Ligue Europa 2016-2017 : Premier tour de qualification aller

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 2 juillet 2016

La voilà ! La belle, l’immense, la joyeuse Ligue Europa ! Après une dizaine de jours de repos pour nos clubs, entrecoupée de football soporifique offert par les équipes nationales qui ont éliminé les nôtres à l’Euro 2016, c’est avec une excitation non dissimulée qu’on s’est tapé tous les matchs du premier tour de qualification aller de la Ligue Europa. Et on vous dévoile les résumés, les tendances et les tops et les flops dans cet article. Avec tout d’abord un petit mot sur le premier tour préliminaire de Ligue des Champions, auquel prenait part le champion d’Estonie et d’Arménie.

Ligue des Champions

Flora Tallinn (EST) 2-1 Lincoln Red Imps (GIB)

De retour en Ligue des Champions après trois années d’absence, le Flora Tallinn a hérité d’un tirage faussement facile pour ce premier tour préliminaire. Car si le champion de Gibraltar ne fait pas peur sur le papier, il est en bonne partie composé d’éléments incontournables de la sélection nationale, à savoir le capitaine Roy Chipolina, les frères Ryan, Lee et Kyle Casciaro ou encore Liam Walker, entre autres. Des joueurs avec lesquels les Red Imps avaient passé ce premier tour l’an dernier face aux Andorrans de Santa Coloma. Pas une mince affaire donc pour le champion en titre estonien, qui connaît bien des difficultés cette année en championnat.

A l’image de cette saison, le match a été poussif pour les hommes de Norbert Hurt. Entre passes ratées et occasions manquées, ce match est une nouvelle fois décevant, et le score final de 2-1 laisse des espoirs de qualification aux Red Imps. Le Flora avait pourtant la place de mieux faire. Capable de mettre son adversaire en difficulté dès qu’il accentue son pressing et qu’il accélère un peu le jeu, le Flora n’y parvient que par intermittence. La première période est même quasiment à l’avantage des visiteurs qui, s’ils ont peu le ballon, en jouent avec rapidité et efficacité. Les deux équipes ont ainsi l’occasion d’ouvrir le score, mais c’est le Flora qui y parvient juste avant la mi-temps, grâce à son attaquant Rauno Alliku, qui coupe au premier poteau un centre venu fort à ras de terre du côté droit de Gert Kams.

En ouvrant le score, le Flora a peut-être fait le plus dur. L’entame de la seconde période est totalement à son avantage, et Kams réalise une nouvelle passe décisive, en lançant Rauno Sappinen en profondeur. Passé devant son défenseur, Sappi rate un peu le ballon, qu’il reprend du talon, mais trompe ainsi le gardien adverse ! L’écart est doublé avec ce but casquette. Las, il ne met pas le Flora à l’abri. Quelques secondes après avoir montré ses limites techniques sur une relance totalement ratée mais mal exploitée par les locaux, le latéral gauche international Joseph Chipolina réussit une course folle sur un ballon de récupération. Arrivé (trop facilement) dans les 30 mètres adverses, Chipolina donne à Liam Walker, qui lui remet d’une superbe talonnade le ballon à l’entrée de la surface. D’un tir croisé du gauche, Chipolina met le ballon hors de portée de Mait Toom, qui ne peut que le regarder rouler vers son petit filet.

Une dernière énorme occasion d’Albert Prosa, qui réussit à tirer dans les bras d’un gardien déjà à terre à deux mètres de la ligne, n’y change rien. Le Flora Tallinn a poussé en vain en fin de match. Il faudra être plus réaliste pour se qualifier à Gibraltar, face à des Red Imps qui ont pris l’essentiel avec ce but à l’extérieur.

FC Santa Coloma (AND) 0-0 FC Alashkert (ARM)

Champion d’Arménie lors de la saison dernière, le FC Alashkert se rendait à Andorre pour y affronte le FC Santa Coloma, un habitué de ces tours préliminaires. Si ces derniers trustent la première place du championnat depuis quelques années maintenant, le FC Alashkert ne peut pas vraiment en dire autant. Alors que le club fut dissout au début des années 2000, le club arménien eut le plaisir de retrouver les terrains et une existence professionnelle il y a peu, en 2011, grâce au businessman Bagrat Navoyan. Un retour remarqué avec un titre de champion dès sa première année d’activité où le club avait pu jouer ses premiers matchs européens en sortant les Écossais de St. Johnstone puis en chutant contre le Kairat. Loin d’être ridicule pour une première.

Si les saisons suivantes n’ont pas eu le même panache, le club de Yerevan est bien de retour en Europe avec ce match face au club andorran de Santa Colonna. Comme vous le verrez un peu plus loin dans l’article, le football arménien ne se porte pas très bien. Et c’est peu dire. Incapables de se mettre au niveau, les joueurs du FC Alashkert n’ont pas réussi à montrer grand-chose. Se procurant quelques occasions par-ci par-là, sans vraiment mettre en danger le gardien andorran. Si globalement, le match fut dominé par les Arméniens, on garde tout de même un goût d’inachevé et une déception plus globale sur le football arménien et ses résultats européens.

Ligue Europa

Partizani (ALB) 0-0 Slovan Bratislava (SVK)

Mardi à 18h00 s’est joué le premier match de l’année en Ligue Europa avec un délicieux Partizani – Slovan Bratislava. Autant vous dire que ce match fut relativement horrible, avec des prestations décevantes des deux côtés et un jeu proposé proche du néant. Arrivé en tant que favori en Albanie, le Slovan devait se rassurer et trouver des premiers automatismes après un marché des transferts mouvementés et l’arrivée de nombreux joueurs, la plupart néerlandais, venant garnir et remplacer les départs, notamment celui du grand Marko Milinkovic, figure emblématique du club depuis des années transféré vers la Turquie.

Sans vraiment proposer un jeu cohérent, le club de la capitale slovaque s’est vite heurté à cette jeune équipe du Partizani, des Albanais qui ont su se mettre en avant en se procurant quelques occasions intéressantes tandis que le Slovan Bratislava, lui, bien que tenant le ballon, n’a jamais vraiment su se procurer des situations dangereuses. La première n’intervenant qu’à la 66ème minute avec Adam Zreľák. Très loin des attentes.

Si comme l’a dit Nikki Papavasiliou, entraineur du Slovan Bratislava, « les premiers matchs de la saison sont toujours difficiles. La préparation que nous avons commencée il y a seulement trois semaines fait en sorte que la forme de nos joueurs n’est pas encore optimale. » Il faudra avant tout retrouver une cohésion d’équipe pour essayer de l’emporter la semaine prochaine et s’imposer face au Partizani. Au risque de vivre une nouvelle déconvenue européenne.

Rabotnicki (FYROM) 1-1 Budućnost Podgorica (MNE)

Duel 100% Footballski à Skopje entre le Rabotnicki, cinquième de la dernière PRVA Liga et le Buducnost Podgorica, deuxième du dernier championnat monténégrin. Pourtant largement favori sur le papier, le Rabotnicki va énormément souffrir en première mi-temps et va finalement craquer à la 36ème minute grâce à un but de Janketic. Délaissant la stratégie offensive pour dresser un mur défensif, le Buducnost va se montrer très costaud mais une petite perte d’attention en fin de match va payer très cher puisque Elias va égaliser à la 80ème minute. Largement dominateur en seconde période, le club de la capitale macédonienne peut se mordre les doigts d’avoir attendu 45 minutes avant de débuter son match. Mais tout sera encore jouable à Podgorica!

Käpäz (AZE) 0-0 Dacia (MDA)

La performance moldave de la semaine, elle est là. Et ça veut tout dire. Au terme d’un match pauvre en occasions, le Dacia parvient à ramener un point de son déplacement en Azerbaïdjan et part donc avec les faveurs des pronostics en vue du match retour à Speia.

Dila (GEO) 1-0 Shirak (ARM)

« Dans la vie il y a des hauts et des bas. Il faut surmonter les hauts et repriser les bas. » – Jacques Chirac

Autant dire que les couturières arméniennes vont avoir du boulot.

Aktobe (KAZ) 1-1 MTK (HUN)

 Pas une personne au Kazakhstan ne voyait Aktobe faire un résultat contre Budapest au vu des résultats récents et de la crise interne. En plus, Samat Smakov, la star d’Aktobe, était absent. Les Hongrois commencèrent par harceler le but kazakh et marquèrent rapidement. Après ce but, plus rien. Aktobe en profita et c’est le talentueux Didar Zhalmukan qui marqua sur pénalty après une faute peu évidente. Les Kazakhs eurent de grosses occasions dans une seconde mi-temps qu’a oublié de jouer le MTK. Il leur reste encore deux mi-temps pour faire le boulot et éliminer une équipe qui n’en est plus vraiment une.

Admira (AUT) 1-1 Spartak Myjava (SVK)

La magie de ces premiers d’Europa League, c’est aussi ce plaisir de voir des « petits » clubs pouvoir avoir l’opportunité de se montrer et de découvrir la joie des matchs européens. Une découverte que fit le Spartak Myjava. Encore en troisième division slovaque il y a quelques années, le Spartak Myjava a eu l’occasion de jouer son tout premier match européen de l’histoire en guise de récompense suite à une magnifique saison 2015-2016. Un match historique que tous les supporters attendaient.

Arrivé en Autriche pour y affronter l’Admira, le Spartak Myjava pouvait compter sur un groupe quasiment inchangé qui repose essentiellement sur ses cadres comme son capitaine Kóňa, milieu de terrain technique possédant une belle vision du jeu et un très beau touché de balle. Un match qui commença au plus mal pour les Slovaques avec une ouverture rapide du score par les locaux après une perte de balle du capitaine slovaque et d’une très belle frappe du milieu de l’Admira Eldis Bajrami. On se dit alors que cette première historique ne va pas forcément se passer du mieux possible. Et puis, surgit un certain Kóňa. Comme pour se racheter de son erreur, le capitaine du club surgit dans la surface de réparation pour reprendre un corner gagnant. Un score qui aurait très bien plus être un peu plus conséquent pour le club slovaque, mais qui contentera les deux parties.

Kona sous le maillot de Senica | © Samuel Kubani/EuroFootball/Getty Images

Kóňa sous le maillot de Senica | © Samuel Kubani/EuroFootball/Getty Images

Ventspils (LVA) 2-0 Vikingur (FRO)

 Victoire facile deux buts à zéro pour les hommes de Paul Ashworth qui n’ont pas eu à forcer leur talent pour venir à bout d’un adversaire au niveau encore amateur. A trente-cinq ans et du haut de son mètre quatre-vingt-quinze, le buteur letton Girts Karlsons a posé d’énormes problèmes à la défense adverse de par son jeu de tête et sa science du placement lui permettant d’inscrire un doublé. Cependant, le résultat aurait pu être moins probant (surtout lorsque l’on connaît l’importance accordée aux buts inscrits à l’extérieur) si l’attaquant de Vikingur avait su ajuster le portier du FK Ventspils à la quatre-vingtième minute de jeux après s’être retrouvé complètement seul au point de penalty après une bourde de la défense locale. Bref, cette solide victoire et ce « clean sheet » à domicile sentent bon la qualification pour le FK Ventspils. Le résumé du match en vidéo ici.

UE Santa Coloma (AND) 1-3 Lokomotiva Zagreb (CRO)

Le Lokomotiv Zagreb n’a pas eu de mal à confirmer son statut de favori contre Santa Coloma qui nous vient de la Principauté d’Andorre. La victoire 3-1 s’est dessinée dès la 20e minute grâce à un penalty transformé en deux temps par Mirko Maric. Ce même Maric qui inscrivit un doublé à la 73e minute après un but sur corner de Prenga. La réduction du score de Pedro Reis dans le temps additionnel n’y changera rien, l’équipe sponsorisée par Camel Active  sera bien présente au deuxième tour des qualifications à moins d’un cataclysme au retour à Zagreb.

Bokelj (MNE) 1-1 Vojvodina (SRB)

A Kotor, les joueurs de Novi Sad pouvaient se croire en vacances et la colonie de vacances a bien mal démarré la partie en encaissant dès la cinquième minute un but de Djenic. 30 secondes plus tard, Meleg lui répondait et remettait les équipes à égalité. L’image du match a souffert d’interruptions de transmission… Les conditions étaient compliquées pour tout le monde. Avec plus de 30 degrés, l’arbitre a fait de nombreuses interruptions pour boire un coup. A la 41ème, Vosa a eu l’occasion de prendre le large mais Babic a raté l’immanquable. Sur la première mi-temps, le club serbe a dominé. En seconde période, les rouges et blancs ont continué de dominer et ont été proches de prendre l’avantage mais Mijatović a arrêté les tirs de Trujić ou à la 84 minutes Meleg a touché les montants.

FK Trakai (LTU) 2-1 Nõmme Kalju (EST)

Bien que tête de série lors du tirage au sort, Kalju ne faisait pas vraiment figure de favori face aux Lituaniens de Trakai. Après avoir tenu tête au grand Zalgiris Vilnius l’an dernier, le FK Trakai est en effet leader d’A Lyga en cette année 2016. En face, les Estoniens sont troisièmes de Premium Liiga, mais n’ont pas encore montré un niveau exceptionnel en championnat. Ce duel entre clubs baltes était donc une bonne occasion de mesurer les niveaux des deux pays, quelques semaines après la Coupe Baltique où la Lituanie avait battu 2-0 une bien faible Estonie.

Le début de match donne tort à ces prévisions, avec l’ouverture du score d’Hidetoshi Wakui, le héros japonais de Kalju, sur un penalty tiré avec calme et douceur dès la 7e minute. La surprise passée, la première mi-temps est relativement équilibrée entre les deux équipes. La seconde est d’une tout autre image. Les Estoniens se retrouvent acculés en défense par une équipe lituanienne tenant le ballon. Et ce qui devait arriver arrive, avec l’égalisation de Valskis. Abandonné par sa défense, le toujours très bon Teles ne peut rien sur la tête à bout portant du Lituanien. Trakai ne lâche pas après ce but et continue de pousser. Et c’est le Russo-Arménien David Arshakyanqui trouve la faille pour le 2-1. Un score au final plutôt logique. Aucune des deux équipes n’était vraiment favorite au départ, et toutes deux peuvent encore y croire.

Videoton (HUN) 3-0 Zaria Balti (MDA)

On vous avait parlé de l’opération renouveau du Zaria Balti cette année, et bien ce n’est pas ce 30 juin qu’elle a porté ses fruits. L’échéance européenne arrive sans doute trop tôt pour une équipe qui construit encore son effectif, surtout lorsqu’une équipe du calibre de Videoton constitue votre adversaire dès le premier tour. Pourtant, le Zaria a joué au foot et aurait pu revenir de Felcsut un peu moins bredouille. Les hommes d’Henning Berg, qui avaient réalisé une excellente deuxième partie de saison en 2016, vont profiter d’une grosse erreur de Grossu pour rapidement ouvrir la marque : le défenseur veut passer en retrait vers Pascenco mais cela arrive dans les pieds de Geresi qui glisse la balle entre les jambes du gardien.

La défense très expérimentée du Zaria n’est pas trop inquiétée et le Zaria joue vers l’avant pour tenter d’égaliser. Un penalty non sifflé sera transformé par l’arbitre en simulation volontaire de Picusceac, qui reçoit alors son second carton jaune. A 10 contre 11, ça devient très dur pour les Moldaves, cependant Goian garde l’envie d’aller chercher un but avec les entrées successives de Boghiu puis Suvorov. Mais rien n’y fait, Videoton pousse et punit le Zaria en fin de match avec un doublé de Feczesin tandis que Suvorov se fait expulser dans les arrêts de jeu pour un tacle par-derrière assez hasardeux.

L’expérience a parlé et Videoton s’offre de belles chances de qualification grâce à ces deux buts tardifs. Cependant, le Zaria était loin d’être ridicule et aura le droit de penser que ce score est sévère au vu de la physionomie du match, et que l’arbitre aurait du leur accorder un penalty en début de seconde période. Sans l’erreur individuelle de Grossu, le Zaria était en mesure de faire jeu égal avec Videoton, et ça, c’est déjà positif. Rendez-vous dans une semaine à Chisinau pour le match retour!

Levadia Tallinn (EST) 1-1 HB Torshavn (FRO)

Leader de Premium Liiga, le Levadia Tallinn a franchement déçu jeudi soir. Opposé au HB Torshavn, actuel cinquième du championnat des Iles Féroé, le club estonien pouvait légitimement s’avancer en toute confiance pour ce premier match d’Europa League. D’autant plus que l’entraîneur russe Sergei Ratnikov aligne une équipe type, à l’exception peut-être d’Hindrek Ojamaa et surtout Siim Luts, laissés sur le banc. Mais rien ne s’est passé comme prévu.

Contrairement à ce qu’on pouvait croire, les Féringiens n’ont pas joué repliés dans leur camp, et ont joué leur chance offensivement. Avec réussite puisque ce sont eux qui ouvrent le score à la 21e minute par Jespersen. De leur côté, les joueurs du Levadia ont de très nombreuses occasions, qui se terminent quasiment toutes à côté du but. Un problème de finition que l’on ne leur connaissait pas vraiment ces dernières semaines. A l’image de leur locomotive Anton Miranchuk, les Estoniens passent totalement à côté de leur match. A force de presser, ils finissent bien par égaliser par Pavel Marin, mais le nul final 1-1 est bien décevant. Le Levadia devait l’emporter. Un très mauvais résultat avant un déplacement toujours compliqué sur les terres de la légende Frodi Benjaminsen.

Balzan (MLT) 0-2 Neftçi (AZE)

Très belle et importante victoire du Neftchi à Malte face à Balzan Youths. Elle s’est dessinée dès la 13e minute avec ce superbe coup-franc de Hajiyev sur lequel le gardien maltais aurait pu certes mieux faire. Dans un match engagé, le Neftchi et le Balzan se rendront les coups et offriront un meilleur football que l’équipe nationale portugaise mais les Maltais se font avoir en fin de match avec un penalty discutable accordé aux Azerbaïdjanais. Gurbanov ne se prie pas pour l’exécuter et voilà le Neftchi qui a de grandes chances de poursuivre l’aventure Ligue Europa. A confirmer dans une semaine à Bakou.

Atlantas (LTU) 0-2 HJK (FIN)

Sans Andrei Panyukov, Atlantas n’est rien. Défaite logique contre l’ogre HJK.

Dinamo Minsk (BLR) 2-1 Spartaks Jūrmala (LVA)

C’était un match piège pour les Biélorusses, qui se présentaient au Traktor avec beaucoup de blessés et sans leur excellent gardien Aleksandr Gutor, en partance à Orenburg, promu en RPL. Le Dinamo Minsk s’est compliqué la tâche alors qu’il semblait avoir le match bien en main. Artyom Bykov avait ouvert le score d’une belle tête lobée dès la 18e minute avant que le Dinamo baisse le pied et offre à son adversaire du jour plusieurs occasions de revenir dans le match et d’inscrire ce but à l’extérieur si important.

Après plusieurs erreurs défensives individuelles, c’est Ulimbasevs qui a logiquement égalisé pour le Spartaks. Deux minutes plus tard néanmoins, Bykov marquait son deuxième but de la journée d’une belle reprise à l’entrée de la surface pour assurer la victoire des siens, qui se sont fait peur inutilement et, surtout, qui se mettent dans une situation inconfortable avant le match retour en Lettonie la semaine prochaine.

© Viktor Drachev/EuroFootball/Getty Images

Bykov | © Viktor Drachev/EuroFootball/Getty Images

Sloboda (BIH) 0-0 Beitar Jerusalem (ISR)

Le premier round du premier tour de qualification de la Ligue Europa entre le FK Sloboda Tuzla et le Beitar Jérusalem a pris fin par un match nul, 0:0, ce qui a rendu les deux entraîneurs satisfaits. Pourtant, celui de Tuzla peut l’être plus que son homologue puisqu’il n’a pas pris de but et peut rêver de l’exploit d’éliminer le Beitar. Pas mal pour une équipe en D2 bosnienne il y a encore un peu plus d’un an. Sloboda a d’ailleurs bien joué et aurait pu marquer comme avec ce tir de Stjepanovic à la 3e minute ou Kostic à la 82e. Il faudra le faire au retour.

Banants (ARM) 0-1 Omonia (CYP)

Je pense que vous l’avez compris, les résultats des clubs arméniens dans ce début de compétitions européennes ne sont pas des plus fameux. Opposé aux Chypriotes de l’Omonia, Banants n’a pas su faire mieux qu’une courte défaite 1-0 en encaissant un but du légendaire Matt Derbyshire. Le seul. L’unique. Un résultat logique pour l’Omonia qui devra cependant enfoncer le clou lors du match retour.

Slavia Sofia (BUL) 1-0 Zagłębie (POL)

Le Zagłębie, lui, se déplaçait sans sa star Filip Starzynski retenu comme Kapustka avec le Cracovia par la sélection polonaise durant l’Euro. La capitale bulgare faisait face aux premières chaleurs estivales lorsque les deux équipes sont entrées sur la pelouse. Le Zagłębie voulait revenir avec un bon résultat pour n’avoir qu’à confirmer au retour, ils devront faire plus.

Les deux équipes encore en préparation, et peut-être aussi sur la retenue avec cette chaleur pesante, n’ont pas donné aux quelques spectateurs présents un grand spectacle durant ces 90 minutes aller du premier tour de l’Europa League. Le Zagłębie Lubin a dominé tout le match, mais une possession stérile, un manque certain de solutions offensives et de chance ainsi qu’une équipe du Slavia bien regroupée n’ont pas permis aux Polonais de trouver la faille. La tristesse du jeu se résume en un chiffre : la première mi-temps s’acheva avec 1 tir cadré seulement.

Les deux équipes repartirent sur le même rythme en seconde mi-temps jusqu’à ce que finalement, dans les dernières minutes, le Slavia place une contre-attaque éclaire, comme un coup de poignard dans le dos, Serderov donnant l’avantage définitif aux locaux après un match assez pauvre. Le Zagłębie aurait pu gagner mais revient finalement en Pologne avec une faite 1-0. Lubin devra marquer et plus d’une fois lors du match retour pour se qualifier pour le second tour. Cette équipe de Sofia est prenable et contrairement au Cracovia, le Zagłębie a montré des choses intéressantes qu’il va falloir concrétiser pour ne pas rester à quai.

Europa (GIB) 2-0 Pyunik (ARM)

L’Arménie galère encore et toujours… Nouvelle preuve avec cette défaite face au club gibraltarien Europa. Une victoire historique d’un côté qui met une fois de plus le football arménien dos au mur et face à ses responsabilités. La crise mesdames et messieurs. La crise.

Midtjylland (DEN) 1-0 Sūduva (LTU)

Les Lituaniens ne s’en sortent pas trop mal. Pas tellement chanceux au tirage, Suduva a limité la casse et peut envisager l’exploit au match retour. Cela s’annonce évidemment délicat tant Midtjylland a dominé son affaire, mais le manque de réalisme du duo Pusic – Onuachu a fait que les Danois n’ont remporté le match que sur la plus petite des marges. C’est d’ailleurs sur un coup de tête du Nigérian, suite à un centre venu de la droite, que Suduva a craqué. Belle résistance face à l’une des meilleures équipes à ce stade de la compétition. Rappelons que Midtjylland a disputé l’an passé les phases de poules de la compétition.

Zimbru (MDA) 0-1 Chikhura (GEO)

Une nouvelle déception pour le Zimbru. Pas au point physiquement en première période, ils se sont fait baladés par les Géorgiens qui ont alerté à plusieurs reprises Denis Rusu avant le tournant du match : un carton rouge d’Anton à la 36e pour un tacle en retard sur le gardien Hamzic. La réaction de celui-ci aurait également mérité l’expulsion, mais le Bosnien s’en tire avec un jaune. Deux minutes plus tard, un coup-franc du Chikura termine sur la tête, victorieuse, de l’inévitable Tatanashvili, auteur de 14 buts la saison passée avec Sioni.

Les Géorgiens, bien plus en jambes que les Moldaves, sont dans un fauteuil. Le Zimbru pousse en seconde période, et le carton rouge de Ganugrava à l’heure de jeu semblait alors équilibrer les débats. Mais à part quelques incursions signées Spataru ou Amancio, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Le Zimbru entame mal sa saison et devra créer l’exploit en Géorgie pour passer.

Qäbälä (AZE) 5-1 Samtredia (GEO)

Le Qäbälä est en route vers les poules de la Ligue Europa et Samtredia l’a bien compris. Les Azerbaïdjanais s’offrent l’un des cartons de la soirée en assommant leurs adversaires en deux minutes, via Stankovic et Zenjov, puis en présentant leur nouvelle recrue à leurs supporters : Theo Weeks. Auteur d’un match phénoménal, le Libérien s’offre un triplé de grande qualité pour son premier match sous les couleurs de Qäbälä. Contrôle et frappe enchaînée en pleine lucarne à la 30e, pressing concluant et double dribble du dernier défenseur puis du gardien à la 69e puis crochet sur le gardien et frappe millimétrée à la 72e. Une prestation cinq étoiles et une qualité technique qui lui permettront sans doute de rapidement devenir le chouchou des Radarlar. A suivre!

Kukësi (ALB) 1-1 Rudar Pljevlja (MNE)

Direction Elbasan pour retrouver ce match entre Kukësi et le Rudar. Si sur le papier, cette confrontation semble relativement serrée, sur le terrain, ce sont bien les Monténégrins qui ont su se mettre en évidence. Dominateurs dans la rencontre, malgré une ouverture du score albanaise, les hommes de Radojičić ont su relever la tête et inscrire le but égalisateur après de nombreuses occasions loupées grâce à  l’intermédiaire de… son gardien! Obtenant un penalty, le Rudar a fait confiance à Radanović, gardien de but, pour transformer cette opportunité et égaliser. Un match qui permet au club monténégrin de quitter l’Albanie avec un résultat positif et de pouvoir espérer une future qualification lors du match retour. Avec qui sait un nouveau but de Radanović.

AEK Larnaca (CYP) 3-0 Folgore (SMR)

AEK s’impose très logiquement contre Folgore. En clair, ce n’est pas de Larnaca.

Vaduz (LIE) 3-1 Sileks (MKD)

Après une défaite contre un club gibraltarien, on a eu le droit à une défaite contre un club du Liechtenstein. Alors vous êtes bien sympathique, mais le résumé, ce n’est pas pour aujourd’hui. La déception est grande. L’humiliation encore plus.

Odd (NOR) 2-0 Mariehamn (FIN)

En pleine Veikkausliiga où le club joue actuellement les premiers rôles puis qu’il est premier ex-aequo avec le HJK, Mariehamn est tombé sur du lourd dans ce qui constituait l’une des belles affiches de ce premier tour qualificatif de la compétition. Imperméables en championnat avec seulement 8 buts encaissés en 15 matchs, les Finlandais sont tombés deux fois face à un club qui avait poussé Dortmund dans ses derniers retranchements la saison passée dans cette même compétition. Auteurs d’une très bonne première période où ils auraient pu ouvrir le score, les Finlandais ont pourtant cédé en deuxième mi-temps avec des buts de Grogaard et Occéan. Un résultat difficile à encaisser, quasiment impossible à inverser.

Široki Brijeg (BIH) 1-1 Birkirkara (MLT)

Après les défaites contre Gibraltar et le Liechtenstein, le match nul contre Malte. Footballski, vecteur d’espoir pour les petits pays.

M. Tel-Aviv (ISR) 3-0 Gorica (SVN)

On savait que ce serait dur pour Gorica, mais pas à ce point. Les favoris, meilleur coefficient de ce tour préliminaire et second du dernier championnat israélien, ne nous ont pas offert de surprise alors que le match se déroulait à Netanya. Le Nigérian Igiebor a marqué un doublé et Orlando Sa a également scoré. Hier, à Nova Gorica, il valait encore mieux regarder le championnat de billard à la salle Milojka Strukelj…

Beroe (BUL) 0-0 Radnik (BIH)

Un nouveau duel bien de chez nous entre les Bulgares de Beroe et le FK Radnik Bijeljina, club de la Republika Srpska et récent vainqueur de la coupe de Bosnie-Herzégovine. Un match plaisant entre deux équipes qui ont du faire face aux départs de quelques-uns de leurs meilleurs joueurs mais qui ont su proposer un jeu ouvert, offensif, et loin de l’image que l’on peut se faire en regardant le tableau d’affichage.

Car si ce match ne s’est finalement soldé que sur un 0-0, les occasions étaient pourtant bien là. Dès le début du match, les Bulgares de Beroe se montrent rapidement dangereux avec une très belle frappe de loin à laquelle le Radnik répond avec une très belle action dans la surface et un loupé à bout pourtant dans la cage vide. Le ton est donné. Arrêt après arrêt, loupé après loupé, le tableau d’affiche n’évolue pourtant pas.

Et si ce match a connu un petit coup de mou après la première mi-temps, c’est finalement le Radnik qui fait une bonne opération avec ce match nul qui permet au club de se placer avant le match retour chez lui, à Bijeljina.

Domžale (SVN) 3-1 Lusitanos (AND)

Le tirage a été bien différent pour les deux clubs slovènes engagés au premier tour. Alors que Gorica se tapait l’épouvantail Maccabi Tel-Aviv, Domzale était relativement épargné avec les Lusitanos (pas celui de Saint maur). Malgré le statut de favori, les Slovènes ont fait peur à leurs 1000 fans présents au stade en prenant un but d’entrée de jeu par le brésilien Luiz Luizao (mais que fait un brésilien dans le championnat d’Andorre ?). Heureusement, Dobrovoljc, Horic et l’ancienne pépite de Maribor Matic Crnic ont scellé une victoire qu’il faudra confirmer dans les montagnes andorranes. Le français Benjamin Morel a joué pour son grand retour au club. A noter que la saison dernière, le président de Domzale Stan Orazem avait promis de venir en costume traditionnel avec sa partenaire en cas de qualification en Europa League. On ne sait pas si c’est ce qui a motivé les joueurs à accrocher l’Europe mais chose promise, chose due :

EL_Domzale

NSI (FRO) 0-2 Shakhtyor (BLR)

Contrairement à leurs compatriotes du Dinamo Minsk, le Shakhtyor Soligorsk n’a pas tortillé du cul pour battre les Féringiens du NSI Runavik. Il a néanmoins fallu deux penaltys du capitaine ukrainien, Artem Stargorodskiy, et un carton rouge du côté du NSI pour remporter ce match de façon assez tranquille. La manière importe peu, surtout dans des matchs contre des équipes supposées plus faibles, dans des environnements délicats. Deux buts à l’extérieur pour aucun encaissé, ça devrait être suffisant pour arriver sur le terrain les doigts dans le nez la semaine prochaine.

Teuta (ALB) 0-1 Kairat (KAZ)

Sur la route du Kairat Almaty, qui aimerait bien refaire au moins le même parcours que l’an dernier, se dressait un premier obstacle : Teuta. Le coach Kakhaber Tskhadadze avait laissé au repos les meilleurs joueurs, au profit de ceux qui jouent moins et de deux petits nouveaux : Bauyrzhan Turysbek et Gerson Acevedo. La physionomie du match est partie très rapidement sur une possession pour Kairat et des contres du côté albanais. Ces derniers ont eu beau devenir plus agressifs en seconde période, ils ne réussirent pas à se procurer de véritables occasions et les Kazakhs se montrèrent plus réalistes grâce à Arshavin. Cinq minutes plus tard, un poteau des Albanais fit frissonner le stade. Dans le temps additionnel, c’est la nouvelle recrue du Kairat Acevedo qui toucha le montant. Rendez-vous le 7 juillet à Almaty pour connaître le vainqueur du premier tour.

Spartak Trnava (SVK) 3-0 Hibernians (MLT)

Belle démonstration du Spartak Trnava face aux Maltais de Hibernians. Pas forcément l’adversaire le plus craint, les Slovaques ont su faire le boulot et s’assurer sa qualification, sauf cataclysme, dès ce match aller.

Dans un stade vide pour cause d’amende de l’UEFA, le Spartak Trnava n’était pourtant pas forcément dans les meilleures conditions pour commencer cette nouvelle saison. Avec le légendaire Miro Karhan sur le banc, le club a dû faire face aux départs de l’expérimenté milieu de terrain Robert Jez ainsi que de son attaquant slovaquo-argentin David Depetris dont le contrat arrivé à sa fin. Bien que renforçant son attaque avec l’arrivée de Privat Yao, un attaquant ivoirien, le club n’a pas forcément un effectif prolifique ni énormément de certitudes en ce dernier. Malgré tout, ces derniers ont su parfaitement s’acclimater à l’Europa League et se rassurer très rapidement avec un festival de buts, dont un splendide du capitaine Martin Mikovič, ce dernier reprenant parfaitement un corner à l’entrée de la surface avec une reprise pleine de spontanéité.

Bien qu’il y ait encore du travail à faire, avec notamment des pertes de balles hasardeuses lors des phases offensives, le Spartak Trnava a su être sérieux pour ce premier match de la saison.

La Fiorita (SMR) 0-5 Debrecen (HUN)

Debrecen s’impose sans fiorita à Saint-Marin. On devrait les retrouver au prochain tour.

Čukarički (SRB) 3-0 Ordabasy (KAZ)

Dès le début, le match aurait pu basculer sur ce penalty très mal tiré par Cukaricki à la 6ème minute alors à 0-0. L’équipe de Belgrade ne s’est cependant pas arrêtée et a continué à pousser. La défense d’Ordabasy était aux abois tout le long du match. Mais à la mi temps, le score restait nul et vierge 0-0. Au retour des vestiaires, à la 48ème, l’équipe a domicile obtenait un second penalty qui était transformé par Igor Matić. Le plus dur était fait. Les locaux continuaient de dérouler pour marquer encore par 2 fois lors de cette mi-temps et malgré une tentative du serbe Kasalica de réduire la marge en fin de rencontre, le club kazakh n’arrivait pas à marquer. D’une façon générale, la performance du club de Belgrade a été sérieuse.

© Mark Runnacles/Getty Images

© Mark Runnacles/Getty Images

Heart of Midlothian (SCO) 2-1 FC Infonet (EST)

Pour sa toute première campagne européenne, la jeune équipe du FC Infonet Tallinn est tombée sur un adversaire de poids avec Heart of Midlothian. Revenus dans l’élite écossaise l’an dernier au nez et à la barbe des Rangers, les Hearts ont laissé derrière eux leurs déboires financiers et sont repartis de l’avant. En face, l’Infonet bouleverse la hiérarchie cette année en Premium Liiga estonienne. En constante progression, le club de l’est de la capitale joue le titre en championnat cette saison. Il est néanmoins loin d’être favori face aux Ecossais.

La marche est donc très très haute. Et pour faciliter les choses, les Estoniens ont perdu leurs jeux de maillots dans le vol les amenant à Edimbourg et ont dû s’entraîner avec un équipement prêté par son adversaire. La marche est également très haute pour tenter un résumé du match, les problèmes (récurrents) de droits télé en Ecosse amenant ce match à ne pas être diffusé, et donc indisponible, même en streaming. Ce qui est sûr, c’est que l’Infonet a joué dans une ambiance irréelle : un stade plein avec plus de 14 000 personnes venues fêter à pleins poumons le retour en Europe des Jambos !

Comme attendu, ce sont les Ecossais qui tiennent le ballon, face à une équipe assez regroupée en défense. Ils ont d’ailleurs une bonne occasion à la 20e minute, avec une tête de Juanma qui passe tout près du but. Sur l’action suivante, Jevgueni Harin est lancé en profondeur sur un long ballon et trompe Hamilton de volée ! La surprise est totale, mais de courte durée. Six minutes plus tard, Avilov touche le ballon de la main dans la surface. Le penalty est transformé par Prince Buaben. La domination des Hearts continue de plus belle. Et à la 35e minute, Paterson met une bonne tête sur un corner. Le ballon est renvoyé sur la ligne et heurte le pauvre Andrei Kalimullin, qui marque bien involontairement contre son camp. Dominés dans le jeu par des Ecossais tenant le ballon, les Estoniens jouent chaque contre à fond et passent près de l’égalisation à plusieurs reprises. Le score ne change néanmoins pas. 2-1 au final. L’Infonet peut repartir heureux de Tynecastle. Il faudra cependant une très grande performance pour se qualifier la semaine prochaine, dans une A. Le Coq Arena qui sera (pour une fois) bien remplie, mais entièrement acquise à la cause des Ecossais.

Shkëndija (MKD) 2-0 Cracovia (POL)

Le Cracovia se déplaçait sur la pelouse de Shkendija en Macédoine pour son premier tour aller de l’Europa League. Et on peut dire que sans Kapustka, présent avec l’équipe de Pologne sur le terrain contre le Portugal, ce fut un long chemin de croix pour le Cracovia. La mayonnaise n’a pas pris avec pourtant une équipe type presque au complet, les hommes de Zielinski ont été dominés dans tous les secteurs du jeu, et particulièrement derrière avec une défense sans doute encore en vacances qui a concédé énormément d’occasions.

Si l’une des premières occasions du match fut pour Jendrisek et le Cracovia, le reste et les 80 minutes qui vont suivre vont être un déluge sur le but de Sandomierski. Le milieu Budzinski – Wojcicki – Cetnarski et la défense centrale vont vivre un match fait de souffrance et d’incompréhension sur le terrain des Macédoniens. A la 40e minute, le Shkendija obtient un bon coup franc à la limite de la surface de réparation du Cracovia, tiré via une combinaison intelligente en deux temps et Ibraimi ouvre le score pour les locaux d’une belle frappe à ras de terre. Après la mi-temps, les Macédoniens repartent sur le même rythme enlevé fait de percussions et d’agressivité. Les Polonais n’existent pas et ne vont pas exister lors de cette seconde période, Junior va même fusiller Sandomierski à bout portant et tout en finesse à la 68e minute. Le Cracovie n’aura rien montré pendant 90 minutes et vient certainement d’hypothéquer en un match seulement, ses chances d’aller plus loin en Europa League. Dorénavant, il faudra gagner à Cracovie le 7 juillet et tenter de faire exploser cette équipe macédonienne pour espère aller plus loin.

Shamrock Rovers (IRL) 0-2 RoPS (FIN)

Belle victoire pour les Finlandais du Rovaniemen Palloseura. Aussi savoureux que des RoPsmops. On peut le dire, c’était RoPs Royce en ce jeudi soir.

Breidablik (ISL) 2-3 Jelgava (LVA)

Face à une joueuse équipe de Breidablik, récente vice-championne d’Islande, l’équipe de Jelgava obtient un résultat probant : victoire deux buts à trois à l’extérieur. Après une première mi-temps sérieuse et appliquée, les récents vainqueurs de la coupe de Lettonie (pour la troisième fois consécutive) pourront regretter d’avoir encaissé un but aux quatre-vingt seizième minutes de jeu. Ce résultat vient confronter la bonne forme retrouvée de cette ambitieuse équipe de Jelgava depuis le changement d’entraîneur et le remplacement de Vitalijs Astafjevs (recordman de sélections avec la Lettonie – il en compte 166 soit une de moins que San Iker Casillas) par le Lituanien Saulius Sirmelis, avec cinq victoires en six matches. Bref, cette victoire à l’extérieur avec trois buts inscrits devrait suffire au FK Jelgava pour se qualifier pour le prochain tour des éliminatoires de l’Europa League.

 

La rédaction de Footballski


Image à la une : © Mark Runnacles/Getty Images

Ligue Europa 2016-2017 : Premier tour de qualification aller
5 (100%) 9 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Bravo superbe article. J’adore ces premiers tours de coupe d’Europe. J’ai réussi à trouver et à regarder le match du Fiona Tallinn, Midtjylland contre Marijampole, et Aktobe Lento MTK. En tout cas ça fait plaisir de voir que je ne suis pas seul, et que d’autres personnes s’y intéressent en France. Continuez comme ça !

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #26 – 2016 : Matchs du week-end – Format court

Vous êtes fans du foot de l'est et votre équipe préférée a déjà quitté la France après un Euro catastrophique...

Fermer