On a discuté avec Christopher Lash, passionné de football polonais

Tristan Trasca - Publié le 12 septembre 2014

Sous la plume de JG Burlet, la Pologne devient un pays phare sur Footballski. Pour fêter cela, on a eu envie de discuter de football polonais avec l’excellent Christopher Lash, l’homme derrière le blog Right Bank Warsaw. Des supporters à l’équipe nationale, en passant par la corruption, l’Ekstraklasa et le Polonia Varsovie, interview fleuve à déguster.

« Comment est né ton intérêt pour le football polonais et comment cette passion s’est-elle développée ?

En fait, j’ai été fasciné par la Pologne et la culture polonaise depuis quelques temps déjà. Je suis venu en Pologne une première fois en 2003 pour enseigner l’anglais et depuis, bien qu’ayant vécu dans mon pays l’Angleterre entre 2006 et 2010, je suis resté en contact constant avec la culture polonaise. Jusqu’à 2012, je n’étais pas vraiment intéressé par le football polonais mais j’ai commencé un blog sur l’Euro et j’ai voulu continuer à écrire sur le football polonais, une fois cette compétition terminée. Le blog a connu un certain succès, et je me suis pris au jeu. Je pense que le football polonais est un bon moyen de comprendre le pays. Je dis avec humour qu’à travers le football, j’enseigne la Pologne aux gens et à travers la Pologne, j’apprends le football aux gens.

Ekstraklasa

Comment est-ce que tu situes le championnat polonais à l’échelon européen ?

Je dirais qu’il est au milieu de la hiérarchie. L’Ekstraklasa est plus forte que les ligues baltes ou de Hongrie – en termes de salaires, budgets – mais reste plus faible que les grands championnats de l’Ouest. Les gens en Pologne sont très critiques sur le championnat. Il n’est pas exceptionnel mais cela s’améliore lentement, que ce soit au niveau de la qualité de jeu ou dans la manière de promouvoir le championnat au niveau commercial.

Pourquoi devrait-on s’intéresser à l’Ekstraklasa ?

Hmm, c’est une question difficile. C’est un goût qu’on acquiert avec le temps mais je dirais qu’en premier lieu les supporters sont fascinants. Il y a souvent de supers tifos aux matchs, et la politique de protestation est très intéressante. Les Ultras polonais sont orientés un peu trop à droite pour moi, mais ils présentent un beau spectacle de fond pour le football polonais.

Deuxièmement, il y a eu de nombreux très beaux stades construits dans le pays ces dernières années donc les matchs sont joués dans des arènes modernes.

Troisièmement, il y a de bons joueurs dans ce championnat. Parmi mes préférés en ce moment, il y a le très talentueux milieu offensif bosnien du Wisła Cracovie Semir Stilic, qui tire de merveilleux coups-francs et offre des passes savoureuses. C’est toujours un plaisir de le voir jouer. Mon coup de cœur actuel est Filip Starzyński du Ruch Chorzów, autre milieu offensif qui a activement participé à la tentative de qualification du Ruch en Europa League. Michał Żyro est un autre excellent joueur, qui a été une révélation des 7 derniers mois. Il sera certainement vendu à l’étranger pour une somme importante bientôt.

Filip Starzynski

Filip Starzynski

Comment vois-tu cette nouvelle saison ? Le Legia est-il toujours au-dessus ?

Wisła et Górnik ont bien débuté mais je ne les vois pas passer devant le Legia pour le titre. Ils ont le plus gros budget et un effectif très conséquents pour nos standards en Ekstraklasa. Ils seront leur principal adversaire pour conserver leur titre.

Y a t-il de jeunes espoirs que le public français devrait suivre ?

Żyro (21 ans) et Starzyński (23) sont relativement jeunes. J’aime aussi le latéral gauche du Ruch Daniel Dziwniel (22 ans) qui arpente continuellement son couloir gauche. On attend de grandes choses du buteur de Lech Poznań Dawid Kownacki (17 ans) mais il a encore le temps de grandir, j’ignore s’il sera souvent utilisé cette saison.

J’ai entendu dire qu’il y avait un nouveau système avec des playoffs depuis la saison dernière. Comment est-ce que cette nouveauté a été accueillie ?

Les gens sont dubitatifs. Cela a été accepté mais je ne pense pas que cela tiendra très longtemps. C’est un peu trop fantaisiste.

Legia et l’Europe

L’Europe a été choquée par ce qui est arrivé au Legia. Comment cette actu a-t-elle été traitée par les médias polonais ?

Tout le monde a été emporté par ses propres émotions. Avec notamment le hastag #Letfootballwin. Beaucoup ont traité ce problème comme une cause nationale, j’ai trouvé la réaction des Polonais un peu excessive pour être honnête. Effectivement, la punition était très dure mais c’était la faute du Legia et non pas celle du Celtic ou de l’UEFA. Je pense que le Legia a gagné la guerre médiatique cependant.

Beaucoup de fans polonais n’aiment pas le Legia mais même ceux-ci semblaient supporter le Legia pendant cette période. C’était une nouveauté.

Pourquoi est-ce qu’aucun club polonais n’est parvenu à se qualifier en C1 depuis quasiment 20 ans ?

Les causes sont multiples. La corruption prégnante à la fin des années 1990, la mauvaise gestion des clubs – trop de dépenses et pas de plans à long terme – mais également un manque d’investissement dans le football ici. Je pense que le Legia devrait pouvoir se qualifier la saison prochaine, s’ils ne perdent pas trop de joueurs l’été prochain.

Est-ce que tu penses que le Legia et les autres clubs polonais pourraient surprendre en Europa League cette année ?

Je pense que le Legia sera bien meilleur que l’an dernier. Ils semblent plus confiants et tout simplement meilleurs. Je pense/espère qu’ils sortiront de leur groupe. Après cela, qui sait ?

 

Fans

Est-ce que les supporters polonais font partie des meilleurs d’Europe selon toi ?

Je pense qu’ils sont vraiment bons, bruyants et créatifs. Ils se comportent un peu comme des enfants cependant quand les choses ne tournent pas en leur faveur, boycottant des matchs pour de très petits problèmes. Mais de nombreux ont des tendances d’extrême-droite, ce qui me rend assez mal à l’aise.

Tifo des supporters du Legia

Tifo des supporters du Legia

Quelle est la “manière polonaise” de supporter une équipe ?

Les tifos, les chants tout au long du match mais aussi une manière hiérarchisée d’organiser les choses. Cela veut dire que ceux en haut de la hiérarchie dictent souvent l’attitude à adopter à ceux qui sont en bas de la hiérarchie. Mais en tant que spectacle visuel et oral, c’est assez époustouflant.

Est-ce qu’il y a toujours des hooligans dans les stades polonais ?

Les incidents liés au hooliganisme ont grandement diminué ces dernières années. Les nouveaux stades permettent à la police et à la sécurité de mieux contrôler la situation. Il y a encore des incidents, comme lors du Legia-Jagiellonia Białystok l’an dernier quand les fans du Legia ont cassé une barrière pour aller dans la tribune adverse. Il y a aussi beaucoup de fights organisés en dehors des matchs. En général cependant, aller voir un match est bien moins dangereux que ce qui peut être écrit dans la presse. Ce n’est pas dangereux en fait.

Est-ce que tous les clubs bénéficient d’un socle solide de supporters ?

Il y a différents clubs avec un grand nombre de supporters (Legia, Wisła, Lech, Widzew Łódź, Ruch Chorzów, etc) mais aussi de nombreux clubs dans les premières divisions avec un petit nombre de supporters. Ces clubs ont connu le succès uniquement grâce à l’argent de leurs propriétaires ou grâce aux subventions des villes et gouvernements locaux. Le meilleur exemple reste Podbeskidzie Bielsko-Biała.

Euro 2012

Est-ce que le fait de recevoir cet Euro a été positif pour la Pologne ?

Je pense que oui. C’était magnifique d’avoir cette compétition ici, et les « fan zones » ont très bien marché. Pour une fois, le football était vu sous un angle positif en Pologne et pas seulement sous l’angle hooliganisme/corruption. Malheureusement la Pologne est sortie très tôt de la compétition.

L’équipe nationale

On a l’impression que la Pologne est en dessous des attentes. Est-ce également le ressenti des Polonais envers leur équipe nationale ?

Absolument, tout le monde est très critique envers leur sélection malheureusement. Les Polonais peuvent très négatifs même dans les moments les plus positifs, et leur cynisme à l’égard de leur équipe nationale est incroyable.

Quelle est ton opinion sur la phase de qualification à venir pour l’Euro 2016 ?

Je pense qu’ils ont de bonnes chances de passer, au vu du groupe et du nombre d’équipes pouvant se qualifier. Cela dit tout dépendra de la force mentale des joueurs car sur le papier, je pense qu’ils en sont largement capables.

Penses-tu que Boniek soit un bon président pour la Fédération ?

Boniek est un personnage étrange à plus d’un titre. D’un côté, son PZPN (équivalent FFF) est bien plus ouvert que sous la précédente mandature de Lato – ils sont actifs sur Twitter, publient beaucoup de vidéos sur YouTube et travaillent avec de jeunes journalistes intelligents et plein d’avenir.

D’un autre côté, il y a encore beaucoup de corruption parmi les acteurs locaux et le PZPN ne semble pas s’emparer suffisamment du problème. En outre, Boniek est plutôt un émotif et parle souvent avec le cœur, je ne suis pas sûr que ce soit un bon trait de caractère chez un président de fédération nationale de football.

Boniek, ancien coéquipier de Platini à la Juve, s'essaye aussi au costume

Boniek, ancien coéquipier de Platini à la Juve, s’essaye aussi au costume

En parlant de corruption, des rumeurs courraient il y a quelques années. Cela fait-il partie du passé ou est-ce encore un problème aujourd’hui ?

C’est toujours en filigrane. L’Ekstraklasa est propre désormais mais des rumeurs de corruption subsistent dans les niveaux inférieurs, notamment à l’approche de la fin de saison lorsque les clubs se mettent à gagner ou perdre comme par enchantement. Je pense que cela s’améliore cependant.

Crois-tu que la Pologne fasse ce qu’il faut pour former de nouvelles générations de joueurs ?

La Pologne gâche beaucoup trop de jeunes talents. Les réformes passent petit à petit néanmoins beaucoup de journalistes en critiquent le rythme, jugé trop lent. Peut mieux faire, en somme.

Des clubs comme le Legia Varsovie ou le Lech Poznań devraient être les fers de lance de l’éclosion de jeunes joueurs selon moi, ils sont ambitieux et relativement stables financièrement. J’espère que la Pologne verra bientôt de futurs cracks sortir de ses rangs.

Les Polonais en France

La Ligue 1 est-elle populaire en Pologne ? Peut-on la voir à la télé ?

Il y a quelques initiés qui regardent la L1 mais je dirais que les ligues anglaises, allemandes et espagnoles sont les plus regardées et de loin.

Kamil Grosicki et Dominik Furman évoluent actuellement en France. Quelle est leur cote dans leur pays ?

Grosicki est très rapide mais je ne pense pas qu’il ait une bonne vision du jeu – d’ailleurs il n’est pas régulièrement sélectionné en équipe nationale. Furman reste très apprécié mais il a besoin de jouer en équipe première, ce qui n’est pas toujours le cas à Toulouse. A mon avis, il doit probablement quitter le club.

Krychowiak a quitte Reims cet été. Comment la Pologne l’évalue-t-il même s’il n’a jamais joué au pays ?

Krychowiak est un joueur très talentueux. Ici tout le monde est très satisfait qu’il ait choisi de rejoindre un grand club comme Séville. Il joue un rôle primordial dans l’entrejeu Polonais et devrait s’installer durablement comme un pilier de sa sélection.

Krychowiak, un des patrons du renouveau polonais

Krychowiak, un des patrons du renouveau polonais

Experience personnelle du foot polonais

Je sais que tu aimes suivre l’actualité des divisions inferieures. Trouves-tu cela spécial en Pologne, ou est-ce comme partout en Europe ?

J’apprécie juste les déplacements pour voir les matchs, en fait je ferais pareil ailleurs. C’est une bonne manière de comprendre les communautés locales.

Quel stade préfères-tu en Pologne et pourquoi ?

Je n’en connais pas beaucoup à vrai dire ! Sans surprise je dirais le Stade National, je le trouve plaisant, avec de beaux angles de vues. Il est utilisé pour plusieurs évènements intéressants, au fond c’est ce à quoi un stade moderne doit ressembler.

Quel est ta plus forte émotion liée au football polonais ?

En fait, en ayant particulièrement suivi le football polonais depuis 2 ans seulement je n’en ai pas vécu tant que ça. En tant que supporter du Polonia Varsovie, le 2ème club de la capitale, je répondrais le dernier match avant leur banqueroute en mai 2013. Il y avait tant d’émotion sur le terrain ce jour-là, mais aussi une grande communion en dehors et un fort sentiment d’appartenance. Une formidable expérience.

Quel a été le match le plus mémorable que tu aies vu dans un stade polonais ?

Peut-être le match de qualification pour la Ligue Europa il y a quelques semaines, entre le Ruch Chorzów et le Metalist Kharkiv. Le match s’est joue à Gliwice car le terrain à Chorzów n’était pas en état. Les fans du Ruch se sont appropriés le stade et n’ont jamais arrêté de chanter. J’ai vraiment apprécié l’atmosphère du match, même sans aucun but à se mettre sous la dent. »

JG Burlet & Tristan Trasca

Un grand merci à Chris pour ses réponses et pour compléter cette interview, vous pouvez lire sa prose:

  1. Sur les hooligans lors de Legia-Jagiellonia: http://rightbankwarsaw.com/2014/03/02/a-dark-night-for-polish-football-legia-warsaw-vs-jagiellonia-bialystok-2-march-2014/
  2. Sur le dernier match du Polonia: http://rightbankwarsaw.com/2013/05/31/polonia-warsaw-an-emotional-goodbye/
  3. Sur le match d’Europa League du Ruch Chorchow: http://rightbankwarsaw.com/2014/08/22/under-the-radar-ruch-chorzow-and-the-europa-league/
On a discuté avec Christopher Lash, passionné de football polonais
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Ombres et lumière du football kosovar

Le week-end dernier, le public kosovar a pu trouver pléthore de matchs dans la région de Prishtina pour rassasier sa...

Fermer