Ligue Europa 2015/2016 – 1ère journée

Rémy Garrel
Rémy Garrel - Publié le 19 septembre 2015

Et c’est parti pour la plus belle des compétitions européennes ! La Ligue Europa reprend ses droits et avec elle une tonne de clubs Footballski. La rédaction revient pour vous sur cette première journée de C3.

 


Groupe B : Le Rubin commence mal

FC Sion 2-1 Rubin Kazan, Bordeaux 1-1 Liverpool

Un changement d’entraîneur et de président, six défaites en huit journées et une qualification difficile pour l’Europa League : le Rubin Kazan a vécu un début de saison plutôt tourmenté malgré la brillante victoire acquise face au Lokomotiv Moscou (3-1) le week-end dernier.

La coupe d’Europe pouvait être l’occasion pour les hommes de Valeriy Chaly de se sublimer surtout sur le terrain de l’équipe la plus faible du groupe B sur le papier, à savoir les Suisses du FC Sion. Malheureusement, les Tatars ont été incapables de faire mieux qu’en ce début de saison : ils se sont inclinés (1-2) face aux Valaisans. C’est un ancien du championnat russe qui a donné la leçon au Rubin : Moussa Konaté. Révélation du tournoi de football des JO de Londres, le jeune attaquant sénégalais (qui ne s’était pas imposé au FK Krasnodar lors de la saison 2012/2013) s’est offert un doublé pour l’ouverture du score (11′) et le but de la victoire (82′) après que Maksim Kanunnikov ait réduit l’écart (65′). Voilà une campagne européenne bien mal entamée pour le club russe qui, lors des deux prochaines journées, devra recevoir Bordeaux avant de se déplacer à Anfield Road, sur le terrain de Liverpool.

Dans l’autre rencontre du groupe, une équipe de Bordeaux décimée par les blessures a arraché le nul (1-1) face à une équipe de Liverpool très remaniée où Mamadou Sakho faisait figure de capitaine (!). À l’issue de la première journée, c’est donc le FC Sion qui domine le groupe B.

 


Groupe C : Des maçons de Qabala au mur jaune

Qabala 0-0 PAOK Salonique, Borussia Dortmund 2-1 FC Krasnodar

Ils sont trois, trois équipes Footballski à se disputer une probable seconde place derrière l’ogre de la Ruhr, le Borussia Dortmund. Trois équipes à un niveau relativement semblable mais aux qualités bien différentes, et on l’a rapidement vu dans le premier match de ce groupe qui opposait Qabala au PAOK. Si les Grecs étaient plutôt favoris sur le papier, Qabala, comme à son habitude, déjoua rapidement les pronostics et se trouvait être extrêmement difficile à manœuvrer, la première grosse occasion du PAOK viendra par l’intermédiaire de Robert Mak à la …61′ minute ! Qabala aurait pu ouvrir le score dans les toutes dernières minutes du match sur une tête d’Antonov, mais le match se terminera bel et bien sur un score nul et vierge. Une nouvelle preuve que Qabala sera bien plus qu’un petit poucet dans ce groupe.

Dans l’autre match du groupe, Krasnodar a tenu, espéré et se voyait presque ramener un superbe match nul 1-1 de Dortmund. Mais c’était sans compter une dernière montée de Mathias « The New Philipp Lahm » Ginter et de sa passe décisive pour le nouveau venu, Joo-Ho Park. Pourtant tout avait si bien débuté pour les Russes, à commencer par un premier but dès la onzième minute de jeu.

Sur son côté gauche, Smolov endort totalement Ginter, qui sera décidément l’homme dans tous les coups du match, qu’ils soient bons ou mauvais, pour adresser un magnifique centre à Mamaev qui n’a plus qu’à reprendre devant Roman Weidenfeller. Si le Borussia se procure quelques occasions après cet évènement, avec notamment un Januzaj à la baguette, il faudra attendre peu avant la mi-temps pour voir Mathias « The New Philipp Lahm » Ginter smasher sa tête en plein dans le but du vétéran Dikan.

La seconde mi-temps, elle, sera relativement à sens unique avec de nombreuses occasions pour les Schwarzgelben. Jusqu’à cette dernière minute fatidique, ce dernier centre de Mathias « The New Philipp Lahm » Ginter et cette tête salvatrice de Joo-Ho Park. Krasnodar a espéré, montré un beau visage mais, malheureusement, lâché avant le tombé de rideau.

Homme du match : Mathias « The New Philipp Lahm » Ginter.


Groupe D : Faux départ pour le Legia

FC Midtjylland 1-0 Legia Varsovie, Naples 5-0 FC Bruges

Le Legia Varsovie a bien mal débuté sa phase de poule de l’Europa League. Dans un groupe relevé où tout point est bon à prendre derrière Naples et Bruges, les Polonais ont échoué contre un adversaire à leur portée. A Herning, les coéquipiers de Rzezniczak ont été défaits par le FC Midtjylland sur un but de Rasmussen a l’heure de jeu. Pour ne rien arranger, Furman a été exclu pour un deuxième carton jaune dans les dernières minutes du match. Le Legia n’est toutefois pas dernier, Bruges s’étant lourdement incliné contre Naples (5-0)

 


Groupe E : Le Rapid confirme sa bonne forme

Rapid Vienne 2-1 Villareal, Viktoria Plzen 2-0 Dinamo Minsk

Soirée de gala au Ernst-Happel Stadion. Après avoir échoué de très près face au Shakhtar Donestk pour une qualification en Ligue des champions, les Autrichiens remettaient le couvert dans la petite coupe d’Europe. Villarreal, le favori de ce groupe E, venait à Vienne avec une équipe remaniée mais tout de même compétitive. En face le Rapid avait mis sa meilleure équipe possible, avec Prosenik en pointe comme remplaçant de Béric, parti à Saint-Étienne. Dans une première période cadenassée et sans grosse occasion, ce sont les Espagnols qui trouvent la faille à la 45e par Leo Baptistao, d’une tête plongeante suite à un centre du serbe Rukavina. Malgré ce coup du sort, les Verts vont revenir très vite dans la partie. Le capitaine Steffen Hofmann, 35 ans, dépose un coup-franc sur la tête de Stefan Schwab qui égalise à la 50e.

Dans l’euphorie, le Rapid obtient un penalty suite à une faute de Bonera. Steffen Hofmann s’en charge et ajuste Mariano Barbosa. Plus rien ne sera marqué. Les Viennois empochent une victoire de prestige qui leur sert de match référence, déjà, dans un groupe qui compte aussi le Dinamo Minsk et le Viktoria Plzen.

Justement, les Tchèques de Plzen et les Biélorusses de Minsk étaient opposé dans l’autre match du groupe. Très rapidement, le Viktoria Plzen prendra le dessus sur son adversaire et inscrira un premier but grâce à Tomas Horava. Une cinquième victoire consécutive se profile alors pour les tchèques, et se confirmera en seconde mi-temps après une magnifique action collective et un magnifique rush en solo de Milan Petrzela. 2-0, la messe est dite à Plzen, où les ultras locaux avaient décidé de boycotter le match afin de protester contre, je cite, « l’islamisation de l’Europe par les migrants qui met en danger notre pays et le futur de nos enfants« .

RapidWienVillarreal-900x500

Grosse perf’ du Rapid qui s’impose face à Villarreal.

 


Groupe F : Fin de série pour le Slovan Liberec

Slovan Liberec 0-1 Sporting Braga, FC Groningen 0-3 Olympique de Marseille

Pourtant dominateurs mais peu dangereux, les Tchèques du Slovan Liberec voient leur belle série de victoires se terminer sur leur pelouse face aux Portugais du Sporting Braga. Défait un but à zéro sur leur pelouse, le Slovan Liberec avait pourtant bien entamé la partie. Dès la trentième minute de jeu, Daniel Bartl adresse un splendide centre à l’un des hommes forts du club, Josef Šural, ce dernier voyant sa magnifique tête smashée être repoussée par Matheus, le gardien de Braga. Le match continuera à être disputé jusqu’à la fatidique 60ème minute et la belle contre attaque portugaise pour le 1-0. Si les joueurs de Liberec continueront de pousser avec Šural en tête de file, ces derniers s’inclinent donc par le plus petit des scores et sont dans une position très délicate, même s’il ne s’agissait que de la première journée. Ils vont en effet devoir se déplacer à Marseille qui a lui très bien commencé en s’imposant 3-0 à l’extérieur à Groningue.

 


Groupe G : Le Dnipro sur le fil

Dnipro Dnipropetrovsk 1-1 Lazio Rome, AS Saint-Etienne 2-2 Rosenborg

Premier match et premier choc dans ce groupe G homogène et plutôt relevé. Le Dnipro recevait une équipe de la Lazio imprévisible qui après deux défaites cinglantes contre Lerverkusen et Vérone s’est relevée ce week-end en battant l’Udinese. De son côté le club ukrainien restait sur de bonnes performances en championnat et peut compter sur un Yevhen Seleznyov en pleine forme (5 buts sur les 3 derniers matchs) pour oublier ses tourmentes de l’été. Retour sur ce match indécis sur le papier, et qui se joua à huis clos après des sanctions contre le club de Dnipropetrovsk.
Le début de match est soporifique avec deux équipes qui s’observent sans tenter grand-chose. Il faut attendre la 15 ème minute pour que la Lazio n’emballe le match par Onazi qui trouve Matri dans la surface mais l’ancien joueur de la Juve bute sur un très bon Boyko qui sort la tentative laziale avec l’aide de son poteau. La Lazio continue de presser et à la 34ème minute de jeu, Ricardo Kishna tout juste arrivé de l’Ajax tire un superbe coup-franc dans la boite que Sergej Milinković-Savić expédie au fond des filets devant Douglas. Le score en restera là jusqu’à la mi-temps malgré une nouvelle parade Boyko sur un tir de Parolo.

Au retour des vestiaires, l’équipe ukrainienne tente tant bien que mal de se révolter mais le milieu de terrain souffre et n’arrive pas à contrôler le ballon, se contentant de défendre correctement sans poser de problème à la défense biancoceleste. Après l’heure de jeu, Danilo, entré à la mi-temps pour le Dnipro, était tout proche d’égaliser mais sa frappe passa de peu à côté, et dans les minutes qui suivirent les frappes de Matri puis Parolo furent bloquées par la défense du Dnipro. Alors que la fin du match se profilait, le Dnipro obtint un dernier corner que la défense de la Lazio peina à dégager. Léo Matos hérita de la balle dans l’angle de la surface et centra intelligemment au second poteau pour servir un Seleznyov complétement oublié par la défense qui n’avait plus qu’à propulser la balle dans la cage vide et arracher le point du match nul à la 94ème minute.
Le Dnipro s’en sort donc plutôt bien avec ce match nul et devra se montrer plus entreprenant dans la suite de la compétition pour pouvoir espérer rééditer l’exploit de l’an passée. Dans l’autre match du groupe, les Norvégiens de Rosenborg et Français de Saint-Etienne se sépare sur le score nul de 2-2 avec une égalisation de Nolan Roux pour Les Verts dans les dernières minutes du match. Comme pressenti personne ne se détache dans ce groupe G et toutes les équipes sont à égalité avec un point après cette première journée.

 


Groupe H : Le Sporting reste à quai face au Lokomotiv

Sporting Portugal 1-3 Lokomotiv Moscou, Skënderbeu Korçë 0-1 Besiktas

Quoi de mieux que le Sporting, souffre-douleur préféré des équipes russes, pour bien débuter une campagne européenne ? En 7 matchs contre des clubs moscovites, les Lisboètes se sont inclinés à 5 reprises, chaque fois en encaissant trois buts. Leur seule victoire, ils l’ont arrachée en août dernier contre le CSKA (2-1) en barrages de Ligue des champions, ce qui ne les a pas empêchés d’être reversés en Ligue Europa.

Igor Tcherevtchenko, en grand pragmatique habitué des joutes européennes avec le Lokomotiv, a adapté son 4-2-3-1 habituel au jeu de possession du Sporting. Toute la ligne des milieux a reculé d’un cran pour former une première ligne de défense, laissant la charge des contres aux seuls Niasse et Samedov. C’est tout juste si Guilherme n’a pas empilé les sacs de sable sur sa ligne de but avant le début de la rencontre. Il y a des tactiques, comme ça, qui vous hurlent « nul à l’extérieur ! » à la figure.

Tout s’est déroulé selon le plan, et mieux encore. Dès la 11e minute, Samedov intercepte une mauvaise passe au milieu de terrain et glisse le ballon à Niasse déjà lancé vers le but. La frappe du Sénégalais est détournée par Rui Patricio, mais Samedov, qui a suivi, marque dans les buts vides d’une petite tête piquée (0-1). « Les buts n’ont pas d’odeur », comme disent les Russes. Le reste de la première période, les Portugais se heurtent au bel ouvrage de maçonnerie proposé par les cheminots (un comble).

Après la pause, la possession est toujours outrageusement à l’avantage des locaux (65%). Jusque là sevrés d’occasion, les blancs et verts égalisent par l’intermédiaire de Montero, qui décoche une frappe terrible dans la lucarne de Guilherme (1-1). Se produit alors le scénario dont rêve toutes les nuits le sélectionneur de Gibraltar. Le Lokomotiv, pourtant recroquevillé dans sa moitié de terrain, parvient à placer deux contres assassins pour emporter la décision. C’est d’abord Samedov qui conclut tout en finesse un raid de Niasse sur le côté gauche (1-2). Puis ce même Niasse nous gratifie d’un de ces slaloms dont il a le secret dans la défense portugaise, qu’il conclut d’un tir sournois entre les jambes du gardien. 3 buts à 1, le tarif est respecté.

L’autre match du groupe opposait les albanais du Skënderbeu Korçë face au Besiktas. Très rapidement les Turcs vont prendre l’avantage face à une défense albanaise très apathique, un score qui ne bougera pas et qui place le Besiktas à la seconde place du groupe derrière le Lokomotiv Moscou. Skënderbeu aura fort à faire pour éviter une quatrième place qui lui semble toute promise.

 


Groupe I : Faux départ pour Poznan

Lech Poznan 0-0 Belenenses, Fiorentina 1-2 FC Bâle

C’est dans un contexte particulier que le Lech Poznan recevait le club portugais de Belenenses puisque les ultras polonais ont boycotté le match à cause du reversement d’une partie du prix du billet aux migrants.

Le match ne fut guère joyeux et les Polonais peuvent remercier le poteau et la transversale qui l’ont sauvé à deux reprises. A noter également que Thormalla a manqué un but tout fait à deux mètres de la ligne et ne permettra pas au club de Poznan de ramener trois points de son premier match. Une entrée en lice assez timide avec un 0-0, il faudra faire mieux dès le prochain match. Dans l’autre rencontre les Suisses du FC Bâle ont battu les Italiens de la Fiorentina à Florence sur le score de 2-1. Kalinic avait pour ouvert le score pour les transalpins mais cela n’a pas suffi puisque réduite à 10, la Viola a encaissé deux buts de Bjarnasson et Elneny.

 


Groupe J : Qarabag s’incline logiquement

Tottenham 3-1 Qarabag, Anderlecht 1-1 Monaco.

Tout avait commencé pour le mieux à Whit Hart Lane. Un penalty transformé par la patte magique de Richard Almeida donnait l’avantage au Qarabag devant les regards incrédules des spectateurs. Mais les Spurs ont, enfin, réussi leur recrutement : Heung-Min Son claque un doublé en deux minutes, d’abord sur corner et ensuite sur un hors-jeu évident au début de l’action. En fin de match, Lamela fait croire qu’il est toujours au top en adressant une pichenette au milieu d’une défense cramée. Dommage pour le Qarabag qui a tenté de belles choses et a tenu la baraque face à un « ogre » du football européen (enfin, d’après certains). On est impatient de les voir à domicile, ça sera le premier octobre face à Anderlecht!

Dans la deuxième confrontation franco-belge de la semaine, Anderlecht avait bien démarré la rencontre avec l’ouverture du score de Gillet sur un superbe assist de Dennis Praet. Sans grande imagination, les deux équipes se sont cherchées tout le match et ont endormi tout le monde. Traoré a fini par trouver la faille en fin de rencontre pour égaliser. 1-1 et Tottenham est en tête du groupe.

 


Groupe K : Des spartiates en terre grecque

APOEL Nicosie 0-3 Schalke 04, Asteras Triplois 1-1 Sparta Prague

Dorénavant habitué des compétitions européennes, l’APOEL recevait Schalke 04 bien décidé à faire déjouer le club de Gelsenkirchen.

Bon, pour le coup ce ne fut pas vraiment le cas. Après une ouverture de Joel Matip en reprenant un coup franc de la tête, S04 entamait parfaitement le match. Surtout, quand, quelques minutes plus tard, Klass-Jan Huntelar, où le meilleur attaquant du monde pour un certain site francophone, balançait un patator des familles à Boy Waterman. 2-0, les Allemands maitrisent parfaitement le match et clôtureront le spectacle sur un dernier but d’Huntelaar en contre attaque.

Si la victoire de Schalke est sans surprise, le résultat du Sparta Prague, lui, l’est. Dans un match à Tripoli face à l’Asteras, le Sparta se fait surprendre dès la première minute du match. Si les Pragois se créeront de multiples occasions, l’égalisation ne viendra qu’à la 56′ minute sur un but de l’éternel buteur, David Lafata. Malheureusement pour les Tchèques, Lafata était certainement le seul joueur capable de mettre un ballon au fond des filets grecs.

 


Groupe L : Le Partizan débute par une victoire

Partizan Belgrade 3-2 AZ Alkmaar, Athletic Bilbao 3-1 Augsbourg

Après une défaite dans le derby national face au voisin de l’Étoile Rouge, le Partizan attaquait cette campagne européenne au sein d’un groupe plutôt corsé. C’est en terre serbe que se déplaçait le club néerlandais de l’AZ Alkmaar, les Néerlandais qui vont concéder l’ouverture du score dès la 11ème minute. Le Camerounais Aboubakar Oumarou reprend un corner d’un tête puissante pour le 1-0.

L’AZ va revenir dans la partie après la demi-heure de jeu, quand un peu d’attentisme dans la défense serbe permet à Jop Van Der Linden de pousser le ballon au fond des filets de Zivkovic. La réaction ne tardera pas côté Partizan avec le doublé pour Oumarou qui bénéficie de la glissade de son vis-à-vis. Les Néerlandais se montreront dangereux en seconde période, profitant de largesses défensives côté Belgrade.

Le Partizan va un peu respirer après l’expulsion de l’attaquant de l’AZ Guus Hupperts. Alkmaar se découvrira en fin de match pour aller chercher l’égalisation mais va concéder un troisième but sur une contre attaque bien conclue par le jeune Andrija Zivkovic. L’AZ réduit la marque en toute fin de rencontre d’un tir lointain de Markus Henriksen.

Dans l’autre match de la soirée, les espagnols de l’Athletic Bilbao se sont logiquement imposé à San Mames face aux Allemands d’Augsbourg.

 

La rédaction de Footballski

Ligue Europa 2015/2016 – 1ère journée
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Rémy Garrel

Rémy Garrel

Consommateur de vodka, amoureux du Dynamo Kiev, défends l'intégrité territoriale de l'Ukraine sur Footballski.

Gloire à nous, gloire aux héros !

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #38: Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez découvrir...

Fermer