Retour sur la journée 19 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 6 décembre 2017

Le tirage de la Coupe du monde n’a pas réussi à éclipser notre beau championnat avec un Lokomotiv Moscou qui est assuré de finir champion « d’automne ». Retour sur un joli week-end de football en Russie et cette 19e journée.

L’affiche du week-end

Lokomotiv Moscou – Rubin Kazan: 1-0

Les commentateurs de la télévision russe aiment à faire de Lokomotiv – Rubin le sommet de l’ennui. Ces dernières saisons, c’est sans doute vrai. Quel que soit l’entraîneur aux commandes, et ils sont nombreux à s’être relayés sur le banc des deux clubs, la rencontre vire à la purge. La légende veut que la confrontation ait épuisé son potentiel spectaculaire lors du Lokomotiv – Rubin du 23 avril 2006, l’un des plus beaux matchs de championnat depuis la chute de l’URSS. Ce soir-là, les deux équipes s’étaient rendu coup sur coup. Loskov avait signé un triplé pour les Cheminots, tandis que l’Argentin Alejandro Domínguez faisait de même pour les Tatars. Score final : 4-4.

Samedi, les hommes de Syomin et de Berdyev n’ont pas répété l’exploit de leurs glorieux anciens. Le coach du Loko avait choisi d’aligner un 4-4-2 inédit avec Aleksey Miranchuk et Farfán en attaque. La titularisation de Kolomeytsev au cœur du jeu et de Pejčinović sur le flanc droit venait confirmer les intentions défensives des locaux. Berdyev aussi sortait de sa casquette un onze inhabituel, un 5-3-2 faussement défensif, avec Bauer et Nabiullin qui ont joué très haut tout au long du match.

Logiquement, ce sont les Tatars qui mettent le pied sur le ballon dès le coup d’envoi. Syomin a semble-t-il donné pour consigne de bien défendre avant tout. Le déroulement de la première période lui donne raison : le duo Kvirkvelia-Mikhalik, impérial, repousse toutes les offensives sans trembler. A la mi-temps, Syomin remplace Vitaly Denisov par Lysov et Anton Miranchuk par Eder. L’attaquant portugais se placé près de Farfán en pointe, tandis qu’Aleksey Miranchuk recule d’un cran.

Dans cette configuration plus audacieuse, les Cheminots reprennent le contrôle du match, sans se montrer beaucoup plus dangereux que leurs adversaires toutefois. Comme souvent avec le Loko cette saison, il suffit d’une seule occasion. Sur un centre tendu de Lysov, Farfán trompe Dzhanaev d’une belle tête croisée (1-0, 87e). Cette saison, le Rubin a encaissé 8 de ses 15 buts dans le dernier quart d’heure. Un casse-tête pour Berdyev. Syomin, lui, obtient une fois de plus une victoire à l’arraché qui permet au Loko de maintenir le Zenit à distance dans la course au titre. Les Cheminots sont  d’ores et déjà assurés de finir l’année civile en tête du classement.

FK Krasnodar – Akhmat Grozny: 3-2

Si le FK Krasnodar de cette saison suscite de nombreuses insatisfactions, le match aller remporté de façon spectaculaire grâce à un but du jeune Ignatiev face à la formation de l’Akhmat Grozny alors dirigée par Oleg Kononov, l’ancien coach de Krasnodar, est l’un des quelques points positifs. Kononov a démissionné mais l’affiche restait largement digne d’intérêt puisque ces deux formations sont à la lutte pour les places européennes. Shalimov prenait le parti de la stabilité. Le onze aligné était le même que celui contre l’Ural Ekaterinbourg avec un unique changement : Joaozinho laissait sa place à Mamaev, revenu de blessure. De l’autre côté, l’Akhmat voulait poursuivre sa série d’invincibilité depuis la prise de fonction de Galaktionov. Le calendrier s’annonçait particulièrement compliqué avec, après le déplacement à Krasnodar, la réception du Zenit avant de reprendre en mars avec des confrontations contre un Arsenal Tula en forme, le CSKA Moscou et le Lokomotiv Moscou. L’Akhmat choisissait une formation encore plus stable que son adversaire. Les onze mêmes joueurs étaient alignés par rapport à l’équipe victorieuse contre Ufa.

La partie n’a pas le temps d’ennuyer les spectateurs dès le coup d’envoi. Les deux équipes commencent en attaquant très haut avec un ballon allant d’un but à l’autre, bien que les belligérants connaissent des difficultés à transformer leurs actions en de vraies occasions dangereuses.

Le premier tir cadré a lieu au milieu de la première période. Il est l’œuvre de Pereyra qui est à la conclusion d’un bel échange offensif des joueurs de Krasnodar, mais le portier de Grozny s’impose. Au cours de cette saison, l’Akhmat s’est montré particulièrement dangereux sur les coups de pied arrêtés. C’est encore le cas ce dimanche. À la demi-heure de jeu, Anton Shvets est présent sur un corner. Il saute plus haut que tous les autres joueurs et sa tête se loge dans les cages de Sinitsyn (0-1, 29′).  Seulement sept minutes plus tard, Ismael tire un coup-franc très lointain qui rebondit sur le sol et trompe Sinitsyn (0-2, 36′). Coup de massue pour le public qui réclame haut et fort le départ de l’entraîneur Shalimov, très critiqué. D’autant plus que les Byki ne peuvent trouver la moindre solution pour le restant de la première mi-temps.

En deuxième mi-temps, les locaux augmentent très fort le rythme. Sur une combinaison parfaite entre Pereyra et Claesson, celui-ci centre pour Smolov dans une action très ressemblante au but gagnant contre l’Ural une semaine plus tôt. Le double meilleur buteur de Russie en profite pour incrémenter son compteur (1-2, 51′). Ce but revitalise toute l’équipe de Krasnodar qui met son adversaire sous haute pression. Gudiyev, dans les cages, doit s’employer à deux reprises face à Ramirez et Granqvist,  ce dernier sur un penalty très discutable alors que la faute d’Ustiev sur Smolov était commise en dehors de la surface.

Granqvist doit se racheter de son penalty raté quelques instants plus tard. Il se distingue par son apport offensif qui prend à revers la défense des visiteurs. Il parvient à tromper un premier joueur avant de s’infiltrer à l’intérieur de la surface de réparation. Il y trouve Pereyra sur sa droite qui peut rediriger le ballon vers Mamaev dont la frappe imparable trouve les filets et remet les équipes à égalité (2-2, 67′). C’est le premier but marqué en RPL pour le meilleur passeur russe de la saison 2015-2016 depuis une réalisation contre l’Amkar Perm en mai 2016 ainsi que le premier de la saison qu’il inscrit sur une action construite. Alors que Shalimov s’apprête à le remplacer par Joaozinho, Mamaev peut jouer quelques minutes supplémentaires.

L’assaut général lancé par les Byki vers le but visiteur est accompagné par des énormes encouragements venant des tribunes. Igor Shalimov procède à des changements offensifs et la pression sur les cages de l’Akhmat ne se réduit pas. Semyonov peut par miracle contrecarrer une énorme opportunité de Granqvist sur lequel il évite lui-même le contre-son-camp de justesse.  À dix minutes de la fin du match, Smolov est tout proche d’offrir l’avantage aux siens sur corner où son retourné à terre trouve la barre transversale adverse. On joue la deuxième minute des trois du temps additionnel. En bon capitaine, Granqvist surgit pour  lancer l’attaque des siens. Son compatriote suédois Claesson piège les défenseurs de par ses feintes et peut trouver Joaozinho en profondeur sur une passe impeccable. L’homme qui a succédé à Mamaev sur le terrain déclenche un tir impeccable qui offre la victoire aux Byki dans les derniers instants face à l’Akhmat Grozny, pour la deuxième victoire de la sorte face au même adversaire.

Il s’agit du meilleur come-back du FK Krasnodar depuis le derby de Krasnodar de la fin 2015 contre le Kuban. Les Byki peuvent ainsi prendre de l’avance dans la course à l’Europe sans lâcher ses rivaux dans la course à la C1. Ils restent en cinquième position du classement. Shalimov a peut-être sauvé sa place d’entraîneur pour quelques temps encore. Pour l’Akhmat, il s’agira de ne pas dégringoler devant le calendrier fort compliqué qui s’annonce. Ils affronteront le Zenit à la prochaine journée.

Les autres matchs

  • Le CSKA déroule. Gros succès pour les Moscovites à domicile contre Tosno. Une victoire 6-0 qui fait du bien et qui a motivé les troupes avant le match de Ligue des Champions contre Manchester United (finalement perdu 2-1 après avoir ouvert le score).
  • Le Spartak au bout du bout. Sur une pelouse plus que déplorable, le Spartak a du puiser dans ses réserves pour remporter une précieuse victoire 1-0 grâce à un but de Glushakov en toute fin de match.
  • Le Zénit se relance. Après sa défaite dans le derby contre le Spartak, le club de Mancini a redressé la tête avec un succès difficile contre l’Oural Ekaterinbourg (2-1).
  • Bol d’air pour le Dinamo. Enfin un succès (2-0) pour le club de la capitale contre Rostov qui lui permet de refaire quelque peu son retard sur les premiers non barragistes.
  • Ufa s’amuse. La réception de l’Amkar se solde par une victoire 3-0 pour une équipe d’Ufa en très grande forme. Doublé de Sly qui réalise une excellente première partie de saison.
  • Gros succès pour l’Anzhi ! Enfin du spectacle à l’Anzhi Arena. Pour la réception du SKA, l’Anzhi a sorti l’artillerie lourde et s’impose facilement 4-0, ça va être difficile pour le SKA qui est lanterne rouge.

Le classement

Турнирная таблица по итогам матчей 19-го тура РОСГОССТРАХ #ЧР сезона 17/18 #РФПЛ #Спартак #ЦСКА #Зенит #Краснодар #Ахмат #Ростов #Уфа #Локо #Рубин #Амкар #Урал #Анжи #Арсенал #Динамо #Тосно #СКА #19тур

Posted by Российская футбольная Премьер-Лига on Sonntag, 3. Dezember 2017

L’événement marquant de la semaine

Chalov élu meilleur jeune en RPL

Grand espoir du football russe, Fedor Chalov éclate au grand jour cette année au CSKA Moscou. Auteur d’une fin de saison 2016/2017 explosive avec de nombreux buts à son actif, le jeune attaquant est un peu plus dans le dur cette saison mais dispute quasiment toutes les rencontres sous les ordres de Goncharenko. International U21, il voit sa côte augmenter mois après mois sur le marché des transferts (déjà estimée à 1,20 millions sur Transfermarkt) et pourrait être la petite surprise de la liste de Cherchesov s’il réalise un cycle retour du tonnerre !

La présentation de club de la semaine

Zenit Irkoutsk

Longtemps, Irkoutsk a été une place forte du football sibérien. Le club historique de la ville, le Zvezda, fondé à la fin des années 1950, avait réussi à faire son trou entre le deuxième et le troisième échelon du championnat soviétique. A la chute de l’URSS, les Sibériens ont naturellement intégré l’antichambre de l’élite, sans jamais parvenir à se hisser en Ligue supérieure, malgré une belle 4e place en 1995.

Les affaires se sont progressivement compliquées dans les années 2000. Le Zvezda a fait faillite en 2008, immédiatement remplacé par un nouveau club, le Baïkal Irkoutsk. Celui-ci a péniblement gravi les divisions, des ligues amateurs jusqu’à la FNL, où il n’a effectué qu’une seule saison avant de faire faillite en 2016. Depuis, les clubs de PFL Zone Est renoncent le plus souvent à l’accession en FNL, car les déplacements dantesques du second échelon ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

C’est désormais le second club d’Irkoutsk, le Zenit, qui représente la ville en PFL Zone Est. Il a été fondé en 2003 comme une annexe sportive de l’usine aéronautique du coin.  Pour l’instant, les résultats ne sont pas brillants, et les finances semblent encore trop limitées pour espérer évoluer plus haut. A noter que parmi les footballeurs de Première Ligue, Vladimir Granat, Andrey Eshchenko et Roman Zobnin ont fait leurs premiers pas à Irkoutsk.

Que sont-ils devenus ?

Axel Witsel

On l’a beaucoup vu ces derniers jours mettre des photos et des commentaires sur ses comptes Twitter et Instagram en souvenir de ces années passées au Zenit Saint-Pétersbourg. L’air de la Neva lui manquerait-il ? Peut-être. Mais c’est surtout la perspective de la Coupe du Monde sur le sol russe dans six mois qui allèche le joueur de Tianjin Quanjian.

A 28 ans, l’ancien joueur du Standard de Liège a posé ses valises en Chine. Depuis son arrivée, il a déjà joué 27 rencontres et marqué quatre buts. Souvent utilisé dans un rôle de numéro 8, entre le milieu et l’attaque, il a également délivré deux passes décisives. Accompagné dans l’effectif par le Français Anthony Modeste et le Brésilien Alexandre Pato, Witsel se plaît beaucoup de l’autre côté du globe. Ce week-end, son équipe a battu l’Evergrande Guangzhou et le Belge est sorti à la 77e minute après une prestation bien remplie. L’objectif avant la Coupe du Monde sera de ne pas se blesser et arriver le plus en forme en juin avec les Diables rouges.

Les ours écrasés

Zvezda-2005 Perm champion !

 Le championnat de football féminin s’est achevé le mois dernier avec une victoire du Zvezda-2005 Perm. Les filles de l’Oural ont pu compter sur un redoutable duo d’attaque KurochkinaPantiukhina, 18 buts en 14 rencontres à elles seules. Ce sixième titre leur permet de dépasser Rossiyanka et le défunt Energiya Voronej au tableau des médailles.

Le CSKA Moscou, pour sa deuxième saison en Ligue supérieure, a remporté son premier titre en battant le FC Tchertanovo en finale de la Coupe de Russie. Après avoir rejoint les structures de leur homologue masculin, les filles du CSKA sont une place forte en devenir pour le football féminin, avec de nombreuses internationales russes dans leurs rangs.

Autre première, le Ienisseï Krasnoïarsk a bouclé sa première saison dans l’élite. Les Sibériennes ont parfois souffert, comme lors de leur défaite 9-0 contre les championnes. Néanmoins, elles sont parvenues à accrocher l’avant-dernière place, alors qu’elles semblaient promises à la lanterne rouge en début de saison. Les déplacements en Sibérie n’ont pas eu l’air de causer trop de soucis d’argent aux autres clubs, signe peut-être d’une bonne santé financière retrouvée pour le football féminin russe.

Le but du week-end

Bénéficiant d’une sortie catastrophique de Nigmatulin, Sly parvient à se défaire du gardien et à marquer des 30 mètres! (à 1’15)

Le XI type

Hebergeur d'image

L’actu FNL

C’est les vacances en FNL! Mais promis ça revient dès l’année prochaine!

 

L’équipe Footballski Russie

Retour sur la journée 19 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d’Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#122 Les images de la semaine

Clap 122 pour les images de la semaine à la sauce Footballski. On vous amène un vent de neige et...

Fermer