Retour sur les barrages aller de la Ligue des Champions 2015/2016

C1DRAW
Thomas Ghislain
Thomas Ghislain - Publié le 20 août 2015

La poule aux œufs d’or est en ligne de mire. Avant ça, une double confrontation qui sent la poudre mais qui assure de toute façon un hiver européen. Certains goûteront aux plantureux droits TV du mardi et mercredi soir, tandis que les éliminés tenteront de se faire une place au soleil le jeudi soir, et d’imiter le Dnipro. Retour sur les matchs aller des barrages de la Ligue des Champions !

 

Astana (KAZ) 1 – 0 APOEL (CYP)astanaapoel

 

Grosse ambiance à l’Astana Arena pour ce premier match de play-off de Champions League. On sent dès le début de la rencontre les Kazakhs capables de l’exploit. Pourtant, ils font face à une formation chypriote rodée à ce genre de confrontation mais dès l’entame ce sont les petits poucets qui mettent du rythme. On les sent plein d’envie alors que les Chypriotes ne sont pas encore au point à une semaine de la reprise de leur championnat national. Dès la 3ème minute, Nuserbayev se crée la première occasion du match via une tête au premier poteau. Dix minutes plus tard, De Vincenti aurait pu (dû) être récompensé d’un pénalty mais Monsieur Kassai ne vit rien d’illicite et dans la minute qui suivit, les hôtes du jour ouvrirent la marque par l’entremise de Dzholchiev sur un excellent centre de Foxi. Le remuant ailier centre-africain allait se révéler être un véritable cauchemar pour Mario Sergio, son opposant direct. La suite du premier acte fut marquée par une possession stérile et sans inspiration d’ « O Thrylos » (La légende) suivi de contre-attaques redoutables côté Kazakhs. A la reprise, les Chypriotes remontèrent sur le terrain avec d’autres intentions mais ne purent trouver le chemin des buts. Au contraire, les Kazakhs après avoir laissé passer l’orage auraient même pu revendiquer un deuxième but grâce à un Foxi des grands soirs à la baguette. Le retour s’annonce chaud mais ouvert à Nicosie. Les Chypriotes devront tout de même montrer plus d’envie s’ils veulent participer une 5ème fois dans leur histoire à la phase de poules de la C1. Les Kazakhs, pour leur part, sont bien placés pour marquer l’histoire. Ils ont montré qu’ils étaient solides et organisés. Avec leur enthousiasme, ils seront capables de faire mal au match retour.

 

dinamozagreb Skënderbeu Korçë (ALB) 1 – 2 Dinamo Zagreb (CRO)skenderbeu

 

Ce 19 aout 2015 résonnait comme un jour historique pour l’Albanie et le Skënderbeu Korçë. Premier club albanais à atteindre les barrages de Ligue des Champions, la ville d’Elbasan était prête à soutenir les héros du pays. Pourtant, dès l’entame du match, ce sont les Croates qui se montrent les plus dangereux avec deux grosses occasions dans les dix premières minutes. Les situations dangereuses s’enchainent pour les Croates, entrecoupé par quelques actions albanaises, mais ce sont bien ces derniers qui ouvriront la marque à la 37e minute de jeu. Suite à un coup franc bien placé, la légende Bledi Shkëmbi enroule parfaitement son ballon pour tromper le Portugais Eduardo. S’ensuit une nouvelle vague d’attaques des joueurs du Dinamo avec pour délivrance cette 66e minute et le but égalisateur de l’Algérien Soudani, très remuant sur le front de l’attaque. Saluons également le très bon de Pjaca, auteur de la passe décisive sur ce but. Les minutes continuent de défiler et la physionomie du match, elle, ne change pas. Le Dinamo Zagreb domine très largement les débats et se procure un nombre incalculable d’occasions dans les dix dernières minutes du jeu jusqu’au magnifique but de Josip Pivaric dans les derniers instants du match. Le Dinamo Zagreb a joué à se faire peur mais prend une sérieuse option sur une future qualification en Ligue des Champions.

 

shakhtarRapid (AUT) 0 – 1 Shakhtar (UKR)rapidvienne

 

L’Ukraine devrait encore être une destination piège cette saison en Champion’s. Si l’on ne sait pas encore comment le Dynamo Kiev, l’autre club engagé dans la compétition, réagira au test continental, on sait déjà ce que mettent les joueurs du Shakhtar dans leurs matches européens. De l’impact physique derrière et au milieu, de la créativité et de la maîtrise technique devant. Un cocktail parfaitement dosé entre maturité et talent. Il faudra être fort pour les embêter.
Hier, les valeureux joueurs du Rapid de Vienne ont bien tenté de leur répondre sur l’engagement. Ils ont même envoyé Stepanenko à l’hosto mais pour le reste, ils ont échoué. Quelques occasions éparpillées entre le début de match et leur gros quart d’heure en seconde période et c’est tout. Ah non, ils ont aussi recousu un joueur à l’agrafeuse en plein match. Des hommes, des vrais.
Le club minier a, de son coté, appuyé sur l’accélérateur par à-coups et ça a suffi. Juste avant le retour aux vestiaires, Marlos réceptionna avec précision un centre de Rakitskiy, élimina son défenseur tranquille-mouquille et plaça la balle, petit filet opposé. 0-1, emballé c’est pesé. La sortie du très précieux Stepanenko rendit les choses un peu plus difficile en seconde période surtout face à la grosse poussée autrichienne mais généralement les Ukrainiens ont maîtrisé dans un contexte chaud bouillant qui en aurait fait craquer plus d’un.

 

cskaSporting CP (POR) 2 – 1 CSKA Moscou (RUS)sportingCP

 

Le CSKA Moscou retourne au stade Jose Alvalade de Lisbonne 10 ans après le sacre en Coupe de l’UEFA, depuis les deux équipes ont bien changé… enfin pas tellement puisqu’au coup d’envoi 3 joueurs ont participé à cette finale (Akinfeev, Berezutsky et Ignashevitch). Le match s’enflamme dès les premières minutes, les deux équipes jouant les offensives sans aucune retenue et c’est les Portugais qui vont ouvrir le score dès la douzième minute grâce aux recrues: Teo Gutierrez à la réception d’un ballon de Bryan Ruiz. Le CSKA aura l’occasion d’égaliser à la 27ème minute mais Seydou Doumbia va voir son penalty stoppé par Rui Patricio. Cependant, l’attaquant ivoirien du CSKA va se rattraper en fin de première période, ce dernier est à la conclusion d’un rush en solitaire et va égaliser à la quarantième minute. Le rythme est moins soutenu en deuxième période mais le Sporting va prendre le contrôle du ballon et tenter de trouver des espaces dans le bloc défensif moscovite qui semblait fébrile tout au long du match et qui va finir par craquer à la 82ème minute sur une talonnade lumineuse de Carillo qui trouve Islam Slimani, l’attaquant algérien prend le dessus sur son vis-à-vis et place une frappe croisée implacable qui donne la victoire au Sporting. Le CSKA Moscou s’en sort plutôt bien avec le but à l’extérieur et la qualification est toujours envisageable en cas de bon résultat à Moscou la semaine prochaine.

 

partizanBATE Borisov bate_borisov (BLR) 1 – 0 Partizan (SRB)

 

Au terme d’un match qui aura basculé après le carton rouge de Marko Jevtovic, le BATE Borisov a pris un avantage précieux mais loin d’être décisif avant le match retour à Belgrade dans une semaine.

La première période est très équilibrée. Les plus grosses occasions sont pour les Biélorusses, notamment sur deux têtes de Rodionov et une frappe de Polyakov, de retour après de longues semaines d’absence, repoussées par Zivko Zikovic, le gardien du Partizan. Néanmoins, les Serbes font preuve de solidité et se permettent de faire tourner le ballon par séquence, mais c’est en contre, par Andrija Zivkovic, qu’ils seront le plus dangereux. Sans conséquence. Le match change de physionomie juste avant la mi-temps, au moment où Jevtovic se fait expulser pour un second carton jaune.

En deuxième mi-temps, la possession est presque exclusivement Biélorusse. S’ils ne sont pas menaçants, les joueurs du BATE maîtrisent le match. Un seul face à face entre Zivkovic et Chernik vient perturber le calme qui règne dans la Borisov Arena. Le gardien du BATE s’impose et permet à son équipe de préserver ses cages inviolées. La délivrance arrive à la 75e minute. Sur un corner de Stasevich, Mikhail Gordeychuk, seul aux 6 mètres, vient placer sa tête pour ouvrir le score et offrir aux supporters quelques émotions qu’ils n’avaient pas pu sentir jusque-là. Un avantage que les Biélorusses garderont jusqu’à la fin du match et qu’ils amèneront avec eux à Belgrade dans un match qui promet d’être disputé.

Les matchs retour des barrages de la Ligue des Champions:

Dinamo Zagreb – Skënderbeu, mardi 25 août, 20h45.
Shakhtar Donetsk – Rapid Vienne, mardi 25 août, 20h45.
APOEL – Astana, mercredi 26 août, 20h45.
Partizan – BATE, mercredi 26 août, 20h45.
CSKA Moscou – Sporting CP, mercredi 26 août, 20h45.

 

La rédaction de Footballski

Retour sur les barrages aller de la Ligue des Champions 2015/2016
4.5 (90%) 2 votes

A propos de l'auteur

Thomas Ghislain

Thomas Ghislain

La Syldavie gagnera l'Euro 2020. Folie sur la PMAN.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
zenjov_cucaricki
Qäbälä, riche histoire entre les montagnes

Préambule Depuis la victoire héroïque du FK Qäbälä sur Apollon (1-0) qui permet au club azerbaïdjanais d’atteindre pour la première...

Fermer