Retour sur la journée 19 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football

© Flickr / Piotr Drabik
Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 9 mars 2016

Comme tous les mercredis, la Russian Premier League est présente sur notre site à travers cette chronique. Et aujourd’hui, ce n’est pas n’importe quel mercredi, celui de la reprise avec en prime le derby de Moscou. Une dix-neuvième journée particulièrement intéressante car comme souvent en Russie après trois mois de repos, c’est un nouveau championnat qui commence.

Les yeux de la rédac’ :

Certains de nos contributeurs sont, en plus d’être suiveurs du football russe en général, des fans de certains clubs historiques et ils vous font (re)vivre les matchs de leur club chaque week-end.

CSKA Moscou 1 vs. 0 Spartak Moscou – Musa (11′) par SovietXav et Robin Bjalon.

La Russian Premier League fait son grand retour après trois longs mois de trêve hivernale. Au programme, le classique de Russie : le derby de Moscou entre le CSKA, leader, et le Spartak, sixième .Le mercato a été relativement calme pour les deux équipes mais il a surtout été marqué par le transfert de Roman Shirokov qui, après avoir résilié son contrat avec le Spartak, a décider de s’engagé avec le rival et club formateur, le CSKA. Le milieu de terrain de 34 ans a montré lors du match de Coupe de Russie qu’il avait toujours la hargne, démontrant qu’il serait sans doute un acteur principal de la confrontation. Du coté du Spartak, le défenseur central allemand Serdar Tasçi a été prêté au Bayern Munich mais l’équipe s’est renforcée offensivement avec l’arrivée de l’ailier paraguayen Lorenzo Melgarejo qui brillait du coté du Kuban Krasnodar. Un nouvel argument de taille dans la ligne offensive du Spartak Moscou qui compte bien faire vaciller la défense si fragile du CSKA.


Voir aussi : On a vécu CSKA Moscou vs. Spartak Moscou, le 50ème derby moscovite


Dès l’entame de match, le CSKA se montre entreprenant et est vite récompensé avec Musa qui, après un joli une-deux dans la surface, tacle le ballon pour ouvrir le score (10e). Le CSKA continue sa très bonne entame de match et a la main mise sur le ballon. Dans ce chaud derby moscovite, le combat se trouve principalement dans le cœur du jeu : de nombreux duels viennent rythmer ces premières 45 minutes. Les joueurs du Spartak ont beaucoup de difficultés à se montrer offensifs : Zé Luis se retrouve bien pris par la défense du CSKA, Glushakov rate complètement son coup-franc (25e) tandis que Melgarejo place sa tête au-dessus (31e). Le rythme reste soutenu malgré près de trois mois de pause, ce qui est à souligner. Après une belle combinaison, Musa est lancé en profondeur, mais après avoir dribblé Rebrov, l’attaquant ne peut redresser le ballon qui meurt dans le petit filet extérieur du portier du Spartak (33e). Puis, coup sur coup, Rebrov sauve les siens d’une très belle parade face à Musa, encore lui (36e). Le portier du Spartak va être la star de cette fin de première mi-temps avec une magnifique parade main opposée sur une frappe de Tosic à l’entrée de la surface qui prenait la direction de la lucarne (43e).

Un supporter du CSKA Moscou après le but d'Ahmed Musa | © Epsilon/Getty Images

Un supporter du CSKA Moscou après le but d’Ahmed Musa | © Epsilon/Getty Images

La deuxième mi-temps est retardée a cause des jets de fumigènes des supporters du Spartak mais le jeu reprend finalement et, comme en première période, le CSKA est maître des débats. Le Spartak, incapable de gagner ses duels, s’expose donc aux contres du CSKA qui, malgré un nombre impressionnant d’occasions, ne parvient toujours pas à tromper Rebrov. Les combinaisons entre Ahmed Musa et ses pourvoyeurs de ballons que sont Shirokov, Eremenko et Tosic déstabilisent la défense du Spartak. Malgré plusieurs tentatives, le CSKA ne parvient pas a faire le break et on pense alors que c’est la chance du Spartak qui va obtenir quelques coups francs dangereux, mal exploités par Quincy Promes : des frappes directes trop lisibles pour Akinfeev au lieu de tenter des combinaisons.

Au final, le score n’a pas bougé et le CSKA s’impose 1-0 pour une troisième victoire consécutive contre son rival moscovite. Avec cette victoire, le CSKA fait clairement la bonne affaire de cette journée. Après les faux-pas de nombreux poursuivants, dont le Zenit, le club moscovite démarre son année 2016 par une victoire convaincante. Seul Rostov arrive à suivre et la rencontre entre les deux clubs la semaine prochaine vaudra son pesant d’or. Du côté du Spartak, Melgarejo doit encore prendre ses marques en attaque et les problèmes de construction dans le jeu entrevus en 2015 semblent toujours présents.

Terek Grozny 2 vs. 1 Lokomotiv Moscou – Rybus (8’sp, 33′)| Samedov (4′) par Adrien Morvan.

La trêve est finie depuis longtemps pour le Lokomotiv, qui a participé aux 16e de finale de la Ligue Europa au mois de février. Un retour précoce sur les terrains qui n’a pas apporté grand-chose aux Moscovites, qui se sont fait éliminer par Fenerbahçe. L’aller-retour contre les Turcs aura au moins permis de mettre en évidence le vide béant laissé en attaque par le départ de Niasse à Everton cet hiver. Encore un coup de génie de la direction du club !

Cherevchenko a un certain talent de bricoleur, ça, on ne peut pas le nier. Aligner Miranchuk en faux neuf est sans doute la seule solution viable tant que la préparation de la nouvelle recrue Henty n’est pas terminée. Malheureusement, le collectif rouge et vert ne semble pas vraiment prêt pour ce genre de subtilités tactiques. D’autant plus quand la défense expérimentale Pejčinović-Mikhalik-Ďurica-Denisov sape d’emblée la stabilité de l’ensemble. Dans ces circonstances, l’opiniâtre Terek n’est pas l’adversaire idéal pour se remettre en confiance. Les Tchétchènes ont effectué une solide première partie de saison, et malgré la perte de Maurício et de Kudryashov cet hiver, on les voit bien jouer les trouble-fête dans la course à l’Europe.

Les appréhensions se dissipent dès la 4e minute, avec un but rapide de Samedov, qui détourne habilement une frappe molle de Pejčinović dans les filets de Gorodov (1-0). L’ailier russo-azéri est décidément dans tous les bons coups. Une joie de courte durée, puisqu’Alan Kasaev, dans une superbe réinterprétation du Lac des cygnes, touche le ballon de la main dans la surface 5 minutes plus tard. Le pénalty est transformé sans difficulté par Rybus (1-1). C’est encore l’ailier polonais qui permet aux Verts de reprendre l’avantage à la 33e minute : son centre tendu est détourné par Guilherme dans ses propres cages (2-1).

Par la suite, le Loko manque deux fois d’égaliser. Par Samedov, d’abord, dont le tir à ras de terre est bien détourné par Gorodov. Miranchuk, ensuite, s’emmêle les pinceaux dans la surface de but alors qu’il n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond. Le meilleur espoir du club n’a pas livré sa meilleure prestation à son nouveau poste, c’est le moins qu’on le puisse dire. Avec l’entrée de M’bengue sur le terrain, le Terek a repris sa domination, et a tenu le score jusqu’à la fin du match.

Grozny s’approche tout doucement des places européennes tandis que le Lokomotiv perd toutes ses certitudes du début de saison. Seul Samedov semble confirmer sa belle forme de l’automne. Les recrues Henty et Ignatyev devront vite se mettre au diapason pour relancer la machine.

FK Krasnodar 0 vs. 0 Zenit Saint-Pétersbourg  par Karim Hameg.

Se concentrer sur le huitième de finale de Ligue des Champions à venir ou tout donner pour un match face à un concurrent direct dans la course à l’Europe ? Tel était le dilemme auquel le Zenit Saint-Pétersbourg était confronté.

Sixième à l’issue de l’année 2015, le champion en titre se déplaçait chez un FK Krasnodar tout fraîchement éliminé de l’Europa League mais qui l’avait emporté au stade Petrovsky au match aller (2-0). Avec une équipe remaniée dans laquelle Neto, Anyukov, Zhirkov et Yusupov étaient notamment titulaires, le Zenit a concédé quelques occasions en première période. Il aurait pu se retrouver mené au score si Smolov n’avait pas manqué l’immanquable seul face à Lodygin. Seul un coup-franc puissant de Hulk était parvenu à mettre Stanislav Kritsyuk en danger. La deuxième mi-temps sera équilibrée sans qu’aucune des deux équipes ne parvienne à faire la décision. Kritsyuk, impeccable pour sa première en championnat, s’illustrera en repoussant à nouveau un coup-franc frappé par Hulk.

Score final : 0-0. Le Zenit remonte d’un rang au classement mais il s’éloigne encore un peu plus du titre voire de la Ligue des Champions. Au moment d’affronter Benfica pour un match historique, tous les doutes ne sont pas encore levés. Krasnodar est quant à lui quatrième.

Le reste de la RPL :

  • Rostov ne s’arrête plus. Surprenants deuxièmes à la trêve, les Jaune se déplaçaient à Saransk pour y affronter un Krylia Sovetov en difficulté. Dans un match déplacé en Mordovie pour cause de terrain impraticable à Samara, Rostov a longtemps pêché dans la finition puisque ni Noboa, ni Poloz ne peuvent concrétiser la domination des visiteurs. Pourtant, à la 24e minute, Gatcan profite d’un cafouillage dans la surface pour marquer le seul but de la rencontre. Beaucoup plus entreprenant en deuxième période, le Krylia ne parvient jamais à tromper un Dzhanaev dans un grand jour qui s’offre même le luxe d’arrêter le penalty de Mollo à l’heure de jeu. 1-0 score final… et si Rostov pouvait se mêler à la lutte pour le titre ?
    © Epsilon/Getty Images

    Le légendaire Seleznyov sous le maillot du Kuban | © Epsilon/Getty Images

  • Le réveil du Rubin ! En grande difficulté cette saison, le club de Kazan affrontait un adversaire également dans le dur : le Kuban Krasnodar. Dans un match assez fermé, ce sont les défenses qui prennent le dessus et en première mi-temps, seuls Kannunikov et Portnyagin s’offrent quelques opportunités. Il faut attendre l’heure de jeu pour voir le seul but du match : Tkachuk est le plus prompt et récupère une frappe de loin pour ouvrir le score. Le match se termine sur le score de 1-0, le Rubin sort un peu la tête de l’eau tandis que le Kuban s’enfonce.
  • Statut quo à Ufa. On pouvait s’attendre à un match fermé entre deux mal classés du championnat mais ce UfaMordovia nous a bien menti ! Malgré du beau jeu, les deux attaques ont du mal à concrétiser : il faut un penalty à l’heure de jeu, transformé par Lomic pour le Mordovia, pour voir trembler les filets pour la première fois. Évoluant en contre, Saransk n’a pas su concrétiser des occasions pourtant très nettes et, bien sûr, ils se font punir en fin de rencontre. Sur un coup-franc longue distance, Nikitin profite d’un cafouillage dans la défense pour égaliser. 1-1 score final, le Mordovia perd des points très importants et reste dernier.
  • Ural perd le fil. Dans un match abordable, le club d’Ekaterinbourg n’a pourtant pas pu battre le Dinamo Moscou. Sur une pelouse en très mauvais état, c’est le Dinamo qui a eu les meilleures opportunités, buttant sur un Zabolotny de retour dans l’équipe première et auteur – pour une fois – d’un très bon match. Très faible défensivement, Ural craque à l’heure de jeu, permettant à Ionov d’ouvrir le score. Trois minutes plus tard, Gerson Acevedo égalise d’un sublime coup-franc permettant à Ekaterinbourg de glaner un point. Les Orange restent à proximité des places européennes avec ce match nul 1-1.
  • L’Anzhi loupe le coche. Contre un Amkar en pleine forme après sa victoire en coupe contre le Dinamo, l’Anzhi espérait se donner un bol d’air afin de se rapprocher du maintien. Mais c’était sans compter sur Peev qui ouvre le score dès la troisième minute pour le club de Perm. Courant après le score toute la rencontre, l’Anzhi n’a pas su égaliser et enregistre un nouveau revers. L’Amkar, quant à lui, commence à se donner une bonne avance sur la zone rouge avec cette victoire 1-0.

La polémique de la semaine : Le but hors-jeu d’Ahmed Musa

Retour de la Premier League et déjà une première polémique. Lors du derby entre le CSKA et le Spartak, les téléspectateurs du match ont pu s’apercevoir après ralenti que l’unique buteur de la rencontre, Ahmed Musa, était clairement en position de hors-jeu lors de l’ouverture du score. Une nouvelle polémique concernant l’arbitrage en faveur du CSKA Moscou qui, grâce à ce but, s’impose et met le Spartak à 10 points, enterrant presque les derniers espoirs de titres pour les joueurs d’Alenichev.

Une action qui devrait faire parler jusqu’à la fin de la saison entre supporters des deux clubs rivaux.

L’ancien du week-end : Salomon Rondon

© Michael Regan/Getty Images

© Michael Regan/Getty Images

On a déjà parlé de lui dans ces lignes. Ancien du Rubin Kazan et du Zenit Saint-Pétersbourg, José Salomón Rondón s’est illustré sous le maillot de West Bromwich Albion en inscrivant le but de la victoire face à Manchester United (1-0). L’international vénézuélien a inscrit son septième but de la saison en Premier League. L’encadrement de WBA a d’ailleurs déclaré que les supporters aimeraient désormais le Vénézuélien pour le restant de leurs jours.

Le but du week-end :

Gerson Acevedo évite le pire aux Orange qui venaient d’encaisser un but de Ionov. Et de quelle manière ? Superbe coup-franc du Chilien qui laisse Shunin sans réaction. 1-1 et Ural reste en huitième position.

L’équipe-type du week-end :

Grosse présence du CSKA dès la reprise. Wilkshire se montre déjà pour son retour.

Le classement :

Le CSKA et Rostov se détachent alors que derrière tout est serré. Pour l'Europe comme pour le maintien.

Le CSKA et Rostov se détachent alors que derrière tout est serré. Pour l’Europe… comme pour le maintien.

La FNL est toujours en vacances :

Et elle reviendra dès la semaine prochaine !

La rédaction Russie de Footballski sous la direction d’Adrien Laëthier.


Photo à la une : © Flickr / Piotr Drabik

Retour sur la journée 19 de RPL 2015-2016 – Championnat de Russie de football
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique, Crimée,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
IMG_1038
On a vécu CSKA Moscou vs. Spartak Moscou, le 50ème derby moscovite

CSKA Moscou - Spartak Moscou, LE derby moscovite par excellence avec ses supporters et l'antipathie légendaire des deux équipes... J'avais manqué le match...

Fermer