#14 Les trophées Footballski

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 4 avril 2016

Voici le quatorzième numéro des trophées Footballski. Chaque semaine, nous revenons à travers ces quelques catégories sur ce qui se fait de mieux dans nos championnats.

LE FRANÇAIS FRANCOPHONE DU WEEK-END : Francis Koné (Slovacko)

Bon, ok, Francis Koné n’est pas français. Mais à vrai dire, on tourne toujours un peu en rond avec cette catégorie des trophées. Du coup, on avait envie de vous parler des francophones plutôt que du français. L’occasion de parler de Francis Koné et de son superbe match face au Sparta Praha. Vainqueur surprise dans ce choc du championnat avec son club, le FC Slovacko, Francis Koné a su tirer son épingle du jeu en ouvrant le score et en étant nommé homme du match par les journalistes. De quoi gagner sa place dans notre rubrique!

LE JOUEUR DU WEEK-END : Michal Ordoš (Sigma Olomouc)

Il aurait pu être dans notre match du week-end, le duel des mal classés entre le Sigma Olomouc et le Banik Ostrava a été un véritable match fleuve et un véritable calvaire pour le dernier de Synot Liga, le Banik. Défait 6-2, le Banik aura eu toutes les peines du monde à faire face au Sigma, pourtant loin d’être un ogre du championnat tchèque. Une victoire pour le club d’Olomouc qui est à mettre au profit du collectif mais aussi d’un homme très en vue lors de ce match, le milieu de terrain Michal Ordoš. Premier buteur du match pour le Sigma Olomouc, il a surtout énormément pesé dans le match avec un nombre incalculable de ballons touchés et une énorme présence offensive lui permettant d’être dans quasiment toutes les actions et les buts de son club. Une performance saluée par son entraîneur en conférence de presse : « Je dois souligner la performance de Michal Ordoš. Il a été excellent et a eu un grand rôle sur la façon dont nous avons joué. Michal a maintenant les clés du jeu de l’équipe. Si nous jouons comme ça dans d’autres matchs, nous pouvons être compétitifs. »

LE BUT DU WEEK-END : Nemanja Radonjić (Čukarički)

 En championnat serbe, c’est Nemanja Radonjić qui s’est illustré avec une loudre frappe, de loin, qui offre la victoire à son équipe (1-3 pour Čukarički).

 LE TIFO DU WEEK-END : Legia Varsovia vs. Lechia Gdansk

Legia vs. Lechia, un classique du football polonais qui avait une saveur particulière ce week-end pour les supporters de Varsovie, ce match annonçant le début des célébrations des 100 ans du club. De même pour les Lechiści qui retrouvaient les tribunes pour la première fois après une longue interdiction de stade. Des supporters Lechiści qui se sont fait remarquer dès le début du match avec une banderole « Legia k…o żyj sto lat. I ani dnia dłużej », soit littéralement « Enc*lés du Legia, vous vivez depuis 100 ans, mais vous ne vivrez pas un jour de plus! » De quoi mettre l’ambiance.

Puis, vint la nouvelle merveille de la Żyleta avec ce tifo de légionnaire romain faisant le « Ave césar » orné notamment d’un MCMXVI (1916) ainsi que le « eLKa », le symbole de tous les supporters du Legia. Pour agrémenter ce tifo, on retrouvait également une banderole « Życie i śmierć dla Legii Warszawa » « La vie et la mort pour le Legia Varsovie » ainsi que le fameux chant « Tylko Legia, ukochana Legia… » – « Seulement Legia, Legia bien-aimée. »

Après ça, l’ambiance continuera d’être très bruyante. Le second acte débutera avec un craquage massif de pyros agrémenté de la banderole « Niech jej światło pomyślności nigdy nie zagaśnie » – « Que la lumière de la prospérité ne soit jamais éteinte », parfaitement adaptée à la situation. Découvrez la vidéo ci-dessus!

L’IMMIGRÉ DU WEEK-END : Łukasz Gikiewicz (Ratchaburi)


Direction la Thaïlande avec le polonais  Łukasz Gikiewicz. Nouveau venu au pays, ce dernier aura connu une première semaine de compétition parfaite. Pour son premier match, le Polonais s’est adapté à son équipe de Ratchaburi comme un poisson dans l’eau en marquant deux buts puis, lors de son second match, il délivre une superbe passe décisive de la poitrine. Présent dans l’équipe-type du championnat thaïlandais, le Polonais a déjà su faire parler de lui dans son nouveau pays. Et il ne serait pas étonnant de le voir prochainement sur Footballski dans une interview. Je dis ça, je dis rien.

LA POLÉMIQUE DU WEEK-END : Spartak Moscou vs. FK Rostov


C’est la grande polémique du week-end en Russie. Lors du choc entre le Spartak Moscou et le leader surprise Rostov, de nombreuses accusations sont venues gâcher la fête. Côté terrain déjà, dans la lignée de la philosophie de Berdyev et des performances de son club ces derniers temps, Rostov s’est montré très solide. Loin d’être très flamboyant, le club reste sur ce qu’il sait faire et le fait bien. Cependant, la polémique ne vient pas du jeu de l’équipe du chaman Kurban mais plutôt des deux buts marqués par le club. En effet, si le club s’est imposé 2-0, les deux buts marqués ont été extrêmement contestés par les supporters du Spartak… jusqu’à Mutko, l’homme derrière la fédération russe et ministre des Sports, qui a annoncé dans la presse russe que les deux buts étaient entachés d’un hors-jeu, que les arbitres n’arbitreront probablement plus cette saison en championnat et enfin, toujours selon Mutko, que ces derniers devraient passer au détecteur de mensonges pour voir l’éventualité d’une corruption. Rien que ça. Enfin, pour couronner le tout, l’état du stade a été extrêmement commenté dans la presse russe comme vous pouvez le voir dans cet article de championnat.com.

LE MATCH DU WEEK-END : Shakhtar Donetsk vs. Metalist Kharkiv

Il y a quelques années, un ShakhtarMetalist était une vraie affiche du haut de tableau rythmée par de superbes joueurs présents dans les deux camps. Depuis la guerre et les événements qui ont bousculé le pays, la situation n’est plus vraiment la même. Exit le Metalist du haut de tableau, tout comme le Chernomorets. Nouvelle preuve ce week-end avec l’humiliation du club de Kharkhiv face au Shakhtar.

De retour des matchs internationaux, le Shakhtar pouvait aligner sa quasi équipe-type avec toujours la paire Serhiy Kryvtsov – Ivan Ordets en défense centrale, comme on avait déjà pu le voir dans le choc face au Vorskla. Une équipe qui ne tardera pas à se mettre en valeur et se créer une première occasion dès le début du match grâce au plus grand défenseur droit du monde, Darijo Srna, qui dépose un centre pour Marlos dont le tir se termine sur la barre transversale. Malgré tout, la situation ne tardera pas à se décanter avec une véritable avalanche de buts. À la fin de la première mi-temps, le Shakhtar mène déjà 3-1 grâce à un but de Taison dès la sixième minute, et deux autres du brésilien Ismaily et de l’argentin Ferreyra.

Véritable homme du match, le premier buteur des Pitmen aggravera le score en seconde mi-temps en inscrivant deux nouveaux buts. Enfin, ce fut au tour des brésiliens Marlos et Bernard de participer à la fête tout comme Eduardo, pour un score final de 8-1 bien tassé. Si vous n’étiez pas au courant, vous pouvez maintenant juger que oui, le championnat ukrainien n’est plus le même. Vraiment plus.

La rédaction de Footballski


Image à la une : © metalist.ua

#14 Les trophées Footballski
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Aulis Rytkönen, le Monsieur Magic finlandais

Aulis Rytkönen. Lui, le premier joueur professionnel finlandais. Le premier joueur finlandais à laisser une trace à l'étranger a marqué de façon importante...

Fermer