Ligue Europa 2015/2016 – 5ème journée

Thomas Ghislain
Thomas Ghislain - Publié le 28 novembre 2015

Après une trêve internationale qui a parue bien plus longue et bien plus morose que d’habitude, voici le retour de la meilleure des Coupes d’Europe pour vous donner le sourire en ces tristes jeudis soirs de novembre ! C’est la 5e journée de la Ligue Europa et on commence à compter les clubs Footballski qualifiés – revivez ici les matchs intéressants de la soirée !

Groupe B : Le Rubin se relance

  • Rubin 2-0 Sion
  • Liverpool 2-1 Bordeaux

Pour avoir une ultime chance de qualification, le Rubin Kazan devait s’imposer à domicile face au FC Sion, jusque là leader invaincu du groupe. À l’aller, le cinquième du dernier championnat de Russie s’était d’ailleurs incliné en Suisse (1-2).

Sous la neige de la Kazan Arena, le Rubin a eu droit à un petit coup de pouce de la part de son adversaire puisque le Sénégalais Birama Ndoye se faisait expulser pour cumul de cartons jaunes à la 34ème minute. Les Tatars vont alors en profiter pour asseoir leur domination sans pour autant trouver la faille. Il faudra attendre les vingt dernières minutes pour voir la situation enfin se décanter : une frappe lointaine de Blagoy Georgiev permettait au Rubin d’ouvrir le score (72′) avant qu’en toute fin de match Marko Devych ne double la mise (90′).

Avec ce précieux succès (2-0), le Rubin peut à nouveau croire en la qualification, chose qu’on avait du mal à prédire il y a quelques semaines.

Dans le même temps, Liverpool a battu Bordeaux (2-1). Les Reds sont qualifiés pour les seizièmes de finale tandis que les Girondins sont éliminés. La dernière place qualificative se jouera entre le Rubin Kazan et le FC Sion. Le seul moyen pour les Russes de se qualifier est d’aller l’emporter à Bordeaux en espérant que Liverpool aille s’imposer à Sion. Les Tatars reviendraient ainsi à hauteur des Suisses qui seraient alors devancés à la différence de buts particulière.

Groupe C : Krasnodar en route vers les 1/16èmes !

  • PAOK 0-0 Qäbälä
  • Krasnodar 1-0 Borussia Dortmund

Qäbälä a encore joué un mauvais tour au PAOK. Le mur rouge a bien résisté aux assauts bien trop imprécis des Grecs, pourtant aidés par un public toujours aussi bouillant. Les coéquipiers de Berbatov ont pourtant eu des occasions d’ouvrir le score, mais soit un tir non cadré soit le dernier rempart Bezotosniy les en empêchaient. Cela scelle malheureusement le sort des deux équipes avec la victoire de Krasnodar : elles sont éliminées de la C3. Qäbälä, dont l’exploit reste d’avoir atteint les poules cette année, mettra un point d’honneur à aller chercher sa première victoire en phase de groupes lors de l’accueil des Russes, que les Azerbaïdjanais avaient bien embêté au match aller.

Car, dans l’autre match, Krasnodar a réalisé l’exploit face aux Allemands de la Ruhr ! Un match qui se gagnera tôt. Très tôt. Ainsi, avec une équipe largement remaniée, les hommes de Thomas Tuchel concéderont le penalty dès la première minute de jeu sur une -nouvelle- erreur, du néanmoins bel homme, Mats Hummels. Devant cette offrande, Mamaev ne se fait pas prier et permet au FKK de mener au score. Score qui ne bougera plus, et ce, malgré un grand nombre d’occasions pour les coéquipiers de Mkhitaryan.

Groupe D : Le Legia risque de valser, mais…

  • FC Bruges 0-1 Napoli
  • Legia Varsovie 1-0 FC Midtjylland

De l’espoir. C’est tout ce qu’il reste à Varsovie pour continuer cette campagne européenne. Face aux Danois du FC Midtjylland, les hommes de Stanislav Cherchesov étaient bien déterminés à se battre jusqu’à la fin. Avec cette détermination, et malgré une équipe légèrement remaniée, le Legia partait à la conquête de la qualification, avec comme première étape Midtjylland. Aux alentours de la trentième minute de jeu, le meilleur buteur du Legia, Nikolic, dégaine la première alerte mais Andersen s’interpose. Un premier arrêt qui n’en appelle pas un deuxième puisque cinq minutes plus tard, Prijovic, parfaitement trouvé par Lecczuk, trouve le chemin des filets et donne l’avantage aux Polonais.

Le Legia s’impose ainsi sur le plus petit des scores. Tandis que l’espoir, lui, reste toujours présent à Varsovie. Pour se qualifier, le Legia devra gagner au stade San Paolo avec un gros écart tandis que Midjtylland et Bruges doivent faire match nul dans le même temps. Oui, l’espoir est faible.

Groupe E : Minsk qualifie Villarreal

  • Dinamo Minsk 1-0 Viktoria Plzen
  • Villarreal 1-0 Rapid Vienne

Disons le, faire un résumé de Dinamo Minsk – Viktoria Plzen c’est légèrement compliqué. Parce que bon … c’était chiant. Du coup, le seul événement marquant du match a été l’expulsion de Veretilo car il a enlevé son maillot avant d’être remplacé. Juste après ça, contre-attaque du Dinamo Minsk, faute, penalty, penalty raté mais repris directement. Voilà, on le dit sincèrement, c’était chiant, mais Minsk a gagné.

Sinon, dans l’autre match, Villarreal s’est imposé face au Rapid Vienne assez logiquement, en étant par ailleurs qualifiés dès le coup d’envoi grâce à la défaite des Tchèques. Les Espagnols se sont montrés dangereux à de nombreuses reprises jusqu’à ce que Bruno Soriano éclaire le Madrigal à douze minutes du terme. Villarreal chipe la première place au Rapid, qui perd là ses premiers points dans la phase de groupes.

Groupe F : Tous derrière Liberec!

  • Olympique de Marseille 2-1 FC Groningen
  • Braga 2-1 Slovan Liberec

Comme au match aller, le Slovan Liberec s’est fait crucifié dans les dernières minutes. Malgré tout, les Tchèques n’auront pas démérité. Ils prendront même l’avantage dès la 34e minute de jeu grâce à un but du jeune russe Efremov parfaitement servi par une transversale grandiose du jeune Lukas Pokomy. Puis il y a eu l’égalisation, quelques minutes plus tard, grâce à Ricardo Ferreira sur une magnifique action collective des portugais.

Le match est serré, les Portugais ont des occasions et, à la 92ème, le coup de grâce. Les portugais partent en contre-attaque, l’enchaînement est parfait et Braga s’impose 2-1.

Avec cette victoire de Braga, la qualification se jouera face à l’Olympique de Marseille, vainqueur de Groningen, pour le Slovan Liberec. On y croit !

Groupe G : Tolko Dnipro! Tolko Pobeda!

  • Rosenborg 1-1 Saint-Etienne
  • Lazio 3-1 Dnipro Dnipropetrovsk

Avant cette 5e journée, les dés du groupe étaient presque jetés. La Lazio avait les deux pieds dans la qualification, Saint-Etienne un et demi et le Dnipro les avaient eux dans la galère. Alors, le Dnipro a pu encore une fois se qualifier sur le fil au dépend de Sainté pour la seconde année consécutive ?

C’est parti vite à Rome. Tellement vite que Candreva ouvre le score dès la 4ème minute devant une défense du Dnipro encore une fois larguée. On se dit que ça va être chaud une nouvelle fois pour le Dnipro. Finalement l’équipe relève peu à peu la tête mais n’arrive pas à se créer de véritables occasions, avec un Yevhen Seleznyov clairement ciblé par la défense laziale qui est surveillé comme le lait sur le feu. Au retour des vestiaires, le rythme reste toujours faible et les deux équipes semblent se neutraliser, finalement c’est Bruno Gama qui trouve la faille à la 65ème minute et égalise pour le club ukrainien. Joie de courte durée pour les hommes de Markevych qui voient les locaux reprendre l’avantage dans la foulée par Marco Parolo. La fin de match sera anecdotique et le club de Rome se permettra de remuer un peu plus le couteau dans la plaie avec un troisième et dernier but dans les arrêts de jeu grâce à l’ancien Nantais Filip Djordjevic.

Voilà le suspense envolé dans ce groupe G avec cette victoire de la Lazio qui qualifie le club italien et par la même occasion Saint-Etienne, qui eux sont allés arracher un nul sur la pelouse de Rosenborg.
La déception est grande côté Dnipro mais cette élimination n’est pas étonnante tant le dernier finaliste de la compétition navigue en eaux troubles depuis cet été et l’exode massive de ses joueurs-clés, accompagné d’une situation financière exécrable.

Groupe H : Le Lokomotiv déraille…

  • Besiktas 2-0 Skënderbeu Korçë
  • Lokomotiv 2-4 Sporting Portugal

Tout avait commencé de la meilleure des façons pour le Lokomotiv : Maicon ouvrait le score dès la cinquième minute suite à une mésentente dans la défense lisboète (1-0). Les deux équipes semblaient devoir rejouer le scénario du match aller, où le Sporting avait coulé bien qu’il eût tenu le ballon pendant 90 minutes.

Hélas, l’équipe B des actuels leaders du championnat portugais n’a pas fait de quartier avec la défense des cheminots, orpheline de Ćorluka. A la 25e minute, le centre contré d’Esgaio atterrissait dans les pieds de Montero, qui n’avait plus qu’à marquer sous le regard comateux de Mikhalik (1-1). Ce n’était que le début de la débandade pour le Lokomotiv : dix minutes plus tard, Ruiz lobait tranquillement Guilherme après une superbe combinaison de l’attaque portugaise (1-2), puis Gelson Martins profitait d’une passe millimétrée de Montero pour enfoncer le clou juste avant la pause (1-3).

Au retour des vestiaires, les cheminots semblaient avoir repris du poil de la bête, et se procuraient même deux occasions dangereuses par Niasse et Maicon. Cependant, c’est encore une fois le Sporting qui a eu le dernier mot : Martins Pereira, comme Maicon au début du match, se retrouvait seul devant le but et parvenait à glisser le ballon entre les jambes de Guilherme (1-4). Miranchuk, rentré à la place de l’inutile Manuel Fernandes, redonnait un coup de fouet à l’attaque du Loko, et réduisait même le score de volée après avoir habilement contrôlé le centre de N’Dinga avec la poitrine (2-4).

Cette défaite faisait les affaires de Beşiktaş, qui recevait dans le même temps le Skënderbeu Korçë à Istanbul. Les Turcs se sont imposés facilement grâce à un doublé de leur avant-centre Tosun, ce qui leur a permis de prendre la tête du groupe. A l’issue de cette 5e journée, trois équipes peuvent encore se qualifier, avec un léger avantage pour le Lokomotiv, qui se rendra chez les Albanais, qui sont eux déjà éliminés.

Groupe I : Le Lech en ballottage défavorable

  • Belenenses 0-0 Lech Poznan
  • Bâle 2-2 Fiorentina

Le déplacement au Portugal pour Poznan était comme une sorte de demi-finale qui peut permettre aux Polonais de jouer la qualif’ contre Bâle à Poznan. Mais malheureusement pour le Lech les Portugais avaient également des envies de qualification et leur solidité défensive leur a permit d’obtenir un match nul 0-0. Dominateur durant l’intégralité du match, les Polonais n’ont jamais trouvé la faille et ont même failli se faire punir sur pénalty mais Silva l’enverra dans les nuages. Les quatre frappes cadrées sur les 13 tirs tentés par le Lech sont représentatifs de l’impuissance polonaise dans ce match. 0-0 score final, un résultat bien décevant pour des Polonais qui étaient venus avec un esprit conquérant. D’autant que désormais le Lech n’a plus son destin entre ses mains, il devra l’emporter contre Bâle et espérer une victoire de Belenenses en Italie contre la Fiorentina…

Groupe J : Kane sauve Tottenham à Bakou

  • Qarabag 0-1 Tottenham
  • Monaco 0-2 Anderlecht

La tâche s’annonçait compliquée pour le Qarabag face à un Tottenham tout feu tout flamme. Dans un match fermé, les Azerbaïdjanais ont fait le dos rond et ont pu repousser les tentatives anglaises, bien aidés par la maladresse de Delli Alli en première mi-temps, la barre transervsale sur le super tir de Son ou encore le poteau sur un tir du jeune prodige juste avant cette fatale 78e minute. Un corner trouve Son au premier poteau qui prolonge vers l’inévitable Harry Kane pour signer la victoire des Spurs et leur qualification au tour suivant.

A Monaco, Anderlecht a gagné 0-2 das un stade encore plus vide qu’une Bruxelles au #niveau4, il faudra donc un gros concours de circonstances pour que Qarabag se qualifie : gagner à Anderlecht et espérer que Tottenham ne lève pas le pied face aux Monégasques. Croisons les doigts!

Groupe K : bla ton titre

  • Sparta Prague 1-0 Asteras Tripolis
  • Schalke 04 1-0 APOEL

Dans un match compliqué, le Sparta Praha a réussi à s’imposer grâce à un but de Jakub Brabec. Sur un corner du maître artilleur du Sparta, Dockal, Jakub Brabec reprend parfaitement et dépose sa tête dans le fond des filets. Un but important qui permet au Sparta de mener dès la 34ème minute. Si le score aurait pu être un peu plus sévère avec notamment une action de Lafata à la 60ème, les supporters se contenteront de ce résultat en voyant leur équipe être réduite à 10 après un deuxième jaune de Krejci.

Le Sparta s’impose donc et assure sa qualification. Il ne reste plus qu’à jouer la première place face aux allemands de Schalke, eux aussi vainqueur de leur match face à l’APOEL. Grecs et Chypriotes sont éliminés.

Groupe L : Encore une petite marche pour Belgrade

  • Augsbourg 2-3 Athletic Bilbao
  • AZ Alkmaar 1-2 Partizan Belgrade
Deuxième ex æquo avec Augsbourg au coup d’envoi, le Partizan se devait de profiter de cette rencontre face au dernier du groupe, l’AZ Alkmaar. C’est bien l’AZ, à domicile qui va poser son jeu et se procurer quelques belles  situations grâce à des balles longues dans le dos de la défense serbe. Les Néerlandais vont repousser le bloc serbe de plus en plus bas, sans réussite en début de rencontre, tout en s’exposant aux contres adverses. Dabney Souza auteur d’un match excellent, sera tout près d’ouvrir le score à la 20ème avant de voir sa frappe repoussée par Filip Kljajic. La défense bien molle du Partizan va subir les assauts de toutes parts avant de voir le réveil de son attaque en fin de première période et quelques occasions par Babovic et Oumarou. Score nul et vierge à la mi-temps.
Cueilli à froid, le Partizan va encaisser l’ouverture du score dès l’entame de seconde période. Souza encore, viendra crucifier Kljajic d’une superbe frappe enroulée face à une paire de centraux terriblement attentistes devant l’attaquant adverse. Dans l’obligation de réagir, les Serbes vont remettre le pied à l’étrier et auraient dû bénéficier d’un penalty pour une faute évidente sur Babovic dans la surface, mais l’arbitre ne bronche pas. La délivrance va finalement venir sur un centre côté gauche déposé sur la tête du Camerounais Aboubakar Oumarou qui égalise et entretient l’espoir d’une qualif’. Le Partizan sera tout près de doubler la mise à un quart d’heure de la fin avec un superbe contre conclu par un duel raté par Nikola Ninkovic face au portier néerlandais. Ce ne sera que partie remise avec un contre assassin dans la dernière minute, gros travail de Oumarou sur le côté qui efface deux défenseurs et vient servir le jeune Andrija Zivkovic pour le but de la victoire. Pas démérité au vu de l’engagement offensif mis par le Partizan Belgrade dans cette rencontre cruciale.
Les Serbes restent deuxièmes et auront droit à leur finale face à Augsbourg. Un nul face aux Allemands suffira au Partizan pour une qualification en 32èmes. L’Athletic Bilbao leader du groupe s’est quant à lui imposé de justesse en Allemagne grâce au un doublé d’Aduriz en fin de rencontre (83′ et 86′).

La rédaction de Footballski


 

Photo à la une : © uefa.com

Ligue Europa 2015/2016 – 5ème journée
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Thomas Ghislain

Thomas Ghislain

La Syldavie gagnera la Coupe du Monde 2018. Folie sur la PMAN.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #48: Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez découvrir...

Fermer