Ligue Europa 2017/2018 : Premier tour de qualification aller

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 30 juin 2017

Enfin ! Ca faisait quelques semaines qu’on attendait son retour et plutôt quelques mois qu’elle se privait de son ingrédient magique, à savoir les clubs Footballski. Voici la Grande Ligue Europa, édition 2017/2018, dans laquelle une flopée de nos clubs sont entrés en lice dès le premier tour qualificatif. Quel bonheur. Petit tour d’horizon avec les choix de la rédaction et les autres résultats. Rendez-vous dans une semaine pour les matchs retour !

Les choix de la rédaction

Videoton (HON) – Balzan (MLT) : 2-0

Arrivé sur le banc de Videoton juste après avoir réalisé le doublé coupe-championnat avec le Partizan Belgrade, Marko Nikolić débutait son aventure hongroise ce jeudi, en tour préliminaire de Ligue Europa. Opposés à Balzan, les Vidi ont d’abord été poussifs, ce qui n’est pas totalement anormal pour un premier match officiel. Hachée par de nombreuses fautes de la part des deux équipes, la première période n’a pas été riche en occasions. Au contraire de la seconde, qui a vu le club de Székesfehérvár prendre progressivement l’ascendant sur des Maltais de plus en plus émoussés physiquement. Un homme s’est particulièrement illustré : Marko Šćepović. Le Serbe a d’abord raté un pénalty en expédiant son tir sur la transversale, puis s’est rattrapé quelques minutes plus tard en trompant Ivan Janjušević d’un plat du pied droit parfaitement enroulé (79e, 1-0). Son compatriote Danko Lazović a doublé la mise en toute fin de rencontre (90e+4, 2-0). Videoton peut donc aborder sereinement son déplacement à Malte, dans une semaine.

AS Trencin (SVK) – Torpedo Kutaisi (GEO) : 5-1

Pour bon nombre d’observateurs, le Torpedo Kutaisi était la meilleure chance de passer un tour de qualification pour une équipe géorgienne, autant dire que l’on était loin du compte. Tout avait pourtant commencé pour le mieux avec l’ouverture du score des géorgiens dès la 10ème minute, sur un coup franc flottant finalement poussé au fond des filets par Guruli. Le défenseur pourra profiter de son moment de gloire à peine 20 minutes, le temps que Mance n’égalise puis ne double la mise dans la foulée. 2-1 à la pause on se disait que le Torpedo avait encore une chance si le score en restait là en vue du match retour. La deuxième période fut finalement un calvaire pour les géorgiens, d’une passivité monstre en défense ce qui permit aux slovaques d’inscrire 3 nouveaux buts, dont le dernier par une vieille connaissance de Kutaisi, avec l’attaquant Giorgi Beridze, ancien de Zestafoni et du Dila Gori.

© astrencin.sk

Chikhura Sachkhere (GEO) – Rheindorf Altach (AUT) : 0-1

Habitué des tours de qualification joués à l’arrachée, le Chikhura Sachkhere a encore joué une partie aussi rude qu’il est difficile de prononcer son nom. Rapidement menés après une bête erreur de défense qui permettait à Louis Clément Ngat Mahop d’ajuster un missile en pleine lucarne hors de portée du gardien Dino Hamzic, les joueurs de Sachkhere se sont surtout appliqués à bien défendre. Peut être submergés par le silence angoissant de la Boris Paichadze Dinamo Arena de Tbilissi pour l’occasion ils termineront sans un seul tir cadré.  Score finale 1-0 pour des autrichiens qui n’en demandaient pas tant.

Dinamo Batumi (GEO) – Jagiellonia Bialystok (POL) : 0-1

Le Dinamo Batumi était un peu plus attendu que la Chikhura, preuve en sont tous ces spectateurs qui ont fait le déplacement à Kutaisi supporter leur équipe donnant une belle ambiance au désuet et très soviétique stade Ramaz Shengelia. Les joueurs adjares eux aussi avaient pris la portée de la rencontre et faisaient plus ou moins jeu égal avec une équipe de Bialystok encore en phase de reprise et un tout nouvel entraineur. Résultat une première période assez pauvre en occasion et quelques contres de par et d’autres faisant passer les seuls frayeurs aux 5000 spectateurs. C’est finalement au retour des vestiaires que Bialystok trouve la faille grace à leur irlandais Cillian Sheridan, qui récompense, de prêt et en force la domination polonaise. Volontaires mais brouillons et un peu trop naïfs  les géorgiens ne réussiront pas à égaliser et font la dure expérience du niveau européen, tandis que le Jagiellonia aurait pu se mettre plus à l’abri en vue du match retour.

Partizani Tirana (ALB) – Botev Plovdiv (BUL) : 1-3

Le Partizani rencontrait le vainqueur surprise (2-1 face à Ludogorets) de la Coupe de Bulgarie, le Botev Plovdiv. Le Partizani souhaitait lancer son parcours de la même manière que la saison dernière où ils avaient perdu lors des playoffs contre le FK Krasnodar (4-0,0-0). Le match débuta plutôt bien puisque dès la 4e minute, le Partizani menait 1-0 suite à une superbe frappe croisée de Sukaj. Le Botev égalisa sur une frappe puissante d’Omar Kossoko, joueur français arrivé l’année dernière. L’attaquant français passé par Auxerre, le CSKA Sofia ou encore le Litex Lovech s’est offert un doublé en fin de deuxième période suite à une grossière erreur de la défense albanaise… 30 minutes plus tôt, Nedelev avait permis aux Bulgares de prendre l’avantage avec une superbe frappe des 30 mètres. Une option claire pour la qualification au tour suivant. La Partizani regrettera ses quelques occasions manquées, notamment sur des frappes lointaines.

Levski Sofia (BUL) – Sutjeska (MON) : 3-1

Le Levski accueillait les Monténégrins de Sutjeska dans un stade bien rempli pour l’occasion. Les hommes de Nikolaï Mitov ont fait le job en première mi-temps en inscrivant 3 buts, notamment un doublé de l’attaquant congolais Junior Mapuku, récemment arrivé dans la capitale bulgare après avoir réalisé une belle saison du côté du Beroe Stara Zagora où il a inscrit pas moins de 12 buts en 23 matchs. Très présent tant dans la finition (buts à la 2ème et à la 20ème d’une superbe frappe sèche) que dans le lancement des attaques, le Congolais n’a laissé que des miettes au point d’obliger les joueurs adversaires à se mettre à la faute avec un jeu parfois à la limite. Il est vrai que Mapuku en rajouta un peu, faisant même un spectacle de funambule sur le ballon en plein match ! Prochazka aggrava le score en toute fin de période sur une frappe lointaine limpide.

On pensait voir une 2e mi temps aux allures de pugilat pour Sutjeska mais pas du tout, en raison d’un relâchement des bulgares qui se concrétisa par une réduction du score de Markovic. Malheureusement, Radisic écopa d’un deuxième carton jaune en fin de match et dut ainsi laisser ses coéquipiers à 10.

Le Levski prend une grosse option mais ce but à l’extérieur permet aux Monténégrins d’espérer un exploit au match retour.

Pyunik Erevan (ARM) – Slovan Bratislava (SVK) : 1-4

Alors que le Slovan Bratislava devrait vivre un été une nouvelle fois agité sur le marché des transferts, le club slovaque ne s’était pas vraiment mis dans les meilleures dispositions pour entamer ce match avec une rupture de contrat d’un de ses joueurs clés, le milieu de terrain Tomas Kona. Malgré tout, c’est un beau groupe qui se rendait en Arménie afin d’y affronter le Pyunik, autre habitué de ces premiers tours européens.

Tandis que les Slovaques prennent rapidement le jeu à leur compte, une erreur défensive vient vite chambouler la donne et accorder un penalty aux locaux. Avestisyan transforme, le stade exulte, mais pas de quoi refroidir les volontés de jeu des hommes de Vukomanovic. Quelques minutes plus tard, Holosko, déjà très en vu dans ce match, repique dans l’axe et décide d’envoyer une minasse pleine lucarne pour ce qui doit être l’un des plus beaux buts de cette journée. Si la première mi-temps s’achève sur ce match nul un but partout, les Slovaques dominent largement cette rencontre tant dans le jeu proposé que dans l’impact physique. Un constat vérifié en seconde mi-temps grâce au milieu de terrain Savicevic, auteur du second but slovaque et d’une prestation remarquable, puis du doublé de Filip Holosko pour le troisième but slovaque. Un Filip Holosko que l’on retrouve une nouvelle fois impliqué dans le quatrième et dernier but du Slovan, accordé comme un but contre son camp pour Shakhnazaryan. Avec ce résultat, le club de la capitale slovaque s’ouvre déjà les portes du prochain tour. En espérant que Filip Holosko soit toujours aussi étincelant pour son grand retour au pays.

Levadia Tallinn (EST) – Cork City (IRL) : 0-2

Face à une équipe irlandaise, le Levadia ne partait pas vraiment favori dans cette double confrontation. Ses espoirs ont malheureusement été rapidement douchés. En raison de compétitions d’athlétisme dans son stade Kadriorg et du match du Nõmme Kalju à la A. Le Coq Arena de Tallinn, les joueurs de la capitale ont dû aller jusqu’à Pärnu pour disputer ce match dans le flambant neuf Rannastaadion. Un stade rempli par les habitants de Pärnu, qui n’ont guère d’occasions de voir un match de coupe d’Europe chez eux, et les supporters irlandais. Le match bascule en toute fin de première mi-temps. Déjà averti, le défenseur international camerounais Luc Tabi Manga prend un second carton jaune. Le coup-franc qui s’ensuit, juste devant la surface estonienne, est joué en deux temps et Garry Buckley marque en tirant entre les pieds d’un mur qui se disloque quelque peu. En seconde période, les Estoniens laissent trop d’espace au milieu. Les Irlandais en profitent pour doubler la mise à la 82e minute. Totalement démarqué, Steven Beattie déclenche une frappe somptueuse, qui vient toucher l’angle de la lucarne et finit au fond des filets. Un but absolument superbe qui clôt les débats. Le Levadia est passé à côté de son match et peut d’ores et déjà tirer un trait sur son aventure européenne.

NK Domžale (SLO) – Flora Tallinn (EST) : 2-0

En raison de travaux de rénovation à Domzale, c’est dans le stade surdimensionné de Celje que les banlieusards accueillaient le Flora Tallinn. Ce dernier n’a pas vraiment eu de chance au tirage au sort en tombant sur le NK Domžale, troisième de Prva Liga slovène et vainqueur de la Coupe de Slovénie au printemps dernier.

Dans l’Arena Petrol de Celje, les Estoniens ont pourtant manqué de peu de ramener un bon résultat. Auteurs d’un match que l’on pourrait presque qualifier d’héroïque, les leaders de Premium Liiga, toujours invaincus en championnat cette année, tiennent le nul 0-0 jusqu’à la 77e minute. Sur une perte de balle dans la moitié de terrain adverse, les Slovènes ouvrent le score par Jan Repas, qui crochète son vis-à-vis et tire dans le petit filet opposé, hors de portée de Mait Toom. Enfin la délivrance pour une équipe très offensive qui nous avait régalé la saison dernière sous le coaching de l’excellent Simon Rozman. Auteur d’un excellent match jusque là, le portier estonien craque en fin de match. Coupable d’un léger retard sur une sortie aérienne à la 90e minute, il est devancé par Žan Žužek de la tête. Madis Vihmann plonge pour stopper le ballon sur la ligne, mais Žužek a suivi et n’a plus qu’à le pousser dans le but vide. 2-0, le score est mérité pour Domžale, qui a largement dominé la partie (19 tirs à 2 et 64% de possession). Le semblant de catenaccio mis en place par Arno Pïjpers a failli fonctionner, mais la fatigue a eu raison des joueurs du Flora, pour qui renverser ce résultat semble bien illusoire.

Nõmme Kalju (EST) – B36 Tórshavn (FER) : 2-1

L’an dernier, les Panthères Roses de Kalju ont écrit la plus belle aventure européenne de leur histoire – et du football estonien en général d’ailleurs – en atteignant le 3e tour préliminaire de l’Europa League après avoir éliminé Trakai et le Maccabi Tel-Aviv. Un exploit que les hommes de Sergey Frantsev pourraient renouveler. Car ce premier tour semble jouable, du moins sur le papier, face aux Féringiens du B36. Dans la grande A. Le Coq Arena, Kalju ouvre le score dès la 13e minute sur coup-franc. Sans même avoir besoin de sauter, le grand défenseur Deniss Tjapkin (1,98m) marque de la tête.

Les visiteurs ne se laissent cependant pas faire et au retour des vestiaires, Johannesen marque après un une-deux facilement joué avec Bogason Dam au milieu d’une défense bien trop passive. Heureusement, les Estoniens parviennent à reprendre l’avantage à la 79e minute, par Artjom Dmitrijev qui reprend victorieusement de la tête un centre de Subbotin. La victoire est là, mais elle est vraiment minime. Il faudra rester vigilant lors du match retour, dans un stade Gundadalur où le Levadia s’était imposé et qualifié l’an dernier dans ce même premier tour préliminaire face au HB Tórshavn, qui partage le stade avec le B36. Chaque équipe y a une tribune à ses couleurs, côte à côte, une image qui vaut le détour.

© Olimpija Ljubljana

VPS (FIN) – Olimpija Ljubljana (SVN) : 1-0

Suite à leur deuxième partie de saison digne de relégable, on n’attendait rien de cet Olimpija dans le premier tour d’Europa League malgré la nomination d’Igor Biscan au poste d’entraîneur. C’est sur la côte du golfe de Botnie (Nord Ouest de la Finlande), à Vaasa, que les slovènes pensaient pêcher un résultat favorable. Malheureusement, cela ne s’est pas passé comme prévu.

Dès la 12è minute, les Finlandais menèrent une contre-attaque rapide qui trouva le talentueux pied de Joonas Vahtera. Contrôle, crochet, tir à ras de terre au ras du poteau. Les plus suédois des finlandais, assurant une très belle atmosphère tout le match, pouvaient se lever de leurs sièges ! Pour ce qui est du reste, Ljubljana domina le match et se montra dangereux à différentes reprises dont la frappe sur la barre de Goran Brkic (32e). Mais le port finlandais savait se montrer résistant. Un peu plus tard, une faute pourtant évidente du gardien de l’Olimpija ne fit pas broncher l’arbitre. Il faut dire que l’attaquant finlandais, accroché des deux mains par la sortie du gardien, continua sa course en déséquilibre et tira à côté plutôt que de se laisser tomber directement après l’accrochage.

Vous l’aurez compris, pour le premier match d’Igor Biscan, l’Olimpija fait une mauvaise affaire mais cela aurait pu être bien pire. On se demande vraiment quand le réveil sonnera pour les Verts, apathiques depuis Février. Peut-être lors du match retour ?

Shirak (ARM) –  Gorica (SVN) : 0-2

On ne savait pas trop quoi attendre de Gorica, derniers qualifiés pour l’Europa League après une âpre lutte avec Celje, Koper ou Velenje. En Arménie, les footballeurs de Gorica ont obtenu bien plus que ce qu’ils espéraient avec une victoire 2-0 contre Shirak. Avec pour héros le double buteur bosnien Rifet Kapić.

L’avant-match fut animé par l’arrivée de deux touristes styriens (région de Maribor), qui voyageaient à vélo entre la Géorgie et l’Arménie et en profitèrent pour encourager leurs compatriotes au stade pour ce qui restera comme le premier match de l’Europa League version 2017-2018. Le soleil brûlant de 14h fut rapidement remplacé par de fortes averses de pluie s’abattant sur les spectateurs. Sur le terrain, Chirak but l’eau, la faute à un Rifet Kapic en feu auteur d’une frappe monstrueuse de 30 mètres alors qu’il était excentré (14è). Le deuxième but à la 68e fut moins beau (frappe déviée) mais tout aussi important. Gorica est en pôle position pour le second tour et le football arménien se porte toujours aussi mal.

Siroki Brijeg (BIH) – Ordabasy Shymkent (KAZ) : 2-0

Des trois clubs kazakhs engagés, c’est bien Ordabasy qui avait hérité de l’équipe la plus dangereuse. Avec un onze de départ parfaitement prévisible, les hommes de Petrushin dominèrent le match, essayant de tenir le ballon. C’est pourtant une tête de Slavko Bralic pour les hôtes sur la transversale qui sonna la première occasion. Les bosniens, habiles techniquement et amateurs du jeu à une passe, devenaient de plus en plus dangereux. Inévitablement, un pénalty fut sifflé. Krstanovic ne se fit pas prier. Le même homme, ancien du Dinamo Zagreb, était bien présent se retrouver miraculeusement la tête sur le ballon après une sortie catastrophique du gardien kazakh. Ce deuxième but dans le temps additionnel de la première mi-temps fit très mal aux visiteurs. En deuxième mi-temps, la défense des bosniens réussit parfaitement à museler les attaquants de Shymkent, bien timides. Siroki Brijeg eut même d’autres occasions d’alourdir le score… Rien n’est fait cependant et les bosniens devront faire attention au long déplacement qui les attend jeudi prochain.

Irtysh Pavlodar (KAZ) – Dinav (BUL) : 1-0

Immédiatement après le tirage au sort, la plupart des joueurs et dirigeants de l’Irtysh se montrèrent heureux d’avoir hérité des bulgares alors qu’ils avaient beaucoup de chances de tirer un plus gros morceau. Dimitar Dimitrov, le coach bulgare de l’Irtysh, avait décidé de miser sur une équipe offensive. Le début de match lui donna raison puisque, d’une superbe passe verticale, Alexander Kislitsyn trouva Igor Bugaev, qui remporta son duel – 1: 0. Après cela, les Bulgares laissèrent l’initiative aux hôtes, en essayant d’être dangereux par contres. A l’image de sa saison, Irtych manqua clairement de réalisme, et aurait dû marquer un autre but que ce soient sur les occasions d’Ismael Fofana ou de Bugaev.

Comme prévu, pendant la pause, Dimitrov a continué à donner l’instruction d’aller de l’avant et son équipe est sortie sur le terrain dans cette optique. Une énorme erreur défensive de Damir Dautov qui s’emmêla seul dans sa propre surface, rendant le ballon à l’adversaire, faillit faire tout capoter. Heureusement, contrairement à de trop nombreuses fois en championnat, Irtysh garda son avantage très précieux.

Shkëndija (MAC) – FC Dacia (MOL) : 3-0

Départ en fanfare pour Shkëndija, qui aligne une équipe-type avec quelques jeunes de retour de Pologne où ils ont joué l’Euro Espoirs. En face, le Dacia doit se remettre de sa gueule de bois : un mois plus tôt, il avait perdu le titre aux tirs au but face au Sheriff. Exit le capitaine Posmac, ou encore Isa, Celeadnic, Kablash, Sarmov. Les recrues Amâncio Fortes, Punosevac, Draskovic, Seoane sont sur la pelouse. Du coup, niveau cohésion d’équipe, c’est le dawa. Shkëndija en profite pour mener 2-0 après dix minutes de jeu, grâce à un pénalty transformé par Ibraimi d’abord – sur une poussée ridicule d’un Jalba venu sauver les siens, puis par Radeski sur le deuxième ballon d’un coup-franc à 20 mètres, où la défense moldave a décidé de ne pas aider son gardien et de rester en dehors de la surface. A la demi-heure, un coup franc supersonique d’Ibraimi touche la barre transversale, puis Railean, puis le montant, avant d’être dégagé par Mamah, on est passé tout près du troisième. Le Dacia reprenait ses esprits en fin de première mi-temps, sans pour autant inquiéter Zahov.

Les Loups Jaunes entament bien la reprise avec deux occasions coup sur coup de Mamah et d’Amâncio, mais le soufflet tombe rapidement. Les locaux gèrent le match, repoussent les offensives et se procurent l’une ou l’autre occasion, mais Railean tient bon. Jusqu’à ce corner que reprend astucieusement Radeski de la tête, 3-0 les jeux sont faits. Plus rien ne bougera. Le match retour s’annonce très compliqué pour le Dacia, tandis que Shkëndija a fait le taf et devrait se retrouver, sauf surprise, au second tour qualificatif.

Zaria Balti (MOL) – FK Sarajevo (BIH) : 2-1

En Ligue Europa, le Zaria restait sur une victoire 2-0 contre Videoton, insuffisante toutefois pour renverser le 3-0 pris à l’aller. C’était il y a tout juste un an et Vlad Goian a donc eu toute la saison, une belle saison d’ailleurs (4e au classement et finaliste de la Coupe) pour ajuster son équipe. Orpheline de Bugaiov, qui marqua d’ailleurs pour l’Irtysh un peu plus tôt dans la journée, l’attaque locale est assurée par Zagynaylov avec le soutien d’Ovseannicov et Tîgîrlas. Dans le stade du Zimbru, à Chisinau, l’équipe ultra expérimentée du Zaria se fait peur en voyant un tir adverse toucher le poteau, mais surprend ensuite le FK Sarajevo par un rapide but de Zagynailov et surtout un goal sensationnel de Ruben Gomez, qui envoie une patate du milieu de terrain sur laquelle Pavlovic ne peut rien faire, ou se troue, c’est selon. 2-0 à la mi-temps pour les hommes de Goian, un score mérité au vu de la maîtrise donc les Moldaves font preuve.

© FB/zariabalti

En deuxième période, les Moldaves ont un peu baissé le rythme, laissant le jeu à Sarajevo qui pousse de plus en plus sur les cages locales. Sur corner, Mihojevic suit bien un tir repoussé et réduit l’écart. Les Bosniens ont encore quelques belles occasions mais Pascenco et sa défense veillent au grain. Le Zaria assure l’essentiel en l’emportant à « domicile » et représente une bouffée d’air frais pour le football moldave au vu des prestations des deux autres lascars hier soir. C’est du 50-50 pour la qualification la semaine prochaine.

Shakhtyor Soligorsk (BLR) – Suduva Marijampole (LIT) : 0-0

Leader du championnat biélorusse et impressionnant depuis le début de saison avec son nouvel entraîneur Oleg Kubarev, le Shakhtyor Soligorsk peut viser, avec quelques tirages avantageux, les poules de la compétition cette saison. Même si c’est plutôt mal parti pour les Biélorusses, ce match aller montre certainement un écart entre les deux équipes qui sera difficile pour les Lituaniens de masquer au match retour. S’ils se sont approchés par moment des buts de Bushma et ont même tapé la barre sur une superbe frappe lointaine, les joueurs du Suduva ont subi pendant la grande majorité de la rencontre.

Problème néanmoins pour les Biélorusses, leur inefficacité et leur précision technique dans le dernier geste. Que ce soit Laptev, Aleksievich ou Kovalev, tous les éléments offensifs du Shakhtyor ont pêché dans la zone de vérité et n’ont jamais su tromper la vigilance de la défense lituanienne. Le plus en vue et le meilleur d’entre eux, Vitali Lisakovich, n’a pas été loin à plusieurs reprises mais sans succès. Il faudra donc faire la différence à Marijampole dans une semaine.

Crvena Zvezda (SRB) – FC Floriana (MLT) : 3-0

Zvezda affrontait le FC Floriana aussi appelé le carbonara football club sur twitter… C’était l’occasion des premières : premier match officiel de la saison, premier match avec le maillot macron, premier match du nouvel entraineur, premier match des recrues Ricardinho, Savic, Stojkovic le tout face à une équipe semi professionnelle maltaise. Sans surprise les visiteurs étaient reculés et défendaient juste devant leur surface de réparation. Dans un 4-4-2, les locaux étaient imprécis et tentaient de combiner. Boakye marqua sur penalty à la 45ème après une faute d’un défenseur adverse dans la surface de réparation. Double peine pour les maltais qui prenaient également un carton rouge. En seconde mi-temps, on s’attendait à voir des espaces mais l’attaque défense continuait de plus belle. Srnić et Boakye encore lui marquaient en renards des surfaces… Manojlović a tellement peu (pas ?) été inquiété qu’il n’a pas été noté par la presse serbe. Pour son premier match, Stojkovic a montré de très bonnes dispositions sur son côté droit. Ricardinho, recrue phare de l’équipe a encore le temps de s’adapter … Match retour jeudi prochain à 20H30.

Kairat Almaty (KZH) – Atlantas Klaipeda (LIT) : 6-0

Le club kazakh qui affiche de grosses ambitions européennes (se qualifier pour les groupes) recevait l’Atlantas Klaipeda qui se présentait sans son meilleur élément, l’ex-attaquant d’Ajaccio Andrei Panyukov actuellement en test au Zenit Saint Petersbourg. Entre une équipe en forme, qui a un calendrier fait presque sur mesure pour avoir une semaine afin de préparer au mieux son match européen et une équipe lituanienne qui a perdu son entraîneur cet été et à court de forme, le match semblait déséquilibré. Et effectivement, il n’y a pas eu match, ce fut un festival coté Kairat avec notamment un doublé du capitaine Arshavin… La légende ! D’un point de vue tactique, c’était du classique, beaucoup de combinaisons, et de jeu sur les côtés pour les kazakh.

Vojvodina (SRB) – Ružomberok (SVK) : 2-1

L’événement de ce match s’est produit lors de l’après match quand la presse a apprise que l’entraineur Petak nommé en avril dernier n’était pas reconduit. Un match, 90 minutes lors de la saison 2017 /2018 et au revoir… Le football clownesque à son apogée. 2-1 est un mauvais résultat pour le club rouge et blanc. Malbasic a marqué un doublé.

Zeljeznicar (BIH) – Zeta (MON) : 1-0

L’intérêt de ce match résidait dans le retour des locaux dans leur stade, Grbavica. Après 13 années à jouer leurs matchs européens dans le stade des rivaux du FK Sarajevo, Zeljeznicar avait lancé une campagne de crownfunding pour re-construire leur stade. Les Maniacs ont alors fait un bel hommage à leurs joueurs pour fêter le retour du club dans son stade pour les matchs européens. Le match s’est soldé par la victoire des locaux 1-0 face aux monténégrins de Zeta grâce à un but du vétéran Lendric.

Lech Poznan (POL) – FK Pelister (MKD) : 4-0

C’est un Lech Poznan « new look » qui, à domicile, recevait les Macédoniens du FK Pelister. Sans Bednarek (en partance pour Southampton, sans Kediozra (vacances), sans Kownacki (qui fait le tour d’Europe avec son agent), Sans Rakels (pas encore qualifié), sans Gytkjaer (tout juste arrivé et déjà en vacances), le Lech proposait une équipe A’ voire B pour ce premier tour de l’Europa League. C’est d’ailleurs un nouveau qui s’est illustré, le Croate Mario Situm (prêté par le Dinamo Zagreb) qui a inscrit un doublé de la tête pour son premier match officiel avec les Kolejorz. Pour sûr, on entendra parler de ce jeune Croate de 25ans cette saison en Pologne. Dans le jeu, rien de particulier à signaler, le Lech a été au dessus tout le match grâce à une grande maturité et une gestion parfaite de ses temps forts avec vitesse et discernement. Du côté Macédonien, il semble que les exercices sur coup de pieds arrêtés étaient programmés pour Juillet et non fin Juin. Les Polonais ayant marqué leurs quatre buts sur quatre phases arrêtées; penalty, corner et coup francs. Les joueurs du Pelister ont sombré dans les 15 minutes de la première mi-temps en encaissant trois buts malgré quelques phases de possession et de passes à une touche intéressantes mais stériles. Le Lech Poznan a donc fait le boulot et possède déjà neuf phalanges et demi au second tour. Notons l’entrée sous les sifflets et les huées de Marcin Robak, meilleur buteur du club et de l’Ekstraklasa qui devrait quitter le train bleu dans deux jours, libre. A Poznan on roule à vive allure, pleine vapeur, en vue la suite de la compétition, déjà.

Les autres résultats de la journée :

Fola Esch (LUX) 2-1 Milsami (MOL)

Dinamo Minsk (BLR) 2-1 NSI Runavik (FER)

Mladost Lucani (SER) 0-3 Inter Baku (AZR)

Ventspils (LET) 0-0 Valur (ISL)

Betar Jerusalem (ISR) 4-3 Vasas (HON)

Ferencvaros (HON) 2-0 Jelgava (LET)

Santa Coloma (AND) 0-2 Osijek (CRO)

Zira (AZR) 2-0 Differdange (LUX)

Larnaca (CHY) 5-0 Lincoln Red Imps (GIB)

Maccabi Tel Aviv (ISR) 2-0 Tirana (ALB)

Skenderbeu (ALB) 1-0 Sant Julia (AND)

Norrkoping (SUE) 5-0 Pristina (KOS)

Tre Penne (SMR) 0-1 Rabotnicki (MKD)

Mladost (MON) 1-0 Gandzasar (ARM)

Saint Johnstone (ECO) 1-2 Trakai (LIT)

Crusaders (IRN) 3-1 Liepaja (LET)

St Joseph (GIB) 0-4 AEL Limassol (CHY)

La rédaction Footballski


Images à la une : © FB/zariabalti

Ligue Europa 2017/2018 : Premier tour de qualification aller
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Ligue des Champions 2017/2018 : Premier tour de qualification aller

La grande Ligue des Champions est de retour et comme toujours, c’est bien la période estivale qui est la plus...

Fermer