Retour sur la journée 16 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 3 décembre 2016

Nous revenons comme toujours, mais cette fois le samedi, sur ce qu’il se passe en RPL et en dessous pour les amateurs du football pratiqué en Russie. Pour la première journée de la phase retour, la RFPL avait choisi de nous programmer du football en semaine et nous n’avons pas été déçus : surprises, neige et exploits. Voilà le menu de notre rubrique légèrement modifiée et raccourcie, car résumant une journée en semaine.

Les matchs de la semaine :

Krylia Sovetov Samara – Spartak Moscou : 4-0

Krylia Sovetov Samara XI : Loria, Taranov ©, D. Yatchenko, I. Tsallagov, Nadson (44e Margasov), S. Bateau, S.Tkachev (75e Chochiev), Y. Mollo, E. Bashkirov, S. Kornilenko, C. Pasquato (67e Zinkov)

Spartak Moscou XI : A. Rebrov, D. Kombarov (46e Makeev), I. Kutepov, Mauricio, A. Eschenko, D. Glushakov ©, Fernando, R. Zobnin, L, Melgarejo, Q. Promes, D. Davydov (60e Ananidze)

On approche de la trêve hivernale et les derniers matchs s’enchaînent. Cette 16e journée de RPL, programmée en milieu de semaine, prévoyait un match, semble-t-il, déséquilibré. Le leader de la RPL, avec 6 points d’avance sur le Zenit, 2e, affrontait le Krylia Sovetov, un bas de tableau qui va beaucoup mieux depuis plusieurs matchs et reprend des couleurs au classement.La discussion principale d’avant-match portait sur la tenue ou non du match. En effet, les conditions météorologiques commencent à rendre la pratique du football compliquée en Russie. Les dirigeants du Spartak ont proposé de reporter le match au printemps, mais les dirigeants du Krylia ont tenu à ce que le match se joue le 1er décembre. C’est donc dans un stade clairsemé, rempli en partie par les supporters du Spartak venus (comme toujours) en nombre pour soutenir leur équipe que le match s’est déroulé sous un ciel clément et une température de -11 degrés. On passera évidemment sur l’état du terrain…

© Movsumov / Sputnik via AFP Photos

© Movsumov / Sputnik via AFP Photos

Massimo Carrera optait pour la première titularisation du jeune Davydov, dont on attend toujours l’explosion au top niveau. Ze Luis et Boccetti out pour ce match, la composition du Spartak ressemblait donc à celle des dernières rencontres victorieuses. Côté Samara, le français Mollo espérait continuer sur sa belle tendance actuelle, notamment après son doublé face à Tom (victoire 3-0). L’italien Pasquato occupait la pointe de l’attaque. Les dix premières minutes virent une équipe du Spartak sur la défensive, bafouillant son football, incapable de trouver les latéraux dans la course. Le Krylia Sovetov pour sa part occupait bien le terrain et se montrait entreprenant. Et ce fut payant puisqu’à la 17e, Ilya Kutepov commettait une faute sur Pasquato, dans la surface pour l’arbitre qui montra le point de penalty. Malgré les plaintes des joueurs rouge et blanc qui la voyaient à l’extérieur, Mollo se chargea du penalty et le transforma (1-0). Les hommes de Massimo Carrera  se décidèrent enfin à réagir, mais de manière confuse. Seul Davydov eut la possibilité d’inquiéter Loria sur quelques frappes sans réel danger. Le Spartak poussait et à la 44e, Glushakov envoya un boulet de canon que repoussa difficilement le gardien. Eschenko récupéra le ballon, mais ne put concrétiser cette énorme occasion. On entrait dans le temps additionnel, le Spartak pouvait se permettre une dernière occasion, mais sur une perte de balle au milieu du terrain, le Krylia partit en contre-attaque et Tkachaev la conclut d’une belle frappe (2-0). Coup de tonnerre à Samara où on ne s’attendait pas du tout à ca face à une équipe qui n’avait pris que 8 buts en 15 matchs !

La deuxième mi-temps fut tout aussi brouillonne côté Spartak. L’ensemble de l’équipe n’y était pas. Certains joueurs tels que Promes, Fernando ou encore Melgarejo n’étaient pas au niveau sur ce match. L’attaque était amorphe et les rouge et blancsne parvenaient pas à trouver la faille dans une défense bien en place. A la 58e Pasquato sur un centre se permit de mettre en difficulté Rebrov qui repoussa tant bien que mal le ballon et l’italien n’eut plus qu’à pousser dans le but vide (3-0). dix minutes plus tard, dépassé par la vitesse des joueurs de Samara, le Spartak buvait la tasse en encaissant un quatrième but conclut par Kornilenko (4-0). Un match à sens unique où l’on a absolument pas reconnu le Spartak, manquant totalement de réaction, apathique en défense et hors du coup en attaque. Une lourde défaite qui fait redescendre sur terre le club au losange. Le Spartak n’a désormais plus que trois points d’avance sur le Zenit et devra montrer une réaction face au Rubin Kazan lundi prochain pour le dernier match de l’année 2016.

Côté Krylia Sovetov, c’est une belle victoire qui permet de sortir de la zone rouge. Elle confirme la bonne tenue de l’équipe à domicile. La paire Mollo/Pasquato fonctionne très bien et devra confirmer ça dimanche à Krasnodar.

Tom Tomsk – Lokomotiv Moscou : 1-6

Tom XI : Solosin / Bordachov – Zhirov – Dyakov – Kombarov © / Droppa (Balyaykin 80’) – Kovalchuk / Popov (Kudryashov 71’) – Bicfalvi (Pogrebnyak 84’) – Dudyev – Kasyan

Lokomotiv XI : Guilherme / Yanbaev – Mikhalik (Shishkin 45’) – Ćorluka © – Pejčinović (Galadzhan 82’) / Denisov – Manuel Fernandes – Denisov / Kasaev (Ignatyev 27’) – Kolomeystev – Miranchuk / Maicon

En mauvaise posture au classement, le Tom Tomsk n’est pas vraiment aidé par le calendrier, puisque son dernier match à domicile avant la trêve a été déplacé à Moscou, où le ciel est plus clément qu’en Sibérie. Espérons que le match retour se joue à Tomsk, question d’équité. Les Tomitchi se sont présentés à Moscou avec un collectif remanié à cause des suspensions et des blessures, mais sans laisser leurs intentions de jeu au vestiaire. Côté Lokomotiv, on joue encore et toujours en 4-2-3-1, même si Miranchuk ne se comporte pas vraiment comme un ailier à droite. Vitaly Denisov suspendu, c’est Yanbaev qui prend sa place sur le flanc gauche. Pour attirer les foules, l’entrée au stade était gratuite, ce qui n’a semble-t-il pas rameuté grand-monde.

Une fois encore, les deux équipes se sont complètement neutralisées en première période, avant que la situation ne se débloque au retour des vestiaires. Ce sont les Sibériens qui ont tiré les premiers, sur un coup franc de Dudyev repris en toute tranquillité par le meneur de jeu roumain Bicfalvi (1-0),  un but qui a sonné le réveil des cheminots endormis. Miranchuk, d’abord, a échoué sur Solosin, puis Kolomeytsev a égalisé de la tête sur un centre de Manuel Fernandes, l’homme en forme du moment (1-1). Le tournant du match, c’est évidemment l’expulsion injuste de Kasyan pour une faute imaginaire sur Ćorluka, qui a réduit Tomsk à 10. À partir de là, les offensives du Lokomotiv sont rentrées comme dans du beurre. Ignatyev a servi le deuxième but sur un plateau à Manuel Fernandes (1-2), puis Igor Denisov s’est chargé de faire le break d’une belle reprise de volée (1-3). Puis Maicon a profité d’un cafouillage dans la défense centrale des Tomitchi pour inscire le quatrième (1-4). Le plus beau but de la rencontre est à mettre au crédit d’une nouvelle combinaison entre Ignatyev et Manuel Fernandes, qui ont mystifié la défense adverse d’un superbe une-deux (1-5). Le coup de grâce est venu de Kolomeytsev, qui a bien repris la déviation du jeune Galadzhan (1-6).

Difficile de s’enthousiasmer pour un résultat qui sent à ce point l’arnaque… Mais bon, faute de preuve, on va souligner la fluidité offensive retrouvée du Loko, et on va souhaiter bonne chance à Petrakov pour sauver le seul club sibérien de l’élite, qui ne méritait clairement pas ça…

Zenit Saint-Pétersbourg – FK Ufa : 2-0

Zenit XI: Lodygin / Anyukov – Neto – Lombaerts – Zhirkov / Mauricio (81e, Yusupov) – Witsel © – Giuliano / Kokorin – Dzyuba – Mak (76e, Kerzhakov).

Ufa XI: Lunev / Sukhov – Alikin © – Vasin – Zhivoglyadov – Sotskiy / Vanek (85e, Fatai) – Zaseev – Bezdenezhnykh / Sysuev (80e, Oblyakov) – Krotov (66e, Carlos)

Pour son dernier match à domicile de l’année, et pour poursuivre son incroyable série d’invincibilité à domicile en championnat, le Zenit recevait Ufa, dans un match qui semblait bien déséquilibré sur le papier. Et après la déconvenue du week-end face à Krasnodar, alors que l’équipe menait 1-0 et qu’il restait que quelques minutes à jouer, les hommes de Lucescu s’étaient véritablement effondrés en concédant 2 buts. L’objectif était donc clairement les trois points face à une équipe qui végète dans le milieu du classement.

Sur un terrain terriblement enneigé et dans des conditions climatiques pas faciles, les équipes tentaient de développer du jeu. L’ailier gauche du Zenit, Robert Mak, était le premier à s’essayer de loin, sans succès (6e). Krotov, l’attaquant d’Oufa, répondait à la suite d’une contre-attaque éclair d’une belle frappe du droit que Lodyin sauvait d’une claquette main inverse (14e). Sur le corner, la tête de Vasin était sauvée sur sa ligne par Anuykov, bien place sur ce coup-là, qui suppléait Lodyin, battu (15e). Ufa se montrait de plus en plus dangereux, en utilisant notamment son système à cinq en défense avec Sukhov et Sotskiy, positionnée très haut, qui gênaient les montées d’Anyukov et de Zhirkov côté Zenit. Le Zenit proposait du jeu long, notamment avec Lombaerts qui lançait Dzyuba. Alors que celui-ci avait perdu le ballon, Vasin passait la balle en retrait à Lunev qui prenait le ballon des deux mains. Coup franc indirect logique…mais qui ne donnait rien (36e ! Dans la minute qui suivait, Giuliano profitait d’une bonne déviation de Dzyuba pour se présenter seul face à Lunev, mais ratait son face à face (38e).

En seconde période, Mak s’essayait une nouvelle fois de loin, sans succès (46e). Le Zenit dominait de plus en plus, et Oufa procédait en contre. Kokorin reprenait bien de la tête un centre d’Anyukov, mais Lunev se saisissait encore une fois du ballon (61e). Les joueurs du Zenit, bien que pleins d’idées, semblaient fatigués et payer les efforts des matchs à répétition de ce mois de novembre. Et comme souvent cette année, la délivrance venait de Giuliano, qui, en fin de match, ouvrait la marque après une merveille de déviation de Witsel (1-0, 83e). Kokorin alourdissait le score après une course de plus de 40 mètres, d’un joli plat du pied droit qui trompait Lunev, trop court (2-0, 93e).

Avec ce précieux succès avant le dernier match de l’année en championnat ce week-end face au champion sortant, Rostov, à l’extérieur. Le Zenit reste deuxième donc avec 34 points, mais revient à seulement trois petits points du Spartak, battu lourdement sur la pelouse du Kyrlia Sovietiov 4 à 0, avec notamment un but de l’ancien Stéphanois Yohann Mollo. Le CSKA reste 3e avec 29 points. Ufa reste englué dans le milieu du classement de RPL au contact avec le Rubin Kazan et l’Anzhi.

Les autres matchs

  • Ural is back. Après son match nul obtenu à la dernière seconde contre le Lokomotiv Moscou, le club d’Ekaterinbourg a enfin retrouvé la voie du succès contre Rostov. Sous une météo sibérienne les locaux se sont imposés 1-0 grâce à un sublime but de Chisamba Lungu.

  • Tula n’y arrive toujours pas. Cinquième défaite en cinq matchs pour l’Arsenal qui reste lanterne rouge. Devant seulement 1500 spectateurs à la Kazan Arena, le Rubin remporte le match grâce à un but de Jonathas.
  • 300e pour Slutsky. Pour son 300e match aux commandes du CSKA, Leonid Slutsky a vu ses joueurs l’emporter 2-0 contre Orenbourg. Natcho et Ignasevtich sont les buteurs et permettent au CSKA de s’accrocher.
  • Belle perf’ pour le Terek. Belle victoire du Terek Grozny 2-1 contre Krasnodar qui restait pourtant sur une victoire contre le Zenit. Piriz et Grozav ont marqué pour les locaux tandis que Wilker (csc) avait relancé le match.
  • Bol d’air pour l’Anzhi. En difficulté depuis quelques matchs, l’Anzhi s’est relancé avec une victoire 3-1 contre l’Amkar Perm. Budkivsky, Boli et Moutari ont répondu à Bodul qui avait ouvert le score en début de match.

L’œil de Moscou

Le Krylia Sovetov amène le doute dans les têtes du Spartak

Les fans du leader de la Premier League russe ont déjà commencé à s’enflammer en voyant leur équipe de cœur championne en fin de saison. N’était-il pas trop tôt ? Dans les têtes des joueurs de Krylia Sovetov, il n’y avait pas de questions, ces derniers étaient tout en bas et n’avaient rien à perdre. Le voyage à Samara a été peu aimé dans le clan des Moscovites, et ce malgré la bonne humeur des joueurs, comme celle de Denis Glushakov qui se permettait de sous-estimer l’adversaire avant le match dans le vidéo qu’il a mis sur les réseaux sociaux. Le milieu de terrain espérait une victoire facile., mais la nécessité de prendre des points a été plus forte chez le Krylia. Le Spartak n’y a pas trop pensé et s’est pris quatre buts. L’ex-joueur de l’AS Saint-Étienne, Yoann Mollo, est d’ailleurs à la base de ce résultat. Ainsi, l’on commence déjà à douter de la capacité du Spartak à devenir champion, le petit coup de blues des fans du Zenit a laissé place à de l’espoir et l’optimisme. Tant mieux pour la suite du championnat, tout est à disputer et rien n’est joué !

Le classement

Le Zenit se rapproche du Spartak battu à Samara, ce qui permet au Krylia d’atteindre la douzième place.

Le but de la semaine

Le but de la semaine nous vient d’Ekaterinburg où Lungu apporte la victoire aux siens contre Rostov d’une magnifique frappe enveloppée après un rush sur le côté. Le fantasque international zambien offre un bon bol d’air à son équipe alors que Rostov marque le pas.

 L’équipe-type de la rédaction

j16

 

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 16 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Coupe des confédérations 2017 : quels adversaires pour la Russie ?

Brièvement évoqué à l'occasion du résumé de la 15e journée de la RPL, le tirage au sort de la Coupe des...

Fermer