On a discuté avec des supporters de Gorica, club filiale de Parma

Gorica, Majcen, Slovénie, football slovène, prva liga, plts
Tristan Trasca - Publié le 30 avril 2014

Lors de notre dernier article sur les matchs de Coupe, nous avions été surpris par le nom des buteurs du club de Gorica. Cela nous a amené à découvrir que le club était devenu une filiale du Parma AC et on avait envie d’en savoir plus. Du coup, on a posé quelques questions à Jakob et Nejc, supporters d’un club qui se situe à quelques kilomètres de la frontière italienne.

« Est-ce que Gorica est un club très populaire en Slovénie ?

– Pas plus que cela. Au début des années 2000, oui. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, seulement les habitants de la région soutiennent le club.

Gorica a justement eu une très bonne période au milieu des années 2000. Qui étaient l’entraîneur et les meilleurs joueurs à l’époque ?

– Notre entraîneur était Pavel Pinni et les meilleurs joueurs de l’époque étaient Valter Birsa (vous devez le connaître, il joue au Milan AC et il me semble qu’il a joué la Ligue des Champions avec Auxerre aussi), Mladen Kovacevic (très grand talent mais malheureusement il a connu de nombreuses blessures) et Miran Burgic (il a marqué 30 buts en 65 matchs à Gorica puis est parti à l’AIK). Je pense qu’ils ont été les trois meilleurs joueurs du club. »

birsa gorica

Birsa, sous les couleurs de Gorica, avant de signer à Auxerre

De 1995 à 2000, Gorica a toujours fait partie du top 3 du football slovène. Gorica a notamment accroché son premier titre de champion de Slovénie en 1996. Mais la plus belle période de l’équipe reste de 2004 à 2006 où le club a enchaîné trois titres de champion de suite. En 2005-2006, l’équipe était menée par un superbe duo Birsa-Burgic (19 et 24 pions respectivement cette saison-là).

« Est-ce que Maribor est votre plus grand rival ?

– Ah non, pas vraiment. Nous ne sommes pas de la même région et au temps de notre splendeur, ce n’était qu’un club de milieu de tableau.

Quelles étaient les raisons des performances très moyennes de ces dernières saisons (deux fois 5è puis 6è la saison dernière) ?

– Principalement financières. Notre sponsor principal HIT (casinos) n’a pas renouvelé son contrat avec le club donc notre budget est passé d’un million et demi d’euros à 200 000. Beaucoup de joueurs sont partis dans d’autres clubs et la plupart des joueurs qui sont restés provenaient de notre centre de formation. Vous savez ce qu’on dit : no money, no funny.

Hmmm, je crois que Gorica sera toujours notre Gorica. Mais il y a une grande différence entre ce que c’était avant que Parma ne débarque et ce que c’est aujourd’hui.

Comment est-ce que le partenariat avec Parma a été accueilli par les supporters?

– Certains étaient heureux parce que c’était Parma mais d’autres étaient très remontés. Je vais vous expliquer mon point de vue sur ce partenariat : Gorica était dans une très mauvaise passe l’été dernier, la pire de son histoire. Juste avant de s’effondrer, Parma est arrivé, ils nous ont donné de l’argent, de nouveaux joueurs, un nouvel entraîneur et je leur suis reconnaissant. Mais certains supporters n’étaient pas heureux puisque Parma a décidé de libérer de nombreux joueurs du club. Le meilleur buteur 2012/2013, Dejan Zigon, a été laissé libre, de même que de nombreux joueurs locaux parce que Parma arrivait avec de très nombreux joueurs et devait faire de la place.

Est-ce que vous pensez que c’est toujours « votre Gorica » avec tous ces joueurs prêtés par Parma et l’entraîneur italien ?

– Hmmm, je crois que Gorica sera toujours notre Gorica. Mais il y a une grande différence entre ce que c’était avant que Parma ne débarque et ce que c’est aujourd’hui. Gorica est réputé pour son école de football, une des meilleures en Slovénie, qui a produit de nombreux grands talents du pays. Avant, 90% des joueurs étaient de la ville, nous les connaissions personnellement, on grandissait ensemble mais aujourd’hui, c’est différent. Nous connaissons le nom des joueurs mais nous ne les connaissons pas personnellement parce que Parma a fait venir plus de 20 joueurs en prêt. »

apolloni gorica

Le reconnaissez-vous ? Luigi Apolloni, ancien international italien et défenseur de Parma

Luigi Apolloni, ancien camarade de Thuram, Micoud et consorts à Parma et finaliste malheureux de la Coupe du Monde 1994, a donc été parachuté par Parma pour prendre les rênes du club slovène. Dans son groupe, il compte une bonne quinzaine de joueurs prêtés par le club italien dont de nombreux espoirs. Dans cette liste, on retrouve notamment le petit-fils d’une légende du football italien Giampiero Boniperti. Nabil Taïder a également joué à Gorica en début de saison.

« Est-ce que vous êtes heureux de la saison actuelle ?

– Oui, nous sommes 4è en championnat. Mais j’ai le sentiment qu’après notre qualification en finale de la coupe – ce qui signifie qu’on jouera en coupe d’Europe, c’était l’objectif cette saison – plus personne n’a d’intérêt pour le championnat. Tout le monde est concentré sur la finale à venir contre Maribor le 21 mai.

Quels sont les meilleurs joueurs de l’équipe cette saison ?

– Alex Cordaz (gardien de but), Massimo Coda (15 buts, meilleur buteur du championnat) et Gianluca Lapadula (10 buts) sont les 3 meilleurs joueurs de l’équipe cette saison. Les trois joueurs sont prêtés par Parma.

Les joueurs prêtés vont rester qu’un an ou plus ?

– Ils ont tous signé pour un an mais d’après les médias, beaucoup devraient rester plus longtemps.

Comment est-ce que les anciens joueurs de Gorica ont réagi à tous ces changements ? Est-ce que certains d’entre eux sont toujours titulaires ?

– Beaucoup d’entre eux ont été envoyés dans la deuxième équipe de Gorica (NK Brda, D2 slovène) et tous ceux qui sont restés sont sur le banc hormis trois qui jouent régulièrement : Jogan, Sirok, Vetrih. Vetrih est le capitaine. Kavcic a aussi joué, il est arrivé des équipes de jeunes cette saison. Il était un des meilleurs défenseurs sur la première partie de saison avant de se blesser assez sérieusement.

Au-delà des changements sur le terrain, quel est l’impact du Parma sur la vie du club ?

– Parma a aussi amené un nouveau sponsor principal (Energy T.I Group) et a choisi un staff technique complètement nouveau (hormis l’adjoint Miran Srebrnic, légende du club). Malheureusement ils ne financent pas le centre de formation qui reste très pauvre. Gorica dispose aussi des installations de Parma pour ses stages de présaison.

Le partenariat a été signé pour combien d’années ?

– 4 ans.

Du coup, êtes-vous plus intéressés par les résultats de Parma maintenant ?

– Bien entendu, ils font aussi une belle saison. Ils sont 7è je crois, ce qui est pas mal pour un club comme Parma. »

Un grand merci à Jakob et Nejc qui gèrent la page Facebook de ND Gorica Fans.

Tristan Trasca

On a discuté avec des supporters de Gorica, club filiale de Parma
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
146ème derby entre le Partizan Belgrade et l' Etoile Rouge

Ce week end avait lieu le rendez vous tant attendu en Serbie, le match retour du Derby Eternel: Partizan Belgrade...

Fermer