Ligue Europa 2016-2017 : Premier tour de qualification retour

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 9 juillet 2016

La compétition ! La seule ! La vraie, continue sur Footballski avec les matchs retour du premier tour de qualification. Et, pour vous, on a regardé tous les matchs (si si, c’est possible) et voilà nos courts résumés de ces nombreuses affiches. Et tout cela agrémenté d’un petit bilan à la fin ainsi que du tirage au sort du prochain tour. A vendredi prochain.

Partizani (ALB) (Annulé) Slovan Bratislava (SVQ)

Après son 0-0 de l’aller, le Slovan s’en sort bien et passe automatiquement, car le Partizani va remplacer le Skënderbeu, sanctionné par l’UEFA et évincé de la Ligue des Champions – les vice-champions d’Albanie vont y rencontrer Ferencvaros. De la C3 à la C1, pas mal.

 Budućnost Podgorica (MNT) 1-0 Rabotnicki Skopje (MAC) [Aller 1-1]

Devant une petite cinquantaine de Varvari présents au stade pour supporter le club de Podgorica, ce sont finalement les locaux qui ont su se montrer les plus dangereux en se procurant quelques occasions intéressantes tout en profitant d’un carton rouge et d’un penalty obtenus dès le début de match. Une physionomie de match à sens unique pour les Monténégrins qui peuvent poursuivre la compétition. Tout cela au grand dam bien sûr des supporters du Rabotnicki Skopje.

Dacia Chisinau (MOL) 0-1 Käpäz (AZE) [Aller 0-0]

Le Dacia avait les cartes en main pour se qualifier après avoir ramené un bon nul vierge d’Azerbaïdjan. Mais dans un match assez fermé et bien géré par le Käpäz, ce sont finalement ces derniers qui remportent la mise suite à un but gag de Dario Frederico, et à une grosse bourde de Celeadnic sur son tir pas folichon. Le Käpäz, qui a terminé cinquième du championnat et doit sa campagne au fait que le Zira n’ait pu recevoir de licence européenne et que l’Inter soit sanctionné par l’UEFA, inflige là un gros coup de froid au vice-champion de Moldavie, qui avait pourtant montré de belles choses en Europe la saison passée.

Le Käpäz se qualifie | © Vadim Caftanat, UEFA.com

Shirak Gyumri (ARM) 1-0 [4-1 TaB] Dila Gori (GEO) [Aller 0-1]

Le Dila pouvait sembler favori après sa victoire au match aller face à une équipe arménienne dont le football est en décomposition totale. Mais le sursaut du champion Alashkert a été visiblement contagieux, et sans être adroit, le Shirak a plutôt dominé son sujet. Possession stérile, mais possession tout de même, voilà comment l’on pourrait résumer le match des Orange. En face, le Dila Gori n’a plus rien à voir avec l’équipe championne de Géorgie il y a un peu plus d’un an, et leurs rares contres n’ont jamais été vraiment dangereux.

Finalement, c’est Bichakchyan qui va libérer les siens suite à une situation un peu confuse et va envoyer les deux équipes caucasiennes en prolongations. Une prolongation qui ne donnera pas grand-chose car les deux collectifs étaient exténués par les efforts fournis et la chaleur (raisonnable) en milieu d’après-midi. C’est la séance de tirs au but qui a donc départagé nos deux candidats au deuxième tour. Et à ce jeu-là, ce sont les locaux qui se sont distingués car les Géorgiens ont envoyé leur première tentative sur la barre avant que la deuxième ne soit stoppée par un très bon Anatoly Ayvazov. Les Arméniens ne vont rien rater et se qualifient pour le tour suivant sur le score de 4-1. Les hommes de Sosiashvili n’ont eux déjà plus que le championnat à jouer.

MTK Budapest (HON) 2-0 Aktobe (KAZ) [Aller 1-1]

Le bilan kazakh est catastrophique, à peine caché par l’arbre Kairat. Certes, Aktobe pouvait encore se qualifier après le match nul de l’aller mais personne n’y croyait vraiment. Dès la première minute, les Hongrois se lançaient à l’abordage avec une énorme occasion de Nikac, qui se montrait plus précis à la huitième minute pour l’ouverture du score. Les Kazakhs commencèrent à pousser et à se créer quelques occasions mais le talentueux Didar Zhalmukan ne pouvait pas tout faire. Les Hongrois marquèrent en contre à la fin pour achever une terne équipe d’Aktobe. Il ne reste plus qu’à attendre que le président d’Aktobe, Dmitry Vasilyev, démissionne comme il l’avait promis en cas d’élimination. A moins qu’il n’ait encore recours à l’aide de son ami président de la fédération, Erlan Kozhagapanov.

Spartak Myjava (SVQ) 2-3 Admira Wacker (AUT) [Aller 1-1]

Après un très beau match nul lors du match aller pour son premier match européen de l’histoire, le Spartak Myjava n’a pas su réaliser l’exploit de se défaire de l’Admira Wacker. Trop tendres durant l’entame de match, les Slovaques ont rapidement pris l’eau face à des Autrichiens motivés et menant deux buts à zéro dès la 27e minute, malgré un second but pas vraiment valable. Nerveux, les joueurs de Mikuláš Radványi arrivent tout de même à se remettre dans le sens du jeu en inscrivant deux buts. Trop juste cependant. Défait 3-2, le Spartak Myjava peut tout de même être fier de cette première double confrontation de son histoire où ils furent loin d’être ridicules.

Vikingur (FER) 0-2 Ventspils (LET) [Aller 0-2]

Déjà victorieux 2-0 au match aller, les hommes de Paul Ashworth ont eu l’occasion de découvrir les Îles Féroé et de constater que les autochtones sont rudes et coriaces. En effet, le match fut particulièrement haché et les locaux ont régulièrement essuyé leurs crampons sur les joueurs lettons qui pourtant ne se montraient pas particulièrement dangereux. Pourtant sérieux (le meilleur onze fut aligné), les joueurs du FK Ventspils ne parvinrent pas à trouver le chemin des filets en première mi-temps et durent attendre la 57e minute pour ouvrir le score par l’intermédiaire d’Antons Jemelins sur penalty. Ce but a permis aux visiteurs de contrôler le match et de procéder en contre, ce qui se termina par un but à l’ultime minute de la rencontre inscrit par Girts Karlsons, déjà auteur d’un doublé au match aller. Bref : merci Ventspils pour ces deux victoires consécutives et on espère que vous pourrez vous qualifier au prochain tour face aux Écossais d’Aberdeen !

Lokomotiva Zagreb (CRO) 4-1 UE Santa Coloma (AND) [Aller 3-1]

« Sans stress ni Payet », le Loko Zagreb a validé sa place pour le prochain tour. Josip Coric (8′), Herdi Prenga (18′ sp), Mirko Maric (49′, déjà son troisième but dans la compétition) et Dino Peric (57′) ont marqué, tandis que les Andorrans ont réduit le score dans les derniers instants sur leur seul tir du match. Le prochain tour contre les Finlandais de RoPS, qui ont éliminé les Shamrock Rovers, se jouera sur le synthétique finlandais. Au moins, on s’amusera plus que sur cette confrontation trop simple pour les Croates (mais qui ne l’aurait pas été pour de vulgaires Estoniens ou Arméniens).

Vojvodina Novi Sad (SER) 5-0 Bokelj Kotor (MNT) [Aller 1-1]

Après un 1-1 sans confiance la semaine dernière sur la côte adriatique, l’équipe de Lalatovic devait remettre les pendules à l’heure à Novi Sad. Quelques heures avant le début du fameux festival Exit, le club de Novi Sad a offert un feu d’artifice avec pas moins que cinq buts inscrits lors de cette rencontre. Malbašić a rapidement ouvert le score (9e) au stade Karadjordje avant de doubler la mise à la 42e. Nikola Trujić s’est aussi offert un doublé à la 62e et 87e alors que Meleg a marqué à la 60e. Le repositionnement de Trujić en pointe au lieu de l’aile au Partizan s’avère être pour l’instant un succès. L’équipe a totalement dominé le match et aurait pu même en marquer plus avec un peu plus de concentration et de réalisme. Les Rouge et Blanc affronteront Connah’s (Pays de Galles) qui a éliminé Stabaek. Premier match à domicile le 14 juillet.

Nõmme Kalju (EST) 4-1 FK Trakai (LIT) [Aller 1-2]

Les Lituaniens du FK Trakai peuvent avoir des regrets ! Vainqueurs 2-1 du match aller, ces derniers ont longtemps cru à la qualification sur le terrain des banlieusards de Tallinn. D’autant plus qu’au quart d’heure de jeu, les Estoniens perdent bêtement le ballon dans leur camp. Rapidement, les Lituaniens tirent au but. Le gardien Teles relâche le ballon, que l’Arménien David Arshakyan propulse dans les filets ! Avec ce but à l’extérieur, Trakai est bien placé. Côté estonien, rien ne va, à l’image de ce but refusé avant la pause pour hors-jeu. Tout va basculer pendant la seconde période. A la 66e, Rodrigues égalise pour les Estoniens. Trakai est toujours devant au général, mais trois minutes plus tard seulement, Kalju prend les devants par Sidorenkov !

Le miracle prend forme pour les Estoniens, qui arrachent ainsi de possibles prolongations. Elles ne seront pas nécessaires. En toute fin de match, c’est l’attaquant Neemelo qui offre la qualification, dans un Hiiu Staadion aussi champêtre que joyeux ! Les Lituaniens craquent. Dans les arrêts de jeu, Neemelo profite des grands espaces laissés par une équipe partie à l’abordage pour enfoncer le clou et marquer un quatrième but. Après la qualification face au FK Aktobe l’an dernier, c’est un nouveau très bon résultat européen pour le Nõmme Kalju. Pour le leader d’A Lyga lituanienne en revanche, la déception est légitime et immense.

L’une des belles perf’ du soir est la qualif du Nomme Kalju! | © Gertrud Alatare Photography – Nõmme Kalju FC – page Facebook.

Zaria Balti (MOL) 2-0 Videoton (HON) [Aller 0-3]

Avec Boghiu sur le terrain dès le coup d’envoi, les ambitions de Goian étaient claires : refaire un retard de trois buts face au Videoton. Et malgré le fait que le buteur maison n’ait pas – officiellement – défloré les filets du Zimbru stadion (le Zaria jouait exceptionnellement à Chisinau), ses coéquipiers ont foutu une sacrée frousse aux Hongrois. Deux buts rapides de Mihaliov, qui profite d’un Lang encore en vacances, puis Ovseannicov (ou Boghiu, qui pousse le ballon dans le but vide) donnaient un avantage de deux buts au Zaria à la demi-heure. Mais le club de Balti n’a malheureusement pas pu gonfler son avantage en seconde période, malgré quelques occasions et notamment un tir de Boghiu en fin de match, qui passe juste au-dessus. Le Zaria sort donc de l’Europa League avec les honneurs, et une belle victoire pour le coefficient moldave. L’équipe montée par Goian en si peu de temps pourrait être un os difficile à ronger en Divizia Nationala. On notera enfin l’absence de Juhasz côté Videoton, lui qui a récemment annoncé sa retraite internationale. Coeur sur toi, Roland!

HB Torshavn (FER) 0-2 Levadia Tallinn (EST) [Aller 1-1]

Actuel leader de Premium Liiga, le Levadia a eu bien du mal à se qualifier face au HB, qui n’est que cinquième du championnat des Féroé ! Au lendemain des éliminations du Flora en Ligue des Champions et de l’Infonet en Europa League, le Levadia nous a offert un nouvel exemple des difficultés actuelles des clubs estoniens. Comme à l’aller, qui s’était soldé sur le score de 1-1, le Levadia a la possession du ballon en première période, mais ne parvient pas à en profiter pour marquer. Et comme à l’aller, le HB ne se contente pas de défendre bas mais fait un pressing efficace, ne recule pas trop et joue pas trop mal au ballon. Il faut donc attendre le dernier quart d’heure pour voir les choses s’accélérer.

Sur une relance courte du gardien estonien Lepmets, le ballon circule rapidement et remonte le terrain sur quatre passes. Sur le centre venu de l’aile gauche, Evgueni Kobzar devance son vis-à-vis et propulse de la tête le ballon dans le petit filet au premier poteau. C’est la délivrance ! Le Levadia prend l’avantage, mais perd son buteur, qui se blesse à la réception de son saut et doit être remplacé. Eliminé, le HB pousse et prend tous les risques en fin de match. Et ce qui devait arriver arrive. Sur un tacle à la limite de Gando Biala, le Russe Anton Miranchuk prend le ballon à la ligne médiane et court pour se retrouver seul face au gardien adverse, qu’il trompe. Ce second but, marqué au coup de sifflet final, clôt un match longtemps indécis. Le Levadia passe, mais il en faudra beaucoup plus pour faire un coup contre le Slavia Prague.

FK Jelgava (LET) 2-2 Breidablik (ISL) [Aller 3-2]

Après sa victoire 2-3 en terre islandaise au match aller, les joueurs de Jelgava n’avaient à priori pas grand-chose à craindre pour leur qualification mais avaient à cœur de remporter le match afin de participer à l’amélioration du coefficient UEFA de la Lettonie. L’entraîneur des locaux décida donc fort logiquement de reconduire le même onze qu’à l’aller et les premières minutes lui donnèrent raison. Dominateurs, les hommes de Saulius Sirmelis trouvèrent rapidement la faille par l’intermédiaire d’un Daniils Turkovs bien aidé par la passivité de la défense islandaise. Puis, un peu contre le cours du jeu, les joueurs du FC Breidablik vont inscrire deux buts en l’espace de trois minutes (dont le deuxième sur penalty) et complètement relancer la course à la qualification. Plusieurs fois mis en danger, le FK Jelgava va se faire peur jusqu’à la soixante-dixième minute et le but du sénégalais Diallo sur corner. Bref : qualification assurée, match ouvert et plaisant à regarder malgré le fort déchet technique et stade copieusement garni ; et le grand Slovan Bratislava au prochain tour… Que demander de mieux ?

Neftçi Bakou (AZE) 1-2 Balzan (MLT) [Aller 2-0]

A l’aller, le Neftçi Bakou l’avait emporté 2 à 0 à Malte. Ces deux équipes au passé européen quasi-vierge s’affrontaient pour poursuivre l’aventure européenne, et c’est le Neftçi qui aura ce privilège, malgré une défaite 2 buts à 1 à la Bakcell Arena. Le club le plus titré d’Azerbaïdjan prenait l’avantage grâce à l’un de ses Brésiliens, le défenseur Jairo. Côté Balzan, très en vue, c’est Micallef, rentré à la mi-temps, qui inscrivait un doublé, insuffisant tout de même pour accéder au prochain tour.

HJK (FIN) 1-1 Atlantas Klaipeda (LIT) [Aller 2-0]

Face au meilleur club finlandais battu par le SJK, qui affrontera le BATE Borisov au deuxième tour préliminaire de Ligue des Champions la semaine prochaine, en Veikkausliiga l’année passée, l’Atlantas n’a rien pu faire, orphelin de Andrey Panyukov, légende de l’AC Ajaccio. Le HJK n’a pas eu à forcer son talent pour se qualifier. Le penalty de Taye Taiwo, l’homme, le mythe, la légende, à la demi-heure de jeu a mis fin aux espoirs lituaniens, qui ont néanmoins réussi à sauver l’honneur en fin de match grâce à Marius Papsys.

Beitar Jerusalem (ISR) 1-0 Sloboda Tuzla (BOS) [Aller 0-0]

Zéro pointé pour les Bosniens. Pourtant, Tuzla est passé près de l’exploit. Après 45 premières minutes marquées par des occasions de part et d’autre, on pensait les Bosniens capables de se qualifier. Le début de la seconde mi-temps n’était guère enthousiasmant et le Beitar obtint un penalty plus que douteux transformé par Atzili. Derrière, les Bosniens ne poussèrent pas trop et peuvent se mordre les doigts tellement le Beitar semblait à leur portée. Mais ils auront au moins eu le mérite de déclencher le fait du match à la 87e minute : après son expulsion, Dzidic hurla en direction des Israéliens : « Allah Akbar ! ». Une brillante idée, surtout connaissant l’extrémisme de certains Israéliens. Notons que des incidents xénophobes avaient déjà eu lieu entre supporters lors des matchs entre les sélections bosniennes et israéliennes.

Omonia Nicosie (CHY) 4-1 [AP] Banants (ARM) [Aller 1-0]

Sans forcer, les Chypriotes de l’Omonia Nicosie ont su s’imposer facilement face aux Arméniens de Banants malgré une défense légèrement à la rue. Si le score reflète la balade chypriote, ces derniers se sont dans un premier temps fait peur en encaissant le premier but de la rencontre après un rush solitaire de Burayev. Fort heureusement pour l’Omonia, deux buts de Roushias dans une défense arménienne à la rue (décidément) ont permis au club de Nicosie de faire rapidement la différence durant la prolongation alors que Derbyshire, auteur d’un superbe but pour conforter sa très belle prestation, et Cleyton parachèvent la prestation chypriote de la plus belle des manières. La différence de niveau s’est très tardivement fait ressentir dans cette rencontre où la défense arménienne a fini par avoir toutes les peines du monde face à la vivacité des attaquants de l’Omonia.

Zagłębie Lubin (POL) 3-0 Slavia Sofia (BUL) [Aller 0-1]

Après une défaite imméritée sur la plus petite des marges au match aller, Lubin se devait de gagner et d’enfin convertir ses nombreuses occasions de buts pour passer ce tour. Contrairement au match aller, le Zaglebie n’est pas resté avec une domination stérile qui au match aller avait permis aux Bulgares de les cueillir dans les dix dernières minutes. Dès la 20e minute, Guldan, à la réception d’un bon centre, a donné l’avantage aux Polonais, leur permettant de revenir à égalité sur l’ensemble des deux matchs (1-1). Le reste de la première mi-temps fut un peu plus tendu, sans réelles occasions, les deux équipes hésitant entre garder le score et aller chercher la qualification. C’est après la mi-temps que Lubin va faire la différence, même s’il aurait pu le faire avant. Piatek tout d’abord sur un but un peu chanceux puis Dabrowski après un cafouillage dans la défense bulgare va faire respirer les 6 000 supporters présents dans le stade. Il y avait certainement plus d’une classe d’écart entre les Polonais et les Bulgares, il fallait enfin le montrer et le Zaglebie Lubin l’a fait. Le Partizan Belgrade va se dresser sur leur route au prochain tour et ça, ça sera une autre histoire.

Birkirkara (MLT) 2-0 Široki Brijeg (BOS) [Aller 1-1]

La prestation obscène de Siroki Brijeg se passe de trop de commentaires. Disons simplement que le troisième du dernier championnat maltais a marqué en premier par Dimitrov à la 29e. Les Bosniens eurent beau essayer d’égaliser, ils prirent un but en contre à la 76e par Markovic. Le plan maltais a fonctionné à merveille pour notre plus grand désarroi. L’entraîneur de Siroki Brijeg, Slaven Musa, a démissionné sur le champ après cette honte absolue.

La joie pour Birkirkara, la honte pour Siroki. | © Domenic Aquilina, UEFA.com

Pyunik Erevan (ARM) 2-1 Europa (GIB) [Aller 0-2]

Une semaine après sa déconvenue surprise 2-0 au Victoria Stadium de Gibraltar, le club arménien du Pyunik semblait en bien mauvaise posture. Club pourtant habitué des compétitions européennes puisqu’il dispute les qualifications de Champions ou d’Europa League tous les ans, le club de la capitale Erevan n’a pas su rattraper son retard. En encaissant un but de l’Espagnol Joselinho au bout de seulement dix minutes, le Pyunik était déjà quasiment éliminé. La réaction sera quand même présente avec des buts d’Arakelyan et d’Hakobyan en seconde période mais c’est insuffisant pour la qualification. Le club de Gibraltar passe le premier tour de qualification de son histoire.

Sūduva Marijampolė (LIT) 0-1 Midtjylland (DAN) [Aller 0-1] 

Comme au match aller, les Lituaniens du Sūduva Marijampolė ont bien résisté. Midtjylland a lui largement dominé son sujet. Comme au match aller, Midtylland a gâché de nombreuses occasions. Mais comme au match aller, Midtjylland a assuré l’essentiel et, cette fois, un peu plus tôt dans le match. C’est à la 16e minute que Filip Novak, l’ancien défenseur de Jablonec, a ouvert le score le score pour les Danois. Le seul but du match. Le Suduva est éliminé mais n’a pas à rougir de ses deux prestations face à l’un des ogres de ce niveau de la compétition.

Chikhura (GEO) 2-3 Zimbru Chisinau (MOL) [Aller 1-0]

Ils l’ont fait ! Après avoir perdu, logiquement, 0-1 dans leur jardin, le Zimbru était parti pour une mission impossible en Géorgie. Dans le stade du Zestafoni et au cours d’un match démarré en retard à cause des trombes d’eau, le Zimbru a tout donné et a été récompensé. Bien que menés deux fois à la marque par Chikhura, les hommes de Stoican ont puisé dans leurs ressources pour égaliser (à la 45’+3 et à l’heure de jeu, Emerson et Jardan) et ont poussé dans les dernières minutes pour arracher ce que toute l’équipe était venue chercher : la qualification ! Ce but à la 93e minute signé Emerson, suite à un superbe travail de Lima et un petit cafouillage dans le rectangle fut fêté comme il se doit, une délivrance absolue. Kaby ira même enlacer puis soulever un peu trop fort l’arbitre pour signifier sa joie. Le Zimbru est donc qualifié pour le deuxième tour qu’il jouera contre les Turcs d’Osmanlispor !

Samtredia (GEO) 2-1 FC Qäbälä (AZE) [Aller 1-5]

Après un match aller parfaitement maîtrisé par le club azerbaïdjanais, le FC Qäbälä s’est laissé aller cette semaine en s’inclinant face aux Géorgiens de Samtredia. Encaissant le premier but très tôt dans la rencontre sur penalty après une faute stupide dans la surface, Qäbalä avait pourtant su répondre présent en revenant au score grâce à Weeks après une très belle action collective en triangle. Si on pouvait se dire que le match était enfin lancé pour les Azerbaïdjanais, c’est finalement Samtredia qui su profiter du laxisme défensif de leurs adversaires pour inscrire le but victorieux de la tête et sortir avec les honneurs de ce tour préliminaire d’Europa League.

 Rudar Pljevlja (MNT) 0-1 Kukësi (ALB) [Aller 1-1]

Dans un match serré entre les Monténégrins du Ruda et les Albanais de Kukësi, ce sont finalement les visiteurs qui ont su se montrer les plus réalistes dans un match terne en actions. Alors que le Partizani se voyait octroyer le droit de jouer la Ligue des Champions après l’éviction de Skenderbeu, Kukësi a parfaitement su répondre aux attentes placées en lui en se qualifiant pour la suite de la compétition grâce à une tête plongeante rageuse de Sindri Guri à dix petites minutes de la fin de la rencontre.

Folgore (SMA) 1-3 AEK Larnaca (CHY) [Aller 0-3]

Sans forcer, l’AEK Larnaca d’Ivan Tričkovski, actuel meilleur buteur de la compétition, a une nouvelle fois parfaitement maîtrisé son match contre Folgore en s’imposant 3 buts à 1 sans réellement forcer. Une parfaite entrée en matière pour l’AEK d’Imanol Idiakez.

Sileks Kratovo (MAC) 1-2 FC Vaduz (LIE) [Aller 1-3]

Vaduz abordait ce match retour avec un certain avantage, ayant gagné 3 buts à 1 à domicile. Dans le Sileks Gradski stadion d’à peine 2 000 places, les locaux du Sileks rentraient mieux dans la partie et ouvrait logiquement le score à la demi-heure de jeu par Mickov. Mais les joueurs de Vaduz se réveillaient en seconde mi-temps pour inscrire deux buts tardifs et offrir au club aux 44 coupes de Liechtenstein encore, au moins, deux affiches européennes cet été.

IFK Mariehamn (FIN) 1-1 Odd Grenland (NOR) [Aller 0-2]

Mariehamn y a cru. Face aux dauphins de Rosenborg en Tippeligaen, le co-leader de Veikkausliiga a, comme au match aller, fourni un gros match mais n’a pas été récompensé. Si la victoire des Norvégiens était flatteuse la semaine dernière, le match nul est là un peu plus logique entre deux équipes plus proches l’une de l’autre que prévu. Les Finlandais ont d’ailleurs ouvert le score grâce à Mantilla dès la 4e minute de jeu et ont régulièrement été menaçants en contre alors que l’Odd contrôlait le ballon. Malheureusement, peu avant la fin, Bentley mettait fin aux espoirs des locaux. Il ne reste plus qu’à aller chercher le titre !

Lusitanos (AND) 1-2 Domžale (SLN) [Aller 1-3]

Griezmann n’est pas le seul français à s’être illustré en cette belle soirée du jeudi soir. Dans les montagnes pyrénéennes, Benjamin Morel a marqué un beau but à 21h15, servi comme un prince après une superbe combinaison entre les ex-pépites Majer et Trajkovski. Ce petit voyage rafraîchissant était une bonne façon de commencer l’Europa League pour les Slovènes. Mais les choses sérieuses commenceront en Biélorussie au prochain tour contre Soligorsk. Et le Griezmann de Domzale sera bien présent pour ce choc.

Domzale assure sa qualif’ en Andorre | © Emilio Prenas, UEFA.com

 

ND Gorica (SLN) 0-1 Maccabi Tel-Aviv (ISR) [Aller 0-3]

Impuissants. Le mot est adéquat pour résumer la confrontation. Le géant israélien, éliminé par Maribor il y a deux ans, venait dans la ville rose (la vraie) comme le favori absolu. Seul un miracle aurait permis aux Slovènes de passer après avoir perdu 3-0 à l’aller. Il n’en a rien été et les Israéliens ont parfaitement géré le match en marquant dès la 10e minute de jeu par…  Yossi Benayoun. La star adverse, le jeune Andrej Kotnik, a beaucoup tenté mais sans réussite. Tout comme Eden Ben Basat qui s’est rappelé aux bons souvenirs de la ville rose (la fausse donc, en France) en croquant énormément. Aucun regret pour Gorica donc, mais la honte est totale pour les ultras du club, les Gorice Terror Boys qui se sont vu retirer leur bannière par le délégué à cause du mot « Terror ». Ils ont quand même réussi à accrocher « Boys » sur la clôture. VDM.

Radnik Bijeljina (BOS) 0-2 Beroe Stara Zagora (BUL) [Aller 0-0]

Bijeljina, ville de la Republika Srpska, jouait dans le stade de la ville de Banja Luka, le sien n’étant pas homologué. Vainqueur de la coupe de Bosnie, le Radnik était une surprise dans ce tour préliminaire. Leur match aller en Bulgarie s’étant soldé par un match nul, la surprise était double et on les pensait pouvoir créer la sensation à « domicile ». Il n’en a rien été, les Bulgares ont plié le match en deux minutes par le Lavezzi local, Pochanski. Globalement, cette victoire est méritée. Les Bulgares ont eu plus d’opportunités et se sont montrés plus enthousiasmants que leurs adversaires. Si tant est qu’un Radnik-Beroe puisse être enthousiasmant.

Shakhtyor Soligorsk (BEL) 5-0 NSI (FER) [Aller 2-0]

Pas de souci pour le Shakhtyor Soligorsk qui s’est tranquillement imposé face aux Féringiens de Runavik pour se qualifier au deuxième tour et s’offrir un duel bien plus compliqué face à Domzale. Après un début de saison délicat, les joueurs de la légende Sergey Nikiforenko sont en pleine forme actuellement et cela s’est traduit en Europa League. Sans Kolya Yanush, le buteur star de cette équipe, Soligorsk a tout de même réussi à marquer cinq buts et le score aurait encore pu être plus lourd. Burko, Rudyka, Yanushkevich, Elezarenko et Shibun ont assuré la qualification biélorusse.

Kairat Almaty (KAZ) 5-0 Teuta Durrës (ALB) [Aller 1-0]

Le club kazakh avait fait le travail à l’aller en s’imposant 1 à 0 sur le terrain des Albanais, il fallait donc confirmer à domicile. Le déplacement à Almaty, ville polluée au milieu des montagnes proche de la frontière chinoise n’est jamais évident et le moins qu’on puisse dire c’est que ça ne l’a pas été pour le club de Durrës. Les Albanais ont perdu 5-0 sur des buts de Gohou x2, Bakaev, Tawamba Kana, Turysbek. Acevedo est entré en cours de jeu et Arshavin était titulaire tout comme Tymoshchuk. L’équipe locale a effectué huit tirs cadrés contre deux pour les visiteurs. Au prochain tour, le club kazakh affrontera le Maccabi Tel Aviv. Premier match au Kazakhstan le 14 juillet.

Qualification pour Arshavin et les siens | © Kairat Press, UEFA.com

Hibernians Paola (MLT) 0-3 Spartak Trnava (SLK) [Aller 0-3]

Contrat rempli pour le Spartak Trnava de Miro Karhan avec cette nouvelle victoire 3-0 dans ce match retour à Malte face à Hibernians. Rapidement en tête dans cette rencontre grâce à un nouveau but du capitaine Martin Mikovič, le club slovaque n’a pas vraiment eu à forcer son talent pour continuer son aventure européenne, jouant principalement en contre attaque et préférant laisser faire un semblant de jeu aux Maltais, et affrontera Shirak au prochain tour. De quoi présager une nouvelle fois une rencontre ouverte et un parcours européen qui pourrait continuer encore quelques semaines. On ne demande que ça à Trnava.

Debrecen (HON) 2-0 La Fiorita (SMA) [Aller 5-0]

Match sans grand intérêt en Hongrie entre un Debrecen qui avait déjà tué tout suspens dès le match aller et la modeste équipe de La Fiorita. Si on retient surtout les quelques déchets techniques des locaux durant ce match, Debrecen a parfaitement réussi son tour de chauffe et s’est mis en jambe pour affronter le Torpedo Zhodino au prochain tour. Un autre niveau.

Ordabasy Shymkent (KAZ) 3-3 Čukarički (SER) [Aller 0-3]

Le club serbe a joué 20 minutes, allez, une mi-temps si on veut être généreux ! Mais l’avance acquise à domicile face au club kazakh était suffisante et leur permettait de gérer la rencontre. Chaque club a eu sa mi-temps, ce qui explique le partage des points et le score fleuve 3-3 avec une égalisation dans les derniers instants de jeu. Fofana a surtout joué en point d’appui. Mandić a confirmé qu’il monte en puissance. Le club s’est présenté sans son capitaine Filip Stojković, officiellement blessé mais il se dit qu’il était à Munich pour passer une visite médicale avec 1860.. Le prochain adversaire des Belgradois sera le champion hongrois Videoton.

FC Infonet (EST) 2-4 Heart of Midlothian (ECO) [Aller 1-2]

Ça a été une belle aventure. Pour sa toute première participation à une coupe européenne, le FC Infonet n’avait que bien peu de chances de passer l’obstacle Hearts. Eliminés, les Estoniens gardent toutefois la tête haute après cette double confrontation face aux Jambos. Battus 2-1 en Ecosse, les hommes d’Aleksandr Pustov ont rapidement perdu tout espoir, en étant menés 3-0 à la pause dans ce match retour. Dans une Arena A. Le Coq à l’atmosphère rendue joyeuse et chantante par la centaine de fans écossais ayant fait le déplacement, le match a été le royaume des coups de pied arrêtés. Sur corner et coup-franc, les Hearts marquent par deux fois de la tête et deux fois du pied. En face, Jevgueni Harin et Vladimir Voskoboinikov leur répondent et sauvent l’honneur du FC Infonet. Deux buts fêtés comme une victoire par les spectateurs et jeunes supporters de ce club créé il y a 14 ans à peine. Un club à la progression constante depuis lors. Forts de cette courte mais riche expérience européenne, les joueurs de l’Infonet devraient y goûter de nouveau l’année prochaine, le club étant dans la course au titre à mi-saison en Premium Liiga.

KS Cracovia (POL) 1-2 Shkëndija (MAC) [Aller 0-2]

On attendait une réaction des coéquipiers de Kapustka (présent au stade mais dans les tribunes), nous avons été servi, mais service froid. Le Cracovia a sombré, comme une équipe apathique encore en vacances. Les Polonais devaient remonter deux buts de retard pour espérer rejoindre le second tour de qualification, ils en ont repris deux à domicile. Le match s’est résumé à un but très tôt dans le match des Macédoniens (il fallait alors que les Blanc et Rouge marquent quatre buts pour se qualifier), le Cracovia a ensuite poussé, longtemps sans réussite. Après une période terrible d’inefficacité devant le but et au forceps sur un beau coup-franc de Cetnarski, ils ont égalisé. Mais le stade Józef Piłsudski n’était pas dupe, ce but était le chant du cygne d’une équipe triste et sans saveur. Leur sort scellé, Cracovie pensait tenir le match nul (synonyme de rien) mais dans les derniers instants du match sur une action Barcelonesque, Shkendija a marqué un deuxième but d’une fantastique justesse technique et collective, comme un dernier coup de couteau dans le dos des Polonais. C’est un cinglant échec pour Zielinski et ses hommes qui sortent de l’Europa League si tôt.

RoPS (FIN) 1-1 Shamrock Rovers (IRL) [Aller 2-0]

Forts d’un avantage de deux buts marqués à l’extérieur au match aller à Dublin, les Finlandais du RoPS abordaient avec sérénité ce match retour. Handicapés par plusieurs internationaux encore en vacances, Shamrock eut du mal à produire son jeu. Face à lui se trouvait une équipe très organisée défensivement. L’équipe du Père Noel à Rovaniemi en Laponie réagissait bien à l’ouverture du score irlandaise et égalisait par Muinonen pour s’assurer la qualification. Shamrock et Maxime Blanchard, globe-trotteur des divisions inférieures britanniques, ne poursuivent donc pas l’aventure.

Le RoPS passe au prochain tour! | © Sportsfile, UEFA.com

Spartaks Jūrmala (LET) 0-2 Dinamo Minsk (BLR) [Aller 1-2]

Match 100% Footballski auquel on se devait d’assister ! Pas grand-chose à noter footballistiquement parlant mis à part que l’équipe biélorusse mérite sa qualification malgré un niveau de jeu plus que décevant, en tout cas bien en deçà de celui de ses supporters venus nombreux ! A noter donc l’ambiance en tribune visiteurs et la présence de pas mal de personnalités locales, preuve (et il en fallait) que le football aussi peut attirer les foules en Lettonie ! Et souhaitons bonne chance au Dinamo contre les Irlandais de St. Patrick’s.

Bilan et suite de la compétiton

Qualifiés (31/58) :

Čukarički et Vojvodina Novi Sad (SER), Shirak Gyumri (ARM), Kairat Almaty (KAZ), Admira Wacker (AUT), FC Qäbälä et Käpäz et Neftçi (AZE), FK Jelgava et Ventspils (LET), Kukësi (ALB), RoPS et HJK (FIN), Beroe Stara Zagora (BUL), Lokomotiva Zagreb (CRO), Debrecen et MTK Budapest et Videoton (HON), Nõmme Kalju et Levadia Tallinn (EST), Dinamo Minsk et Shakhtyor Soligorsk (BLR), Zaglebie Lubin (POL), Omonia Nicosie et AEK Larnaca (CHY), Buducnost Podgorica (MNT), Slovan Bratislava et Spartak Trnava (SLQ), Shkendija (MAC), Domzale (SLN), Zimbru Chisinau (MOL).

Éliminés (27/58) :

Ordabasy Shymkent et Aktobe (KAZ), Dila Gori, Samtredia et Chikhura (GEO), Teuta Durrës (ALB), Pyunik Erevan et Banants (ARM), Spartak Myjava (SLQ), Dacia Chisinau et Zaria Balti (MOL), Rudar Pljevlja et Bokelj Kotor (MNT), Radnik Bijeljina, Sloboda Tuzla et Siroki Brijeg (BOS), Atlantas, FC Trakai et Suduva Marijampole (LIT), Spartaks Jurmala (LET), IFK Mariehamn (FIN), Slavia Sofia (BUL), ND Gorica (SLN), Rabotnicki Skopje et Sileks Kratovo (MAC), KS Cracovia (POL), FC Infonet (EST).

Le taux de réussite est donc d’un peu plus de 50% avec un beau 11/17 dans les matchs n’opposant pas deux équipes Footballski, tout en notant que les six éliminations ont été causées par plus fort, si on excepte la tragédie du Pyunik éliminé à Gibraltar. Mention très bien aux Hongrois et aux Azerbaïdjanais qui sont les seuls à avoir qualifiés leurs trois équipes, alors que les Chypriotes, Serbes et Biélorusses ont également fait un 100% mais avec seulement deux équipes engagées. Les grosses déceptions sont, elles, géorgiennes, bosniennes et lituaniennes, car les trois représentants de chacun de ces pays sont déjà rentrés à la maison : Dila Gori, Trakai et le Siroki ont largement déçu d’ailleurs.

Au prochain tour (le deuxième), dix nouvelles équipes Footballski rentreront en lice et cela portera notre contingent à 41 (soit un peu moins de match déjà) avec d’ores et déjà 15 duels 100% Footballski :

Shirak Gyumri (ARM) – Spartak Trnava (SLQ)

RoPS (FIN) – Lokomotiva Zagreb (CRO)

Shakhtyor Soligorsk (BLR) – Domzale (SLN)

Neftçi (AZE) – Shkendija (MAC)

Partizan Belgrade (SER) – Zaglebie Lubin (POL)

Austria Vienne (AUT) – Kukësi (ALB)

MTK Budapest (HON) – FC Qäbälä (AZE)

Beroe Stara Zagora (BUL) – HJK (FIN)

Admira Wacker (AUT) – Käpäz (AZE)

Videoton (HON) – Čukarički (SER)

Levadia Tallinn (EST) – Slavia Prague (RTC)

Slovan Bratislava (SLQ) – FK Jelgava (LET)

Debrecen (HON) – Torpedo Zhodino (BLR)

Maribor (SLN) – Levski Sofia (BUL)

CSMS Iasi (ROU) – Hajduk Split (CRO)

Onze autres équipes disputeront leur deuxième tour, ce qui fait seulement sept matchs sans représentant Footballski. Trois d’entre-elles affronteront d’ailleurs les représentants israéliens mais les rendez-vous s’annoncent corsés car seulement cinq des nôtres aborderont leur rencontre en position de favoris. Voici les adversaires de nos protégés :

Dinamo Minsk (BLR) – Saint Patricks (IRL)

Vojvodina Novi Sad (SER) – Connah’s Quay (GAL)

Nõmme Kalju (EST) – Maccabi Haïfa (ISR)

Zimbru Chisinau (MOL) – Osmanlispor (TUR)

PAS Giannina (GRE) – Odd Grenland (NOR)

Aberdeen (ECO) – Ventspils (LET)

Cliftonville (IRN) – AEK Larnaca (CHY)

Piast Gliwice (POL) – IFK Göteborg (SUE)

Kairat Almaty (KAZ) – Maccabi Tel-Aviv (ISR)

KRC Genk (BEL) – Buducnost Podgorica (MNT)

Beitar Jerusalem (ISR) – Omonia Nicosie (CHY)

La rédaction de Footballski


Image à la une : © Zimbru Chisinau/Page Facebook

Ligue Europa 2016-2017 : Premier tour de qualification retour
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Euro 2016 : XI de légende – Albert Shesternev, le chétif devenu patron

Si cet Euro 2016 ne verra aucune équipe Footballski aller au bout, il va sans dire que le football de l’Est et...

Fermer