Retour sur la journée 12 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 2 novembre 2016

Nous revenons comme tous les mercredis sur ce qu’il se passe en RPL et en dessous pour les amateurs du football pratiqué en Russie. Cette semaine, c’est un gros derby, l’anniversaire d’une légende, un peu de Nouvelle-Zélande et la fin de la phase aller en FNL ! Tout ça rien que pour vous et avec en bonus, les troisièmes trophées Footballski Russkie de l’année.

L’affiche :  Spartak Moscou – CSKA Moscou: 3-1

SPARTAK XI : Rebrov / Eschenko – Tasci – Kutepov – Kombarov / Glushakov © – Fernando / Promes (90e Melgarejo) – Ananidze (87e Romulo) – Zobnin / Ze Luis

CSKA XI : Akinfeev © / Fernandes – Berezutskiy – Ignashevich – Shennikov / Wernbloom – Milanov (56e Natcho) / Tosic – Golovin – Ionov / Traore (71e Strandberg)

Il y a des matchs qui marquent dans une saison. Celui-ci fera sûrement partie des matchs clés de la saison 2016/17. « Un derby ça se gagne ! », cette maxime du supporter n’a pas souri ces dernières années aux supporters du Spartak, même à domicile (La dernière victoire du Spartak à domicile remonte à septembre 2013, 3-0). Mais c’était l’année pour les hommes de Carrera de retrouver la victoire. Le CSKA est en effet dans une saison compliquée, notamment en Ligue des Champions où les résultats sont loin des attentes. En championnat, les résultats sont en dents de scie et la défaite face au Lokomotiv 1-0 présageait une réaction des hommes de Slutsky. Tout le contraire du Spartak qui n’a plus que le championnat à jouer. Avec un nouvel entraîneur à sa tête, les Rouge et Blanc réalisent leur meilleur début de saison depuis bien longtemps. En confiance, le Spartak misait gros sur ce match, espérant pouvoir garder leur leadership en championnat.

Posons maintenant le cadre ! On connaît la rivalité entre les deux clubs. Elle s’est vérifiée encore cette année dans le métro moscovite (ici :https://www.youtube.com/watch?v=VyTgcOl-E5I&app=desktop et ici : https://www.youtube.com/watch?v=nj8-HazgjcA&app=desktop ) ainsi qu’à l’approche du stade (ici :https://www.youtube.com/watch?v=vJv75c4J_KM ). La présence des policiers n’a pas l’air de changer quoi que ce soit. Dans l’enceinte, même constat. Tout au long du match, les supporters se sont affrontés en se balançant des slogans ou en se balançant des fumigènes (ici :https://www.youtube.com/watch?v=GI22vEWO_4s&app=desktop ou ici : https://www.youtube.com/watch?v=PZ4ug8iqJNo ). L’ambiance fut incroyable et la tribune nord n’est pas étrangère à ça avec des tifos, des chants et des fumigènes durant 90 minutes (ici : https://www.youtube.com/watch?v=CgkSW4DTAAw ). Tous ces faits posent la question de la sécurité dans les stades et en dehors, et la Coupe du Monde 2018 en Russie est évidemment dans toutes les têtes.

Après le cadre, place au jeu ! Dans un système en 4-2-3-1 cher à Carrera, le Spartak mettait le pied sur le ballon et à la moindre perte de balle, les joueurs faisaient le pressing nécessaire pour récupérer au plus vite ce ballon. En face, le CSKA, bien en place, avait très peu l’occasion de s’approcher des cages durant les quinze premières minutes (possession de balle 70/30 pour le Spartak) et jouait seulement le coup en contre attaque. Denis Glushakov transforma le bon début de match grâce à une superbe frappe qui trompait (un peu coupable sur le coup tout de même) Akinfeev. Le Spartak continuait sur cette lancée, plus agressif, plus entreprenant que le CSKA. Devant, Traoré avait bien du mal à exister face à Kutepov. Le Spartak gérait la rencontre, hormis les dix dernières minutes de la première période où le CSKA s’est décidé à presser et à inquiéter Rebrov par l’intermédiaire de Traoré (45e).

En deuxième mi-temps, le Spartak gérait. En face, Natcho remplaçait Milanov pour dynamiser le jeu mais les imprécisions techniques et la lenteur dans le jeu empêchaient le CSKA d’être dangereux. A la 66e, sur un centre de Tosic, Kombarov touchait le ballon de la main. Le penalty ici n’aurait pas été discutable mais l’arbitre en a décidé autrement. A noter que l’arbitre n’a sorti aucun carton de la rencontre ! Suite à une interruption du match à cause de la fumée des fumigènes, Slutsky faisait rentrer Strandberg à la place de Traoré. Mais à la 75e, Ze Luis faisait le break sur une passe en profondeur de Glushakov. La charnière du CSKA se faisait prendre à revers (comme trop souvent…) et Ze Luis ajustait Akinfeev.

Le CSKA réussissait à réduire le score à la 81e par l’intermédiaire de Strandberg, auteur d’une bonne rentrée. A ce moment, le retournement était possible. Mais le Spartak ne s’énervait pas et Ze Luis, sur une passe en profondeur de Romulo, à peine rentré, scellait la rencontre en mystifiant Berezutsky au passage. L’Otkrytie Arena pouvait exulter et féliciter son équipe, auteur d’un match plein et toujours leader du Championnat. Le CSKA par contre laisse un peu plus le duo de tête s’échapper au classement. Le CSKA a encore montré des défaillances défensives criantes qui perdurent depuis pas mal de temps, malgré les bons résultats passés.

Voici le résumé vidéo du match :

https://www.youtube.com/watch?v=bceLA2CzkKw

 

Le match du week-end : FK Ural Iekaterinbourg – FK Terek Grozny : 1-4

Les supporters d’Ural avaient beaucoup d’espoirs losqu’en début de saison, le président Ivanov annonçait que le club allait jouer les places européennes. Très décevant depuis le début de saison, le club est déjà barragiste. Pourtant, en milieu de semaine, le club affrontait l’Amkar, le derby oriental de RPL, pour les huitièmes de la coupe et a gagné aux tirs aux buts. On pouvait imaginer une éclaircie dans le ciel d’Ekaterinbourg, mais celle-ci n’allait pas durer. Face aux Orange, on retrouvait le Terek Grozny. Bien placé pour eux jouer l’Europe, le Terek a perdu en coupe contre Ufa mais reste néanmoins une redoutable équipe cette saison.

Le début du match sera en faveur des locaux, le Géorgien Chanturia va même obtenir un pénalty qu’il convertit sans trembler. Le Géorgien est très remuant et pose beaucoup de soucis au Terek, malheureusement pour les locaux il quittera ses partenaires prématurément sur blessure. Et c’est à partir de là que les choses vont se gâter ! Avec une charnière défensive à la ramasse, le portier Arapov est bien en difficulté et juste avant la mi-temps, celui-ci va concéder le but gag du week-end en dégageant dans Balaj, qui dévie la balle au fond. Dépités, les 3.000 spectateurs de la SKS Bank Arena vont ensuite voir une vague blanche en seconde période. Balaj et Dinga (csc) vont faire le break avant l’heure de jeu et Mbengué clôturera le spectacle avec un but dans les arrêts de jeu. Le Terek fanfaronne à la quatrième place tandis qu’Ural est treizième.

Les autres matchs

  • Rostov inconstant. C’est dur pour la surprise de l’exercice précédent d’enchaîner les succès, celui-ci est encore tombé à Perm. L’Amkar, tombé cette semaine en coupe, rapporte les trois points grâce à un but de Kostyukov avant la pause. Le club de Perm revient à un point des places européennes.
  • Ufa continu son petit chemin. L’opération maintien est bien partie pour Ufa qui a disposé du promu; l’Arsenal Tula. Grâce à ses deux légionnaires Sly et Fatai, Ufa remporte trois points et reste dans le ventre mou. Tula quant à lui est toujours barragiste.
  • Le Zenit dans la douleur. Après l’humiliation subie au Dagestan contre l’Anzhi, en coupe (4-0), le Zenit s’est difficilement relancé contre le Tom Tomsk avec une victoire 1-0 grâce à Kokorin. Le Zenit reste leader ex-aequo.
  • Krasnodar rame. C’est difficile de gagner à l’Anzhi Arena cette saison et Krasnodar en a fait les frais. Réduit à 10 prématurément suite à l’expulsion de Kaboré, les taureaux ont pédalé dans la semoule et n’ont pu faire mieux que 0-0. Krasnodar attend toujours désespérément le retour de Smolov…
  • Orenbourg sur sa lancée. Après son probant succès 3-1 contre Tomsk, Orenbourg a remis ça avec un succès, cette fois plus difficile, contre le Krylia Samara. Score final 1-0 avec un but de Deljkin. Une défaite qui sonne le glas pour Franky Vercauteren (que nous avions rencontré par le passé), licencié par le club de Samara.
  • Saison lancée pour le Rubin! Cette fois on peut officiellement le dire, le club du Tatarstan est enfin lancé après un bon succès 2-0 contre un Lokomotiv qui semblait sortir la tête de l’eau. Kannunikov et Jonathas sont les buteurs et permettent au Rubin de revenir à seulement cinq points de l’Europe.

Le classement

Le Spartak et le Zenit font le trou tandis qu’Orenbourg sort enfin de la zone rouge.

L’œil de Moscou

Quand le mot « devoir » devient plus qu’un mot

Vous savez bien sûr ce qui s’est passé à Yekatérinbourg. Ce match bizarre, déjà soupçonné d’être truqué, où le FC Ural a mené au score et puis a pris quatre buts un peu trop faciles. L’histoire des rencontres entre ces deux équipes ne provoque pas ce discours pour la première fois, ça dure déjà depuis des années qu’on parle de ces « accords à l’amiable ». Auparavant, c’était le FC Ural qui a sauvé sa place en Premier League russe grâce à un match bizarre contre le Terek, le week-end passé tout a changé. Heureusement, il y a des clubs en Russie qui se rappellent toujours du sens du mot « devoir » (fou rire). Le FC Ural, qui a super bien entamé son match, a vite compris qu’il faut rendre le service et laisser les trois points couler vers la Tchétchénie. Pas de preuves pour l’instant, ni d’explication pourquoi les sites de paris sportifs ont eu la cote si basse pour la victoire du FC Ural quand ils menaient au score. Bizarre, n’est-ce pas? Les deux directions nient les accusations venues de partout et menacent même de rompre toute communication avec la presse. Quelle perte! Sauf que depuis hier soir, la justice va commencer à enquêter sur cette affaire. Enfin! Si c’est un match comme les autres, Dmitri Arapov va devenir le meilleur gardien du monde. Parce que sinon, tout ce qui lui est arrivé n’est qu’une simple coïncidence de la carrière du futur crack du foot mondial. Pour l’instant, le constant est simple: le FC Ural est à deux points du fond du tableau et le FC Terek Grozny occupe la 3ème place à égalité de points avec le CSKA Moscou. Pas mal quand même pour une équipe qui a, peut-être (fou rire), pris les trois points grâce à un match truqué.

La polémique du week-end

500e match pour Akinfeev

Ceci n’est pas vraiment une polémique, mais une mention spéciale à Igor Akinfeev, qui est devenu le premier joueur de l’histoire du CSKA Moscou à avoir disputé 500 matchs avec le club Moscovite. On aurait pu vous parler de l’interruption du derby entre le Spartak et le CSKA provoqué par les jets de fumigènes ou des banderoles anti-sémites en tribunes afin de taper sur les méchants supporters abrutis, mais souligner la longévité d’un joueur et capitaine de légende avec son club formateur est plus important. Gloire à la Légende Igor Akinfeev qui a sans nul doute encore de très belles saisons à réaliser avec le CSKA Moscou.

14595801_552521944951866_8461297730043321544_n

Les ours écrasés

Les ours sont partis chasser les cormorans, ils reviendront bientôt.

L’ancien du week-end

Il n’a pas vraiment connu la RPL mais a évolué en Russie deux années durant. Malgré son nom à consonance grecque, Kosta Barbarouses est international néo-zélandais. Passé par l’Alania Vladikavkaz entre 2011 et 2013, il a joué pendant un an en FNL avant d’être prêté au Panathinaïkos la saison suivante puis de signer en Australie, plus précisément au Melbourne Victory. Transféré cet été au Wellington Phoenix, dans son club d’origine qui est aussi celui de sa ville natale, Barbarouses s’est déplacé ce lundi sur le terrain de son ancien club et y a concédé une très lourde défaite (1-6). Il est à noter que Barbarouses devrait retrouver la Russie à l’été 2017 avec sa sélection, qualifiée pour la prochaine Coupe des confédérations grâce à son statut de championne d’Océanie.

Le but du week-end

Le bel enchaînement du Spartak en fin de match permet de passer le score à 3-1!

La FNL ce week-end

Les matchs aller sont terminés en FNL et le classement est extrêmement serré. A de rares exceptions près, aux différentes extrêmes du championnat, il reste très difficile de faire un pronostic pour la deuxième partie de saison.

Le Dinamo s’est bien repris en dominant, non sans mal, une très bonne équipe du Shinnik Yaroslavl 3-2, Kiril Panchenko y allant d’un doublé pour conforter sa place en tête du classement des buteurs. Le matelas des joueurs de la capitale est de nouveau de cinq points car Tosno est tombé pour la troisième fois de la saison, cette fois à Khabarovsk. C’est Arslan Katsaev qui a donné la victoire au SKA-Energiya dans les arrêts de jeu et le club de Khabarosvk est de retour à la sixième place.

Derrière, le Fakel vainqueur du Zenit-2 par 1-0, conforte sa troisième place et devance désormais le Shinnik ainsi que le Yenisey Krasnoyarsk qui s’est bien repris après sa défaite face à Yaroslavl. Les Sibériens se sont imposés 3-2 à Tyumen dans un match où les deux équipes ont fini à dix. Suivent le SKA-Energiya Khabarovsk et les deux réserves dont celle du Spartak qui est tombé 1-0 sur la pelouse du voisin Khimki.

En bas du classement, les deux relégués, Kuban et Mordovia se sont imposés ce week-end pour sortir de la zone rouge. Le Kuban Krasnodar, grâce à Spartak Gogniev, a dominé un Volgar Astrakhan à l’agonie 1-0. Le Volgar qui était encore quatrième il y a quelques semaines est désormais aux portes de la relégation. Le Mordovia Saransk a lui battu 1-0 le Spartak Nalchil, qui est de retour dans la zone rouge, grâce à un pénalty. Derrière le club kabarde, on retrouve le Sokol Saratov pourtant vainqueur 1-0 (score à la mode) de la lanterne rouge Baltika grâce à Dudolev ; puis le décevant Sibir qui a fait 0-0 face au Luch Vladivostok. 0-0 également pour l’avant-dernier, le Neftekhimik Nizhnekamsk, les Tatars ont ramené ce point de la pelouse de Tambov lors d’un duel entre promus.

La phase retour débutera dès samedi prochain avec notamment un choc entre le Dinamo Moscou et le Yenisey Krasnoyarsk.

 L’équipe-type de la rédaction

 j12

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 12 de RPL 2016-2017 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l’Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l’Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J’essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d’ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,…) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Bonjour, est-ce que Bocchetti est blessé ?

    Il avait joué tous les autres matchs du Spartak mais pas le derby.

    Et vivement le retour de Smolov pour Krasnodar effectivement.

    Merci

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a vécu BFC Daugavpils vs. FK Jelgava

C’est l’une des destinations les moins « sexy » d’Europe et pourtant, on a décidé de s’y rendre pour vous : Daugavpils ! Cette...

Fermer