, le Rubin ouvre la marque ! Incroyable (0-1) !

En seconde mi-temps, le rythme s’accélère. L’envie des joueurs de Mancini de recoller à la marque se fait directement sentir dans les duels. Mais le Zenit laisse aussi des espaces dans son dos. Pourtant, sur une action bien menée, Kokorin dévie le ballon de la tête pour Driussi qui ouvre son compteur sous ses nouvelles couleurs (1-1) ! Un bel arrêt de Lunev plus tard et c’est encore une fois Driussi qui délivre les siens. Alors qu’il ne reste que quelques secondes, l’Argentin du Zenit, arrivé de River Plate qui était notamment courtisé par l’Olympique de Marseille, reprend de l’extérieur du pied un ballon de Criscito qui vient se loger sous la barre de Ryzhikov (2-1) !

Avec cette seconde victoire en autant de matchs, le Zenit est troisième à égalité avec le Lokomotiv et Krasnodar, également vainqueurs de leurs deux premiers matchs. Le Rubin se retrouve douzième avec toujours zéro point. Prochain match pour le Zenit, le derby tant attendu face au promu Tosno. Le Rubin accueillera quant à lui l’Arsenal Tula à la Kazan Arena.

CSKA Moscou – Lokomotiv Moscou : 1-3

CSKA XI : Akinfeev / Fernandes – V. Berezutski – Vasin – A. Berezutski – Schennikov (Milanov, 81e) / Wernbloom – Natcho (Chalov, 53e) / Dzagoev (Olanare, 68e) – Vitinho – Golovin

Lokomotiv XI : Guilherme / Farfán – Barinov – Kvirkvelia – Pejčinović – Lysov / I. Denisov – Tarasov – Manuel Fernandes / Al. Miranchuk (Kolomeytsev, 95e) – Ari (An. Miranchuk, 85e)

Deux modes font actuellement rage en Première Ligue : les maillots unis et la défense à 3. Si la soudaine sobriété vestimentaire des clubs est à attribuer à la lubie des équipementiers pour le monochrome, le retour à la défense à 3 a des causes plus profondes. Les performances du trio défensif de l’Italie à l’Euro 2016 ont servi d’excuse à beaucoup d’entraîneurs pour revenir à une formation très utilisée dans les années 2000 en Russie. Paradoxalement, les deux coachs transalpins du championnat, eux, privilégient la défense à 4.

Le vieux grigou Yuri Syomin, sans grande surprise, a choisi de reconduire le onze gagnant de la semaine dernière, à deux petits changements près. Tarasov remplace Anton Miranchuk afin de muscler un peu l’entrejeu, tandis que le jeune Lysov prend la place d’Ignatyev sur le flanc gauche. Goncharenko, pour sa part, a pris encore moins de risques en répétant à l’identique sa compo victorieuse de la semaine dernière.

Le début de la rencontre est clairement à l’avantage du CSKA, qui monopolise le ballon et donne le tempo. Toutefois, le duo de milieux défensifs Tarasov-Denisov est au four et au moulin, forçant les Armeytsy à passer systématiquement par l’aile droite de Mario Fernandes, qui confirme à chaque match qu’il est le meilleur latéral droit du championnat. Lysov, dont c’est la première titularisation, est bien à la peine. Les deux équipes échangent des frappes lointaines peu dangereuses dans les vingt premières minutes ; les attaquants sont bien cadrés par les six défenseurs centraux. Ce n’est pas un hasard si l’ouverture du score de Farfán pour le Loko arrive sur un coup de pied de coin, avec l’assistance impromptue du marquage fantôme de Natcho (0-1, 23e).

Ce but cruel pour le CSKA ne change pas fondamentalement la physionomie du match. Les Rouge et Bleu repartent à l’offensive et finissent par être récompensés. Vitinho, décalé aux 30 mètres par Dzagoev, tente une frappe lointaine qui trompe Guilherme par miracle, ou plutôt par la grâce d’une parade bien molle du gardien brésilo-russe (1-1, 42e). Après les deux buts encaissés en prolongation contre le Spartak en Supercoupe, c’est la troisième fois qu’il est mis en défaut sur des frappes en force.

Après la pause, l’affrontement s’anime quelque peu. Le CSKA bénéficie d’une occasion sérieuse à la 55e minute, mais Schennikov ne parvient pas à reprendre correctement la très bonne déviation de Wernbloom. Par la suite, bien que la possession reste à l’avantage du CSKA, c’est le Lokomotiv qui renverse le jeu et met la pression sur les cages d’Akinfeev. C’est encore ce poison violent d’Ari qui emporte la décision en profitant d’un dégagement complètement raté de Vasin (1-2, 66e). Peut-être est-il temps pour Goncharenko de donner sa chance à Chernov en défense centrale ?

Pour conserver leur avantage, les Cheminots commettent beaucoup de fautes et engrangent les cartons. Dzagoev, puis Schennikov sortent sur blessure côté CSKA, ce qui ne manquera pas de faire fulminer Goncharenko. Syomine n’a pas eu l’air d’apprécier non plus la béquille de Golovin sur Ari, qui l’a privé de son avant-centre pour la fin du match. Avant de sortir, le Brésilien a eu le temps de combiner avec Miranchuk sur le côté droit, puis d’adresser une superbe passe entre les défenseurs à Tarasov. Ce dernier ne s’est pas fait prier pour pousser la balle au fond (1-3, 74e).

Le match avait été décalé au vendredi pour permettre au CSKA de mieux préparer son entrée en Ligue des champions contre l’AEK Athènes. On ne peut pas dire que ce soit une franche réussite. Le Loko, de son côté, arrache une victoire probante contre un prétendant au titre, et se tient prêt pour accueillir l’Anzhi Makhachkala dans une semaine.

Les autres matchs

  • Premier succès pour l’Anzhi. Après sa défaite inaugurale contre le CSKA Moscou, l’Anzhi Makhachkala remporte son premier match de la saison, 1-0, contre l’Amkar Perm. But de Bryzgalov en première période.
  • Le FK Krasnodar réussit le carton plein à domicile contre le FK Tosno (2-0). La victoire a mis du temps à se dessiner après, notamment, une première mi-temps spectaculaire mais moyenne où les Byki ont pêché par imprécisions. Une deuxième mi-temps de bien meilleure facture était récompensée par des buts de Pereyra et Joaozinho. Le FK Tosno a montré du beau potentiel offensif en première mi-temps mais aura été trop inactif ensuite.
  • Le Spartak n’y arrive pas. Deuxième match nul consécutif pour le Spartak Moscou et un score nul et vierge sur la pelouse d’Ufa. Il faudra faire beaucoup mieux pour les hommes de Carrera !
  • Surprise à Moscou. Largement dominateur face à l’Ural Ekaterinbourg, le Dinamo Moscou c’est fait surprendre en fin de match par un but du revenant Chanturia. Premier succès pour les hommes de Tarkhanov.
  • L’Akhmat enchaîne. Second succès de rang pour le club de Grozny avec une victoire sur la pelouse de Rostov, 1-0. But de Sadaev après un magnifique cafouillage dans la défense de Rostov.
  • Le SKA reste en bas du classement. Pour sa première sortie, le SKA Khabarovsk a perdu 1-0 sur la pelouse de l’Arsenal Tula. Le promu reste lanterne rouge avec zéro but marqué.

Le classement

Le retour de Sychev dans le championnat russe

Cette saison, une nouvelle équipe a fait son apparition en PFL zone ouest (troisième échelon russe) : Kazanka. Ceux qui connaissent un peu l’histoire des premiers temps du football soviétique auront reconnu le premier nom de ce qu’on appelle aujourd’hui le Lokomotiv Moscou. Et pour cause ! Kazanka est en fait la réserve des Cheminots, le chaînon qui manquait entre l’équipe première et les espoirs.

Comme un symbole, les bizuts ont affronté le plus vieux club de Russie, le Znamya Truda, pour le compte de la première journée de PFL. Pour encadrer tous ces jeunes (moins de 20 ans de moyenne d’âge !), les dirigeants du Loko ont signé un revenant : Dimitri Sychev ! L’ancien Marseillais, qui avait semble-t-il raccroché les crampons après une dernière saison dans le championnat kazakh en 2015, reprend du service à 33 ans.

A vrai dire, les jeunes du Loko n’ont pas eu besoin de leur chaperon pour régler le sort du Znamya Truda. A la mi-temps, les Cheminots menaient déjà 5-0 grâce à des buts de Zakuskin, Rybchinski, Tugarev et Anissimov deux fois. Peu après la 50e minute, Sychev a fait son entrée en jeu et a aggravé le score à la 78e minute, avant que Sharov n’achève le festival. Si le nouveau-né du football russe continue sur sa lancée, il devrait bientôt rejoindre les réserves du Spartak et du Zenit en FNL.

Le but du week-end

https://www.youtube.com/watch?v=MoO8NxBTPWE

Magnifique mouvement sur le second but de Krasnodar et les Bykis sont déjà pour la deuxième fois consécutive dans le top but!

 

L’équipe type de la rédaction

L’équipe Footballski Russie


Image à la une : © Grigoriy Sisoev / Sputnik via AFP Photos

Retour sur la journée 2 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

  • Très bon article résumant la 2ème journée du championnat Russe. Je note par contre que Driussi, l’Argentin du ZENIT qui a fait un doublé lors de sa première titularisation n’a pas été retenu dans le 11 type de cette journée.. Troublant…

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Videoton, le changement dans la continuité

Passé tout près du titre de champion de Hongrie la saison dernière, Videoton démarre l’exercice 2017-2018 avec la ferme intention...

Fermer