Semaine #6 – 2016 : Matchs du week-end et bons coups

© pgwear
Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 12 février 2016

Vous êtes fans du foot de l’est et cherchez à savoir ce qu’il se passe ce week-end ? Vous voulez découvrir ces pays et cherchez un match intéressant à regarder ? Vous êtes parieurs et à la recherche d’un bon tuyau pari dans un championnat moins côté ? La rubrique du vendredi revient en version complète pour la première fois en 2016.

Les matchs du week-end:

ASA Târgu Mureş vs. Pandurii Târgu Jiu

Vendredi à 19h30, les deux dernières journées de phase régulière commencent par un duel intéressant pour les play-offs. Si les Pandurii sont d’ores et déjà qualifiés, l’ASA reste la seule équipe encore menacée par le CSMS Iaşi pour la sixième et dernière place qualificative. Autre intérêt majeur, celui de voir comment vont évoluer ces deux équipes qui se sont renforcées pendant l’hiver. D’un côté, l’ASA a fait parler en faisant revenir au pays George Ţucudean mais surtout la star Adrian Mutu, qui arrive avec l’ambition de gagner sa place pour l’Euro. En face, Edi Iordănescu a lui perdu son arrière Momcilovic (parti au Steaua), mais a bien renforcé son équipe avec les arrivées de Florin Acsinte, Adrian Ropotan et surtout Liviu Antal, un bel ailier revenu du championnat d’Israël. Un duel direct à suivre!

Concordia Chiajna vs. Steaua

Lundi à 19h30, si l’écart au classement entre ces deux équipes semble discréditer ce match, il s’avère bien intéressant en y regardant de plus près. Après une première moitié de saison difficile, le FCSB a fait revenir sur son banc le magicien Laurenţiu Reghecampf, l’homme de ses derniers titres. Pour retrouver sa gloire perdue, le club a vu son président Becali mettre la main à la poche pour faire venir de nombreux joueurs: Pintilii, Marica, Bourceanu, mais aussi Timo Gebhart ou encore Thaer Bawab. Beaucoup d’arrivées, mais les matchs amicaux se sont révélés peu convaincants. Ce premier match de 2016 est donc très attendu. En face, le Concordia a beau pointer à la 12e place, premier non-relégable, il n’a pas fait les choses à moitié en parvenant à recruter Patrice Feussi (ex-ASA et Dinamo) ou Neluţ Roşu, mais surtout le Nigérian Christian Obodo (ex-Udinese) et le génial Ukrainien Artem Milevskyi! Des noms ronflants qui mettent en lumière la Liga 1. En attendant de voir ce que cela peut donner sur le terrain.

Ujpest vs. Videoton

Samedi à 18h, les champions en titre ne peuvent plus rejoindre Ferencvaros mais bataillent ferme pour retrouver les saveurs européennes. De Debrecen, 7e, à Ujpest, 2e, il n’y a que trois points de différence, et Videoton est actuellement en troisième position. Le club de Roland Juhasz compte bien donner un coup au moral à son principal adversaire pour la seconde place dès la reprise, quelques jours après avoir créé la surprise en Coupe en allant battre le Ferencvaros sur son terrain!

Slavia Praha vs. Zbrojovka Brno

Samedo à 18h20, le club praguois sera très clairement l’une des attractions de cette seconde partie de championnat grâce à une nouvelle ère chinoise et un nouvel effectif. Un match à Brno qui ne doit dorénavant qu’être une formalité pour le club, d’autant que le Zbrojovka Brno a eu énormément de mal à l’extérieur lors des six premiers mois de football en République Tchèque. Notons tout de même les très bonnes préparations des deux clubs avec de nombreuses victoires, que ça soit pour le Slavia ou le Zbrojovka.

Neftchi Bakou vs. Khazar Lankaran

Samedi à 14h, le traditionnel Böyük Oyun reprend ses droits en Azerbaïdjan. Malheureusement, celui-ci sera marqué sous le signe du deuil après le décès d’un ultra du Neftchi lors d’une fight en milieu de semaine. Avant une double confrontation qui sent la poudre, début mars, en Coupe, les deux rivaux des années 2000 doivent se retrouver en championnat pour la plus grosse ambiance du pays le temps d’un match. Sur le terrain, le Neftchi tente de rejoindre le groupe de poursuivant du Qarabag et n’est qu’à quatre points des places européennes. Une bien meilleure situation que le Khazar, empêtré à l’avant-dernière position et qui n’arrive toujours pas à gagner depuis septembre. A voir ce samedi!

AEK vs. Olympiakos

Samedi à 18h30. L’équation est simple. Le 2e, l’AEK, reçoit le leader, l’Olympiakos, qui le devance de 19 points. L’enjeu pour les hommes de Gus Poyet ? Faire tomber l’imbattable équipe du Pirée, qui n’a jamais connu la défaite. Et, au vu de la saison que réalise l’AEK, on se dit que c’est faisable. En face, les hommes de Marco Silva tenteront de se rapprocher un peu plus d’un titre qui leur est, de toute façon, déjà promis. En tout cas, le stade Olympique de la capitale grecque promet d’être en feu. Comme au bon vieux temps d’un AEK jouant la coupe d’Europe.

PAOK vs. Iraklis

Dimanche à 18h30. C’est un match attendu par toute une ville. Le derby de Salonique, entre le « gros », le PAOK, et le « petit », l’Iraklis. Huit points séparent les deux équipes au classement, mais l’Iraklis, mené par son attaquant vedette Apostolos Vellios, tentera d’aller s’imposer dans une Toumba qui risque bien d’être bouillante. Les coéquipiers de Dimitar Berbatov, eux, seraient bien inspirés de gagner, s’ils veulent rester au contact de la 3e place et d’un Pana plus décevant que jamais.

Slask Wroclaw vs. Wisla Cracovie

Vendredi à 20h30, le retour du championnat polonais se fait avec un premier choc entre deux équipes des Trois Rois, un duel amical entre le Slask et le Wisla mais, surtout, un duel de bas de tableau qui vaudra très cher ! Qu’importe l’amitié, les deux équipes voudront bien recommencer la saison et s’éloigner rapidement du bas de tableau.

APOEL vs. Omonia

Samedi à 14h. Réjouissez-vous bande de veinards, vous aurez droit au classico chypriote ce weekend. L’Omonia « se déplace » à l’APOEL (NDLR : Les deux équipes jouent dans le GSP Stadium) pour un choc qui tiendra en haleine toute l’île de Chypre. Le duel des éternels rivaux pourrait permettre aux verts d’Omonia de revenir de façon inespérée dans la course au titre. En effet, après avoir battu le weekend dernier l’AEK Larnaka, l’Omonia n’est plus qu’à 10 points de la première place. Pourront-ils venir à bout du l’ogre APOEL qui n’en finit plus de gagner en 2016 ?

Austria Wien vs. Rapid Wien

Dimanche à 16h30. Comme quatre fois dans l’année, les deux plus grands rivaux du football autrichien s’affrontent en championnat. L’Austria de Thorsten Fink reçoit le Rapid de Zoran Balisic pour un duel au sommet dans la capitale. Accompagnées du Red Bull Salzburg, les deux équipes se sont échappées et un fossé de sept points s’est créé entre le Rapid, troisième, et le Sturm, quatrième. Juste devant le Rapid se trouve l’Austria, à seulement un point, et Salzburg, à trois points. Alors en plus du contrôle de la ville jusqu’au prochain match, Austria et Rapid se joueront la deuxième place. 

Les bons coups de la rédaction:

Un match sûr à la maison

Slavia Prague vs. Brno [1 (1,50)]: Le Slavia a réalisé d’excellents matchs amicaux avec dix victoires en onze matchs et devrait logiquement s’imposer face à Brno.

Un match sûr à l’extérieur

Ried vs.Red Bull Salzbourg [2 (1,45)]: Le Red Bull encore et toujours ne devrait faire qu’une seule bouchée de l’avant-dernier, Ried.

Un tuyau pour doubler sa mise

Viitorul vs. Iasi [1 (2,00)]: Le Viitorul a l’occasion de revenir ex-aequo avec le leader Astra  en cas de victoire contre Iasi!

Un nul de folie

Teplice vs. Pribram [N (3,10)]: Les dernières rencontres entre le Teplice et Pribram donnent souvent lieu à des matchs nuls. La suite ce week-end ?

Un risque à prendre

Sigma Olomouc vs. Bohemians 1905 [2 (3,70)]: Le remake du dernier Footballskitrip, les Bohemians sont tout à fait capable de ramener les trois points de ce déplacement à Olomouc.

La rédaction de Footballski.


Image à la une : © pgwear

Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique, Crimée,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Suker_Germany_96
Il y a 20 ans – La Croatie en route vers l’Euro 96

En 1996, une nouvelle nation fait son apparition aux Championnats d’Europe, en Angleterre, après avoir vu officiellement le jour en...

Fermer