Retour sur le 3e tour préliminaire retour de Ligue des Champions 2015/2016

liguedeschampions
Thomas Ghislain
Thomas Ghislain - Publié le 7 août 2015

Le couperet est tombé. Certains clubs passeront l’automne en Coupe d’Europe grâce à leur accession aux barrages de la Ligue des Champions ; d’autres devront tout faire pour passer l’écueil des barrages de la Ligue Europa pour atteindre la phase de groupes. Retour sur quelques uns des matchs qui concernaient des clubs #Footballski.

Partizan (SRB) 4-2 Steaua Bucuresti (ROM)partizansteaua

 

Le Partizan recevait le Steaua Bucarest à Belgrade pour cette phase retour des qualifications de Ligue des Champions. En ballottage favorable après un match nul un partout obtenu à Bucarest, le Partizan se met tout de suite sur les bons rails en ouvrant la marque par Babovic dès la huitième minute. Pourtant, le Steaua compte bien jouer sa chance à fond et va offrir sa meilleure prestation depuis le début de la saison. Le jeu est rapide, attrayant et bien plus agréable que ceux de leurs homologues serbes. Cette domination se concrétise par l’égalisation de Muniru trois minutes plus tard. Le jeu est toujours stelist quand Hamroun, la révélation de l’année côté roumain, marque le second but de son équipe à la 33ème minute.

À la mi-temps, le Steaua est virtuellement qualifié. Mais le retour des vestiaires est tout autre, et l’arbitre plutôt enclin à siffler en faveur des Roumains semble avoir eu un changement brusque de comportement. Celui-ci expulse Varela et offre un penalty aux Serbes… qui échoue sur le poteau de Cojocaru. Malgré tout, le Steaua est empêché de jouer avec des fautes sifflées à répétition et des cartons qui pleuvent, et même si Grégory Tadé s’est montré relativement dangereux en seconde période, le Partizan égalise par Jevtovic, puis passe devant par Zivkovic et va même crucifier le Steaua à la dernière seconde par Trujic.

Le Partizan Belgrade s’est fait peur mais se qualifie, reléguant le Steaua Bucarest en Europa League malgré un match plein des visiteurs.

milsami FC Milsami Orhei (MDA) 0-2 Skënderbeu Korçë (ALB) skenderbeu

 

Milsami se déplaçait donc à Elbasan pour disputer le match retour face au Skënderbeu Korçë, dans une bien mauvaise posture après la défaite 0-2 encaissée au match aller. Avec le retour du capitaine Cojocari au milieu et Petru Racu en compagnon de défense de Monday en l’absence de Rhaili pour suspension. Tout va commencer pour le mieux pour les Albanais avec le carton rouge du genial Andronic à la 14e minute suivi par un but du « Gerd Müller » albanais, Salihi, quelques minutes plus tard.

Le début de la seconde mi-temps va être fatal pour les Moldaves, avec quelques chaudes alertes repoussées par le grand Radu Mîtu, suivi par un marquage dégueulasse de Racu qui permet à Progni d’alourdir le score à la 55e. Milsami poussera timidement jusqu’à la fin du match mais se fera peur suite aux incursions supersoniques de Berisha sur son flanc gauche. Rien n’y fait, les Moldaves sont reversés en Ligue Europa sur ce double 2-0 et les Albanais avancent méritoirement au tour suivant.

panathinaikos Club Bruges (BEL) 3-0 Panathinaikos (GRE)clubbrugge

 

Cruelle défaite et énième élimination des Verts au même stade de la Champions League. Adieu les millions pour les Grecs qui en auraient bien eu besoin. Très mauvaise opération pour toute la Grèce qui verra encore se creuser l’écart entre l’Olympiakos (qui va engranger) et les autres qui ramasseront les miettes. Triste réalité dans le foot du XXIème siècle où l’argent reste le nerf de la guerre. Pourtant tout semblait bien commencer pour les Verts qui étaient bien en place et se montraient solides et dangereux en première mi-temps pendant que leurs hôtes brugeois passaient totalement à côté de leur sujet. Au retour des vestiaires, Michel Preud’homme réajusta son équipe sur l’échiquier et cela porta ses fruits. Malgré cela, les Grecs auraient dû mener 0-1, mais Berg fut mal servi par Lagos et ne put reprendre son centre à mi-hauteur.

Au lieu de cela, ce fut Bruges qui ouvrit la marque par l’entremise de sa classe biberon. Dierckx, auteur d’une prestation trois étoiles, centra magistralement au deuxième poteau pour Cools qui repris victorieusement de la tête. Quatre minutes plus tard, l’arbitre suédois de la rencontre accorda un coup franc généreux mais dangereusement bien placé à l’entrée du grand rectangle, pour les Brugeois. Du pain bénit pour Vazquez qui, bien aidé par la déviation de Wemmer, trompait un Kotsolis complètement médusé. Le sort s’acharnait contre les Grecs qui trouvèrent le montant brugeois sur une tête de Karelis, toujours aussi remuant. C’en était fini des espoirs du PAO qui sombra totalement et le jeune Oulare enfonça encore le clou en fin de rencontre pour porter le score à un 3-0 bien tassé et sévère aux vues de la physionomie de la rencontre. Les Verts tenteront de se qualifier pour les poules de l’Europa League et récupérer les clopinettes promises aux participants de la C3.

cska Sparta Prague (CZE) 2-3 CSKA Moscou (RUS)sparta_praha

 

L’un des chocs de la journée n’aura absolument pas déçu. Après un match aller ouvert et qui laissait encore de l’espoir pour les deux clubs, le match retour commença bien mal pour les Russes… pourtant c’est bien le CSKA qui se qualifie grâce à une remontée fantastique.

Menant 2-0 dès les premières minutes de jeu grâce au tchèque Ladislav Krejci et à la recrue Kehinde Fatai, le Sparta Praha se voyait déjà un pied en barrage de Ligue des Champions. Dans une mi-temps mal engagée et très poussive pour le CSKA Moscou, l’espoir viendra d’un homme: Ahmed Musa. Buteur à la 34e minute en prenant de vitesse une défense tchèque bien trop laxiste, le Nigérian continua de martyriser la défense tchèque par sa vitesse en égalisant dès le début de la seconde mi-temps. Assommés, les Tchèques laissent jouer et montreront un visage bien loin des premières minutes du match. Une situation qui ne s’améliorera pas suite à l’expulsion sévère de Matejovsky. A dix contre onze, la dernière demi-heure sera à sens unique pour le CSKA Moscou qui confirmera sa qualification grâce à un but splendide d’Alan Dzagoev.

 

videotonBATE Borisov bate_borisov (BLR) 1-0 Videoton (HUN)

 

Pas de surprise, le favori l’a emporté et logiquement. Les Hongrois n’ont même pas essayé de marquer et c’est donc tout naturellement que leurs adversaires biélorusses se sont imposés, sans paniquer, sur la plus petite des marges.

Disons-le-nous tout de suite : ce ne fut pas un match très passionnant. C’est souvent ce qui se passe lorsqu’une seule équipe décide de jouer. On a vu Bernard Casoni très énervé sur son banc tout au long du match. A chaque fois que la caméra se plaçait sur le technicien français, on le voyait pester sur ses joueurs, une preuve peut-être que son club n’était pas venu pour proposer la bouillie de football qu’ils ont produit mercredi soir. Branislav Danilovic, le gardien de Videoton, a gardé le club hongrois dans le match en repoussant les diverses tentatives de Rodionov, Gordeychuk et Karnitski mais n’a rien pu faire à la 82e minute sur la belle tête de Nemanja Nikolic sur un centre de Maxim Zhavnerchik.

Le carton rouge de Kees Luijckx à l’heure de jeu n’a certes pas aidé, mais Videoton a confirmé son début de saison chaotique et c’est logiquement que le club est éliminé. Le BATE, lui, s’assure huit matchs européens supplémentaires et continue de s’affirmer comme l’une des valeurs sûres dans nos contrées.
.

plzen Viktoria Plzen (CZE) 0-2 Maccabi Tel-Avivmaccabi (ISR)

 

Après un match aller relativement bien négocié, le Viktoria Plzen accueillait les Israéliens du Maccabi dans leur Doosan Arena. Supérieur sur le papier, les hommes de Miroslav Koubek sont complètement passés à côté de leur match laissant aux Israéliens le contrôle du jeu. Extrêmement fébriles, les Tchèques ont redonné de l’espoir au Maccabi à la 76e minute de jeu suite à penalty transformé par l’attaquant israélien Eran Zahavi. C’est d’ailleurs ce même Eran qui doublera la mise quelques minutes plus tard afin de donner un avantage certain au Maccabi grâce à ces deux buts à l’extérieur.

Malgré un sursaut d’orgueil des Tchèques et une multitude d’occasions durant les dernières minutes, ils n’auront jamais réussi à renverser la tendance et se voient déjà éliminés de la coupe aux grandes oreilles. Une déception qui reflète les regrets du coach du Viktoria Plzen qui a notamment pointé du doigt les erreurs individuelles de deux de ses défenseurs les plus expérimentés qui ont amené les deux buts israéliens.

 Ajax Amsterdam (NED) 2-3 SK Rapid Viennerapidvienneajax (AUT)

 

Gros outsider lors du tirage, le Rapid poursuit son rêve européen en ayant profité des largesses de la défense néerlandaise. « Nous avons superbement performé, affirme Louis Schaub. Il va nous falloir deux ou trois nuits pour réaliser. » De la Wiener Wahnsinn, la folie viennoise, quand, en pleine nuit, des milliers de supporters du Rapid sont venus accueillir leurs héros à l’aéroport.

Pour une équipe sans grande expérience à ce niveau de compétition, le Rapid a bien géré son affaire. Après un 2-2 inespéré récolté à l’aller et une victoire face à Salzburg entre les deux matchs européens, les Autrichiens ont eu le bonheur d’ouvrir rapidement le score grâce à l’inévitable Robert Beric qui reprend au deuxième poteau un centre de Stangl à la suite d’une belle action. Le coup de grâce viendra par l’intermédiaire du jeune Louis Schaub, 20 ans, sur une frappe déviée du pied gauche juste avant la mi-temps. Comme à l’aller, le visiteur mène 2-0 à la mi-temps. Comme à l’aller, l’équipe qui reçoit recollera.

D’abord par Milik en début de seconde période. Le Polonais reprend de volée un centre de Dijks et bat Novota qui ne peut rien faire. Sans imagination jusque-là et sans rythme, l’Ajax va bénéficier du soutien du public et de l’entrée de Nemanja Gudelj. L’ancien joueur de l’AZ égalise d’ailleurs à un quart d’heure de la fin. On pense à ce moment-là que le destin du match est celé et que l’avantage est Néerlandais. Que nenni ! Louis Schaub, encore lui, vient placer une superbe frappe du gauche dans la lucarne à la suite d’une superbe action collective avec notamment Beric à la remise de la tête. Avec deux buts à marquer, les Néerlandais sont résignés. Les Autrichiens, qualifiés, peuvent savourer. Quel match !

Les autres résultats de nos clubs :

APOEL Nicosie (CYP) 0-1 Midtjylland (DEN)
Shakhtar Donetsk (UKR) 3-0 Fenerbahçe (TUR)
FC Bâle (SUI) 1-0 Lech Poznan (POL)
Qarabag (AZE) 0-0 Celtic (SCO)
Astana (KAZ) 4-3 HJK (FIN)
Molde (NOR) 3-3 Dinamo Zagreb (CRO)
Malmö (SUE) 3-0 Salzbourg (AUT)

Le tirage au sort des barrages:

C1DRAW

 

La rédaction de Footballski

Retour sur le 3e tour préliminaire retour de Ligue des Champions 2015/2016
4 (80%) 1 vote

A propos de l'auteur

Thomas Ghislain

Thomas Ghislain

La Syldavie gagnera l'Euro 2020. Folie sur la PMAN.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le gratin Kairat Almaty

Jour d'Europa League oblige, la rédaction est aux acquêts prête à supporter son club fétiche. Pourtant, si l'on écrit cette...

Fermer