Retour sur la journée 10 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 20 septembre 2017

Pour ce nouvel envol vers le football russe, la Team Russie innove en vous proposant bon nombre de nouvelles rubriques dans votre chronique hebdomadaire de la RPL. Vous vouliez absolument des news de Bazhenov avec Dolgoprudny ? Alors les voici tout comme le portrait du week-end, le retour de l’actualité de la FNL et bien d’autres!

L’affiche du week-end

Zénit Saint-Pétersbourg – Oufa : 3-0

Zenit XI: Lunev / Criscito – Ivanovic – Mammana – Smolnikov / Kranevitter (Paredes, 86e) – Noboa (Kaplenko, 82e) – Erokhin / Kokorin – Driussi (Rigoni, 64e) – Dzyuba

Oufa XI: Belenov / Jokic – Alikin – Tabidze – Zhivoglyadov – Stotskiy / Oblyakov (Vanek, 64e) – Paurevic – Zaseev (Zalatic, 75e) / Fatai (Sysuev, 72e) – Igboun

Après la victoire écrasante de Krasnodar sur la pelouse de l’Anzhi (5-1), le Zenit se devait de répondre. Et ce fut chose faite. Une belle victoire acquise sur le score de 3 à 0 face à Oufa à domicile. Quelques jours après une entame idéale en Ligue Europa (victoire 5-0 à Spokje face au Vardar), Roberto Mancini lançait un 4-3-3 relativement offensif avec le retour de Dzyuba à la pointe de l’attaque. Du côté d’Oufa, Sergei Semak, ex du Zenit, lançait un duo Fatai – Igboun en attaque.

Dzyuba allume la première brèche d’un bel enchaînement contrôle puis frappe du droit, bien repoussée par Belenov. Le Zenit domine et ouvre donc logiquement la marque grâce à Driussi à la suite d’une passe lumineuse en profondeur de Kranevitter, très bon ce week-end (1-0). La pression s’intensifie ensuite sur les buts de Belenov. Noboa s’essaie de loin. Le Zenit double la mise sur penalty. Criscito trompe le gardien adverse après une faute de la main de Zaseev qui pensait que le ballon était déjà sorti des limites du terrain (2-0). Cette décision va sûrement faire jaser quand on sait que certaines dernières décisions arbitrales en RPL ont été très vivement critiquées ces derniers temps. Le Zenit développe son jeu et contrôle admirablement la partie. Pour parachever ce succès, Kokorin, encore lui, inscrit le dernier but de ce match sur une belle combinaison à l’intérieur de la surface adverse (3-0).

Avec cette victoire, le Zenit continue son petit bonhomme de chemin en tête de la RPL. Avec 24 points, il devance Krasnodar de trois points. La défaite du Lokomotiv face à Perm permet aux coéquipiers de Criscito de prendre un peu d’avance sur l’équipe moscovite. Le prochain match du Zenit a lieu dans trois jours dans un derby attendu face au Dinamo Saint-Pétersbourg en Coupe de Russie, mais le véritable choc se déroulera le week-end prochain contre Krasnodar. Oufa, quant à lui, reste englué dans le milieu de tableau.

Les autres matchs

  • Précieux succès pour Tula. Face à un Dinamo Moscou mal en point, l’Arsenal se donne de l’air en remportant le match 1-0, but de Beljaev en début de match.
  • Le CSKA est en forme. Surprenant vainqueur à Lisbonne contre le Benfica en milieu de semaine, le CSKA a confirmé ce week-end en battant Rostov 2-0 et se replace au classement.
  • Troisième victoire de rang pour le FK Krasnodar sur la pelouse de l’Anji Makhatchakala, une équipe qui l’avait tenu en échec deux fois la saison dernière. Malgré une tactique inexistante jusqu’à l’heure de jeu, les Byki menaient déjà 2-0 (buts de Smolov et Claesson) avant le premier changement. Les entrées de Wanderson (deux buts) et du revenant Okriashvili ont parachevé le carton du FKK malgré la réduction du score anecdotique de Poluyakhtov (5-1). À noter aussi le retour du gardien Kritsyuk, blessé de longue date. Une victoire très encourageante pour les Byki juste avant la série difficile avec le Zenit, le CSKA et le Lokomotiv qui seront sur leur route lors des quatre prochaines journées.
  • Le SKA tient le coup. Deuxième nul de suite pour le club sibérien contre l’Akhmat Grozny. Score final 2-2 avec un but dans les derniers instants pour les locaux, qui commencent à accumuler les points !
  • Le Spartak craque au Petrovsky. Pourtant à 11 contre 10 et menant 2-0 à la 85ème contre Tosno, le champion en titre a littéralement craqué, encaisse deux buts en fin de match et concède donc le nul (2-2) !
  • Ural fait la surprise ! Spécialiste du match nul cette saison, le club d’Ekaterinbourg était à deux doigts de récidiver sur la pelouse du Rubin Kazan, mais s’est finalement réveillé avec un but de Bicfalvi en fin de rencontre.
  • Trois points pour l’Amkar. Ce n’était pas la victoire la plus facile à chercher cette saison, mais le club de Perm s’est imposé 1-0 sur la pelouse du Lokomotiv et en profite pour quitter sa dernière place.

Le classement

Le but de la journée

https://www.youtube.com/watch?v=7yDEz6rySZ8

49 secondes de jeu et l’Amkar Perm file déjà en tête face à un Lokomotiv Moscou qui restera muet. Une belle frappe de Gashchenkov qui permet au club de Perm de quitter la dernière place au classement.

Le XI type

L’événement marquant de la semaine

Fyodor Smolov suspendu un match de coupe européenne

Coupable d’un geste d’humeur contre l’arbitre en barrages de la Ligue Europa face à l’Étoile rouge de Belgrade, un match où la fin de rencontre avait été mouvementée et très faible en fair-play compte tenu de l’énorme pression qui régnait sur les deux équipes, Fyodor Smolov a écopé d’un match de suspension par l’UEFA pour la prochaine rencontre européenne qu’il disputera. En supposant qu’il reste à Krasnodar, qui est donc éliminé des compétitions européennes cette année, il manquerait donc, selon le résultat de la fin de saison, le match aller du deuxième tour préliminaire (C3), le match aller du troisième tour préliminaire (C1 ou C3) ou le premier match de la phase de poules (C1 ou C3).

Le joueur de la semaine

Nikita Bazhenov s’éclate en D2 Ouest

Si vous êtes amateur de football russe depuis un bon paquet d’années, ce nom vous dit peut être quelque chose. Formé au Saturn Ramenskoye, Bazhenov a disputé neuf saisons dans l’élite du football russe. Passé par le Spartak Moscou dans lequel il n’a jamais percé malgré sa vitesse et son beau but de la main en 2006 qui fera beaucoup parler, il rebondit au Tom Tomsk avec lequel il fait trois fois l’ascenseur et finit sans club à la fin 2016. Un coup dur pour l’homme aux 199 matchs pro qui décide de tenter le coup à Dolgoprudny en D2 ouest. Après avoir été licencié suite aux problèmes financiers du club sibérien, Bazhenov est revanchard et réalise un excellent début de saison avec déjà cinq buts en trois matchs disputés. Auteur d’un doublé contre la réserve du Dinamo Saint-Pétersbourg le week-end dernier, il devrait être l’homme fort d’un club qui souhaite jouer les premiers rôles.

Le portrait de la semaine

Le FK Syzran-2003

Pour cette nouvelle rubrique de votre rendez-vous hebdomadaire, nous allons vous présenter brièvement le Syzran-2003. Membre de la D2 zone Oural-Volga, ce club est l’un des tous derniers survivants des équipes représentants des villes russes de moindre importance (seul le sud de la Russie a réussi a conserver la plupart de ces petites équipes). Et on peut dire que Syzran le fait bien avec sa deuxième place actuelle en championnat. Il s’agit de la septième saison à ce niveau pour le club, créé il y a quatorze ans et qui a su franchir les étapes une à une, avec d’abord le championnat de l’Oblast de Samara puis la D3 Volga pour passer enfin professionnel. En 2015, Syzran a même atteint les huitièmes de finale de la Coupe en éliminant Rostov (3-0 !) avant de tomber contre le Gazovik.

Si l’histoire de ce club n’est pas riche, ses performances sont un symbole dans une Russie qui voit son football professionnel mourir doucement pour se cantonner seulement à certaines grandes villes. Alors qu’à Syzran, le petit stade Kristall (2 070 places) est bien souvent plein, malgré les horaires très peu commodes de cette division.

Syzran, un club à suivre, et pourquoi pas dès cette saison pour l’accession (en tout cas sportivement) en FNL !

Qu’est-il devenu ?

La Team Russie a le plaisir d’annoncer l’apparition à partir d’aujourd’hui de cette section qui sera destinée à donner des nouvelles générales sur ce qu’il est advenu d’un ancien pensionnaire de la RPL. Le premier homme choisi pour cette nouvelle rubrique est le Sud-Coréen Kim Dong-jin.

Les relations entre la Russie et la Corée du Sud en football sont assez récentes, le premier match international entre les deux sélections ayant eu lieu en 2013 en amical avant la triste rencontre de la Coupe du Monde 2014. Au niveau des transferts de joueurs entre les deux pays, il n’y a eu que peu de choses, mais l’ancien international Kim Dong-jin avait rejoint le Zenit Saint-Pétersbourg en 2006, suivant l’entraîneur Dick Advocaat (qui avait entraîné la Corée du Sud lors du Mondial 2006) et son compatriote Lee Ho. Il avait participé à la victoire historique du Zenit Saint-Pétersbourg en Coupe UEFA 2008. Suite à l’échec d’un examen médical en janvier 2010, le club a dû lui résilier son contrat.

Kim Dong Jin sous les couleurs du Zénit. ©Alchetron

Kim Dong-jin est alors retourné en Corée du Sud où il a évolué avec le Ulsan Hyundai en 2010 et le FC Séoul en 2011, où il ne réalise que neuf apparitions. Il s’expatrie de nouveau de 2012 à 2015, restant ce coup-ci dans la zone Asie. En 2012, il rejoint le Hangzhou Greentown, club de première division chinoise, où il retrouve un meilleur temps de jeu et participe à deux saisons entières à l’issue desquelles son club termine dans le ventre mou. Il rejoint ensuite la Thaïlande et l’un de ses deux clubs phares, le Muangthong United (l’autre est le Buriram United) pour lequel il marque notamment deux buts. La saison 2014 est décevante pour le club thaïlandais que Kim Dong-jin ne peut empêcher de terminer cinquième (pire résultat depuis l’accession au plus haut niveau en 2009) et de se faire très vite éliminer de la Ligue des champions de l’AFC.

La saison 2015 sera bien meilleure, Muangthong terminant dauphin du championnat. Kim Dong-jin retourne par la suite en Corée du Sud et dispute la D2 sud-coréenne 2016 avec le Séoul E-Land qui échoue, à seulement deux buts marqués, aux barrages de promotion. Il est actuellement sous contrat en 2017 avec le Kitchee, qui vient de commencer la saison 2017-2018 du championnat d’Hong Kong avec deux victoires et un nul en trois matchs. Son club est qualifié pour la phase de poules de la Ligue des champions de l’AFC 2018.

L’actu FNL

Tom Tomsk – Spartak-2 (1-2)

Match de milieu de tableau entre le 10e et le 12e de FNL. Le Spartak 2 ouvre la marque à la 15e minute grâce à Poluboyarinov qui profite d’un superbe travail de Sambu dans l’axe en la jouant altruiste. Les hommes de Gunko peuvent s’estimer heureux de marquer sur leur toute première occasion du match. A l’inverse, Tom effectuait un bon début de match sans pouvoir trouver la faille. Ils la trouvent quelques minutes après l’ouverture du score sur une belle chevauchée de Puljic qui trompe Tereshkin en envoyant le ballon entre ses jambes.

Tom mène par la suite quelques actions intéressantes mais n’inquiète pas le gardien adverse, au contraire des Rouge et Blanc qui mettent Shafinskiy à contribution. L’entrée en second période de Nimeli et Rudenko renforce la ligne offensive bien garnie par Sakala et Sambu et permet ainsi de mettre le danger devant. Cela paie à la 80e grâce à une tête de Sakala ! Le Spartak-2 continue de bien voyager en prenant les points à l’extérieur alors que Tom n’arrive pas à retrouver les chemins des trois points, restant sur une série de 7 matchs sans victoire…

Olimpiets – Yenisey Krasnoïarsk (0-2)

Match a priori déséquilibré entre l’avant-dernier et le premier de FNL. Les hommes d’Alenitchev ne mettent pas beaucoup de temps avant de prendre les devants dans ce match. Dès la 7e minute, suite à un corner côté droit, le pauvre Ganiev prolonge le ballon dans son propre but. Serderov ne manque pas l’occasion de doubler la mise en trompant Borodjiko à la 29e en face à face.

Le gardien de l’Olimpiets évite plusieurs fois à son équipe de sombrer durant le reste du match. Il faut plus pour mettre à mal cette bonne équipe de Yenisey qui surfe sur une belle dynamique de 8 victoires en 9 matchs ! Nizhny Novgorod peut se faire du souci en devenant lanterne rouge…

Kuban – Fakel Voronezh (2-2)

Match important pour Kuban qui ne comptait qu’une victoire sur les neuf derniers matchs. Pour Fakel, la nouvelle saison ne ressemble en rien à l’année dernière…

Kuban a la bonne idée de prendre les devants avec deux buts grâce à Aleynik (20e) et Gogniev (34e). Peu inventifs devant et très friables derrière, Fakel se fait donc punir logiquement. Mais les hommes de Gusep ont la bonne idée de réduire la marque avant la mi-temps grâce à Serdyuk qui, après avoir touché le poteau, doit s’y reprendre à deux fois pour la mettre au fond.

En deuxième période, Fakel recolle rapidement au score à la 50e grâce à Michurenkov, auteur d’une jolie tête qui trompe Moskaelenko. Le Fakel aurait pu remporter la rencontre en étant un peu plus précis dans la finition, mais le score en reste là. Une mauvaise opération pour Kuban qui stagne au classement, à deux longueurs de la relégation…

La FNL en bref…

Le Krylia Sovetov poursuit son chemin de belle manière en se défaisant du Baltika 3-0. Le match face à Yenisey lors de la prochaine journée nous promet une belle confrontation entre les meilleures équipes du début de saison.

Le Dinamo SPB s’est lui défait de Tyumen à domicile 2-0, prenant 3 points sur son poursuivant, le FC Tambov qui n’a pu faire qu’un nul face à Khimki (1-1).

L’équipe Footballski Russie


Image à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 10 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 6 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

3 Commentaires

  • J’étais à CSKA – Rostov ce weekend et Golovin, c’est quand même vraiment très, très fort. Ca pourrait (enfin !) être la saison de l’explosion cette année.

  • en FNL superbe victoire du Volgar 2-0 contre Orenburg (qui est pourtant vraiment pas dégueu depuis le début de saison), doublé de Kalinin. Peut-être la plus belle victoire des joueurs d’Astrakhan depuis le début de saison (généralement spécialistes des succès étriqués ou tirés par les cheveux).

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#2 Le football dans les républiques de Russie : La république du Bashkortostan

Voici une nouvelle série de courtes cartes postales sur Footballski. Nous partons découvrir les républiques qui composent la Fédération de...

Fermer