Ligue des Champions 2015/2016 – Huitièmes de finale retour (1)

©  Robin Bjalon / Footballski
Robin Bjalon
Robin Bjalon - Publié le 10 mars 2016

A l’occasion de ce match retour de la Ligue des Champions entre le Zenit et l’équipe portugaise du Benfica, je retrouvais le Petrovsky dans son habit de fête après plus de 3 mois ! Après un tour dans un bar…rempli de supporters de Benfica, je m’installais donc dans le Secteur 11, juste à côté des ultras du Zenit.

Zenit – BenficaOn est à St-Pé pour le match du Zenit ! Davai !

Posté par Footballski sur mercredi 9 mars 2016

Dans une très grosse ambiance, le match débutait sur un très bon rythme. Dès la 5ème minute, Gonçalves Oliveira sur coup franc obligeait Lodygin à une très belle parade main inversée sous la barre ! On sentait les équipes enclines à produire du jeu. A peine le ballon posé après une faute sur Hulk,  Danny trouvait Dzyuba en profondeur qui, d’une reprise instantanée du pied gauche, ratait de peu le cadre (7e). Le jeu s’équilibrait au milieu du terrain, avec un très bon Witsel côté Zenit. A l’issue d’une action confuse dans la surface, Renato Sanches héritait du ballon au 20m et envoyait sa frappe du droit à ras du poteau droit de Lodygin, impuissant et très heureux de voir le ballon tapait le panneau publicitaire derrière le but (24e). Le Zenit développait cependant bien son jeu, mieux que lors de ces dernières sorties en championnat russe, et Hulk trouvait de nombreux décalages, notamment à gauche avec Zhirkov, très bon hier soir. Les équipes rentraient au vestiaire avec ce score de parité : tout restait donc à faire entre les deux équipes (0-0, 45e).

Zenit – BenficaBon. Défaite. Terminé pour le Zenit en Ligue des Champions.

Posté par Footballski sur mercredi 9 mars 2016

Au retour du vestiaire, la pression russe s’accentuait, les décalages se faisaient de plus en plus rapide, et les joueurs du Benfica avaient de plus en plus de mal à ressortir proprement les ballons. Pour cela, l’absence de Luisao en défenseur central, premier relanceur, se faisait clairement ressentir. Sur un corner bien joué à deux entre Shatov – entré à la place de Kokorin – et Hulk, Smolnikov ne pouvait bien dévier le ballon qui filait dans les bras de Santana de Moraes (60e). Mais le Zenit poussait, poussait, bien appuyé par le Petrovsky, et à la suite d’un contact très litigieux, Zhirkov récupérait le ballon sur la gauche, progressait dans la surface et servait sur un plateau Hulk, qui finissait d’une belle tête dans le but vite (68e). Le Petrovsky pouvait exploser : la possibilité d’un quart de finale était alors réelle ! Sur le coup d’envoi, Benfica obtenait un corner sur lequel Nilsson-Lindelof s’élevait plus haut que tout le monde…mais Lodygin sauvait encore les siens d’une parade exceptionnelle pour déloger le ballon de sa lucarne gauche (71e) ! Lodygin avait été très souvent critiqué cette saison par la presse russe, et avait même perdu sa place de titulaire pendant quelques matchs, mais hier soir, il a montré qu’il était bel et bien dans le top 3 des gardiens russes en ce moment. Et alors que l’on se dirigeait vers des prolongations, l’incroyable se produisit : Benfica égalisait sur une action venue de nulle part (85e). Rodriguez contrôlait et frappait une super volée de plus de 25m, Lodygin ne pouvait qu’effleurer le ballon et le dévier sur la barre transversale, avant que Gaitan, opportuniste et peu en vue jusqu’à ce moment-là, surgisse pour pousser le ballon au fond du but et qualifier le club portugais. En effet, avec un but encaissé, le Zenit devait maintenant en marquer deux en moins de dix minutes. L’espoir était passé. Talisca venait même corser l’addition dans le temps additionnel pour enterrer toute chance russe (95e).

La déception régnait au sein des tribunes, avec le sentiment que Benfica n’était pas supérieur au Zenit ce soir-là. Mais sur les deux rencontres, ce sont bien les joueurs du club portugais qui ont montré plus de calme et d’expérience. Pour le Zenit, l’histoire s’arrête-là. Pour revoir le club en Ligue des Champions, il faudra être très bon en championnat. Malgré cette élimination, l’équipe d’André Villas-Boas reste malgré tout encore en course pour un doublé coupe-championnat. Pour cela, il sera impératif de battre Amkar à l’extérieur en coupe et d’être très régulier en RPL. A 9 points du CSKA, toutes les confrontations face aux concurrents directs seront donc cruciales dans cette seconde partie de saison.

Robin Bjalon


Image à la une : ©  Robin Bjalon / Footballski

Ligue des Champions 2015/2016 – Huitièmes de finale retour (1)
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Robin Bjalon

Robin Bjalon

Etudiant en Histoire et Russe à l'Université d'Etat de Saint-Pétersbourg. Du froid, de l'ambiance, des passes manquées, des histoires, voila ce que j'aime !

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
andone-footballski
On a discuté avec Florin Andone, attaquant du Cordoba CF

L'équipe nationale de Roumanie affrontera la France en match d'ouverture de l'Euro 2016. En vue de cet événement, l'équipe roumaine...

Fermer